Déjà 18 commentaires : Rejoignez la discussion

[Hors-série] Team Paris (2020)

Déconfinés mais prudents, la Team Paris s’est réunie virtuellement pour un épisode estival, qui est toujours l’occasion de débats enflammés.

Sous leur masque, on reconnaîtra les voix suaves et harmonieuses de :

  • Polgara, co-présentatrice des chroniques, animatrice de la chronique « Joueurs nés » et co-animatrice de « Le Pour et le contre » et « Nanar ludique »,
  • Fendoel, co-animateur de la chronique « Plateaux numériques »,
  • Benofx, co-animateur de la chronique « Jeux du mois »,
  • Acariâtre, animateur de la chronique « Ludo incognito ».

Cette année ludique a été marquée par des événements qui ont dépassé le milieu du jeu. L’occasion de s’interroger un peu plus sur notre loisir.

Pour nous soutenir, nous remercier ou encore nous encourager, vous pouvez le faire via Tipeee (https://www.tipeee.com/proxi-jeux) ou PayPal (https://www.paypal.me/proxijeux)

2:34:10 - Télécharger le fichier mp3 (141.1 Mo)

Vous pouvez « streamer » notre podcast ou vous abonner à notre flux iTunes. Si vous nous appréciez, notez notre podcast sur Apple Podcast et laissez-y un commentaire ! Sur Android, nous vous recommandons d’utiliser l’application (gratuite) Podcast Addict.

 

Un bilan très personnel

0:08:10 LE bilan

Les membres de la Proxi-Team reviennent rapidement sur ce qui les a marqués au cours de cette année ludique.

Confinement et monde ludique

0:25:09 Pandémie et pratiques ludiques

Comment la Pandémie et le confinement ont-ils influencés nos pratiques ludiques ? Cette évolution sera-t-elle durable ?

 

0:44:10 Dématérialisation du jeu de société

A l’instar du jeu vidéo, doit-on s’attendre à l’essor du jeu de société dématérialisé ?

 

0:58:10 Vers une crise économique ?

La Pandémie aura-t-elle des conséquences économiques néfastes pour le milieu du jeu de société ? Les différents acteurs du monde ludique sont-ils armés sur le long terme pour tenir le choc d’une éventuelle crise économique ?

Donner son avis dans le monde ludique

1:26:00 Le boom des micro-influenceurs

Ils sont de plus en plus nombreux sur tous les supports : podcasts, YouTube, blogs, Twitch. Etre micro-influenceur dans le monde du jeu de société ça fait rêver ?

1:51:10 Les médias du jeu de société

Ils sont peu nombreux mais ils existent !

Un soupçon d’économie

1:55:10 Vers un marché oligopolistique

Est-on parti pour assister à un choc des titans entre Asmodée et Hachette ? Comment survivront les petits et moyens éditeurs ?

Inclusivité

2:11:55 Sexisme et #BlackLivesMatter

Le sujet de l’inclusivité, qui était abordé lors du Hors-Série de l’été 2019, est toujours d’actualité ; en un an, les choses ont-elles bougé ?

Et pour finir avec un peu de légèreté

2:24:00 Spiel et pronostics

La Proxi-Team fera-t-elle un sans faute ou au contraire mérite-t-elle un zéro pointé ?

Au passage, la photo d’un matériel original du jeu Nova Luna dans la fiche du jeu (version allemande) chez Philibert :

 

On vous écoute !

Voici le lien vers notre super sondage pour clôturer cette saison 10:

https://framaforms.org/proxi-jeux-a-nous-de-vous-ecouter-1593766898

Il est temps de vous souhaiter à tous un bel été, de bonnes vacances si vous en prenez, et surtout… jouez bien !

18 nombreux commentaires pour [Hors-série] Team Paris (2020)

  1. Wow, plein de choses a ecouter, merci! J’ai sursauté a pkusieurs reprises sur ce qui a ete dit donc je vous donne mon avis si ça interesse 😉
    Au sujet du jeu en ligne, polgara n’a visiblement pas eu une bonne experience en temps reel, et sur une plateforme bancale. MAIS je pense que tu n’as pas testé pleinement BGA, qui fonctionne tres bien en tour par tour meme avec des inconnnus. On a des jeux tres bien portés et qui gerent le scoring automatique, les memes avantages qu’avec une application dédiée / plateaux numeriques, la musique insupportable en moins ^^
    Apres je suis d’accord que cela ne remplacera jamais un jeu physique, mais cela permet de decouvrir un jeu et de voir s’il est fait pour nous, d’y jouer meme quand on n’a personne a la maison, de s’entrainer 😉
    Bref j’aime bien sans en abuser je continuerai BGA apres le confinement

  2. Le pnp ou le do it yourself dans le j2s, et comme vous l’avez dit c’est sympa pour les jeux sans materiel (roll n write) , les jeux a enigmes one-shot ou bien pour amuser les enfants 1h… Par contre l’une des caracteristiques fondamentales du j2s c’est bien son materiel, et je pense que cela represente un objet de collections.

    1. Au sujet des repartitions des couts d’une boite, les donnees existent mais c’est vrai que peu de joueurs sont au courant de la repartition moyenne pour un jeu du circuit classique :
      – auteur : 3% (0,6€ pour un jeu vendu à 20€)
      – fabrication : 15% (3€)
      – editeur : 17% (3,4€)
      – distributeur : 15% (3€)
      – boutique : 30% (6€)
      – tva : 20% (4€)

      Il y a d’ailleurs un joli article paru recemment :
      https://ludovox.fr/dossier-comment-mieux-remunerer-les-auteurs-de-jeux-de-societe/

  3. Au sujet du secteur en crise, l’augmentation des prix me paraît inéluctable , et légitime pour 2 raisons :
    – la contraction économique que l’on a subie nous pendait au nez de toute manière même sans covid (elle est liée au pic de production mondiale de pétrole). Le PIB en baisse, c’est les salaires en baisse, donc il va falloir faire des choix plus difficiles dans nos achats et s’attendre à payer des choses plus cher.
    – les j2s c’est un loisir , pas un produit de 1ère nécessité. Je n’ai pas de pb a ce qu’on paye plus (et qu’on achète moins) si les coûts sont plus élevés. A fortiori si cela motive une relocalisation des productions

  4. Salut,
    Ben, c’était très cool ! 🙂
    J’ai eu de nombreuses envies d’intervenir, mais comme les commentaires des HS ne sont pas lues lors du début de la nouvelle saison, je garde mes forces pour la rentrée !

  5. Bonjour.
    J’ai écouté ce podcast et de nombreux autres par le passé en jardinant ou en bricolant parce que ce sont les seules fois où se lance le podcast sans que je me rende compte que je pars pour 3 heures, et que je n’ai donc pas le réflexe de passer…
    C’est donc ma remarque générale, comme vous demandiez des « conseils », « avis » ou « ressentis », je ne sais plus (je bricolais, je vous dis) : il faudrait essayer de travailler sur les durées des podcasts. Je ne sais pas si ça passe par plus de préparation, ou du montage, mais je vous assure que c’est très souvent rebutant, de voir un podcast de 3 heures. Au delà d’1h, on se demande si ça vaut le coup. Je me faisais la réflexion par exemple sur les jeux du mois ou les pour ou contre. Si le podcast est trop long, je me dis que j’ai aussi vite fait d’y jouer et me faire une idée par moi-même.
    Je ne prétends pas qu’il faut passer à un mode « pastille », vos analyses sont souvent pertinentes, mais juste un peu plus formaté. Je ne sais pas si mon sentiment est partagé, mais s’il ne l’est pas, c’est p-e que le panel de vos auditeurs est limité à ceux qui ont passé outre cet aspect rebutant, et que ceux qui pensent comme moi ont fui… 😀

    1. En effet je trouvais cette duree rebutante au debut, mais j’ai persėvérė avec mes propres adaptations
      – les jeux du mois et sortons le grand jeu me paraissent tres bien calibres (notamment bien structurés)… je ne m’y ennuie pas une seconde,
      – les chroniques peuvent etre longues parfois, je passe ou j’accelere sur celles qui ne m’interessent pas
      – les bilans en effet sont tres long, mais il faut plutot voir cela comme un bonus pendant la pause estivale pour nous faire patienter. Et aussi c’est plus « on discute en direct entre nous et avec vous sur le chat » qu’ une emission construite…

      1. Bonjour Will et Alfa !

        Alfa a très bien résumé le principe.
        Pour autant, on se pose ce genre de questions sur de façon récurrente (tous les ans au moins). On changera peut-être des choses à l’avenir, mais ce sera dans ce cas plutôt des nouveaux formats qui seraient donc courts ou des rediffusions d’anciennes chroniques mais isolées cette fois, comme nous venons de le faire cet été avec Joueurs nés, qui est désormais écoutable via un flux RSS propre : https://podcast.proxi-jeux.fr/feed/joueursnes 😉

        Cyrus

        1. Perso des rediff de chroniques avec un rss propre cela me botterait vraiment ! (je me souviens en particulier d’episodes du pionfesseur ou d’acariatre que j’aimerais bien pouvoir reecouter a tete reposee facilement)

          1. Bonjour Alfa et merci pour ton commentaire
            Un flux RSS par chronique ne semble pas envisageable. Dans la description des épisodes on propose les timecodes de chaque chronique et les applications de podcast compatibles (comme Podcast Addict) permettent de cliquer dessus pour se rendre à l’endroit précis de l’épisode.
            En ce qui concerne mes chroniques, je les republie quelques mois plus tard sur mon site avec un flux RSS dédié : https://acariatre.net/categorie/podcast/.

            1. Bonjour, bonjour.

              Au sujet de la longueur des émissions, je suis pile poil sur la ligne inverse. Plus l’émission est longue, plus je suis content, et je sais que je vais avoir un contenu à la fois complet mais peut-être un peu aussi digressif, ce qui ne me dérange pas outre mesure. Bien évidemment, ceci est en partie due à mes habitudes d’écoute mais aussi à la qualité du contenu. Alors certes, on consomme tous du podcast de façon différente, mais de mon coté, les émission longues, voir très longues, voir très très longues (genre la 100ème), j’adhère.

  6. Enfin, au sujet de l’inclusivite, je pense qu’il est necessaire de faire des efforts, a l’ecrit comme a l’oral. Toutefois je reste persuadé que le choix de certains chroniqueurs.ses d’employer le feminin global exclusif (« la joueuse », « les joueuses ») est tres agacant a l’oreille et ne rend pas justice a la cause.
    J’en suis venu à zapper certains articles sur le web et chroniques audio à cause de cette difficulté de comprehension, c’est dire…
    Je revendique plutot l’usage de tournures neutres (« on va… ») , ou bien d’une veritable inclusivité (« les joueuses et les joueurs ») qui soit correcte grammaticalement et semantiquement, et permette un comprehension aisée du propos.

  7. Hello,

    Tant pis si nos commentaires ne sont pas lus à la rentrée (cf. Tuin :-)), j’ai commencé tardivement l’écoute de ce HS, et voici quelques premiers commentaires :

    * BGA, MyLudo, … on est en plein dans le quantified self, la mesure de soi, afin de « mieux » se connaitre, s’analyser, etc … Et cela amène aussi à un metagame, améliorer son h-index de joueur (les X jeux auxquels j’ai joué X fois dans l’année), ou autre objectif qui devient un jeu en lui même … la ludification de la quantification de sa pratique ludique, la boucle est bouclée …

    * BGA suite, et sur le fait d’essayer de garder une trace de ses pratiques ludiques, au delà du simple plaisir de l’instant , je vais faire mon vieux : j’ai passer des 100aines d’heures à créer du contenu et à interagir avec des gens sur un médium qu’on appelait dans les temps anciens le minitel 🙂 🙂 3614 RTEL2 et autres serveurs RTC. Des milliers d’interactions toutes disparues maintenant, car à l’époque, il n’y avait pas de service comme Archiv.org pour conserver cela … Et maintenant je me dis, que c’est une mine d’or perdue pour les sociologues, historiens, et autres chercheurs dans le domaine des humanités numériques … regardez comment vous utilisez à juste titre BGG pour étudier « l’histoire » d’un jeu et sa place dans le patrimoine ludique …

    * PNP : je n’ai pas entendu parlé du plaisir de fabriquer soi même son jeu, qui peut être un peu plus valorisant que le plaisir de seulement enlever un plastique et de dépuncher une grosse boite 🙂 🙂 J’ai l’impression que ce plaisir n’est pas à minimiser, et comme certains s’éclatent à remplir des paniers philibert pour remplir ses étagères et à accumuler des piles de la honte, d’autres s’amuseront à fabriquer des jeux en PNP et à les ranger, en attendant de trouver le temps d’y jouer 🙂 🙂
    Et à la fin, lorsque tu as découpé tes cartes, tout bien collé, etc … tu as aussi le droit d’être plus fier de ce jeu, que d’un jeu acheté dans le commerce … même s’il est « moins beau » … c’est pareil avec ses enfants 🙂 🙂 🙂

    Je vais (encore) faire mon vieux, mais à mon époque, pour jouer à des jeux vidéos pas chers, il fallait acheter une revue comme Hebdogiciel, et passer quelques heures à taper des lignes de codes et autres valeurs hexadécimales, pour avoir le plaisir de pouvoir jouer à un jeu 🙂 🙂 Le PNP du jeu vidéo …

    Bon, je vais arrêter de parler de plein de choses qu’une majorité des auditeurs et de la team de Proxi-jeux n’ont pas connus 🙂 🙂 mais c’était le bon moment pour en parler car de toute façon, pour boucler sur mon intro, nos commentaires ne seront pas cités 🙂 🙂

    1. Tous les commentaires comptent et font chaud au cœur de l’équipe de Proxi-Jeux ! Merci pour ton écoute fidèle ! À titre plus personnel et en tant que doyen de l’équipe, je me permets d’ajouter que Minitel et Hebdogiciel ne me sont pas inconnus et me ramènent quelques décennies en arrière (nostalgie, quand tu nous tiens…).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *