Déjà 9 commentaires : Rejoignez la discussion

[Professeur Krilin] Frontières de Normandie 40k

frontieres-la-liberte-ou-ta-mo

Notre collègue Krilin de Bazingcast nous fait l’honneur d’une chronique, et va nous parler de Wargame :
Frontières, wargame futuriste publié chez Asmodée
Heroes of Normandie, seconde guerre mondiale, en ce moment sur Kickstarter.

0:12:44 - Télécharger le fichier mp3 (0 Mo)

Il est rose, il est chauve, mais ce n'est pas Krilin.
Il est rose, il est chauve, mais ce n’est pas Krilin.

Frontières

  • 2007, par Yann et Clem, publié chez Asmodée, 8€ chez LudikBazar, 1h par tranche de 150 points d’armée
  • Chez BoardGameGeek, on trouvera [files] :
    • Des FAQ compilant toutes les questions des joueurs
    • Des aides de jeu
    • Les deux extensions gratuites, en print & play

fr1 fr3

 Heroes of Normandie

hon hon2 hon3

 

9 nombreux commentaires pour [Professeur Krilin] Frontières de Normandie 40k

  1. Finalement on parle de vrais jeux sur proxi-jeux : parce que Caylus, c’est quand même un petit jeu d’apéro alors que les wargames…

    Blague à part, je suis bien content que vous abordiez les wargames et autres joyeusetés du genre. Ca manquait après la rubrique jeux de rôles (qui est très intéressante par ailleurs). Faut continuer sur la voie.

  2. Merci Krilin ! Alors ça fait quoi d’avoir rejoint l’élite parmi l’élite des podcasts ?

    Ca donne envie d’acheter Frontières pour tester tout ça. J’avais eu d’autres bons échos de la part d’amis pingres comme toi qui n’achètent que des jeux bradés à vil prix.
    Reste par contre le problème du temps libre pour jouer à tout…

    Et pour le projet KickStarter, il a déjà atteint son objectif. Pour Cthulhu ça semble atteignable puisqu’il reste 29 jours.

  3. Bah, vu le « salaire » que me verse Olivier, je pouvais pas refuser. 15€ de bons d’achat par chronique, c’est impressionnant. Il vous verse ça, aussi, les autres chroniqueurs ?

  4. Croc avait parlé de Frontières lors de son passage à la radio des jeux, je crois. En gros, ce jeu faisait partie des échecs cuisants d’Asmodée. Croc en concluait que le matériel à base de jetons en cartons ne séduisait pas les joueurs, je crois.

    A sa sortie, le jeu m’avait intéressé exactement pour les arguments que tu avances Krilin. Mais les critiques n’étaient pas si élogieuses avec le système. Pas mal d’avis parlait d’un système basique, voire trop basique. En gros, on sentait qu’il fallait des extensions réussies pour qu’il gagne en richesse et en variété de jeu. Donc j’avais décidé d’attendre les fameuses extensions. Apparemment, je ne suis pas le seul à avoir fait ce raisonnement et, du coup, les extensions ne sont jamais sorties. Mais c’est vrai qu’à 8€ la boîte, c’est à nouveau tentant… mais Summoner wars est passé par là entre temps, donc à voir.

    Leur nouveau projet a l’air intéressant mais je leur souhaite de ne pas se heurter de plein fouet la concurrence de Mémoire 44. Le système de jeu est très différent mais on reste dans du wargame simple d’accès sur la 2e guerre mondiale. Et Mémoire 44 propose déjà de nombreueses extensions et de vraies figurines plutôt que des jeton en carton.

  5. J’ai demandé à Clem son point de vue sur l’échec du jeu. Pour lui, le souci est que Asmodée se battait à mort pour Helldorado, sorti en même temps, et qu’ils ne pouvaient pas se battre sur deux fronts. De toutes façons il n’y a pas _une_ vérité.

    Il faut voir de qui venait la critique de « trop basique ». Moi en tant que joueur de jeux divers, et pragmatique, j’aime un système qui tourne, au dépend du réalisme. Si la critique vient de gens du monde du wargame, où le système « un jet de touche, un jet de dégat » voire « un jet de sauvegarde » était encore la règle il y a quelques années, quand je m’y intéressais, c’est normal qu’ils considèrent ça trop simple.
    Moi je trouve le système «  » »idéal » » » (avec des guillemets gigantesques). Pourtant je déteste les dés. Franchement, un système aussi simple, puissant, et permissif, c’est rare. Peut-être que depuis, d’autres systèmes sont apparus, de cette qualité, mais ça n’existait pas il y a quelques années. Il y a encore des points de fluidité à améliorer, différences appréciables que j’ai vu dans HoN, mais je ne suis vraiment pas d’accord avec la notion de « trop simple ».
    Le but était de faire un wargame fluide et rapide, et d’éviter le syndrome « un tour = 10 minutes », et pour ça c’est vraiment une réussite.

    Reste le deuxième point de la critique : le jeu vaut surtout le coup avec les extensions. Je pense que c’est vrai. Pas que le jeu soit mauvais sans, mais on en fera vite le tour, alors que les extensions décuplent les possibilités. Si elles étaient sorties à 20€ chacune, soit 70€ pour jeu + 2 ext, aurait-ce été trop cher ? Je pense que oui. C’est moche mais pour 70€ on a Descent avec des pions en plastique et en 3D. Mais pas peints.
    Donc la question est complexe.
    Aujourd’hui, ils sortent HoN avec dès la sortie plein d’extensions, mais payantes. Je trouve que c’est un peu cher. C’est mon avis à moi.
    On en revient à l’éternel problème : un bien doit-il refléter le prix du matériel ou doit-il permettre à ses auteurs de manger ? Et en tant que consommateur on est toujours tiraillé.

    J’ai également parlé à Clem de Mémoire 44. Moi je n’y ai jamais joué, lui peu, donc nos avis ne sont pas valables. En tous cas pour lui, M44 est un jeu de plateau là où HoN est un wargame (même s’il fait plus de concessions vers le jdp que Frontières). En regardant les deux systèmes, même si je ne saurais pas l’expliquer, je trouve que sa réponse est juste.

    1. Oui, pour moi, Mémoire 44 est un jeu de société et non un wargame, car pas aussi réaliste (dimension plus importante que la simple dimension stratégique ou tactique). Et c’est un bon jeu car malgré tout il laisse de nombreux choix aux joueurs à chaque tour (en plus de la stratégie générale à adapter à chaque scénario).

  6. Bon ça m’a donné envie de tester frontière mais pas les joueurs pour… j’ai déjà un « vrai » wargame plus Earth Reborn que je ne vais que rarement sortir donc bon 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *