Déjà 3 commentaires : Rejoignez la discussion

N°60 – L’invité : Olivier Laffont : Archaeologia et patacouec

La deuxième partie de ce 60ème épisode est consacrée à Olivier Laffont (alias Grob le Gueux) et son ami Yohann qui nous parlent de la genèse d’Archaeologia (conception, fabrication en Ardèche, financement Ulule…).

1:03:48 - Télécharger le fichier mp3 (58.4 Mo)

Vous pouvez « streamer » notre podcast ou vous abonner à notre flux iTunes. Si vous nous appréciez, notez notre Podcast dans iTunes, et laissez-y un commentaire ! Sur Android, nous vous recommandons d’utiliser l’application (gratuite) Podcast Addict.

Archaeologia

archaeologia

Archaeologia est un jeu d’Olivier Laffont chez Old Casa Games pour 2 à 4 joueurs à partir de 8 ans – 45 minutes – 35€
Archaeologia est disponible chez Philibert

La campagne Ulule : http://fr.ulule.com/archaeologia/

La page Facebook : https://www.facebook.com/archaeologia

Concernant la réalisation :
– L’imprimerie Fombon
– Le cartonnerie Vincent Jouret
– Les cartes sont faites par France Cartes
– Les cubes en bois viennent de SpielMaterial
– L’assemblage, c’est les potes

archaeologia-materiel

On parle également de la boutique Archi Chouette à Lyon, et la CAL (Compagnie des z’Auteurs Lyonnais).

À suivre

L’émission continue la semaine prochaine avec le DIY et les chroniques Jeux de drôle de Cyol sur Les Légendes de la garde.

3 nombreux commentaires pour N°60 – L’invité : Olivier Laffont : Archaeologia et patacouec

  1. Bonjour,

    podcast intéressant par un auteur passés sur ulule.
    Je remarque un autre gars qui laisse pas parler les autres : le pauvre Yohan a essayé d’en placer deux mais non.

    Je retiens la remarque sur le marché du jeu qui devient moins amical. Un développement ? Des explications ? Peut être dans le 61…

    Jouez bien !

  2. Episode très intéressant comme souvent avec un invité. 😉

    On peut faire un parallèle avec Ryan Laukat qui est lui aussi auteur/illustrateur/éditeur de ses jeux qu’ils financent en crowfunding.

    Ca fait plaisir de voir une « bonne » utilisation de ces moyens de financement.

  3. Très intéressant. Montre bien la réalité de la production et de la fabrication, des coûts, du ‘marketing’ communautaire, et du temps passé au delà du côté « vends du rêve » de Kickstarter & Cie. Bravo !
    (et ça fait plaisir d’entendre quelqu’un avec parlé régional imagé aussi)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *