Déjà 13 commentaires : Rejoignez la discussion

[Hors-série] Été 2023

C’est l’heure du hors-série estival 2023 de Proxi-Jeux

C’est sous un soleil de plomb (non) que le gratin de la Team Est s’est rassemblé afin de vous faire vivre un épisode exceptionnel : hors des sentiers battus, hors-sol, hors sujet, hors-pair, hors taxe, hors-nicar bref un inoubliable HORS-SÉRIE !

Avec une équipe hors-de-prix formée du fameux Cyrus, de l’énigmatique Cargo, du taquin Le Pion Fesseur (oui je l’écris comme je veux, c’est un test pour voir s’il lit le billet), l’impressionnant Pèrekastor et l’incroyable Élodie !

Dans cet épisode vous retrouverez l’envers du décor avec le bilan de l’année de Cyrus, du fun avec le retour des En toute mauvaise foie fois foix foi de Pèrekastor, de la passion avec le coup de gueule d’Élodie, de la récompense et de la déduction avec Cargo et de l’analyse du milieu du jeu avec LePionFesseur.

Pour nous soutenir, nous remercier ou encore nous encourager, vous pouvez le faire via PayPal (https://www.paypal.me/proxijeux) ou nous contacter pour réaliser un virement bancaire.

2:54:04 - Télécharger le fichier mp3

Vous pouvez « streamer » notre podcast ou vous abonner à notre flux Apple Podcast. Si vous nous appréciez, notez notre Podcast dans Apple Podcast et laissez-y un commentaire ! Sur Android, nous vous recommandons d’utiliser l’application (gratuite) Podcast Addict.

Le bilan de la saison 13, par Cyrus

0:06:17Le bilan de la saison 13
Diversité et quantité des formats
Diversité et quantité des formats

En toute mauvaise foi (1re partie), par Pèrekastor

0:21:45En toute mauvaise foi 1/3

Les audiences de la saison 13, par Cyrus

0:38:01Les audiences
Top 10 des émissions les plus écoutées
Top 10 des émissions les plus écoutées
Audiences moyennes par format
Audiences moyennes par format
Évolution des audiences mensuelles
Évolution des audiences mensuelles
Évolution des audiences par format
Évolution des audiences par format

En toute mauvaise foi (2e partie), par Pèrekastor

0:45:55En toute mauvaise foi 2/3

La saison 14, par Cyrus

1:02:07Perspectives pour la saison 14

En toute mauvaise foi (3e partie), par Pèrekastor

1:15:24En toute mauvaise foi 3/3

Dixit Disney, par Élodie

1:26:46Le sujet d’Élodie

Fidèle à son esprit boute-en-train (hum hum), Élodie, à travers la sortie prochaine du Dixit Disney, aborde le sujet philosophique de l’imaginaire dans les jeux de société, et plus largement dans les jeux et jouets.

Dixit disney
« Libérez votre créativité » : mouhahaha !

Ceci est un jeu : CEUM (ceci est une médaille), par Cargo

1:48:08Ceci est un jeu : ceci est une médaille

–> Cargo dresse un petit bilan de la saison de Ceci est un jeu et en profite pour récompenser certains des participants selon des critères plus ou moins saugrenus.

Le tout accompagné d’extraits pas piqués des hannetons !

Liste des extraits :

  • Tomoyasu Hotei – Battle Without Honor Or Humanity
  • Lujipeka – Le seum
  • L5 – Question de survie
  • Les fatals picards – La prophétie des Vosges
  • Encanto: La fantastique famille Madrigal – Ne parlons pas de Bruno
  • James Delleck – Nombreux
  • Sale Petit Bonhomme – T’es nul
  • Victoire je t’aime – Johnny Halliday
  • Keen’ V, Nawaach – J’étais bourré
  • Mimi hetu – Je sais tout
  • Bigflo & Oli, Julien Doré – Coup de vieux
  • Giedré – Avec le sourire
  • C’est pas tout ça – Volo

L’industrialisation du jeu de société, par Le Pionfesseur

2:00:16L’industrialisation du jeu de société

Les jeux de déduction, par Cargo

2:25:02Les jeux de déduction

Les jeux de déduction étant son coup de cœur de l’année, Cargo a préparé une sélection et tisse des liens entre chaque jeu.

Les jeux abordés, dans l’ordre de la chronique :

 

 

13 nombreux commentaires pour [Hors-série] Été 2023

  1. Il est reconnu scientifiquement que nous avons + que 5 sens.

    Ca varie, mais le consensus est généralement à 9.

    Les 4 bonus sont:
    – thermoception
    – équilibrioception
    – proprioception: savoir situer nos membres
    – nociception: perception de la douleur

  2. Un petit mot pour reprendre la chronique du Pionfesseur , si je te reprends l’industrialisation entraine forcément le formatage et la perte de singularité. Pour moi, c’est légèrement différent : dans le monde du jeu vidéo, sans industrialisations, pas de Zelda Tears of the Kingdom (faut que j’y retourne) ou Mass Effect. Là où je te rejoins c’est que la prolifération noie les jeux plus singuliers et novateurs et qu’ils sont, du coup, plus dur à repérer.

  3. Hello,

    Merci pour le CEUM Giedré, je vous envoie des « petits anus » avec les doigts
    (c’est les de Giedré pour ceux qui n’ont pas la ref ).

    Même si je réponds pas souvent, j’adore le concept de CEUJ.

    BRAVO et merci à toutes et tous pour vos chroniques.

  4. Merci pour ce hors série ! Beaucoup de moments très drôles et/ou intéressants. Un grand merci aux trois partant.es, ça va faire un peu bizarre de plus les entendre 🙂

    Sinon à la place de l’industrialisation, que diriez vous de la massification du jeu de société 🙂 ?

  5. Bonjour,

    Dans les jeux de déduction à essayer absolument :
    – Le cadran de Kaplan (un jeu de déduction de lettres… introuvable : édition par une association en nombre limitée avant KS … il y avait une souscription et c’était avant l’industrialisation ?)
    – Tricoda ou code 777 (encore une vieillerie de Sid)
    – et ce n’est pas que de la déduction uniquement mais c’est un jeu excellent : Alchimiste

    Concernant l’industrialisation, j’y vois une forme de paradoxe.

    Les jeux se ressemblent de plus en plus mais beaucoup sont de plus en plus sur édités avec du matériel spécifiques (meeple, jetons, inserts…), des kg de plastique… Mais il y a peut être moins de prise de risque sur les mécaniques.

    A coté de ca, un éditeur, même petit, qui rationalise sont matériel (standardisation du packaging et du matériel) peut avoir des couts de production plus faible et donner leur chance à des jeux plus originaux ou moins mainstream (c’est ce qui m’est arrivé avec mon jeu Guyenne publié par Faire Play Editions).

    Ps : vous pourrez juger à mon adresse mail que je ne suis pas né de la derniere pluie non plus…
    PS2 : le jeu moderne n’a pas commencé avec Days of Wonders, il y a bien eu une première édition commerciale de ce jeu sous le nom Meurtre à l’abbaye (https://faidutti.com/blog/blog/2012/08/15/mystere-a-labbaye-mystery-of-the-abbey/)

  6. Hello,

    Dans les jeux de déduction, j’ai découvert Tiwanaku.
    On ne déduit pas tous un unique élément, mais on marque des points en faisant des déductions successives.

    Il y a des terrains de 4 couleurs pouvant avoir des grandeurs de 1 à 5 cases.
    Sur un terrain de grandeur 5, on a des jetons cultures avec des valeurs de 1 à 5, si le terrain est de grandeur 3, on a seulement les cultures 1 à 3.

    Il ne peut pas y avoir le même numéro de culture sur les 8 cases entourant celle-ci.
    Il faut déduire les cultures, on marque de 1 à 5 points selon le numéro de la culture découverte (on marque les points en négatif sui on se trompe).

    Pour éviter que l’on ne cherche que les grandes valeurs, on peut marquer 10 points si on a découvert une culture de chaque numéro.

    Il y a un élément de jeu qui permet de vérifier ses déductions, et les déduction se font en fonction de ce que l’on découvre, il n’y a pas de questions à poser aux autres joueuses/joueurs.

  7. Merci pour ce hors-série, avec des sujets et des entractes très intéressants. On a beau attendre le passage « je viens ici à cause de ceux qui notent les jeux comme Kingdom Death Monster », c’est un plaisir toujours renouvelé !

    Je voudrais réagir par rapport à la chronique d’Elodie sur les jeux à licence et surtout sur ce Dixit édition Disney.
    Je pense qu’on peut s’accorder sur le fait que les éditeurs n’ont pas besoin d’aller chercher des licences pour qu’on constate les limites de l’imaginaire qu’on nous propose sur un bon 90% des titres : pirates, zombies, médiéval-fantastique sans âme… à côté des palettes de thème sans aucune originalité qu’on nous sert ad nauseam, les licences ne sont pour moi qu’un élément de plus, pas le problème en soi (d’ailleurs sur la question du Pionfesseur sur un jeu à licence bien vu par les joueurs, ‘La guerre de l’anneau’ trône dans le top 10 BGG depuis un bail).

    Comme le dit Cargo, il en va des jeux à licence comme des chasseurs…

    Concernant Dixit Disney, j’ai soupiré lors de son annonce mais depuis la découverte des illustrations, je réserve mon jugement. Je ne sais pas si Jean-Louis Roubira et/ou l’équipe de Libellud a comme d’habitude donné un brief pour chaque illustration, mais on a clairement un travail recherché qui dépasse allégrement le simple plaquage de licence (par ex. avec des images tirées des long-métrages).
    Je trouve que les cartes font appel à l’imagination plutôt que de la restreindre, non seulement par leurs illustrations mais également par le concept même du jeu : se limiter à donner de manière trop évidente un lien avec le film représenté, c’est la garantie de se faire attraper par les autres joueuses, à moins d’avoir de la chance et qu’une d’elle ait en main une carte représentant le même film, ce qui semble improbable vu le nombre d’entre eux représentés. Il va donc falloir chercher plus loin, et c’est là que je trouve le jeu paradoxal : alors qu’il est fait pour toucher un public le plus large possible et ayant les références, il demande de s’en détacher pour « bien jouer » (en tout cas c’est l’impression que j’en ai). On jugera sur pièce, mais je trouvais les arguments avancés par Elodie davantage liés à l’idée qu’on pourrait se faire du jeu plutôt qu’à ce qu’il semble proposer.

  8. Noooonononooononoononoononon (ce sont les sanglots),
    désolé pour les 2 autres partants mais Polgaraaaaaa snif snif !

    Pour moi la voix de proxijeux qui s’en va, ça avait déjà été très dur avec le divorce
    polgara – DDschutz,

    pourquoi tant de maltraitance de vos auditeurs?

    Bon je me console avec le retour de DD plus régulièrement.

    Merci ex-président pour toutes ces années mais maintenant, en tant qu’ancien président, la voiture de fonction, les gardes du corps, la pension seront quand même appréciables :))

    Sinon une petite réflexion (oui j’aurais dû faire un commentaire par thématique pour gonfler les stats mais bon ce n’est pas grave car ce n’est pas un format où M. Fesseur est tête de proue),
    innovation – éditeurs…
    je fais des protos par-ci par-là et, en vous écoutant, je m’aperçois que moi-même je me réfrène sur mes créations avec la quantité de matériel, le thème, lisser un peu les angles, pour coller le plus à ce que j’imagine être le standard pour les éditeurs.

    Alors quand j’entends le Pionf avec ses jeux aux parties pris radicaux… ça me fait un peu rêver avec l’idée derrière que je suis déjà trop formaté pour sortir des sentiers battus.

    Enfin encore une super ambiance autour de la table, ça promet une super saison 14 !!!
    Merci pour le temps consacré à la promotion de ce hobbies de niche

    1. Salut Ian !
      Je pense que justement lorsque le jeu n’est pas ton moyen de revenu, il faut sortir de l’idée de plaire aux éditeurs et de faire des jeux formater. Tu n’as rien à perdre à faire des choses radicales, si ce n’est garder ta liberté de création sans avoir à dépendre des revenues que cela te génére pour en vivre. C’est à mon sens, une chance.

  9. Salut les summer body,

    Je vais essayer de faire encore mieux pour la prochaine saison !

    Super récap, comme toujours, un de mes formats préférés , où on fait le bilan calmement en s’remémorant chaque instant 😀 avec une bonne ambiance pour faire le plein de fun et de good vibes !

    A + la team

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.