Déjà 5 commentaires : Rejoignez la discussion

[Hors-Série] Interlude de l’été 2017

Une partie de la Team « Grand Est » s’est réunie le samedi 15 Juillet 2017 pour vous proposer un épisode d’inter-saison. Ddshutz, Cyrus, Flavien, Pèrekastor et Sébastien se sont retrouvés autour des micros pour discuter de divers sujets, faire un bilan de la saison et tenter de répondre aux quiz de Flavien.

3:03:36 - Télécharger le fichier mp3 (168.1 Mo)

Vous pouvez « streamer » notre podcast ou vous abonner à notre flux iTunes. Si vous nous appréciez, notez notre Podcast dans iTunes et laissez-y un commentaire ! Sur Android, nous vous recommandons d’utiliser l’application (gratuite) Podcast Addict.

Le bilan de la saison

Cyrus avide de chiffres nous présente différentes statistiques de la saison 7 de Proxi-Jeux. L’occasion a également permis aux intervenants de revenir sur différents faits marquants de la saison. Nous avons aussi distillés les nouveautés pour la saison 8 à venir.

L’interlude

Ce numéro hors série a été l’occasion de parler de nos « bémols » ludiques de l’année. DDSchutz nous parle de Profiler et de Unlock. Perekastor a ensuite voulu évoquer la thématique dans Outlive.

Flavien a ensuite ouvert le débat sur la pertinence du classement BGG et notamment les entrées spontanées des nouveaux jeux dans le TOP 10.

Tests de culture ludique

Flavien nous a proposé trois quizz thématiques sur le jeu de société pour tester nos connaissances ludiques.

Tel un Julien Lepers dans l’âme, Flavien nous a proposé :

  • Des extraits d’avis de joueurs issus de Tric Trac et BGG, le but étant de retrouver le jeu
  • Des extraits d’épisodes de Proxi-Jeux de la saison 7, le but étant de retrouver l’épisode ou la chronique
  • Un tour de table où chacun devait citer des jeux primés dans la catégorie reine – Pion Rouge – du Spiel des Jahres.

 

Pour les curieux :

Le live Facebook avec le petit couac de la « double piste audio » du début ^^’ :

 

hors serie grand est

Publiée par Proxi-jeux sur Samedi 15 juillet 2017

5 nombreux commentaires pour [Hors-Série] Interlude de l’été 2017

  1. Merci pour cet excellent épisode, plein de sujets intéressants et d’avis pertinents. Je trouve ce genre d’épisode un peu moins politiquement correct et policé que ceux avec invité (et c’est normal), par moment ça fait du bien. Et puis ces épisodes « entre potes » de temps en temps, c’est toujours très agréable.

    Sinon je propose que l’on coupe le micro de Flavien de temps en temps. ^^
    Sur les 3 heures, j’ai eu l’impression qu’il a monopolisé la parole la moitié du temps. C’est vrai qu’il dit plein de choses intéressantes et très pertinentes, et on le sent très impliqué. De plus par son expérience podcastique, il apporte aussi un rythme a l’épisode et évite les fameux blancs ou rires gênés. Toutefois s’effacer et laisser un espace d’intervention aux autres intervenants permettra probablement des échanges de points de vus et rendra les échanges/débats plus constructifs. 🙂

    En tout cas, très bon épisode. Bravo et encore merci.

  2. Merci pour cette épisode, j’ai trouvé intéressant le débat à la fin. Je trouve assez osé de dire qu’il faut sortir un jeu bancal pourvu qu’il procure des sensations. Mais j’aime ces débats où les positions sont menés et moins policés de ce que vous faites d’habitude.

  3. Hello,
    merci pour cet épisode, ça fait du bien de vous écouter vous lâcher un peu.
    Mais je vais quand même râler un peu, je trouve le débat sur les notations BGG assez mal ficelé. Surtout sachant que les participants n’y notent pas leur jeu. Je ne crois pas que le classement fasse la part belle aux sorties. Avant Pandemic Legacy, c’était Twilight Struggle qui trustait le haut de l’affiche. Il y avait du Puerto Rico et Agricola pendant un long moment. Et je pense que chacun de ces jeux s’inscrit dans son temps. La création est aussi un processus itératif.

    Le parallèle avec le cinéma, avec Sens Critique aurait dû être vraiment pondéré. Ce ne sont ni les mêmes communautés, ni les mêmes produits « culturels », ni les mêmes distributions. Pour comparer, il aurait fallu que Sens Critique propose une section Jeu de Société.

    J’ai pas fini l’écoute, je vous dirai si la suite m’a rassuré :p

  4. J’ai pu terminer l’épisode et la fin m’a beaucoup plu !

    Je reviens sur cette histoire de notation et de critique : il y a un facteur assez absent des autres produits culturels que l’on « consomme » mais que l’on trouve beaucoup dans le jeu de société. Je pense à la présence de l’auteur / éditeur / illustrateur / vendeur au moment où l’on rencontre le produit.
    Je ne vois guère que le vernissage d’une exposition et le spectacle vivant qui puissent se comparer à la proximité des acteurs du jeu avec leurs consommateurs. Mais le second ne génère pas vraiment de bien matériel (sauf à considérer un DVD qu’on regarderait une fois entre potes).
    Ainsi, il me parait bien évident que nous sommes dans une situation de proximité (augmentée par la « petitesse » du milieu) où l’influence de l’humain est prépondérante. Je ne lis jamais un livre avec l’auteur à mes côtés. Mais ça m’est arrivé avec un jeu de société.
    Et puis surtout, l’œuvre se réalise aussi à l’instant du jeu. Je ne doute pas un seul instant que jouer à un jeu Cathala avec Cathala lui-même ne mette pas en lumière les qualités d’un jeu. Aussi, jouer avec Fendoël n’a rien à voir de l’expérience de jeu aux côtés d’Ultralord (voyez où je veux en venir…).
    Et c’est d’ailleurs là où je ne suis pas d’accord avec les propos de B. Faidutti (et donc tous ceux qui seraient d’accord avec lui 😀 ) : un jeu fonctionne ou non avec un groupe de joueurs. Il n’est pas exclusif du goût de la personne. Et c’est en ça que la notion de critique est délicate. On peut adorer un jeu, le trouver excellent mais impossible à sortir avec son groupe de joueurs réguliers.
    ET inversement, il existe des jeux où le méta-game local, propre au groupe de joueurs réguliers, génère des parties semblables à nulles autres ailleurs.
    Je pense que c’est vraiment une particularité du jeu, dans sa dimension culturelle ou non, c’est qu’il est à la fois une œuvre de l’esprit, un bien matériel mais il se réalise aussi spécifiquement à chaque partie jouée.

    That said, big up !
    Geoffroy

  5. Il etait très bien ce petit bilan d’inter saison (oui je suis en retard sur mon ecoute).
    D’autant plus que je n’etais pas forcement d’accord sur les points de vues de certains (DD sur Profiler et Flaviens sur ce que doit apporter un jeu). Interessant donc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *