Déjà 19 commentaires : Rejoignez la discussion

[Reviews] N°45-B NetRunner, Targui et les jeux narratifs à l’honneur

pick a pig

Ce 45ème épisode face B est l’occasion de vous présenter NetRunner qui arrive bientôt en français, ainsi que Pick a Pig et l’excellent Targui. Stéphane nous accompagne également dans cet épisode et vous propose un dossier sur les jeux narratifs (Naufragés, Demeures, Andor et bien sûr SHDC) et tout ce que la communauté peut leur apporter.

1:59:14 - Télécharger le fichier mp3 (109.2 Mo)

Vous pouvez « streamer » notre podcast ou vous abonner à notre flux iTunes. Retrouvez nous sur Freepod et si vous nous appréciez, notez notre Podcast dans iTunes, et laissez-y un commentaire !
Sur Android, nous vous recommandons d’utiliser l’application (gratuite) Podcast Addict.
Sur iOS, nous vous rappelons que nos podcasts sont chapitrés (et illustrés).

Les reviews des Jeux de plateau

net-runner-400px
Net Runner, une nouveauté ancienne ! (pub d’époque dans un Casus Belli)

Netrunner est un Jeu de Cartes Evolutif de Richard Garfield chez Edge pour 2 joueurs – 30 minutes – A partir de 30€. Bientôt en français. [chez Edge]

Pick-a-Pig
Copains comme cochons. J’te pick une chips ?

Pick a Pig / Pick a Dog est un jeu de rapidité de Torsten Landsvogt chez Gryphon Games – 2 joueurs – 15 minutes – 10€ environ (import)

Le jeu de train dont on ne sait pas prononcer le nom
Le jeu de train dont on ne sait pas prononcer le nom

Höchste Eisenbahn est un jeu de rapidité de Karsten Adlung chez Adlung – 2 à 6 joueurs – à partir de 5 ans – 5 minutes – 10€ environ (import)

targui
Targui est une variante de touareg, dans sa forme au singulier. Maitre Capello.

Targui est un jeu de pose d’ouvriers de Andreas Steiger chez Filosofia pour 2 joueurs – 40 minutes – 25€ environ.

Dossier spécial jeux narratifs / à histoire

Stéphane n’est pas venu les mains dans les poches, il nous avait concocté un super dossier sur les jeux narratifs (Andor, Naufragés, Demeures de l’épouvante, Sherlock Holmes Détective Conseil…) et tout ce que la communauté a développé autour de ces jeux.

NAUFRAGÉS

 – Il vient de sortir mais il y a déjà une incitation sur la règle à créer et envoyer ses créations ! Et il y a un ex. vierge de chaque type de carte fourni ! Facile à écrire et tester, mais trop tôt. Très prometteur en tout cas.

8
Olivier à gauche, Eve qui lit la FAQ de Naufragés et Jérémie à droite.

ANDOR

 + un lot de carte de légende vierges dans la boite + un guide de création illustré (developer Guide, disponible en anglais).

Les légendes de fan en allemand d’Andor : http://legenden-von-andor.de/forum/viewforum.php?f=5&sid=9e2244a58aadc5da04cab57054ce96cc

La 6ème légende « BONUS » La libération de la Mine à imprimer + mon guide PDF pour faire ses cartes soi-même.

Andor-escorte-du-roi
Pour ses 70 ans, le Roi se paye une escorte, mais il ne tient pas l’alcool. 😀

Une nouvelle légende officielle : l’escorte du roi, mais qu’en allemand au moment de l’enregistrement, et déjà en français grâce à Iello [télécharger la VF] 😀

+ une légende française originale en Goodie dans le magazine Plato N°57un scénario d’Arnaud Lecomte ! Bravo !

Une nouvelle carte (plus celle distribué à Cannes) : Das letzte Lagerfeuer soit le dernier feu de camp.

hero-etranger
L’étranger, un nouvel héro non-aggréé par Claude Guéant.

Un nouveau personnage « l’étranger », en création sur la page Facebook officielle (en allemand encore). Inventez ses capacités spéciales vous même !

 

Andor-Sternenschild
La capuche est tendance depuis Assassin Creed.

Prochaine extension annoncée chez Kosmos : Der Sternenschild (le bouclier des étoiles). C’est une légende rejouable à choix d’histoire combinés (plusieurs cartes légendes de même numéros, par exemple A2).

 

Rajouter des monstres avec les figurines carton sur socle de l’Oeil Noir ? Le Coffret Les Accessoires Du Maitre (Galimard – Schmidt – Folio Junior).

Sherlock Holmes Detective Conseil

Les enquête de fans :

La Panacée de Balarehir en téléchargement sur Proxi-jeux.

Sur Gus&Co, deux enquêtes de Yann Gentil : Le Pendu et l’affaire Diavolo  + celle de WhiteFlag sur le jeu : l’affaire de la Lettre Piégée + chez l’association A nous de jouer : Petits Jeux entre amis + 2 anciennes enquêtes parues dans des magazines de l’époque dont Le cas Olivier Stone  paru dans le role mag’3 de novembre-décembre 1990, auteur Jean Millemann qui est très bien niveau référence culturelles et historiques [http://www.fichier-pdf.fr/2012/03/04/le-cas-oliver-stone/] (à jouer sans journal). Et enfin : Role Mag 5 : octobre 1891 en PDF (pas de titre).

livres-SH
Certains pastiches sont excellents. Ils sont nombreux à suivre les pas de Conan Doyle.

Il existe de nombreux livres, suiveurs et pastiches sur Sherlock Holmes :

René Reouven (1925-…) http://www.cafardcosmique.com/REOUVEN-Rene,786 L’intégrale en Poche chez Folio Policier.

  • Élémentaire, mon cher Holmes (prix Mystère de la critique 1983), initialement paru sous le pseudonyme d’Albert Davidson, Denoël, collection Sueurs froides, 1982

  • L’Assassin du boulevard, Denoël, collection Sueurs froides, 1985

  • Le Bestiaire de Sherlock Holmes (nouvelles), Denoël, collection Sueurs froides, 1987

  • Le Détective volé, 1988

  • Les Passe-temps de Sherlock Holmes (nouvelles), Denoël, collection Sueurs froides, 1989

  • Le drame ténébreux qui se déroula entre les frères Atkinson de Trincomalee, in Le Nouveau Musée de l’Holmes, Néo, 1989

  • Histoires secrètes de 1887, in Enigmatika no 40, spécial René Reouven

  • La plus grande machination du siècle, in Histoires de machinations, Presses Pocket no 3232, 1990

  • Histoires secrètes de Sherlock Holmes (réédition en un seul volume de l’intégralité du cycle), Folio Policier no 576, 2010

La malédiction de Nephrem-Kâ de Sophie Bellocq-Poulonis (voir sur Amazon). UPDATE : Je suis en train de le lire, c’est bof-bof.
La solution à 7% de Nicholas Meyer [voir] et Sherlock Holmes et le Fantôme de l’Opéra de Nicholas Meyer et Pierre Charras. Du Lovecraft + Sherlock : Une étude en vert, dans le recueil « Des Choses Fragiles, Nouvelles et Merveilles » de Neil Gaiman.

DEMEURES DE L’ÉPOUVANTE

 – Rien d’officiel pour aider mais forums et communauté très actifs.

 +1 extension officielle « Expériences interdites » + 1 autre de prévue en VF, mais déjà sortie en VO : Call of the wild (L’Appel de la Forêt, pas encore sortie en français)

8
Inviter sa Belle-Mère à un week end pêche n’est jamais une bonne idée !

http://boardgamegeek.com/boardgameexpansion/131751/mansions-of-madness-call-of-the-wild

http://www.edgeent.com/v2_fr/edge_tienda_detalle.asp?etidi=2164

 + 5 scénarios officiels en Print On Demand traduits en français chez Edge.

8
8 nouveaux scénarios qui n’attendent que votre masicot et votre poinçonneuse à arrondi.

 Plus de 8 de scénarios de fan, traduits en français, très bien mis en page à imprimer et découper soi même (bravo Eskilax et Amikezor) sur http://wiki.horreuraarkham.fr/.
http://boardgamegeek.com/geeklist/67310/fan-created-stories-scenarios-for-mansions-of-madn

Coup de cœur : Intrigues à Venise.

Prévu pour être ré-édité par Iello.

Et sur écrans

olo

En attendant Agricola qui sera présenté (très) en détails dans le 46B, Stéphane nous présente OLO sur iOS (1,79€ en version universelle) : un jeu d’adresse et tactique pour deux joueurs, entre le billard (pour les bandes), la balle au prisonnier (les camps) et le jeu de palet.

N’hésitez pas à réagir à notre émission sur ce billet.

Ludiquement,
Stéphane et Jérémie
Ce podcast vous est proposé avec la participation de Ludikbazar
LudikBazar - Le spécialiste du jeux d occasion
Le spécialiste du jeu Discount, neuf et occasion

19 nombreux commentaires pour [Reviews] N°45-B NetRunner, Targui et les jeux narratifs à l’honneur

  1. J’ai vraiment apprécié le dossier. C’est un angle original et il est très complet. Bravo.

    Concernant le dungeon crawling « ultime » avec les plus jeunes, je vais encore faire de la pubicité ici pour la gamme WotC : D&D Adventures. Castle Ravenloft – Wrath of Ashardalon ou Legend of Drizzt. J’ai acheté ce dernier début 2012, finalement c’est le jeu auquel j’ai le plus joué l’année là. Dungeon Crawling sans maître de jeu (donc jouable à deux), qui se joue en une heure maximum, que demander de plus. Les figurines sont très belles et immersives, les tuiles de donjons malheureusement sont très tristres. Attention, pas de vf. Mais avec mon neveu qui était alors en 4ème, aucun problème : c’est un coop, toutes les cartes sont sur la table, et il y a peu de chose à retenir. Et ce n’est pas une flèche en anglais. Bref, pour moi c’est le must actuellement, parce que le jeu ne fonctionne pas qu’avec des ados, mais plaît aussi aux adultes.

    Il pourrait être détrôné par Mice and Mystics, qui est fortement inspiré par la série que je viens de cité, mais avec un aspect narratif beaucoup plus développé, un univers graphique beaucoup plus sympa et surtout en français.

    Evidemment, ce genre de jeu est plus répétitif que Descent, mais c’est lié au format, une heure max.

    Sinon c’est peut-être qu’une fausse impression, mais j’ai trouvé Olivier ronchon durant cette face B; un peu blasé pour tout. Bientôt les vacances ? 🙂

    1. Olivier était plutôt fatigué après son week-end Twittapéro sans doute trop arrosé pour son jeune âge ^^.
      Et il faut avouer que Stéphane a contrario était déchaîné. On a en tout cas passé une super soirée, et ça s’entend bien 🙂

      Pour ce qui est du Dungeon Crawl, tu arriverais presque à me convaincre pour D&D Drizzt. Mais j’ai peur que l’anglais ne soit rédhibitoire pour mes enfants (ils ont moins de 10 ans).

      1. En effet ! Moins de 10 c’est rédhibitoire l’anglais. Il existe des versions françisées sur le net, mais c’est du boulot. Et l’univers est très sombre. Mais Mice and Mystics, qui repompe plein d’éléments de Ad&d Adventures, est classé 7+ (même si 7 ans, ça me paraît jeune).

        http://www.youtube.com/watch?v=K3ytmBjB6bY

  2. Des commentaires sur la forme et sur le fond.

    Pour la forme, je vous reprocherais les interruptions permanentes et continuelles. Vous devriez mettre en place un système de demande de parole parce que, certes cela fait un podcast vivant et plein d’enthousiasme mais aussi très brouillon par moment. Et surtout, on perd des informations. Ainsi à la fin, Stéphane est en train d’expliquer quelque chose sur le Agricola pour enfants et Jérémie l’interrompt. Du coup, on ne saura jamais ce que Stéphane voulait dire 🙁

    Deuxièmement, comme reveur81, je trouve qu’Olivier est bougon sur cet épisode. Abus de bière certainement. On aura aussi compris qu’Olivier ne supporte plus les jeux sans arcs narratifs. Il devrait se remettre au jeu de rôle : ce sont les seuls jeux avec arc narratif, les autres ne sont que des ersatz de narration.

    Troisièmement, j’ai apprécié les interventions de Stéphane. Peut être parce que cela changeait du train-train habituel. Ca serait bien qu’il revienne plus souvent. Disons plus qu’une fois par an.

    Pour le fond, je confirme que Targui est très bon (même sans arc narratif). C’est un jeu à deux pas trop long mais suffisamment dense pour être intéressant à jouer et à rejouer.
    Vous m’avez aussi donné l’envie d’essayer Netrunner..

    Pour le reste, félicitations pour ce nouvel épisode mené à son terme. Ne vous méprenez pas, malgré mes reproches, j’attends le prochain épisode avec impatience.

    PS : Stéphane a découvert les coulisses de l’émission (plutôt que revers, dessous ou derrière).

  3. Netrunner me faisait de l’oeil mais la review va faire plaisir à mon banquier. Pas envie d’investir dans 50 extensions pour avoir un vrai renouveau dans les parties :/

  4. Un peu du même avis que Jean, un épisode tres intéressant mais parfois difficile à suivre à cause des (trop) nombreuses interruptions.

    En tous cas, félicitations à Stéphane qui a su apporter un éclairage tres instructif sur une thématique bien précise. Et les références qui sortent un peu du cadre du jeu (les romans de Sherlock par exemple) sont bienvenues.

  5. Mon portefeuille vous remercie aussi de votre critique de Netrunner. Ainsi que ma santé mentale parce que je me voyais déjà tiraillé entre le « laisse tomber: tu n’as pas de partenaire de jeu pour celui-ci » et le « mais c’est un JCE et il a l’air trop bien et t’en fais pas encore un de toutes façons ».
    De manière générale, je suis un peu sceptique sur le JCE non coopératif en tant que jeu de société. Pour moi, il est indispensable que chaque joueur connaisse son paquet et donc l’ai construit et donc que chaque joueur ait acheté le jeu. Et c’est encore plus marqué dans un jeu non coopératif puisque connaitre le paquet de l’adversaire avantage énormément le joueur qui a créé les deux paquets. On ne peut pas y jouer avec quelqu’un qui ne le connait pas du tout et ne se plonge pas dans la conception du deck, comme on peut le faire pour presque n’importe quel jeu de société.

    Et sinon, j’espère que vous avez effectivement empêché Stéphane de sortir de la pièce. Gardez-le sous la main pour la saison 3: il fait de super billets et serait un invité récurrent particulièrement agréable et dynamisant pour vous.

    J’ai hâte de découvrir ce que vous nous préparez pour l’année prochaine 🙂

      1. Je suis bien d’accord 🙂

        Le problème ne vient pas du fait de ne pas vouloir de jeux à combo (j’aime ça) mais de la contrainte qui en découle: chaque joueur doit connaitre et s’approprier son deck pour réellement apprécier le jeu.

  6. Je parlais plus pour ma part.

    Par contre je pense que ça dépend de ton optique. Si tu as deux joueurs débutants ils peuvent très bien apprécier le jeu en découvrant les subtilités au fur et à mesure et se dire : « merde, en fait contre tel runner, je dois plutôt m’orienter dans ce sens, pas trop y aller comme un bourrin etc »

    Et même contre un bon joueur, je pense que tu peux prendre du plaisir vu que tu n’as pour le moment beaucoup de choix dans l’orientation du deck (contrairement à Magic où tu as des decks sur-optimisés contre lesquelles tu ne peux rien faire, ou par exemple des cartes à la con qui empêchent totalement de jouer un deck « meule ».)

  7. J’ai naïvement regardé la tri trac tv sur Netrunner, comme ça, par curiosité « parce que bon je ne l’achèterai pas mais je suis quand même curieux »… -_-‘ Il ne me reste plus qu’à me répéter que votre avis était mitigé et surtout que je n’ai pas de partenaire de jeu sinon mon portefeuille va couiner de douleur… T_T

  8. Investir dans la boîte de base de NetRunner ne me paraît pas déconnant, car fondamentalement c’est un des meilleurs jeux à deux. La question c’est quelle suite donner à cet achat ?

    Dans sa version JCC, les extensions avaient progressivement apportées de nouvelles choses, mais ici cela semble moins être le cas.
    L’autre problème que j’ai constaté, c’est que dans la version de 1996 il existait un certain nombre de cartes « Vitales » (rien à voir avec la sécu 🙂 ) qui assuraient qu’un joueur en aurait toujours un stock à mettre dans ses decks (les cartes qui génèrent des crédits pour le Runner par exemple). Ici ce n’est plus le cas, et avoir dans la boîte de base au maximum 3 exemplaires de telles cartes est juste mesquin. Finalement, comme pour les autres JCE, préparez-vous à acheter une autre boîte de base ou à imprimer des proxies.

  9. podcast sympa et bien réalisé. Par contre, je ne vois pas trop le rapport des jeux avancés avec les Jeux Narratifs (a part sherclock holmes).

    Andor est un JDP collaboratif ou il n’y a aucun « input »/créativité de la part des joueurs. Idem pour les autres. Je m’attendais a ce que vous parliez de jeux comme Mmémosyne; le comité pour l’exploration des mysteres, Bachannalia, etc….

  10. Hello,

    Merci d’avoir parlé de mes enquêtes (le Pendu et l’affaire Diavolo).

    Pour le pendu, contrairement à ce qui est dit dans le podcast, j’ai voulu éviter que les joueurs soient bloqués par un code, donc il est possible de le contourner en faisant plus de pistes (c’est cela, plusieurs chemins de longueurs différentes, qui rend l’enquête trop linéaire).

    L’affaire Diavolo a été améliorée suite à des remarques de Thomas Cauet (Grunt), Merci à lui.
    J’ai également eu un bon retour de Cyril Demaegd, qui m’a dit que cette enquête faisait partie des meilleures reçues (moins bonne que celle éditée tout de même ;-).

    1. Salut, content de te lire.
      Arf, désolé, c’est ce que j’en avais entendu. Perso, notre groupe a décodé le code assez rapidement, mais j’ai bien aimé aussi. Pas encore fait ta deuxième.
      Grunt est partout ! 😉
      Oui, je n’en doute pas. Il a été clair aussi (sur la radio des jeux) qu’il ne souhaitait pas éditer une enquête déjà sorti sur le net.
      Franchement, pour l’instant, à part la Malédiction de la Momie, je n’ai joué que des bonnes enquêtes. SHDC reste un moment de jeu exceptionnel. Je trouve que chaque auteur met un style/sel particulier dans son enquêtes et ça fait tout l’intérêt du renouvellement du jeu.

  11. Pour les jeux narratifs, il y a un projet sur Ulule :
    http://fr.ulule.com/dessine-moi-un-donjon/

    Il y a une démo jouable disponible sur le net en français pour se faire une idée :
    http://www.mediafire.com/download/eq1y930wkmaqa60/Demo+HTHAD+VF+WIP+MAJ.pdf

    En gros on va construire notre donjon sur plusieurs ères et le voir évoluer en fonction des événements tiré par les dés. (Je ne pense pas qu’il y ait un but du jeu mis à part celui de voir son donjon évoluer)

  12. Très intéressant ce dossier sur les jeux narratifs. Je ne comprends toujours pas le succès d’Andor, j’ai été très déçue en y jouant, je n’y ai jamais rencontré l’aventure, c’est terriblement plat.
    Je n’ai pas joué à Naufragé, mais à Robinson Crusoe, et j’ai l’impression que les 2 jeux se ressemblent beaucoup, et là pour le coup dans Robinson, on est totalement dans l’aventure. J’aurai même tendance à mettre l’équipe en difficulté car je suis curieuse de voir ce qui va arriver 🙂

    Pour moi, le donjon idéale à jouer avec des enfants, c’est Heroica de Lego, il faut utiliser la règle dans laquelle un joueur joue les monstres. Le matériel est super, et c’est vraiment fun.

    Et dans le genre « Pick a Pig », y’a également Trifouillis chez Gigamic, sur chaque carte, il y a 3 illustrations différentes, on a 80 cartes que l’on pose face cachées sur la table. Chaque joueur prend une première carte qu’il pose devant lui, on joue en simultané, tout le monde fouille, retourne une carte, si la carte a un dessin en commun avec celle que j’ai devant moi, je la garde, sinon je la remets. Il faut réussir à faire une série de 8 cartes. Il y a une sonnette, je crois que c’est juste pour la forme, car elle ne sert qu’à sonner quand on a terminé sa série.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *