Déjà 16 commentaires : Rejoignez la discussion

N°124 – Jeux de rôle

Les conditions sanitaires ne permettent malheureusement toujours pas de réaliser les interviews habituelles.

Ce qui nous donne l’occasion de reparler du jeu de rôle, sujet que l’on pratique mais dont on ne parle plus beaucoup dans notre podcast ! Polgara est notre MJ et les aventuriers de cet épisode sont DDschutz, Fendoel, Meyklar et Tuin.

Pour nous soutenir, nous remercier ou encore nous encourager, vous pouvez le faire via Tipeee (https://www.tipeee.com/proxi-jeux) ou PayPal (https://www.paypal.me/proxijeux).

2:39:25 - Télécharger le fichier mp3 (146 Mo)

Vous pouvez « streamer » notre podcast ou vous abonner à notre flux Apple Podcast. Si vous nous appréciez, notez notre Podcast dans Apple Podcast et laissez-y un commentaire ! Sur Android, nous vous recommandons d’utiliser l’application (gratuite) Podcast Addict.

Introduction

0:04:46 Annonce pour les 10 ans de Proxi-Jeux

Dans peu de temps, Proxi-Jeux va fêter ses dix ans. Nous avons besoin de vous pour préparer cet événement ! Dites-nous ce que vous avez toujours voulu savoir sur les membres de l’équipe sans jamais avoir osé le demander !

0:06:28 Le retour sur les commentaires

Nous revenons « rapidement » sur les très nombreux commentaires de l’épisode 123, qui comparait Jeux vidéo et Jeux de société. 23 commentaires, tâchons d’y passer moins de 23 minutes !

0:15:43 L'histoire du Jeu de Rôle

Tuin partage un petit retour sur la publication de l’ouvrage de Julien Pirou La grande aventure du jeu de rôle. En exclusivité, il répond à des questions intimes sur sa pratique du JDR.

Les débats

Nous reprenons la structure de l’épisode Jeux vidéo, avec 5 chroniques suivies d’un petit débat entre les participants.

0:25:04 DDschutz - Le contrat social et son importance

Ddschutz nous parle du contrat social dans le jeu de rôle (pas celui de Rousseau) et de la X-card. Pour que vos parties de jeux ne dérapent pas trop, et que tout le monde s’amuse autour de la table.

 

0:54:16 Tuin - Jeu de rôle, Jeux de société : l'impossible convergence
Extrait du bestiaire d’Oltréé, John Grümph

Tuin fait l’observation de dynamiques de convergence entre le jeu de société et le jeu de rôle. Cette convergence peut-elle aboutir à une fusion complète ? Quels en sont les raisons principales et les plus importants bénéfices ?

Ludographie : Inflorenza, Thomas Munier; Dread, Epidiah Ravachol, The impossible dream, 2005; Star Crossed, Alex Roberts, bully Pulpit Games, 2018; Polaris, Ben Lehman, These are our games, 2009; Macchiato Monsters, Eric Nieudan, Lost Pages, 2018; Oltréé, John Grümph, John Doe, 2013; Descent, Wilson, Clark, Sadler, Koniekscka, FFG, 2012; Imperial Assault, Ying, Kemppainen, Koniescka, FFG, 2014; Paleo, Peter Rustemeyer, HiG, 2020; Le Dilemme du Roi, Hach, Silva, Horrible Guild & IELLO, 2019; Les Demeures de l’Epouvante, Valens, FFG, 2016; Horreur à Arkham JCE, French & Newmann, FFG, 2016 

Références: L’atomistique de Thomas Munier; GNS Model; La sécurité émotionnelle (podcast consacré par La Cellule)

1:16:44 Meyklar - Acting et Roleplay

Doit-on faire l’acteur pour faire du Jeu de rôle ? Doit-on définir avec son groupe la façon dont on veut jouer ? Comment interpréter son personnage ? Le MJ doit-il être un acteur-né ?

1:40:11 Fendoel - Les personnages féminins dans les JDR des années 1970

Est-ce que les personnages joueurs ou non joueurs des JDR des premières années étaient déjà pétés de clichés sexistes ? Fendoel passe en revue le super article des Lapins Marteaux qui se trouve ici :

JdR des années 70 et personnages féminins

Les autres articles dont il parle sont là:

https://www.franceinter.fr/pourquoi-le-jeu-de-roles-papier-a-vecu-une-annee-2020-particulierement-riche

https://jeuxserver.com/wizards-of-the-coast-sattaque-aux-stereotypes-racistes-dans-dungeons-dragons/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Test_de_Bechdel

2:18:59 Polgara - Les Actual Plays

Polgara fait part aux autres chroniqueurs de son amour des Actual Plays, et notamment de ceux de Club JdR proposé par Jean-Michel Abrassart.

Et d’autres Actual Plays à suivre :

2:35:19 Fin d'émission et concours Caverne du Gobelin

Toutes les bonnes choses ont une fin, sauf la saucisse qui en a deux. Cet épisode touche à sa fin, et nous vous proposons comme d’habitude une énigme pour découvrir un bon de réduction de 5€ chez notre partenaire La Caverne du Gobelin.

Et si vous vous demandez « c’est quoi les meilleurs jeux du monde /20 des intervenants ? », un petit récapitulatif :

16 nombreux commentaires pour N°124 – Jeux de rôle

  1. Salut,

    J’ai très peu joué au JdR (principalement du D&D et il y a fort longtemps), en comparaison des Jeux de société.

    Et comment vous placez « Château Aventure » entre les deux ?

    Super épisode en tout cas, qui donne envie d’en refaire !

    Et bravo à Meyklar pour sa première émission ! 😉

    A la prochaine !!

    1. Salut,
      J’aime beaucoup Château Aventure (et son ancêtre Parsely Game, localisé par la boîte à Heuhh). « Pour moi », ce n’est pas du jeu de rôles, de part la trop grande rigidité de la fiction, l’absence d’interprétation et l’absence d’évolution du personnage incarné par toutes les joueuses. C’est tout simplement… un jeu d’aventures textuel (ou point-and-click selon la génération), c’est-à-dire un jeu vidéo sans ordinateur ! De la même manière que Smallworld reste un jeu de contrôle de territoires même dans son adaptation numérique.
      Je crois avoir entendu dans les murmures du vent de tempête qu’un deuxième opus était prévu pour cette année… 🙂
      Et nous aussi, nous avons bien envie de remettre le couvert pour une autre émission consacrée au jeu de rôle.
      Belle journée, commentateur assidu !
      Tuin

  2. Bonjour à toute l’équipe,

    Je ne mets pas souvent de commentaires, c’est un tort… Cette émission m’a vraiment plu, bravo à vous !

    J’ai bien aimé Meyklar, en mode « mec qui te raconte la life », c’était pertinent et amusant, et c’était intéressant d’avoir le point de vue passionné de chacun.

    Je ne peux que plussoyer la proposition de Polgara de pratiquer le jeu de rôle en famille. Vivre des aventures tous ensemble, c’est un régal, et beaucoup de JdR sont « clés en main » et faciles à mettre en place. Actuellement, on raffole de « My Little Pony – Tails of Equestria » qui fonctionne à merveille avec des enfants-poneys de 5 à 13 ans.

    Comme l’ont souligné Fendoel et Meyklar, il est aussi possible d’improviser des histoires à partir de rien : pendant les longs trajets en voiture, on se lance dans des aventures qui partent dans tous les sens. On a inventé un système de jets de dés super efficace : le dernier chiffre de la plaque d’immatriculation de la voiture que l’on croise permet de valider ou non la réussite des actions (si tu as 8 en Force, il faut que le numéro de plaque soit inférieur ou égal à 8).

    Je ne vous rejoins pas par contre sur le potentiel manque d’intérêt des Actual Play : moi qui n’y connaissait rien en jeu de rôle, ça m’a permis de comprendre ce que c’était vraiment, et de « progresser » en MJ ou joueur. Plus besoin d’être initié par quelqu’un, on peut découvrir seul comment fonctionne cette pratique mystérieuse. Et s’apercevoir qu’en fait on joue comme on veut !

    En plus des Actual Play mentionnés dans votre émission, je rajouterai « Game of Roles », masterisé par Fibre Tigre, c’est très drôle et dynamique. « Tales of Pi » est de son côté très pro, avec des ambiances déconne (« Donjons et Jambons ») ou horreur (Cthulhu).

    Merci pour cette émission, rôlez-bien !

    1. Salut Jbramond,
      Merci pour ces retours positifs, c’est très encourageant pour nous !
      Je suis aussi de ton avis concernant la valeur d’exemple des Actual Plays, car c’est un moyen plus direct de prendre connaissance du déroulement d’un jeu en particulier plutôt que de lire une retranscription fictive dans un livre de règles par exemple.
      J’aime beaucoup ta mécanique à base de plaque minéralogique pour simuler des jets de dés. Mes enfants sont trop jeunes pour faire du Inflorenza 🙂 Faut que je trouve autre chose…

    2. Merci pour ton commentaire. Je note ta très très bonne idée des plaques de voiture pour résoudre des jets de dés pour des parties de JdR !

  3. Ouhla, c’est moche mon gros bloc de commentaire ! Si vous pouvez sautez quelques lignes pour aérer, merci !

  4. Cadeau pour Polgara :
    http://cyol.fr/images/SauceWorcestershire.jpg

    J’ai découvert aussi JM Abrassart et ses joueurs sur les Montagnes Hallucinées. Et je continue de les suivre.

    L’avantage des actuels play « non montés » c’est qu’ils donnent de bonnes idées de comment ça peut se dérouler autour d’une table. Je suis mitigé sur les « montés » comme 2D6+Cool ou P1PDD qui sont très agréables à écouté comme un feuilleton audio mais où on se dit « impossible qu’on réussisse à jouer à ce niveau d’interprétation » (et pour cause, eux ne le font pas non plus, c’est la magie du montage qui le permet).

    1. Salut Cyol,
      Pour les épisodes montés, au moins pour l’ami Volsung, c’est clairement explicité en début de format quand c’est monté. Quand je l’écoute, c’est un peu comme quand je me souviens d’une partie de jdr : mon cerveau a fait une partie du montage et de l’édition, enlevant certaines longueurs, le temps passé à compulser la liste des sorts, les digressions inutiles, etc. pour ne garder que l’épisode monté de la partie 🙂 C’est pour ça que ça me frustre moins que toi, je pense.
      Mais effectivement, ça a toujours été un point délicat de notre hobby : comment ne pas être tétanisé devant les mj et les joueuses qu’on a eu l’habitude de donner en exemple ? Quand les premières personnes qui ont vu Gygax et Arneson mener, elles ont dû avoir la sensation d’être face à un mur infranchissable pour se décider à maîtriser elles-mêmes ! Et ça s’est répété probablement à toutes les « générations » de joueuses, lorsqu’on arrive la première fois dans un club avec ses stars, et maintenant lorsqu’on voit des épisodes d’AP avec matos, ambiance musicale, etc.
      Tuin

    2. Merci beaucoup pour cette photo !
      Les joueurs de JM Abrassart sont quasi les mêmes depuis les montagnes hallucinées, c’est un bonheur de les retrouver !

  5. Salut les rolistes !
    je valide la majorité de ce qui a été dis dans cet episode, l’histoire avant la mecanique !
    Je masterise un jdr online avec mes potes d’enfance et ma soeur sur le site roll20, et clairement l’univers et la mecanique c’est 100% improvisé, ya forcement une base de D&D mais aussi d’autre truc.
    et finalement on s’amuse parce qu’on imagine des histoires et tout
    Mais bon je suis pas du tout en pro du jdr j’ai jouer pour la 1er fois en 1998 et j’ai fait que du D&d et cyberpunk depuis.

    mais l’envie de crée un univers, et le fait que je connaisse bien les participants et leur attente me permet de faire des choses qui leurs plait et meme si les jet de dés sont pourri (pour eux ou pour moi) je ment je triche je m’adapte pour que ca reste marrant !

    on a fait au moins 30h de jeu (+autant pour moi en préparation)
    il y a eu des voyages dans le temps et l’espace, des esprits partagé (a la sens8), des dinosaures, des portails magiques, des robots volant, des cannibales, des soupes au navet, des contrôles mental, des nazi, des amérindiens , des piscines de sang et des « forces indicibles ». Je pense qu’il faudra la finir tant il est devenu complexe davoir des soirées dispo a 5 depuis la fin du HARD confinement.mais assurément c’est une partie dont on se souviendra (et pourtant on a 25 ans de souvenir commun)

    Par contre, pour réagir a la réaction d’un commentaire, et parce que j’aime aussi avoir raison, je ne me considère pas comme un grand connaisseur du milieu du jeu de société mais je suis capable de cité 4 ou 5 auteurs de jeu (oauis pas bcp bcp plus), mais aucune femme, je sais pour wingspan mais je ne connais pas son nom … je sais que c’est ma faute et j’espère que le commentaire qui évoqué ca dans un précédent podcast ne l’a fait que pour montré le chemin qui nous reste a accomplir… Ha oui et je suis très nul pour mémorisé les noms, hommes ou femmes, même dans la vrai vie. donc ca aide pas.

    Voila

    J’attend une reponse a mon commentaire et mon Tshirt.

    1. « Par contre, pour réagir a la réaction d’un commentaire, et parce que j’aime aussi avoir raison, je ne me considère pas comme un grand connaisseur du milieu du jeu de société mais je suis capable de cité 4 ou 5 auteurs de jeu (oauis pas bcp bcp plus), mais aucune femme, je sais pour wingspan mais je ne connais pas son nom … je sais que c’est ma faute et j’espère que le commentaire qui évoqué ca dans un précédent podcast ne l’a fait que pour montré le chemin qui nous reste a accomplir… Ha oui et je suis très nul pour mémorisé les noms, hommes ou femmes, même dans la vrai vie. donc ca aide pas. »

      Si ça peut te rassurer, j’ai une bonne mémoire des noms et connais un paquet de noms d’auteur mais suis incapable de te citer une autre autrice qu’Elizabeth Hargrave (celle de Wingspan) et Marie Fort sans me creuser la tête. D’ailleurs c’est dommage que Polgara répète plusieurs fois « si si, on peut facilement en donner trois »… sans jamais le faire !

      1. Coucou,
        Concernant le sujet « trois autrices à citer », je ne suis pas au coeur du truc, mais :

        * le commentaire s’adressait explicitement aux membres de la proxi-team, pas à leurs poditeurs et poditrices, j’imagine parce que certains d’entre nous prenons une espèce de position publique d’une part et parce qu’on essaie de se comporter comme des professionnels du média ludique (ce que nous ne sommes pas, au contraire d’un critique littéraire ou cinéma qui est payé pour ne faire que ça de sa vie et qui a donc beaucoup plus de temps pour continuer à s’éduquer, échanger, progresser, découvrir, etc.),

        * je ne souhaite pas m’avancer pour Polgara, mais *pour moi* je ne souhaite pas rentrer dans cet polémique stérile du genre « ah vous prétendez ne pas être raciste, citez toutes les chansons des Beatles influencées par Ravi Shankar », ce qui d’une part est une une course infinie (quand bien même je citerai en direct les trois noms demandés, on me poserait d’autres questions arbitraires du même genre uniquement pour alimenter le doute quant à la crédibilité de mes convictions) et d’autre part ce genre de questions arbitraires à la Trivial Pursuit n’apporte aucun éclairage sur ma crédibilité personnelle en tant que contributeur d’un podcast dédié au jeu, ni en tant qu’individu qui essaie de faire que notre planète soit un endroit plus agréable à vivre.

        Pour notre éclairage à tous, Elizabeth Hargrave, qui en avait assez d’être présentée comme la seule conceptrice de jeu, a mis en place une compilation des autrices à cette adresse :
        https://www.elizhargrave.com/women-nb-game-designers
        Le parcours de ces quelques pages Web peut être intéressant, révélateur ou encourageant.

        Belle journée,
        Tuin

      2. Salut Chips

        Alors je ne l’ai pas fait pour étaler ma culture impressionnante du monde ludique (je suis même capable de te citer des auteurs ou autrices norvégiens ou norvégiennes c’est dire !) et parce que j’aurais eu probablement quelqu’un pour me dire « mais tu les as préparés à l’avance ».

        Et puis ce qui compte c’est que l’on réfléchisse à la question. Cette histoire de défi en mode qui c’est qui pisse le plus loin lancé dans un commentaire auquel je répondais ne m’intéresse pas plus que ça.

    2. Salut KaahL,
      Merci pour le partage de ton expérience, c’est clairement un message positif et enthousiasmant qui aura peut-être la chance de donner envie à d’autres de s’y lancer. Et j’ai l’impression qu’on est presque tous passé par là : on a une fois entendu une super expérience ludique et on a eu envie de s’y jeter comme DDschutz le partageait dans son segment concernant la manière dont il a découvert le jdr. Merci donc pour ton partage et bon vent à celles et ceux qui pourront y trouver un supplément d’envie pour commencer une nouvelle aventure.
      Bon courage pour la conclusion d’une telle campagne 😉
      Tuin

  6. Depuis des années que je vous écoute  » en clandestin  » j’ai décidé de laisser quelques commentaires pour participer un peu plus.
    Merci pour vos excellentes émissions.

    J’ai découvert les jeux modernes dans les années 80 par le jeu de rôle. Du coup, je confirme : on ne s’encombrait pas beaucoup de pluralité ou de mixité à l’époque. Les temps changent, les joueurs·euses aussi. Et c’est tant mieux !
    Une petite observation : je n’ai rien entendu sur les JDR sans règles, qui peuvent souvent être présentés comme une alternative au tout théâtralisé ou au  » malveillant  » jet de dé.
    Merci pour les idées de actual plays, je vais m’y pencher sérieusement ; je ne connaissais que celles de Phal, que j’apprécie particulièrement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *