Déjà 12 commentaires : Rejoignez la discussion

N°65 – L’invité : Ludovox

Quand des bavards reçoivent des bavards, ça donne près de 2 heures d’émission (hors introduction). Retrouvez-nous donc en compagnie de Sha-man et Shanouillette pour discuter autour de l’aventure Ludovox (genèse, modèle économique, et avenir).

1:52:06 - Télécharger le fichier mp3 (102.6 Mo)

Vous pouvez « streamer » notre podcast ou vous abonner à notre flux iTunes. Si vous nous appréciez, notez notre Podcast dans iTunes, et laissez-y un commentaire ! Sur Android, nous vous recommandons d’utiliser l’application (gratuite) Podcast Addict.

Ludovox

L'équipe Ludovox lors d'in live avec Dap à la boutique Ukronium (Lyon)
L’équipe Ludovox lors d’in live avec Dap à la boutique Ukronium (Lyon)

Le site Ludovox : http://www.ludovox.fr

Et le concours ProxiVox se poursuit, à vos appareils photos !

À suivre

L’émission continue la semaine prochaine avec un épisode dédié au DIY et au Jeu de Rôle.

12 nombreux commentaires pour N°65 – L’invité : Ludovox

  1. C’est dommage. Le sujet était particulièrement intéressant, et ça aurait pu être un podcast exceptionnel. Mais vous coupez tout-le-temps la parole à Sha-Man et à Shanouillette et, du coup, c’est un peu raté.

  2. Désolé pour vous les auditeurs et pour nos invités si ça n’est pas parfait. L’interview n’est pas un exercice facile, surtout sur presque deux heures de temps. Avec certains invités les choses s’enchaînent et en une heure on a fait le tour du sujet. Avec Ludovox les choses sont plus complexes, les sujets multiples, et les digressions (possibles) nombreuses.
    On aurait pu laisser Sha Man nous entraîner loin, très loin, et finalement le contre coup de cela ce sont des tentatives de recadrage vers le sujet initial.
    L’épisode fait presque deux heures alors que ce qu’on a en tête pour cette saison c’est une heure maximum…Mais on a pas pour autant fini de les entendre, on refera certainement des choses ensemble dans un format plus libre cette fois.

        1. Oui je ne dis pas que je n’ai pas « trop » essayer de recadré … Vous verrez dans la 4ème partie que nous étions bien fatigué : ma revues à deux à l’heure et l’envie de Jérémie d’en finir. La prochaine fois qu’on se parle avec Ludovox on fera nocturne ;-p

  3. Merci pour cette interview certes un peu longue mais très intéressante. Ça fait déjà quelques temps que je parcours Ludovox avec plaisir, il se complète bien avec Trictac. Et je me posais des questions dont j’ai désormais des réponses.

    Le contenu du site est très riche, même trop pour moi, mais c’est nécessaire pour rattraper une concurrence dont on voit qu’ils essaient de se démarquer. Là où ce sera le plus compliqué ce sera le forum, comment s’y créer une communauté aussi active que sur Trictrac, les joueurs ne participeront pas aussi pleinement aux deux forums.

    Concernant la rentabilité, il est évident qu’il ne faut pas se lancer pleinement dans la publicité et le service aux éditeurs. C’est le terrain de TricTrac, ils le font bien et ont une proximité avec beaucoup de monde ce qui leur facilite la vie.
    Toucher les boutiques est une bonne idée et y’a vraiment des choses à faire ne serait-ce que pour faciliter la vie du client une fois sur place, lui donner envie d’acheter, de le mettre dans l’ambiance ludique. J’aimerai rentrer dans une boutique où serait diffusé du contenu vidéo ou audio, où on aurait accès à des appareils connectés à une base de données de jeux, que je puisse retrouver facilement quelle taille de sleeves j’ai besoin pour le jeu que je veux acheter sur place …
    Les « 5 minutes chrono » sont exactement le genre de vidéos utiles dans une boutique, en quelques minutes on découvre les règles et le contenu de la boite, en complément d’un conseil du vendeur c’est parfait pour orienter une personne.

    Bref, c’est pas tout ça mais j’ai un article que je dois finir depuis des mois.

    ZZ

  4. Merci pour ce super podcast.
    En effet un peu dommage les coupages de parole, les ludovox ont des choses très intéressantes à dire… on rage un peu sur certains propos restés inachevés…
    Et oui Olivier on comprend aussi la difficulté de l’exercice, on te pardonne 😉

    Par exemple: le « business plan » 😉
    D’un point de vue lecteur, on comprend bien le flux boutique vers rédacteur : on écrit un article, une boutique nous offre un bon d’achat. La boutique rétribue le rédacteur. Simple
    Par contre Sha-man commence à évoquer le modèle économique de ludovox, mais finalement on ne sait pas comment ludovox fait rentrer des sous. Bien sûr on n’a pas besoin de tout savoir, mais juste de manière schématique ça aurait été intéressant. On sait qu’il n’y a pas de pubs pour les éditeurs, ok mais c’est tout. Dommage…
    Peut être un complément en commentaire ? (attention les écrits restent… 😉

    En tout cas bravo à Ludovox pour votre site, le courage de se lancer, de se démarquer, etc, j’aime beaucoup et je le consulte souvent

    1. C’est comme pour « l’affaire Bruno Faidutti »… on nous dit qu’il y a eu polémique et propos « insultants »… mais on ne nous donne pas la substance de ces propos.

      Néanmoins, je dois avouer que, malgré mes appréhensions , l’écoute de cette deuxième partie reste bien plus agréable que la première.

      1. Concernant Faidutti, je te dis ça « de tête » (corrigez moi si je dis des bêtises ) : Il a dit grosso modo que Ludovox n’avait pas de ligne éditoriale et qu’il ne se démarquait de TricTrac que par un site plus coloré.
        En l’occurence c’est compliqué de revenir là dessus hors contexte et ça n’apporte rien dans un épisode où Sha-Man et Shanouillette parlent de leurs projets. Content que ce deuxième épisode soit plus agréable à écouter 😉

  5. Je viens de finir d’écouter ce podcast et je dois vous avouer qu’il était assez désagréable à l’oreille: j’étais très intéressé par ce que racontait Sha-Man (et sa femme) sur Ludovox mais celui-ci a été interrompu un nombre de fois incalculable (surtout par Olivier d’ailleurs). Il semblait d’ailleurs un peu exaspéré sur la fin, même si c’était dit avec humour. Je trouve que ses réponses très développées étaient intéressantes mais certaines n’ont pas pu aller au bout à force d’être coupées.

    Au final, j’en conclus que le système ressemble initialement à TT qui était financé par la boîte Flat Prod qui faisait du service informatique pour entreprises jusqu’à trouver un système autonome de financement.

    Je souhaite bon courage à toute l’équipe en espérant que tout fonctionnera comme espéré.

  6. Je rejoins les commentaires d’autres auditeurs ci-dessus.
    L’émission m’intéressait beaucoup. L’équipe Ludovox avait des choses à dire. Au final, j’ai trouvé cet épisode difficilement écoutable, énervé par les coupures de paroles (des digressions plus que recentrages) beaucoup trop fréquentes.

    Désolé pour cette première intervention plutôt négative. S’il y a prochaine fois, ce sera pour dire du bien ! Merci pour votre podcast dans lequel j’espère retrouver du plaisir.

  7. Excellent podcast
    4 bavards motivés qui échangent, ça ne peut donner que ça
    Oui, Olivier coupe mais Shaman pourrait parler 3 heures de son sujet avec passion
    Oui, on ne sait pas tout mais c’est normal que Ludovox garde des informations confidentielles
    Oui ça dure 2 heures mais quand c’est bon, c’est jamais trop long (cf la largeur de l’avenue dans le podcast)

    Bravo encore
    Jérôme
    Ludibocquet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *