Déjà 6 commentaires : Rejoignez la discussion

N°53-C Plus d’1h30 de reviews !

Pour clore ce 53ème épisode, voici enfin les chroniques Sous le Buzz, une Perle (Nefertiti) et Jeux en solo (Roll through the Ages) ainsi que la présentation de nos jeux du moment (Hearthstone sur écrans, Indonesia, Pathfinder JCE et Andean Abyss). Et on clôture en beauté avec Papi Grincheux.

1:53:19 - Télécharger le fichier mp3 (155.6 Mo)

Vous pouvez « streamer » notre podcast ou vous abonner à notre flux iTunes. Retrouvez nous sur Freepod et si vous nous appréciez, notez notre Podcast dans iTunes, et laissez-y un commentaire ! Sur Android, nous vous recommandons d’utiliser l’application (gratuite) Podcast Addict. Sur iOS, nous vous rappelons que nos podcasts sont chapitrés (et illustrés).

Sous le buzz… une perle !

Nous sommes ravis d’accueillir @Yannibus dans notre podcast. Sa rubrique a pour objectif de nous présenter des jeux qui sont passés sous le radar. Et il commence avec Nefertiti.

nefertiti-2

Nefertiti est un jeu de Guillaume Montiage, Jacques Bariot et Thomas Cauet édité chez Matagot pour 3 à 4 joueurs à partir de 10 ans – 45 minutes – 30€
Nefertiti est disponible chez Philibert

Jeux en solo

Nous sommes également ravis d’accueillir Kanevan du site UnClicUnJeu. Sa rubrique a pour objectif de nous présenter des jeux de société joués en solo. Et il commence avec Roll Through the Ages.

roll-through-the-ages-vfRoll Through the Ages est un jeu de Matt Leacock édité chez White Goblins Games (VF) pour 1 à 4 joueurs à partir de 8 ans – 30 minutes à 1 heure – 25€
Roll Through the Ages est disponible chez Philibert

Les jeux du moment

Olivier présente Hearthstone (pendant 35 minutes, accrochez-vous !).

hearthstone

Hearthstone est un jeu de cartes de Blizzard disponible pour Windows et Mac OS X .
Découvrir gratuitement Hearthstone sur Battle.Net

Jérémie est tout en joie de vous présenter l’exceptionnel Indonesia.

indonesia Indonesia est un jeu de Joris Wiersinga et Jeroen Doumen chez Splotter (anglais) pour 2 à 5 joueurs à partir de 12 ans – 3 à 4 heures – 65€ (mais difficilement trouvable)
Indonesia est malheureusement indisponible actuellement. Il est possible de le trouver d’occasion.

Vincent (aka Jean pour Olivier :o) ) a gentiment pris son micro pour vous présenter Pathfinder JCE.

pathfinder-jce-l-eveil-des-seigneurs-des-runes-jeu-de-base

Pathfinder JCE est un jeu de Mike Selinker chez Black Book (VF) pour 1 à 4 joueurs à partir de 12 ans – 2 heures – 60€
Pathfinder JCE est disponible chez Philibert

Et pour bousculer un peu nos habitudes ludiques, Damien vous présente Andean Abyss.

andean-abyss

Andean Abyss est un jeu de Volko Ruhnke chez GMT (en anglais) pour 2 à 4 joueurs à partir de 10 ans – 4 heures et plus (!) – 60€
Andean Abyss est disponible chez Philibert

Papi Grincheux

Papi Grincheux vous présente les solutions pour revendre vos jeux de société.

Voilà c’est la la fin de ce N°53. Rendez-vous dans un mois pour le n°54, où nous accueillerons Bruno Cathala.

N’hésitez pas à réagir à notre émission sur ce billet.

Ludiquement
Stéphane & Jérémie

6 nombreux commentaires pour N°53-C Plus d’1h30 de reviews !

  1. En cours d’écoute, j’ai du mal à adhérer à tous les propos d’Olivier sur Hearthstone. Soyons francs, à part le plateau de jeu, l’interface a 15 ans de retard – si j’ai bien compris, il me semble que le jeu est prévu pour être porté sur tablette. Ce qui expliquerait que nous soyons face à des résolutions vraiment pauvres.

    Sinon, oui, il vaut mieux acheter quelques cartes si on veut être compétitif. En revanche, face à l’IA, c’est bien sûr obsolète. D’ailleurs, tu as oublié de mentionner qu’elle possède 2 niveaux de difficulté et que ceux-ci sont bien calibrés.

    Une des richesses du jeu tourne autour du choix permanent entre attaquer les créatures adverses ou le héros adverse. Et c’est là la force de Blizzard, c’est de donner un terrain où les qualités stratégiques et tactiques des adversaires vont pouvoir réellement se mesurer. On n’est pas du tout dans du choix mathématique.

    Pour moi qui aie beaucoup joué à un JCC sur Android (Order And Chaos), je n’ai jamais su adhérer au rythme d’Hearthstone. Dans OaC, la main est complétée à chaque changement de tour (on conserve le principe du mana incrémental à condition de défausser une carte). Le choix de jouer telle ou telle carte est alors dicté par la pluralité de choix et non par le fait qu’il n’y ait qu’une carte au coût adéquat dans la faible main de départ. Et là où Hearthstone est vraiment frustrant, c’est qu’il est très difficile d’avoir une main qui « monte » proportionnellement avec la réserve en mana. Du moins, j’ai l’impression que la chance intervient beaucoup trop dans ce paramètre.
    Et alors, là, les capacités de deckbuilding du joueur sont éloquentes mais ne garantissent absolument rien.

  2. Bon alors Jean c’est celui qui a fait un mini résumé de Pathfinder dans le précédent podcast (le 52 pas le 53B) et surtout de sa mécanique. Je suis bien d’accord avec ce qu’a dit Vincent avec un petit mais : l’aspect « narratif » dépend beaucoup du groupe. D’ailleurs, je trouve que pour sentir la narration, il vaut mieux jouer seul ou à deux. Je voudrais ajouter que le jeu reste jouable de 1 à 6 joueurs (j’ai testé toutes les configurations). Parce qu’il y a ce timer (la pioche des bénédictions), le jeu reste rapide ou court même à 6.

    Comme j’essayais de l’expliquer précédemment le tour de jeu est très simple voire simpliste : cela induit parfois une certaine répétition dans les parties. Mais chaque partie est différente, chaque personnage a un mode jeu différent (le voleur est différent du mage qui est différent du guerrier), les lieux ont des règles spécifiques qui apportent des variations. Et finalement, lors du tour des autres joueurs il faut rester attentif au cas il faudrait l’aider.

    Sinon pour commenter le reste du podcast 53C :
    – Nefertiti très bon ;
    – Hearthstone très bon mais surtout parce que très bien réalisé et onc très addictif ;
    – va falloir que je me procure Indonésia.

    Jouez bien.

  3. Pour hearthstone
    Le jeu se base sur le jcc. Les illus et une partie des mot clé vienne de lui.
    Et pour info Le jeu est développer avec une petite équipe et doit sortie sur iOS/ Android ( oich la productivité)

    Sinon niveau franchise il y a le jeu de plateau warxraft3. World of warcraft géant et world of warcraft le petit jeu d’aventure. Le jcc et le jeu de figurine a collectionner lol.
    Et je compte pas le jdr.

  4. Une dernière réflexion à propos des « studios de développement ».
    Olivier semble assez critique à leur encontre. Personnellement je ne connais que Origame qui se définit tel quel. Mais si je prends les Space Cowboys par exemple, j’ai l’impression qu’ils font aussi du développement de jeu. Ils ne font pas la distribution. Est ce qu’ils font l’édition du jeu ? (choix des pièces…)

  5. Houlà là j’ai eu beaucoup de mal à suivre les explications sur Hearthstone. J’ai joué au jeu et pourtant j’avais du mal à comprendre où voulait en venir Olivier. J’ai peur que quelqu’un qui ne connaisse pas le jeu ne comprenne pas tout à votre présentation et c’est bien dommage.
    Pour ce qui est de votre avis sur le jeu, je suis assez d’accord: très belle interface très fonctionnelle, jeu très simple d’accès mais qui va laisser les fans du genre sur leur faim (pour ça, testez Duel of Champions qui devrait avoir une nouvelle édition de base courant avril. Si l’équilibrage est au rendez-vous, le jeu sera une très belle alternative à Hearthstone pour ceux qui veulent un jeu plus complexe).

    J’aime vraiment bien ce nouveau format entrecoupé de chroniques variées. Certes le podcast devient long mais le rythme global est meilleur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *