François Rouzé Room 25
Déjà 12 commentaires : Rejoignez la discussion

[Reviews] N°34-B Room 25 croqué par des lemmings

 François Rouzé Room 25

Au sommaire de ce 34ème épisode face B notre invité François Rouzé nous parle de son jeu Room 25 qui sortira dans quelques semaines. Il nous parle aussi de Croc ! et de Lemming Mafia. Côté écrans, nous vous présentons Color Pop sur BGA et Qui l’a vu ? sur iPad.

1:05:26 - Télécharger le fichier mp3 (60 Mo)

Vous pouvez « streamer » notre podcast ou vous abonner à notre flux iTunes. Retrouvez nous sur Freepod et si vous nous appréciez, notez notre Podcast dans iTunes, et laissez-y un commentaire !

Room 25

François Rouzé s’est fortement inspiré du film Cube pour imaginer Room 25. L’idée est simple : les joueurs déplacent des personnages parmi 25 salles et doivent trouver la sortie avant la fin du dixième tour.
Voici un jeu qui s’annonce coopératif, ou pas. La règle propose en effet pas moins de cinq variantes (solitaire, coopératif, semi-coopératif), autant dire qu’il y en a pour tout le monde et qu’il a fortement intéressé Olivier.

Le fait d’avoir François avec nous, nous a également permis d’aborder le sujet de l’édition : comment un jeu passe du stade de proto présenté aux éditeurs, à un jeu en boîte disponible sur les étals des boutiques.

Les reviews des Jeux de plateau

François nous présente également Lemming Mafia, un jeu familial de parcours, et de contrats secrets.
Lemming Mafia est un jeu pour 3 à 6 joueurs à partir de 8 ans – 20 minutes – 20€ environ.

Et puis Jérémie et François nous parle de Croc !, l’édition française deluxe de Get Bit.
Croc ! est un jeu pour 2 à 6 joueurs (plutôt à partir de 4) à partir de 8 ans – 15 minutes – 13€ environ.

Et sur écrans

Outre une version en Flash jouable en solo, Color Pop a récemment bénéficié d’un portage sur BoardGameArena que nous présente Olivier. Cette version a bien entendu l’avantage de pouvoir être jouée contre des joueurs humains, et rapidement en plus.

Et Jérémie nous parle de Qui l’a vu ? sur iPad :
– Jeu de Reiner Knizia paru chez Ravensburger en 2007 (Kinderpsiel en 2008, et déjà un classique)
– Portage à l’image du jeu de plateau : mêmes décors, mêmes voix (le bug de la magie dans la tour en moins)
– On apprécie : Quelques ajouts pour plus d’interactivité : lancer de dé, recherche des objets…
– Système de succès présent mais qui fait un peu gadget
– Pas de prise de note possible 🙁
– Au final, un excellent portage qui permet d’emporter le jeu en voyage, contrairement à la version plateau
Un must si vous avez des enfants (6 ans et +)
3,99€ sur iPad (version conseillée à cause de la taille de l’écran)
2,39€ sur iPhone

N’hésitez pas à réagir à notre émission sur ce billet. 

Ludiquement,
Jérémie
Ce podcast vous est proposé avec la participation de Ludikbazar
 LudikBazar - Le spécialiste du jeux d occasion
Le spécialiste du jeu Discount, neuf et occasion

12 nombreux commentaires pour [Reviews] N°34-B Room 25 croqué par des lemmings

  1. Très chouette présentation de Room25. Et vu l’aisance de François sur les autres parties du podcast, vous pouvez l’embaucher pour de futures interventions !

  2. Non, je ne veux rien savoir de plus sur Room 25…
    JE VEUX JUSTE Y JOUER !
    J’ai vu la TTTV et ça m’a l’air juste parfait, je m’y jetterai donc dessus dès qu’il sera dispo en magasin.

    Sinon, petit retour sur Zombicide dont vous parlez régulièrement : au delà de l’investissement mérité (80 € pour globalement du très bon matos) et du fait qu’il va finir par être difficilement trouvable, j’ai beaucoup apprécié le jeu.
    C’est certes du pure coop (point de gardien ni de félon, encore moins de cylon… peut-être dans d’autres scénarii en mode versus ?) mais le genre est assez fun, et le gameplay plutôt jouissif.
    Manquent encore sans doute quelques aménagements surtout rapport aux incohérences (tu jettes un objet, il disparaît dans les limbes ; idem quand l’un des survivants meurt, son matos est perdu… Et le fait de shooter en priorité les survivants, pas super crédible) mais la mécanique de jeu reste malgré tout dans le ton (raaaaaah, non je n’ai pas la machette en main, il faut que je perde une action pour la prendre dans mon sac ! Qu’est-ce que t’as à toujours être dans ma ligne de tir, c’est rageant !). Faut savoir jongler entre des bons choix au bon moment et quelques jets de dés costaud pour s’en tirer.
    Et puis cela reste aussi un jeu de dés et donc de prise de risque : si tu ne fais que des 1, tu peux te rhabiller !!! L’autre souci avec ce type de jeu lorsqu’on joue à plusieurs : quand ton perso est mort, la partie est finie pour toi, tu ne peux que regarder les autres se faire dévorer…

    Bonne émission encore, les gars !
    Vivement la prochaine !

  3. J’ai aussi eu l’occasion de tester Zombicide cette semaine.
    Et moi c’est l’avis inverse. Le matériel est bien sur beau mais je trouve les mécaniques trop simple ne laissant pas vraiment l’impression de maitriser le jeu (avancer fouiller tirer).

    Mon scénario était pas tiptop je pense pour une première partie (faire monter un héros au niveau 43) donc ça a du y contribuer. Il faudrait que je fasse une seconde partie mais je ne pense pas que ce jeu nécessite d’y investir 80 euros. Bon il y a de nombreux scénario etc sur le net donc peut être que ça peut changer ça mais en jeu de zombie je vais lui préférer city of horror.

    1. Je peux comprendre que Zombicide ne plaise pas mais tu devrais réessayer avec un autre scénario : j’ai joué deux fois le 1er scénario (perdu puis gagné) et je l’ai trouvé très tendu. La mécanique globale est en effet très simple (choix des actions réduits) mais cela rend le jeu plutôt fluide, à mon sens. Et lorsque les objectifs s’y prêtent, cela demande quand même réflexion avant de se jeter dans le tas (avec toujours le fait qu’avec des jets pourris, tu rejoindras assez vite la meute de mort-vivants). La gestion des zombies, leur arrivée progressive, les effets de dédoublement et l’envahissement du plateau par les figurines… tout cela rend assez bien l’ambiance zombiesque. Bref, j’ai vraiment passé d’excellents moments !
      Quant à City of horror — histoire de rester dans le thème —, on est quand même sur carrément autre chose : bien loin du coop, c’est plutôt des coups de poignards dans le dos et entourloupes… ce qui m’a l’air tout aussi jouissif, cela dit ! À tester…

      1. Si j’ai l’occasion j’en referai une partie (enfin je l’achéterai pas pour être persuadé de ne pas me tromper vu le prix :p )

        Oui clairement City of Horror n’a rien à voir mais ça reste dans le thème des zombies (bon ok t’as pas la pression des zombies qui vont te buter mais celle de tes camarades qui vont te jeter dehors 😮

  4. Nous avons reçu un message de Lionel Borg, le papa de Color Pop, que je me permet de partager :

    Bonjour, Je me permets de vous écrire suite à votre présentation/critique de Color Pop sur BGA dans votre Podcast que j’écoutais pour la première fois. Je n’ai aucun problème avec la critique de mes jeux du moment qu’elle est justifiée, mais il se trouve que là j’ai un peu de mal … Vous dites que le jeu n’a qu’un très faible intérêt ludique et qu’il vaut mieux jouer à Seasons (je ne comprends pas cette comparaison gratuite, les 2 jeux ne sont clairement pas dans la même catégorie …) mais pour le juger encore faudrait-il comprendre les règles correctement … Votre description du jeu est l’inverse de la vraie règle (pourtant très simple), du coup je me demande même si vous y avez joué avant d’en parler. Dans Color Pop, il faut faire disparaître en premier sa couleur secrète du plateau, ou à défaut être le joueur à qui il reste le moins de jetons de sa couleur sur le plateau. En cas d’égalité, il faut être celui qui a récolté le moins de jetons de sa couleur. Maintenant il est tout à fait possible, que vous n’aimiez pas le jeu avec les vraies règles parce que ce n’est pas votre truc, aucun souci. Je reste ouvert à la discussion, Ludiquement. Lionel Borg

    Ma réponse est la suivante :

    je suis tout à fait conscient d’avoir été assez dur avec Color Pop, et si mon sentiment était basé sur une mécanisme de jeu erroné je le réessayerai et on en reparlera dans un prochain numéro. Pour info, j’en ai fait 3 parties contre l’IA. Notre but n’est pas de casser pour casser, et si on se trompe, on le reconnaitra bien volontier 😉
    Concernant la comparaison BGA / Seasons : il n’y en a pas. Les deux jeux sont sont disponibles sur BGA, et mon propos était de dire : si vous vous connectez sur BGA, faites plutôt une partie de Seasons (je j’apprécie beaucoup et dont on n’a pas eu encore l’occasion de parler). Et effectivement, Color Pop n’est pas mon truc…
    J’ai demandé à Jérémie de tester et de donner son avis dans un prochain numéro !

  5. Bonjour,

    Je vous ai aussi trouvé assez dur avec Color Pop (enfin surtout Olivier) : ça m’a interpellé (je ne dirais pas choqué, c’est trop fort).

    Qu’on aime pas ce jeu, pas de soucis. Par contre là il a été bien descendu, je ne vois pas trop l’intérêt, autant ne pas en parler, non ? Je vois mal comment les auditeurs qui ne le connaissent pas pourraient avoir envie de l’essayer après ça, pour se forger leur propre avis.

    Personnellement j’aime bien ce jeu, et même si je le ne considère pas comme un incontournable de ma ludothèque, j’ai apprécié toutes les parties que j’en ai faites (avec mes collègues le midi, en famille, avec mon fils de 6 ans qui l’aime beaucoup, …).

    Et si j’ai bien compris, seule la version numérique a été essayée. Or la matériel apporte un vrai plus (malgré un petit bémol sur les glissières qui ne… glissent pas bien), le jeu est très tactile, et c’est très plaisant de « poper » 🙂

    Ca m’avait fait pareil quand vous aviez parlé de The City la première fois, ou dans une moindre mesure de la version deux joueurs d’Agricola : je vous avais trouvé assez acerbes les concernant, d’autant plus que j’apprécie beaucoup The City dont j’avais fait une dizaine de parties à ce moment-là. Et surtout vous avez complètement changé d’avis après les avoir essayé.

    Enfin bref, en dehors de ça j’apprécie énormément votre podcast (j’ai écouté tous les épisodes, et je ne suis pas masochiste ^^), mais puisque vous avez demandé notre avis sur Twitter, je donne le mien.

    1. Pour The City, d’un point de vue core-gamer, mon avis est toujours franchement tranché.
      En père de famille qui se doit d’éduquer ses enfants aux bonnes techniques de jeu, je reconnais qu’il a des qualités pédagogiques (avant d’aller vers des jeux plus costauds)
      ;o)
      Il est toujours difficile pour nous de donner notre avis d’un jeu, surtout quand on oscille entre ces deux positions, et sans savoir où se situe l’auditeur. Il faut les prendre juste comme des avis personnels, des ressentis, et non pour des avis généraux.

  6. Encore un très bon épisode!
    Et quel bonne idée d’avoir invité l’auteur de Room 25, cela nous a permis de découvrir un jeu plus que prometteur. Du coup Room 25 est sur ma liste d’Essen. Vivement jeudi pour l’essayer sur le salon et le soir pour en profiter avec les copains 🙂
    Pour ce qui est de vos avis tranchés, pour ma part cela ne me choque pas et je dois dire que je préfère même. Le but d’un podcast est de permettre à ces auteurs de donner leur avis et je trouve que vous le faites très bien. Et pour nous joueurs à force de vous écouter on sait comment comprendre vos critiques.

  7. Vous avez su me donner envie de tester Room 25 ! Et François est vraiment très à l’aise – et très intéressant – en chroniqueur : bravo pour ce numéro !

  8. Episode très sympa qui m’a donné envie à moi aussi d’essayer Room 25. La présentation du jeu était très agréable et avoir avoir vu la partie sur la TTTV, je me suis dit que ça pourrait plaire à quelques-uns de mes amis ! Reste juste à le trouver, ce qui ne sera pas chose facile dans mes contrées asiatiques éloignées.

  9. merci a tous pour les commentaires enthousiasmant sur ma seance PROXI JEUX et mon premier jeu édité ROOM 25. Je tenais a vous indiquer que ROOM 25 sera en boutique au plus tard fin novembre donc avant les fêtes mais n’a pas pu être livré pour Essen compte tenu d’un probleme avec le fabricant. malgré son absence a Essen, le jeu a bénéficié d’un goodies gratuit remis pour les pre-commandes sur le stand MATAGOT à Essen. il permet d’ajouter l’influence du public dans la partie au debut de chaque tour. Il sera probablement disponible sur le site MATAGOT dans les prochains mois. je vous souhaite de bonnes parties a tous et reste a votre ecoute pour d’autres commentaires sur ROOM 25.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *