Déjà 24 commentaires : Rejoignez la discussion

[Reviews] N°43-B Ascension à Manhattan dans ces années 50

Des héros immortels, certes, mais des dessins pas inoubliables !
Des héros immortels, certes, mais des dessins pas inoubliables !

Ce 43ème épisode face B Olivier passe à l’acte et exprime tout son amour pour Ascension. Jérémie remonte le temps dans les années 80 avec Ces années-là, un jeu d’ambiance simple à jouer entre amis, et puis les années 50 Manhattan Project, un jeu de gestion pour core-gamers à jouer entre ennemis 🙂

1:22:45 - Télécharger le fichier mp3 (75.8 Mo)

Vous pouvez « streamer » notre podcast ou vous abonner à notre flux iTunes. Retrouvez nous sur Freepod et si vous nous appréciez, notez notre Podcast dans iTunes, et laissez-y un commentaire !
Sur Android, nous vous recommandons d’utiliser l’application (gratuite) Podcast Addict.
Sur iOS, nous vous rappelons que nos podcasts sont chapitrés (et illustrés).

Les reviews des Jeux de plateau

Ces années-là est un jeu de Richard Borg chez Cocktail Games en co-édition avec Blackrock pour 2 à 6 joueurs à partir de 12 ans – 30 minutes – 30€ environ.

Une anomalie s'est glissée sur le visuel, laquelle ?
Ces années là, j’étais blonde et je chantais : qui suis je ?
Olivier avait raison : Justin Bieber est un champion de tennis (miniature)
Olivier avait raison : Justin Bieber est un champion de tennis (miniature)

Ascension Des âmes Déchaînées est un jeu de Brian Kibler, Justin Gary, Robert Dougherty chez Marabunta pour 2 à 4 joueurs à partir de 14 ans – 30 minutes – 35€ environ.

Ascension sous iOS : la taille de l'écran réduit celles des illustrations et c'est bien ! ^^
Ascension sous iOS : la taille de l’écran réduit celles des illustrations et c’est bien ! ^^

Ascension Des Héros Immortels est un jeu de Brian Kibler, Justin Gary, Robert Dougherty chez Marabunta pour 2 joueurs (ou jusqu’à 6 joueurs avec Des âmes déchaînées) à partir de 14 ans – 30 minutes – 25€ environ.

Eric Sabee est un des illustrateurs du jeu, style "crayonné" (je discute pas avec la copine du Patron, pas fou !)
Eric Sabee est un des illustrateurs du jeu, style « crayonné »(dixit la copine du Patron !)

Manhattan Project est un jeu de Brandon Tibbetts chez Minion Games (en anglais) pour 2 à 5 joueurs à partir de 12 ans – 120 minutes – 50e environ (import).

"Vous avez compris la règle du jeu ?" Oppenheimer (1949).
« Vous avez compris la règle du jeu ? » Oppenheimer (1949).
Style affiche de pub/propagande des années 50
Style affiche de pub/propagande des années 50

 

Et sur écrans

Ascension Ipad
On lit bien le pseudo d’Olivier et on comprends mieux son affection pour les (jeux) allemands.

Olivier vous reparle de Ascension sur iPad (4,99€). Si après tout ce battage vous ne craquez pas, on ne peut plus rien pour vous… (NdeSteph : Non. Mais tu as vu les graphismes ???)

N’hésitez pas à réagir à notre émission sur ce billet. 

Ludiquement,
Stéphane et Jérémie
Ce podcast vous est proposé avec la participation de Ludikbazar
 LudikBazar - Le spécialiste du jeux d occasion
Le spécialiste du jeu Discount, neuf et occasion

24 nombreux commentaires pour [Reviews] N°43-B Ascension à Manhattan dans ces années 50

  1. Je suis d’accord Ascension ça pique les yeux… je lui préfère encore le style graphique allemand tout fade.

    J’espère que l’on trouvera facilement un jour Manhattan Project en France et en français.

  2. Vraiment pas convaincu par les graphismes d’Ascension, ceci dit le jeu est tres bon et il est facile d’enchainer les parties sur iOS.
    Pour Manhattan Project, a un moment il était question d’un partenariat avec Queen Games pour une édition et distribution européenne. Dommage que le jeu soit si dur à trouver, il est vraiment excellent.

  3. Je trouve également les illustrations d’Ascension assez inégales mais je trouve qu’elles ont au moins le mérite de changer de ce qui se fait habituellement. Personnellement, je préfère cela à des illustrations moches et sans âmes comme sur la boîte de Carcassonne (et encore, ce n’est pas le pire dans le genre) ou certaines cartes de Dominion, par exemple.

    Par contre, il faut bien que quelqu’un pose la question fatidique alors je me jette à l’eau.
    Vous concluez en conseillant l’achat de ce jeu si on a pas encore de deck building. Mais qu’en est-il si on a déjà Dominion? Les jeux ont l’air différents mais le sont-ils suffisamment pour justifier d’avoir les deux?
    Joue-t-on à ces deux jeux avec les mêmes types de joueurs?
    Vous dites qu’Ascension est plus simple à prendre en main puisqu’il y a moins de carte à gérer mais un joueur qui ne connait pas toutes les cartes du jeu par cœur a-t-il une chance face à un joueur expérimenté?

    1. Dominion et Ascension sont deux jeux bien différents. Avoir plusieurs DBG dans sa ludothèque ne me pose aucun problème. J’ai plein de jeux de parcours, plein de jeux de train, de gestion, de tuiles, d’enchères… pourquoi pas plusieurs DBG ? Surtout quand il y en existe des aussi bons que Race for the Galaxy, Dominion ou dans une moindre mesure Eminent Domain.
      Pour moi, une partie de Dominion ça se construit doucement, en fonction des dix cartes proposées, et des actions des autres joueurs. Dans Ascension, la dimension stratégique s’estompe un peu, et il faut être plus opportuniste. Les jeux sont vraiment différents, et il y a vraiment de la place sur le marché (et sur nos étagères) pour les deux jeux (même si Dominion et toutes ses extensions prend du volume ^^). Et c’est sans doute pour ça que Marabunta a choisi de l’éditer).
      Enfin, pour finir, je ne connais pas de jeu (à part ceux basés sur le hasard, mais est-ce alors un jeu intéressant à jouer ?) dans lequel un joueur débutant a ses chances contre un joueur expérimenté. C’est le cas dans Euphrat, Puerto, Agricola… Idem pour les DBG.

  4. Concernant les illustrations d’Ascension, je les trouve vraiment très réussies, loin au dessus de celles de Dominion par exemple, et puis surtout ça a le mérite d’apporter un peu de changement !

    En revanche, concernant Ces années-là, je suis assez d’accord avec Olivier : c’est assez élitiste comme jeu, et finalement très proche d’un Trivial Pursuit (disons avec les mêmes travers que ce dernier, même s’ils sont légèrement gommés). Dans le même genre (jeu de questions avec des réponses à base de chiffre), je trouve Gambit 7 nettement plus amusant et convivial…

    1. C’est que je n’ai pas réussi à bien expliquer mon sentiment à propos de Ces années-là alors. Pour moi, les jeux de connaissance, beuah, je déteste ça, il n’y a rien de ludique. Dans Ces années-là, certes il y a des questions impossibles, mais pour le reste ce qui donne au jeu son intérêt c’est la démarche pour trouver la réponse : on farfouille dans ses souvenirs pour essayer de retrouver à quelle époque c’était (années collège, lycées, 1er job, en vacances à tel endroit, etc), et puis il y a aussi ensuite la prise de risque pour savoir quel jeton miser 0, 1, 2 ou 3.
      Alors c’est sûr, ce n’est pas un jeu taillé pour les moins de 25 ans, parce que sinon, ils ne peuvent pas apprécier la moitié des questions. Mais pour les presque quarantenaires et plus, ça tourne mieux qu’un Trivial Pursuit à la maison (et puis une partie dure moins de 30 minutes aussi, c’est important).

  5. Les dessins d’Ascensions sont pour la plupart une vraie réussite.
    Certainement un des jeu de cartes actuel les plus réussis visuellement.
    L’illustrateur Eric Sabee a un talent fou,et sur les derniers sets certains dessins sont ahurissants.
    J’espère qu’on le verra bientôt sur d’autres jeux de plateau,il a une vraie patte artistique.
    Rien que sur votre image,le Corbeau de mauvaise augure est excellent.
    Je comprend pas bien la légende en dessous critiquant les illustrations.

    Ascension est un bon jeu de deckbuilding,mais il est assez simple ,pas très prévisible,et surtout on peut s’y perdre un peu dans le format de boites stand alone qui ne se mélange que par bloc entre elles.Du coup on renonce assez vite a investir dans les differentes boites,ce qui dessert un peu la variété du jeu.Par contre il est vite mis en place ce qui est un gros avantage pour ce type de jeu.
    La meilleure surprise dans le domaine du deckbuilding (mais pas que,car le jeu fait bien plus de choses que les simples autres deckbuilding) reste Rune Age et son extension,qui reste pour moi la référence : c’est le plus thématique et le plus interactif des jeux « avec du deckbduilding » dedans disponible sur le marché.Une réussite.Dommage qu’il est souvent comparé a tort avec un Dominion,la ou Rune Age ne mise pas sur la combo pure,mais sur pleins d’autres éléments absents des autres jeux(comme l’interaction et la gestion de sa main),ce qui le rend bien plus attrayant sur le long terme.

    1. Qu’on aime ou qu’on aime pas (je trouve le camaieu du plateau assez agréable) je suis d’accord sur le fait que Sabee a une patte qui lui est propre.
      Concernant Rune age, nous ne l’avons pas essayé. Si tu écoute le podcast, je dis bien que pour moi Ascension a l’énorme avantage d’associer les qualités techniques de Dominion avec l’aspect thématique de Thunderstone, et c’est ce que j’ai trouvé de mieux actuellement en terme de Deck Building. A voir après un test de Rune Age 😉

    2. Je ne sais pas si c’est toi qui avais déjà mentionné Rune Age. Mais franchement, j’ai fait une partie une fois, et ce jeu est à des lieues pour moi d’un Dominion ou Ascension. Après, chacun ses goûts, hein, je ne me permettrais pas de juger tes goûts ;o) Mais pour moi, Dominion a une profondeur stratégique qu’aucun autre jeu n’a encore réussi à atteindre. Dans Dominion, oui il y a des combos, mais il y plein de configurations où il n’y en a pas forcément, ou bien alors elles n’apparaissent pas tout de suite. La richesse des extensions est pour moi un plus énorme à ce jeu. C’est d’ailleurs avec le temps que j’en suis venu à le considérer comme supérieur aux autres DBG, dont Race for the Galaxy (que je plaçais en tête avant).

    1. C’est pas plutôt un JCE? Pour le coup, même si ces deux types de jeu ont une même source, ils sont très différents.

    2. Je vais devoir passer sur le corps de Jérémie, mais je vais parler de Netrunner dans le N°45 (la prérogative de celui qui achète ses jeux en VO)
      Celà dit je suis assez d’accord pour dire que ce n’est pas un deckbuilding, surtout dans la version « boite de base » mais un vrais JCE.

      1. En terme de prérogative, je joue à Netrunner depuis 1996, donc je pense que je passe avant. Par contre, c’est clair que les retards de plusieurs mois de Edge, ça faich… pour ceux qui ont décidé d’attendre la VF (mais au moins, moi, je pourrai jouer dans qq temps avec mes enfants, hé hé).
        En plus pour le n°45, on a déjà tellement de sujets (on aura un invité), je ne suis pas sûr que tu pourras vraiment en parler 😛

        1. OK avec la boite de base mais avec les addon ça devient pas un Deckbuilding ?

          Enfin c’est comme ça que je me l’imaginai moi.. On construit pas un deck runner/corpo avant de jouer (comme magic quoi) ?

          1. Justement. Dans un jeu de deck building, tu construits ton paquet pendant la partie et non avant. C’est même la mécanique centrale du jeu. Enfin en tous cas, c’est comme ça que je le comprends. Dans un JCC ou un JCE, tu as unee phase de construction de paquet mais c’est plus un pré-requis à la partie qu’un réel mécanisme du jeu.

            1. Va falloir faire appel à ddschutz car pour moi à partir du moment qu’on construit son deck, avant ou pendant la partie, c’est un deck building ^^

              J’ai réécouté le décodé sur le deck building et ddschutz indique que Magic en est 1. Donc Netrunner aussi on ? 😉

          2. Ah non, Netrunner est un JCE, c’est à dire que tu construis ton deck AVANT la partie.
            Les extensions ne font qu’apporter des nouvelles cartes pour développer ses decks et stratégies.

  6. J’ai enfin pu tester Ascension hier soir sur VASSAL. Nous avons joué à 3 et la partie fut loooongue et laborieuse (plus de 2h?!) mais pas du fait du jeu. Nous avons surtout cumulé énormément de problèmes techniques avec VASSAL et le module Ascension Storm of Souls, la découverte du jeu, la découverte du module et 2 joueurs assez lents :p

    J’ai par contre eu une bonne impression d’Ascension en lui-même. Nous connaissions et apprécions tous Dominion à divers degrés et nous avons tous trouvé Ascension plutôt fluide et agréable à prendre en main. Même en connaissant le jeu, je pense qu’on reste effectivement à des années lumières du côté calculatoire et planification à mort de Dominion. Ici aussi, on peut clairement optimiser son jeu mais on est avant tout obligé de s’adapter à la rangée centrale et aux évènements donc on peut jouer de manière plus relâchée, je trouve. J’ai bien aimé l’aspect « je tape sur des monstres » (on ne se refait pas, je pense…) et l’interaction facile entre les joueurs en faisant attention à ce qu’on leur laisse dans la ligne centrale.
    Nous étions également d’accords tous les trois sur les illustrations. Elles sont terriblement inégales, allant du franchement sympas au très laid mais au moins elles ont un style vraiment original qui participe à donner une couleur, une ambiance, bien spécifique. En l’occurrence, je préfère ça aux illustrations fadasses de Dominion, qui, elles aussi, vont du franchement sympa (sur l’Arrière Pays, notamment) au très laid.

    Je suis d’accord que le jeu semble proposer une ambiance suffisamment différente de Dominion pour justifier de le côtoyer dans mes étagères et je pense que je vais me laisser tenter.

    Oui, je sais, je n’ai rien dit d’autre que ce qui était dit dans le podcast mais après tout, ça donne toujours un autre témoignage de débutant :p

    Par contre, par curiosité, une partie dure combien de temps en vrai normalement?

    1. A quatre, une partie dure un peu plus de 30 minutes, mais comme on attend beaucoup entre ses tours, ça paraît une éternité.
      A deux par contre, c’est très fluide comme Dominion, et du coup ça se joue en moins de 20 minutes.

  7. Ascension est un jeu que nous aimons aussi beaucoup par chez nous. Ca nous change de Dominion, auquel nous avons vraiment beaucoup joué. L’ambiance est très différente et le rapprochement double fait à Thunderstone et Dominion s’approche de mon impression. Par contre, je fais aussi partie des grands fans d’Eric Sabee. J’aime vraiment beaucoup les illustrations de ce jeu. Et elles comptent beaucoup dans mon envie d’acheter des extensions !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *