Déjà 12 commentaires : Rejoignez la discussion

N°137 – À la découverte du jeu de société

Ce mois-ci, la proxi-team vous propose un nouveau dossier. Dans ce dossier, il s’agit de partir à la découverte du hobby « Jeu de société ». Le Pionfesseur, Drou, Flavien et Cyrus vous partagent leurs réflexion sur ce sujet.

Pour nous soutenir, nous remercier ou encore nous encourager, vous pouvez le faire via uTip (https://utip.io/proxijeux) ou PayPal (https://www.paypal.me/proxijeux).

03:11:45 - Télécharger le fichier mp3

Vous pouvez « streamer » notre podcast ou vous abonner à notre flux iTunes. Si vous nous appréciez, notez notre Podcast dans iTunes et laissez-y un commentaire ! Sur Android, nous vous recommandons d’utiliser l’application (gratuite) Podcast Addict.

0:00:00 Intro

Commentaires de l’épisode précédent

0:04:25 Commentaires de l'épisode précédent

Un rapide retour sur les commentaires de l’émission précédente, à savoir notre dossier consacré aux prix ludiques.

Le Dossier – À la découverte du jeu de société

0:16:05 Le Pionfesseur : Le jeu de société : un média difficile d'accès

Le Pionfesseur vous explique pourquoi le media jeu de société est en soi difficile à découvrir.
Une bonne introduction pour comprendre le pourquoi on a choisi de parler de ce sujet dans cette émission.

0:48:00 Drou : Découvrir le jeu de société sans se ruiner

Drou vous propose 8 astuces pour découvrir des nouveaux jeux sans vous ruiner mais aussi en développant votre réseau de joueurs.

 

1:33:45 Flavien : Bien accueillir pour permettre de bien débuter

Dans sa partie, Flavien opère changement d’angle en se plaçant du côté des personnes qui accueillent les débutants et débutantes autour de leur table. Car pour bien commencer une nouvelle activité, quoi de mieux que d’y être bien accueilli·e ? Au cours de sa chronique, il présente quelques axes de réflexion, quand bien même le maître-mot reste adaptation au contexte et aux personnes. Il aborde notamment les questions suivantes :

  • l’inclusivité
  • l’explicitation du jargon et habitudes ludiques
  • le choix du jeu et du déroulement de la partie
  • backseat (une définition ici), conseils et consentement
  • attention au prosélytisme 
2:33:40 Cyrus : Les 10 jeux qu'il vous faut pour démarrer votre ludothèque

Cyrus vous propose un presque TOP 10 !

Voici, selon Cyrus, les 10 jeux qu’il faut pour bien démarrer la constitution de sa ludothèque personnelle.

Voici les critères qu’il a retenu pour l’émission :

  • Des jeux dont l’écriture des règles est réussie. Des règles sans ambiguïté et les plus courtes possibles (exemple de jeu exclu : Deep Sea Adventure) ;
  • Des jeux pas trop « aride » (exemples de jeux exclus : Can’t Stop, Les Cités Perdues) ;
  • Des jeux graphiquement réussi, voire engageant (exemple de jeu exclu : Cartagena) ;
  • Pas de jeux jouables une seule fois (exemple de jeu exclu : Suspects) ;
  • Des jeux disponibles (exemple de jeu exclu : Fauna).

Et voici donc la liste de Cyrus

  • L’incontournable : Carcassonne
  • 3 jeux d’ambiance :
    • Just One : l’évidence, le jeu qui fera mouche dans toutes les bonnes soirées ;
    • Top Ten : Le blanc manger coco pas limite limite ;
    • Mot malin : pour jouer en 5 minutes chrono
  • 3 jeux qui ont dépoussiéré les classiques :
    • Marrakech : ou la mort du Monopoly (enfin, en tout cas on voudrait bien…) ;
    • Love Letter : la déduction n’est pas forcément aussi froide que dans Cluedo ;
    • Le Bois des Couadsous : le Mémory mais intéressant
  • 3 jeux qui mette en avant une mécanique majeure du jeu de société moderne :
    • Star Realms : ou la quintessence du Deckbuilding dans un jeu d’affrontement
    • Sushi Go : Drafter des mets japonais, miam miam !
    • Agricola version famille : Mettez-vous à la pose d’ouvrier avec LA référence

Si vous voulez nous proposer VOTRE ludothèque idéale pour démarrer, voici le lien qu’il vous faut : Les 10 jeux pour bien commencer sa ludothèque

3:08:47 La question du Gobelin

N’oubliez pas la question de La Caverne du Gobelin vous permettant de bénéficier d’un code promo de 5€ à partir d’une commande de 40€.

12 nombreux commentaires pour N°137 – À la découverte du jeu de société

  1. Hello hello ! Pourriez-vous nous dire ce que vous mettez chacun.e derrière l’idée de « débuter dans le jeu de société » ? Est-ce que « débutant » et « novice » ce serait pareil pour vous ? Merci 🙂

    1. Bonjour Azulita,
      Ce ne sont que des termes. Personnellement, je n’y vois pas de grandes subtilités.
      Débuter, c’est ce moment où tu te trouves un intérêt pour quelque chose et où tu te dis « tiens, je me lancerais bien là-dedans !? » Comme tu te mettrais à l’écriture, à la poterie, au volley ball, au Tir à l’arc, etc.
      Cyrus

      1. Je suis désolé des fautes de frappe et de syntaxe dans mon commentaire.
        Je ne trouve pas comment l’éditer.
        Fermez les yeux sur les coquilles

  2. Bonjour,
    Ùn des thèmes qui m’a manqué est l’accessibilité pour les personnes handicapées. Et comme vous avez parlé plusieurs fois d’accessibilité je pense que vous ne vouliez pas trop vous étendre, mais je pense que c’est un sujet important, et des efforts sont faits par certains éditeurs.

    1. Bonjour Piwie. Tu as tout à fait raison de le pointer, on a parlé de débuter dans des conditions assez globales mais il aurait tout à fait été pertinent de pointer certaines spécificités comme le handicap. J’aurais de mon côté pu en dire un mot dans la partie sur l’inclusivité, ou on aurait pu rebondir à la chronique de news avec des ressources spécifiques, comme par exemple Accessijeux. Du côté des news, Asmodée vient d’annoncer le studio Access+ (https://twitter.com/Access_Plus_/status/1524001303273299968?s=20&t=EENfisz8Ssr3oPssguPTCw), qui pourrait être un pas de ce point de vue.

      Merci de ton commentaire qui pointe cet angle mort.

  3. Quelle émission, très intéressante !

    Quel stress de faire jouer un novice pour espérer qu’il y revienne après.
    Et c’est vrai finalement avec les autres loisirs qu’on aime.

    Par exemple, une personne qui souhaite aller à un concert de musique classique une fois dans sa vie. Il faut bien choisir le contenu mais pas que ! Aussi important : la formation qui joue, la localisation, le lieu d’accueil, le public présent, l’heure, le prix, etc. Genre le plein air en accès libre avec un public en short de tous les âges pour un orchestre symphonique qui joue du festif, c’est pas pareil qu’un quatuor à cordes à l’opéra à 40€ pour 1h30 avec un entracte de 30 min au milieu de gens en costard qui boivent du champagne.

    Ainsi, je crois que le choix du jeu pour le rite initiatique n’est pas très important. Pas d’accord avec Le Pionfesseur qui parle d’apprendre à jouer à quelqu’un. Je ne crois pas du tout qu’il y ait beaucoup de personnes qui rentrent dans un loisir en se disant : je veux apprendre à faire ça. Les gens veulent d’abord jouer ! Pas apprendre à jouer. Si je reprends le parallèle avec la musique, forcer les gamins à apprendre la musique (solfège) avant de commencer à en jouer est catastrophique pour leur motivation à continuer (sauf pour les intellos).

    J’en viens au point (je l’espère) constructif de mon commentaire : laissons choisir le jeu au novice en fonction de son préjugé en lisant la boîte ou en regardant à l’intérieur. Ensuite, simplifions les règles au maximum (sans lui dire). Exemple : 1ère partie de 7th Wonders, je supprime le draft et les guildes et je lui donne le plateau merveille avec que des points de victoire. Si l’envie est là, la 2e partie intègrera plus de points de règles écartés. A Narak on peut supprimer le calepin (donc les assistants), les boost one shot des idoles récoltées, la possibilité d’acheter un avion pour 2 pièces, l’ajout d’une peur si tu as un gardien sur ta case avant la fin de ton tour…

  4. Très chouette émission.
    Chaque rubrique avait son intérêt.
    Je le suis reconnu sans plusieurs aspects et j’en ai rigolé : celui qui a toujours un jeu et essaye de le placer dans les temps morts, aussi celui qui annonce que c’est simple pour ne pas effrayer la tablée en rapportant la boîte ou en sortant le matériel

    Restituer les règles du jeu de la meilleure manière est presque un art : elle peut être différente pour selon le jeu : premier tour, première manche voire partie pour du beurre ou introductive progressive des contraintes, tout est possible.

    Le top 10 de Cyrus est très chouette. Les jeux qu’il cite et que j’ai pratiqués y ont leur place je trouve(Marrakech, love letter notamment) et les autres sont attrayants.

    Bravo à tous les chroniqueurs pour la préparation, la réalisation et la diffusion de ce numéro.

    Gaume

  5. Merci pour cette très intéressante émission. Je reviens pour l’instant sur la partie de Drou que je souhaites complété au travers d’un autre moyen de pouvoir commencer à trouver des jeux et auxquelles ont pense assez peu : le print&play !
    Lors de gamejames, les jeux sont très souvent disponible en pnp gratuitement. Il y a bien entendu de tout, mais pourquoi ne pas essayer des jeux accessible et gratuit qui ont gagné une jam par exemple ?
    Vous trouverez par exemple facilement des jeux sur https://doityourgame.com/
    Et pour Mr Pion qui aime télécharger illégalement, je lui propose mon propre jeu téléchargeable légalement et gratuitement 😉
    https://doityourgame.com/produit/a-contre-courant/

    Enfin dernier moyen qui m’a permis également de jouer régulièrement : en parler avec les personnes autours de vous. Au boulot, alors que nous bossions ensemble depuis des années, personnes n’était au courant des envies de jouer de chacun. C’est pas hasard que le sujet à été évoqué et maintenant nous jouons de temps en temps avec certain. De plus pour les petit budget, ça permet de jouer à pas mal de jeu car les boites se mutualisent entres collègues/familles.

    JulienN

  6. Le jeu de société n’est pas un média mais une activité.

    Vous dites qu’avec un jeu de société, les joueurs vérifient les règles du jeu.
    Donc sur BGA ou avec une application, ce ne sont pas des jeux de société ?

    Idem jeux ‘en ville’: Un cluedo géant est tout autant un jeu de société qu’un jeu d’enquête sur table. Idem pour les chasses au trésor, escape games, jeux de pistes, geocaching.

    Il n’est de niche que pour ceux qui construisent la niche pour exclure des domaines ludiques , des jeux ‘pas modernes’ ou pas assez geek.

    1. Hello, le jeu de société est un média au sens où il joue un rôle d’intermédiaire de communication entre les joueuses.
      Évidemment que l’on est obligé de vérifier les règles et d’assumer que les gens ne trichent pas autour de la table, au contraire d’une appli ou d’un algo qui peut vérifier automatiquement le respect des règles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.