Déjà 13 commentaires : Rejoignez la discussion

N°110 – Thibault Gruel

Fin octobre, une petite célébration s’organise parfois, lors de laquelle sortent de leurs antres les fantômes, sorciers et sorcières, capitalistes ultra-libéraux ou autres créatures terrifiantes. Pour l’épisode 110, on s’est dit que Proxi-Jeux aussi allait se joindre à ces monstres en visitant un lieu dont tous et toutes ne sortent pas. Un endroit sombre, habité par des bestioles entre gris et vert, à l’hygiène rarement impeccable, les gobelins. Cependant, ils savent s’amuser car en dépit de l’humidité potentielle, ils entreposent des jeux de société. Autre preuve de leur sociabilité, ils les accompagnent de quoi ripailler. Pour nous parler de ces activités, on a reçu leur roi, Thibault Gruel.

Entre gobelin et parrain lorrain, Thibault est à l’origine de l’ouverture des boutiques La Caverne du Gobelin, mais aussi créateur de festivals locaux, après avoir travaillé chez un éditeur du coin, Iello. Dans cette nouvelle interview, on vous propose de revenir sur son parcours à travers ses différentes activités.

Pour nous soutenir, nous remercier ou encore nous encourager, vous pouvez le faire via Tipeee (https://www.tipeee.com/proxi-jeux) ou PayPal (https://www.paypal.me/proxijeux)

4:26:04 - Télécharger le fichier mp3 (243.6 Mo)

Vous pouvez « streamer » notre podcast ou vous abonner à notre flux iTunes. Si vous nous appréciez, notez notre Podcast dans iTunes et laissez-y un commentaire ! Sur Android, nous vous recommandons d’utiliser l’application (gratuite) Podcast Addict.

Commentaires sur l’interview précédente

0:05:45 Commentaires

Le retour habituel sur les commentaires de l’épisode précédent, durant laquelle l’équipe parisienne recevait Bruno Faidutti.

L’actualité ludique

0:11:40 L'actualité ludique

Dans l’actualité du mois :

L’invité

0:49:41 Petit historique : la création de La Caverne du Gobelin

On commence par le parcours de Thibault, du jeu de rôle à la découverte du jeu de société, avec notamment les ouvertures successives des boutiques de Metz, Nancy, Strasbourg et Luxembourg. On parle des motivations, de l’évolution du marché (et donc de l’offre en boutique) jusqu’au milieu des années 2000 et des différences entre les différentes boutiques selon leur localisation.

 

Passage chez Iello en tant que chef de projet

1:09:08 Chef de projet chez Iello

On se penche sur son rôle de chef de projet chez Iello dans la seconde moitié des années 2000. Entrée dans l’entreprise, tâches attribuées à cette fonction, on observe la transition de l’entreprise de la distribution et localisation vers l’édition propre avec notamment l’exemple de King of Tokyo. Le tout est accompagné de quelques anecdotes, d’un regard sur les changements dans le milieu ludique et de la difficulté de gérer à la fois les boutiques et ce poste à mi-temps, et donc la fin de cette parenthèse pour Thibault, ainsi que ce que ça lui a apporté pour la suite.

King of Tokyo, un des derniers projets sur lesquels a travaillé Thibault

Les boutiques

1:36:21 Les boutiques

Ouvertures, fermetures, relation au public et saisons ludiques.

On recentre ensuite le dialogue sur le travail en boutique et ses différentes approches.

Strasbourg (2001-2006) et Luxembourg (2003-2016) : des spécificités, des fermetures et les leçons à en tirer.

Des informations factuelles : l’équipe et les rôles de chacun·e, les types de contrats, les horaires, les différentes adresses et espaces.

Les publics visés et touchés à travers les années : l’évolution vers la famille. La relation entre ces changements, l’évolution des produits vendus, les déménagements de la boutique et la communication.

La saisonnalité d’une boutique : périodes pleines, creuses, lien aux grands moments de sorties ludiques…

La boutique de Metz.

De l’éditeur au public : vendre un jeu de société

2:19:50 De l'éditeur au public

Les relations aux éditeurs et distributeurs : commandes de jeux, stockage, négociations, problèmes d’approvisionnement…

La vente : stratégies de ventes, place du client, rôle dans le succès des jeux, mise en avant de produits spécifiques, éthique dans la vente…

Evolution du logo vers plus de modernité.

La concurrence

3:05:48 La concurrence à différentes échelles

La concurrence : locale (boutiques hyper-spécialisées, grandes surfaces spécialisées), en ligne (boutiques spécialisées, Amazon…)

La vente en ligne : rôle, proportion dans le chiffre d’affaires, spécificités dans la relation client et les ventes…

La vente à domicile avec Un Gobelin chez vous : modalités, jeux présentés, public visé…

L’événementiel et les cafés-jeux

3:26:05 Événementiel et cafés-jeux

Les animations régulières : tournois, anniversaires, brunchs « découverte », escape games ponctuels, les jeux de cartes à collectionner…

Le fonctionnement des cafés-jeux : tarifs, choix des produits, jeux disponibles, cloisonnement des différents espaces, complémentarité à la boutique…

La concurrence.

De la petite restauration avec des produits locaux.

Les festivals

3:43:51 Les festivals

Le Festival du Jeu de Nancy, déjà dix ans !

Les Jeux du Stan, depuis 2016, et cette année les 23 et 24 novembre 2019 (les retours de Cyrus sur l’édition 2016 ): coûts et contrainte d’organisation, le choix d’organiser ça via la boutique, venue des éditeurs, modèle économique, public visé, animations, importance des bénévoles…

La Caverne du Gobelin est également présente au festival Jeux et Cie (Epinal). Cyrus avait interviewé de l’organisation du festival Jeux et Cie.

La présence sur d’autres événements : s’inspirer, toucher un nouveau public…

L’avenir

4:06:02 L'avenir

On termine avec un regard vers l’avenir. Au programme, une boutique à Pont-à-Mousson (ouverture prévue en novembre) et des projets autour des Jeux du Stan ou des cafés-jeux. On s’attarde sur la nouvelle boutique avec ses spécificités du fait de la taille de la ville, des commerces locaux, d’un espace escape game renouvelable…

 

La question Philibert

N’oubliez pas la question Philibert vous permettant de bénéficier d’un code promo de 5€ à partir d’une commande de 40€.

13 nombreux commentaires pour N°110 – Thibault Gruel

    1. Bonjour Arnauld,
      Il semblerait que j’aie envoyé le mail à une mauvaise adresse chez Philibert ^^’
      Gageons que ce sera vite réparé. Toutes mes excuses 🙁
      En attendant, l’ancien code doit sûrement être encore actif
      Cyrus

      1. Du coup, la commande est déjà partie.
        (On chipote pas avec une sortie Splotter !)

        Bah, ce sera pour la prochaine …

  1. Excellente émission. Des interviewers super au point. Un découpage tip top. La découverte d’un invité attachant et riche en expérience. Vraiment un podcast de très haute qualité.

  2. Salut à l’équipe ! Je me permet un premier commentaire. Un autre suivra sur l’interview elle-même mais presque 4h30, ça met un peu de temps à écouter (pensez à mes nuits, bordel !). Le sujet : un petit retour sur mon précédent commentaire car il y a eu un quiproquo. Ce que je défendais dans ce commentaire c’est la vision autotèlique de Faidutti concernant le jeu : Le jeu ne doit pas être instrumentalisé pour d’autres raisons que l’expérience plaisante qu’il procure. Le jeu se suffit à lui-même, pas besoin de lui mettre des enjeux pédagogiques ou autres. Par contre, je suis POUR qu’on réfléchisse sur le jeu, qu’on « l’intellectualise » (même si ce mot est devenu péjoratif, comme si les gens avaient peur de réfléchir). Ca veut pas dire se prendre la tête sur la raison d’être du jeu pendant une partie, bien sûr que non. Mais réfléchir un peu à notre pratique, à l’évolution du marché etc. C’est important je trouve. Surtout que certains acteurs influents du milieu ont imposé presque malgré l’idée des jeux comme des produits de divertissements. Dans la démarche de Ludiculture, il y a cette idée de voir le jeu avant tout comme un objet culturel. Une tendance que je retrouve aussi chez Proxi-jeux et c’est pour ça que j’apprécie vos podcasts !

  3. Un épisode passionnant et très bien mené sur la vie de ce monsieur qui au départ me laissait dubitatif mais qui s’avère passionnant au vu du nombre de choses qu’il a réalisé dans le milieu ludique. Bravo.

  4. Deuxième commentaire sur l’interview elle-même : Plein de choses très intéressante sur le milieu des ventes et de la distribution. J’ai été plutôt surpris sur le commentaire concernant la baisse de qualité éditoriale des jeux. J’avais plutôt l’impression qu’on vivait un âge d’or de ce point de vue là.

    Après, le risque avec ce type d’intervenant c’est qu’il n’ose pas trop dire les choses de peur de froisser d’autres acteurs du milieu. Là je ne l’ai pas ressenti, c’est cool.

  5. La caverne du Gobelin, rue du grand Wad !
    Quelle nostalgie !
    J’y étais passé il y a une éternité, de passage en Europe alors que je vivais bien loin des jeux de société, et un vendeur coquin et très malin m’avait recommandé la nouvelle version d’Horreur à Arkham – un jeu qui allait m’accompagner pendant quinze ans… Gratitudes éternelles 🙂

  6. Superbe interview !
    M. Thibault Gruel a un discours clair et bienveillant très agréable à écouter.
    Bon pour « les jeux du Stan », moi j’avais la ref de suite, oh, eh les gars ! :p

  7. Hello, je démarre juste l’écoute de ce numéro, avec un peu de retard sur vos productions …
    Et au bout de qqes minutes, j’entends que vous attachez vos invités avec des menottes !
    C’est 50 nuances de Gruel cette émission ?

    Content d’entendre un invité qui a démarré à l’époque où l’on achetait Catane en VF (1995 Jeux Descartes) avec les extensions en allemand 🙂 🙂 et même avant des jeux comme Targui, 1830, Britannia, Ave César, Manhattan…

    Je reprends l’écoute dès demain 🙂 🙂

  8. Fin de l’écoute 🙂 🙂 Je rejoins les autres commentaires, intéressant d’écouter une personne du milieu, entrepreneur motivé, parler sans trop de langue de bois (alors la taille des boites ? 🙂 :-)))

    Après la séquence menottes, j’ai cru que cela allait dévier lorsque Cargo Toaster (bravo pour cette 1ere :-)) a évoqué Pornhub … un peu plus et j’attendais la question sur les chiffres de vente du Monopoly Jacquie et Michel dans l’Est …

    Après Pont-à-Mousson, une boutique pour les voyageurs perdus dans la magnifique gare Lorraine TGV ?

    1. Halte à la Fake News ! Il n’y a pas de jeu Monopoly Jacquie et Michel sur bgg (j’ai vérifié) ! 😀
      Merci pour tes commentaires !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *