Déjà 11 commentaires : Rejoignez la discussion

[Dossier] Les jeux de trains

SNCF

Cela fait un moment que nous souhaitions inviter Thomas à nous parler de jeux de trains dans notre podcast.  C’est chose faite avec le n°37 : il nous a accompagné dans la revue de l’actualité lors de la face A, nous a présenté Terra Mystica dans la face B (que nous mettrons en ligne la semaine prochaine), et nous a surtout permis de vous faire un inventaire des différents types de jeux de trains en allant crescendo dans leur complexité.

0:37:26 - Télécharger le fichier mp3 (34.1 Mo)

Vous pouvez « streamer » notre podcast ou vous abonner à notre flux iTunes. Retrouvez nous sur Freepod et si vous nous appréciez, notez notre Podcast dans iTunes, et laissez-y un commentaire !

String Railways

String railway (2009) pour 2 à 5 joueurs à partir de 8 ans – 30minutes environ.
Un jeu simple et familial où les rails sont tracés grâce à des fils de laine.

Les aventuriers du rail

Les aventuriers du rail (2003) pour 2 à 5 joueurs à partir de 8 ans – 60 minutes environ.
Un classique pour les jeunes et les moins jeunes : piochez des cartes pour poser des wagons et constituer des lignes de trains et remplir des contrats en reliant des villes.

Airlines Europe

Airlines Europe (2011 – réédition de Union Pacific) pour 2 à 5 joueurs à partir de 10 ans – 75 minutes environ.
Un jeu de connexions et de compagnies aériennes.

Paris Connection

Paris Connection (2010 – réédition de SNCF) pour 3 à 6 joueurs  à partir de 10 ans – 15 à 30 minutes environ.
Les lignes de trains grandissent et les joueurs, au fur et à mesure de la partie récupèrent des actions de chaque compagnie.

Samarkand

Samarkand (2010 – réédition de Age of Schemes) pour 2 à 5 joueurs à partir de 8 ans – 45 mn environ.
Point de train mais des caravanes de chameaux, pas d’actions mais des familles, pas de fusions mais mariages … les jeux de trains peuvent prendre bien des choses !

Chicago Express

Chicago Express (2008) pour 2 à 6 joueurs à partir de 12 ans – 90 minutes environ.
On rentre dans du jeu plus complexe et du plus riche, avec une gestion boursière des compagnies qui a des conséquences sur leur développement.

First train to Nuremberg

First train to Nurenberg (2010 – refonte de Last Train to Wensleydale) pour 2 à 4 Joueurs à partir de 12 ans – 90 à 120 minutes environ.
Du pick-up & delivery par Martin Wallace avec des règles simples mais des contraintes fortes. On aime beaucoup.

Age of Steam

Age of Steam(2002) pour 3 à 6 joueurs à partir de 13 ans – 180 minutes environ.
Voici LE jeu de train par excellence : des enchères, du développement de réseau ferroviaire, du transport de marchandises. Un jeu dur (réservé à des joueurs avertis) mais gratifiant.

1830

1830  (1986) pour 2(?) à 7 joueurs à partir de 14 ans – 300 minutes environ – Du über-hardcore où on passera des heures à acheter des actions, à faire prospérer des compagnies (ou pas ) et à les vendre pour faire du profit. A jouer absolument avec une assistance informatique pour réduire drastiquement la longueur des parties.

Et pour ceux qui veulent commencer soft (dans le hard), nous vous recommandons 18AL , un 18xx à faire soit même en print and play et Poseidon.

N’hésitez pas à réagir à notre émission sur ce billet. 
Ludiquement,
Jérémie
Ce podcast vous est proposé avec la participation de Ludikbazar
 LudikBazar - Le spécialiste du jeux d occasion
Le spécialiste du jeu Discount, neuf et occasion

11 nombreux commentaires pour [Dossier] Les jeux de trains

  1. Hey cool il est sorti ! Je pensais que vous diffuseriez le 37-B cette semaine. @Clément j’ai hésité à en parler en plus d’autant qu’avec la mini extension le jeu devient vraiment pas mal.

  2. Merci pour cette présentation des jeux de train. Bon, le dossier est un peu faible que les précédents je trouve. Peut-être parce qu’il n’a pas commencé par une explication de String Railways ?
    Même si on a une petite idée des jeux que vous présentez, la façon dont vous les mettez en avant nous renseigne toujours sur votre avis sur ceux-ci. Ou même parfois, nous fait découvrir des aspects du jeu que l’on n’a pas perçu^s par ailleurs.
    C’est ce qui fait que les groupes de joueurs sont différents les uns des autres, c’est qu’ils n’abordent pas tous les jeux de la même façon. Par exemple, si Agricola est une réussite quasi-universelle, le jeu n’a jamais fonctionné du côté de chez moi. Peut-être parce qu’on a pas saisi l’essence du jeu.
    Alors comme disait Olivier quand il parlait du public FreePod pas toujours bien averti des jeux à votre programme, même les amateurs ont besoin qu’on dissèque un peu plus les jeux évoqués.

    Autre point si j’ai bien saisi les approches du dossier, il y a plusieurs couches dans les jeux de train : construction de réseau – économie – gestion – transport et livraison. Sur certains jeux, vous évoquez clairement les composants (Les Aventuriers du Rail, Steam, Nuremberg). Pourtant sur la totalité des jeux présentés, on a parfois du mal à les situer.
    Comme disait Jérémie, le jeu de trains plait aussi parce qu’il s’agit souvent de jeu de gestion. Mais 2 jeux de pose d’ouvriers peuvent être tellement différents l’un de l’autre. Qu’est ce qui les différencie ?

    Notons que je n’ai jamais joué à aucun jeu de train mais que j’adorerais essayer String Railways ^^

    1. En effet, j’ai pas encore tout écouté, mais on peut reprocher un certain manque de structure, on a peut être survolé un peu vite certains aspects.
      Pour notre défense avec Jérémie, le dossier n’était pas vraiment à l’ordre du jour et Olivier en a sournoisement profité de la présentation de String Railway (dans le 37-B) pour nous aiguiller sur les jeux de trains 🙂
      C’est plus une discussion autour des titres qui nous plaisent, avec forcément une certaine subjectivité. Mais si il s’agissait simplement de passer simplement en revue les dizaines de jeux de trains qui existent ça serait franchement monotone (pour ne pas dire plus). Et le billet sur le site permet de retrouver toutes les infos sur les jeux qui ont été évoqués.

      Mais comme pour les jeux de gestion, il n’y a pas de secrets, il faut les essayer 🙂 Voir ceux auquel tu accroches, et ceux qui ne sont pas pour toi.

    2. Comme le dit Thomas, j’ai poussé pour qu’on parle spécifquement de jeu de train et ça a donné ce dossier freestyle et pas préparé du tout. Certe, on n’est pas rentré dans les détails. Néanmoins, si il y a une chose à retenir, c’est qu’on a évoqué les jeux dans leur ordre de facilité de déouverte. Tous les jeux évoqués sont bons, mais pour arriver à Age of Steam et d’autant plus à 1830, il est préférable de commencer simplement par Les Aventuriers du Rails, puis Samarkand, puis … (on peut sauter des étapes quand même).

  3. Très intéressant.

    Vous évoquez à un moment une différence de règles entre Steam et Age of Steam « Ah non, moi j’utilise les règles de Steam »… je serai curieux de connaitre la différence.

    1. Il y a plusieurs points qui différent, Steam étant une sorte de mise à jour d’AoS. Une des principales améliorations par exemple est la suppression des dès pour l’apparition de nouveaux cubes de marchandises. Dans Steam toutes les infos sont connues dès le début du jeu.

      Pour les anglophones, il existe un tableau qui résume assez bien les différences entre les versions: Railgames Comparison Chart sur BGG

  4. Mais vous parlez pas de jeux, normalement, ici ? Je veux dire, de bons jeux, qui font envie, avec un thème trépidant comme le commerce en Asie Mineure antique ou la vie paysanne en Europe de l’Est au Moyen Âge ? 😉

  5. Moi j’ai beaucoup aimé ce petit dossier improvisé.
    Réussir le grand-écart entre String Railway et 1830 n’est pas donné à tout le monde…..
    En grand fan de deckbuilding, Jérémie aurait pu essayer de glisser Trains d’Okazu brand dans ce dossier 🙂
    En parlant de 1830 la taille du livret de règles est assez impressionnante te mets clairement tout de suite dans l’ambiance du très gros jeu bien hardcore….
    A propos de Airlines Europes, pour moi son plus gros problème réside dans le choix des couleurs pour les avions. En se forçant un peu, les éditeurs auraient pu éviter de nous choisir du rouge et du orange si proches l’un de l’autre.
    Par contre il existe trois petites extensions pou ce jeu. Deux qui étaient distribués à Essen l’an dernier et cette année et une à imprimer tout seul.
    Avec « Flight Ban »on peut bloquer des routes, avec « New Bonus Connections »on ajoute des bonus de connections de villes et avec « The presidents »on ajoute une par de hasard avec des jetons secrets permettant de casser les égalités d’actions sur cette certaines compagnies en sa faveur.
    Pour finir, un dossier réussi puisque vous avez convaincu un de mes amis de jeux préféré (grand fan de jeux de trains) de s’acheter First Train to Nüremberg, Vivement qu’on l’essaye.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *