Declic !?
Déjà 5 commentaires : Rejoignez la discussion

[Podcast Proxi-jeux] Actus – n°2

Declic !?

Le second numéro du podcast « Actus » de Proxi-jeux enregistré lundi 28 Mars 2011 est en ligne et disponible dans ce billet :

1:11:47 - Télécharger le fichier mp3 (65.7 Mo)

Vous pouvez écouter notre podcast depuis ce site, ou l’enregistrer pour l’écouter plus tard ou l’emmener avec vous en balade.

Un épisode un peu plus long, un peu plus décontracté également où nous avons tenté de conserver les mêmes rubriques que dans le 1er numéro.

Mais d’abord un retour sur notre N°1

Nous sommes revenu sur Di6dent et sa politique éditoriale, en répondant à certaines questions que nous nous posions (mais en nous interrogeant sur d’autres points).

Nous avons également un peu parlé de notre premier dossier sur Rêves de Jeux, ce qui a permis à Jeremie de nous faire découvrir le jeu Déclic édité par Ferti

Dans  l’actu :

En avril, encore des festivals :

Place aux jeux 2011

Place aux jeux ! à Grenoble du 11 au 17 Avril et un week-end de jeu Non-Stop les 16 et 17 Avril à la Halle Clémenceau

Festival Alchimie du jeu de Toulouse
Festival Alchimie du jeu de Toulouse

Et à Toulouse le Festival Alchimie du jeu qui se déroulera du 23 au 25 Avril.

J’ai évoqué également l’inauguration de la boutique Ludigones de Villefranche  le 12 Mars. La boutique, qui ne vend que des jeux de société, organise régulièrement des évènements ludiques. Elle s’installe non loin de Ludik qui propose déjà une variété importante de jeux de toutes natures et accueil tous les vendredi l’association caladoise les Ludophiles.

Les jeux de société

La sortie du jeu « Oz » a été annoncé chez Ystari

Cela nous a amené à énoncé l’ensemble des titres d’Ystari pour se rendre à l’évidence  : point de Ys dans tous leurs titres mais pour sûr des Y partout …

Vous pouvez vous rendre sur le site de Maliki en cliquant sur cette image :

Une autre sortie annoncée fort intéressante : l’arrivée en Avril du jeu de carte évolutif « Le seigneur des anneaux »

Je pense que nous en reparlerons un peu après son arrivée dans nos boutiques.

Roberto Fraga met en ligne sur son site, de façon complète et totalement gratuite  la deuxième édition de son jeu Squad seven  :

N’hésitez pas : téléchargez, imprimez, coupez, collez et JOUEZ !

La quête du joker est disponible sur le site de Zoubaoum, nous avons quelque peu écourté sa présentation mais en reparlerons dans un prochain podcast où nous parlerons plus particulièrement des jeux en solo.

Sans doute la meilleure nouvelle JDR dans l’actu de ce numéro 2 : la mise en ligne gratuite (et normalement complètement officielle) du jeu de rôle In Nomine Satanis / Magna Veritas :

INS /MV

La soirée enquête « Dieu est mort » est également disponible en cliquant sur l’image ci-dessous (C’est combo !) :

"Dieu est Mort"
« Dieu est Mort »

 

Enfin, les conférences TED concernant le jeu sont disponibles sur le site de Gus : Gus and Co

Les écrans

Follow Monday

 

@Toinito
@Devoreur
@Seizeyourturn
@Fendeol
@petit_ludigaume
@MorelJerome
@ChroniqLudiq
@Dataripper
Open ze Box : Boggle Flash

Et puis, ça va devenir une habitude, nous vous offrons cette présentation rapide d’un jeu d’anagramme sorti sous la licence Boggle

httpv://www.youtube.com/watch?v=-Oay_FP09OA

Devant l’heure tardive et la longueur de notre enregistrement, le dossier annoncé sur les jeux pour enfants ce sera pour une prochaine fois …

N’hésitez pas à nous suivre sur notre page Facebook (Proxi-jeux) et sur Twitter (@proxijeux ou cliquez sur le lien à droite de ce blog), et n’hésitez surtout à nous laisser un petit mot sur ce blog.

Ludiquement.

Olivier

5 nombreux commentaires pour [Podcast Proxi-jeux] Actus – n°2

  1. Keep up the good work !

    Merci pour la découvert d’Androminion, j’essaye ça dès que j’ai un peu de temps…

    Sinon, je vais troller un poil. A 7 Wonders, tu peux tout à fait empêcher ton concurrent d’en face de se développer, même sans être son voisin direct. Il suffit de prendre (et éventuellement jeter) les cartes dont il a besoin pour progresser…

  2. Bonjour et merci pour votre mise en relief de « joker-quest ». 🙂
    J’ai mis ce jeu en ligne car je le trouve étonnant. Oui, il invite aussi à se demander si faire du jdr tout seul, c’est encore faire du jdr, mais… comme je le précise dans mon article, il y a encore très peu, j’aurais été catégorique et j’aurais dis (comme Jérémy, je crois), « non, ça n’est pas du jdr, ce truc ! »…
    À bien y réfléchir pourtant, ce débat me fait penser au même débat qu’on pu avoir avec les jeux vidéo, genre « jouer seul devant son écran, est-ce vraiment jouer ? » … on s’imagine sans mal le pauvre mec frustré qui joue seul, faute d’ami, de vie sociale… et pourtant, ça n’est pas aussi simple que ça !
    D’autre part, ne se fait-on pas des films seul, ne serait-ce que le soir avant de s’endormir ? ou dans des délires informels ? ou encore en analysant une situation problématique et en hypothétisant ? ce qui montre bien que faire du jeu de rôles (se créer une histoire avec des personnages) seul n’est pas aussi incroyable que ça.
    Bref, le concept de « jouer seul » (que ce soit du jdr ou du jds) paraît pauvre, ridicule, dévalorisant… à mon sens, c’est oublier que c’est avant tout une possibilité ludique supplémentaire enrichissante, innovante et surprenante.
    Amicalement, 😉
    (et bravo pour votre site que je découvre

    1. Merci pour ce commentaire.
      Avant tout, si on a repéré la « quête du joker » et qu’on en a parlé c’est que le principe nous a paru intéressant.
      C’est en essayant de le mettre en oeuvre qu’on s’est heurté à la difficulté de se mettre en jeu, de se créer un rôle et de se raconter une histoire … tout seul. Il est fort compliqué pour les adultes que nous sommes de s’amuser à se raconter seuls une histoire. Contrairement aux enfants qui n’ont besoin que de peu de matériel pour recréer des univers en les développant, nous adultes, sommes « handicapés » et avons besoin d’aide : un ordinateur qui nous mènera de quête en quête ou des camarades d’aventure qui relancerons l’intrigue lorsque nous arriverons au bout de nos moyens. Dans le jeu de rôle « classique », les joueurs racontent une histoire, mais le maître du jeu est jusqu’à présent, indispensable. Si j’écris jusqu’à présent c’est que je m’intéresse (et nous allons bientôt en parler) au jeu de narratif. Un jeu où l’on supprime le MJ pour se concentrer plus sur l’histoire qu’on construit que sur les actions réalisés par les joueurs. C’est également ce que recherche « La Quête du Joker », mais encore une fois, la difficulté réside dans le fait qu’on y joue tout seul.
      Si Je reste assez circonspect en ce qui concerne le jeu de rôle je le suis beaucoup moins en ce qui concerne le jeux de société : Les JDS solos sont nombreux et loin d’être inintéressants : Roads and Boats, Agricola, Roll Thru the Ages, peuvent se jouer seul. De la même façon que des jeux coopératifs comme Ghost Stories ou Pandémie, mais aussi Horreur à Arkham. Il existe même des cartes de Age of Steam pour un seul joueur …
      Le jeu de société en solo est d’ailleurs un sujet que nous souhaitons aborder dans un prochain podcast !
      Ludiquement
      Olivier

  3. Bonjour,

    merci pour ces podcasts intéressants. J’espère que vous arriverez à les continuer régulièrement.

    J’ai été très surpris par votre présentation d’INS/MV. J’ai beaucoup maîtrisé à INS et juste un peu joué à MV. Et bien mes joueurs ont toujours fait les commentaires inverses des vôtres: « on ne veut pas jouer des anges parce que ça n’apporte pas grand chose par rapport aux démons. On s’éclate plus côté forces du mal ». Au final, ils se sentaient trop limités côté anges, je pense.

    Niveau « technique », j’ai joué aux 3e et 4e éditions mais jamais aux 2 premières. Je sais que la 3e était très controversée auprès des anciens joueurs. Et effectivement, elle avait quelques bugs mais son système basé sur des jets de D666 avait beaucoup de personnalité et était très fun.
    La 4e extension reprenait les bases de la 3e édition et les compliquait un peu mais pour un résultat bien plus efficace et équilibré en jeu à mon goût. Par contre, elle a connu effectivement nettement moins d’extensions. En fait, pour moi, il y a une extension incontournable en 4e édtion: Fire & Ice. C’est une très grosse campagne en 2 volumes (bon, c’est pas non plus l’ennemi intérieur de Warhammer mais pour du INS, 2 volumes, c’est énorme) et c’est absolument génial. Elle exploite tous les secrets qui avaient été laissés de côtés dans la 3e édition dans un melting pot magnifique et délirant. Nous avons joué cette campagne sur plus d’un an et c’est un de mes meilleurs souvenirs de JDR (et pour mes joueurs aussi, je pense).

  4. Merci pour ton retour.

    Comme quoi, en matière de JDR, tout dépend des joueurs (et le MJ évidemment) et leur manière de s’impliquer dans le jeu et l’histoire…
    Et c’est noté pour Fire & Ice, si un jour je me remotive pour monter une équipe de joueurs…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *