Déjà 4 commentaires : Rejoignez la discussion

N°114 – Chroniques

Aussi bariolé que les costumes du carnaval, l’épisode des chroniques de février c’est la rencontre des thèmes les plus divers et variés. Tels Arlequin et Colombine, ddschutz et Polgara mènent le cortège pour le plus grand plaisir des joueuses et des joueurs de 3 à 99 ans.

Polgara et ddschutz se sont à peine reconnus derrière leurs masques.

Pour nous soutenir, nous remercier ou encore nous encourager, vous pouvez le faire via Tipeee (https://www.tipeee.com/proxi-jeux) ou PayPal (https://www.paypal.me/proxijeux)

1:44:24 - Télécharger le fichier mp3 (95.7 Mo)

Vous pouvez « streamer » notre podcast ou vous abonner à notre flux Apple Podcast. Si vous nous appréciez, notez notre Podcast dans Apple Podcast et laissez-y un commentaire ! Sur Android, nous vous recommandons d’utiliser l’application (gratuite) Podcast Addict.

0:06:49 La proximité

Où l’on vous parle de quelques rendez-vous ludiques…

0:09:52Joueurs nés Polgara

Visionnaire Polgara, vous présente l’As d’Or Enfant, le chouchou de Polgara JuniorE : Attrape Rêves, un jeu dans lequel on dissipe les cauchemars en les recouvrant de ses doudous préférés.

 

0:23:08Plateaux Numériques Fendoel Cyrus

C’est Cyrus qui est aux manettes de la chronique ce mois-ci et il vous présente Mystic Vale :

Un accueil un peu austère et en english
Un accueil un peu austère et en english
Une interface foisonnante, mais dans laquelle on retrouvera tout
Une interface foisonnante, mais dans laquelle on retrouvera tout

les liens qui vont bien:

0:33:42Ceci est un jeu CargoToaster

CargoToaster vous invite à découvrir la nouvelle énigme de « Ceci Est Un Jeu ». Une énigme sonore à base d’extraits musicaux, de répliques de films, de génériques TV etc.. où le but du jeu est de trouver le jeu de société auquel les extraits font référence !

Saurez-vous trouver le jeu en question ?

Pour envoyer votre réponse, c’est ici (date limite : 17 mars 2020).

 

Sources des extraits sonores :
1. Génériques et jingles

2. Ceci est la réponse

La réponse du mois dernier était The Mind ! Vous trouverez ici le liste des extraits.

3. L’Énigme du mois

  • « L’orange » – Gilbert Becaud
  • Bienvenue chez les Chtis – Dany Boon, sorti en 2008
  • « Encore un verre » – Les humeurs cérébrales
  • Kaamelott – Livre 1 Episode 31 par Alexandre Astier
  • Star Wars, épisode IV : Un nouvel espoir – George Lucas, sorti en 1977
  • « Roule » – Soprano
  • L’Aile ou la Cuisse – Claude Zidi, sorti en 1976
  • Moi Renart – interprété par Joël Cartigny

0:43:30Joueur d'ailleurs Hammer

En juin 2019 étaient organisées à Hambourg les journées de la critique de jeux de société (« Brettspielkritik »). Hammer nous narre ce qui s’y est passé en reprenant notamment les conclusions des six ateliers organisés sur place :

  • Entre revue critique et recommandation élogieuse : où sont les limites de la critique de jeu compétente et indépendante ?
  • Que peut nous apprendre la critique théâtrale, cinématographique et littéraire ?
  • Les critiques de jeux vidéo peuvent-elles être un modèle ?
  • Le jeu, une affaire d’hommes ? Critique de jeu et rôle des genres.
  • Jeux familiaux et jeux pour enfants : comment puis-je intégrer le point de vue des enfants dans ma critique ?
  • À quoi ressemble le nouveau journalisme ludique ?
L’affiche des journées de la critique ludique. Non, moi non plus je n’ai pas bien compris le rapport.

Pour les germanophones, la documentation est disponible sur le site du Spiel des Jahres : Tag der Brettspielkritik 2019

Le mot du jour est double : die Kritik et die Rezension qui se traduisent tous les deux en français par le même mot : la critique.

1:00:55Ludo Incognito acariatre

Je cherche toujours – épisode 3

Le jeu autorise et même favorise des comportements qui seraient jugés immoraux dans un autre cercle : mensonges, tromperies, trahisons. Dans une certaine limite.

Comment les joueuses déterminent les actions socialement acceptables en jeu ? Emily Hofstetter, de l’université de Linkoping en Suède, et Jessica Robles, de l’université de Loughborough au Royaume-Uni, ont étudié la question dans leur article « Manipulation in board game interactions: being a sporting player« .

Elles ont pour cela étudié 30 heures d’enregistrement de parties de jeux et identifié les 41 fois où une action de jeu a été identifiée comme une tromperie de la part des participants et a fait l’objet d’une discussion pour y réagir collectivement. Parfois en l’acceptant, parfois en le condamnant et parfois un peu des deux.

Trois faits de jeux sont en particulier détaillés dans l’étude. Chaque dialogue, tonalité, action ou regard est décrit :

Transcription d’une interaction au cours d’une partie de jeu de société, extrait de l’article « Manipulation in board game interactions: being a sporting player » (Emily Hofstetter, Jessica Robles)

Sur la base de ces exemples les chercheuses montrent que la même séquence est à l’œuvre : action « meta-game« , identification et verbalisation de la tromperie, négociation collective (en partie implicite) pour savoir si l’action est admissible, verdict collectif (non énoncé mais compris par tous), action réparatrice si besoin.

Enfin, les deux chercheuses notent que si la manipulation est attribué à un joueur en particulier, l’ensemble du groupe s’octroie ensuite la responsabilité collective d’en tirer les conséquences. La duperie n’est donc pas réglée entre ses protagonistes (le coupable et la victime) mais avec le concours de tous les joueurs.

À lire sur le sujet :

 

1:18:35Les analyses du Pionfesseur lepionfesseur

Ce mois-ci Le Pionfesseur vous parle de l’intriguant « Bruit rose », une notion de Game Design évoquée par Geoff Engelstein dans une conférence à la GDC.

Le lien vers la fameuse conférence :

Les jeux cités dans la chronique (pas mal sont disponibles chez Philibert et ils ont une très bonne fonction de recherche ;)) :

  • Le Mahjong
  • Les Colons de Catane
  • Minivilles
  • Naga Raja
  • Ad Astra

1:30:27Kaigai Games Izobretenik

Cette fois-ci, Izobretenik vous parle de Koguma Koubou こぐま工房, un cercle d’auteur.e.s japonais.es, pour qui l’utilisation de papier japonais, le 和紙, est essentielle à la création de jeux de société. Sont évoqués notamment 3 jeux de ces auteur.e.s d’un genre particulier : Babel, Hiktorune et Kamiclimb.

 

4 nombreux commentaires pour N°114 – Chroniques

  1. Bonjour
    Je n’ai pas eu le temps de tout écouter encore, mais je laisse déjà mes commentaires plutôt que de les oublier …

    Pour les plateaux numériques, Cyrus ne nous dit pas si l’application lui a permis de se prononcer sur Mystic Vale (ou je ne l’ai pas entendu …) : alors, oui ou non Cyrus achètera-t-il Mystic Vale ?

    Pour Jeux d’Ailleurs, il me semble que la critique de jeu se démarque des autres parce que l’expérience Ludique est influencée par … les joueurs avec qui vous jouez. Et cela, on ne le retrouve dans aucun autre objet de critique, à mon sens. Les émotions ou sensations procurées par un jeu pourront être différentes en fonction de l’assistance et donc la critique pourra en être différente…

    Pour Ludo Incognito, je pense faire partie des joueurs influenceurs, à la limite du sournois … Mais ça fait partie pour moi du jeu. En tous cas, je vais lire l’etude …

    Merci pour vos émissions, c’est vraiment chouette !

    1. Par rapport à ton commentaire sur la critique : c’est vrai mais dans les autres arts les conditions dans lesquels tu découvres l’oeuvre influencent aussi sur ta critique. Est-ce que tu en as entendu parlé avant ? De quelle manière ? Est-ce que tu savoures l’oeuvre seul chez toi ou dans un lieu public ? etc etc…

      Néanmoins effectivement le jeu (de société ou vidéo ou autre) s’apprécient souvent à plusieurs et donc l’humain a une forte importance dans le ressenti. Je pense cependant qu’un bon critique est capable de faire la part des choses, personnellement je suis capable de m’amuser en jouant à des mauvais jeux parce que je suis avec des potes tout en ayant à l’esprit que le jeu est mauvais.

      J’avais fait une chronique à ce propos : https://podcast.proxi-jeux.fr/2019/01/n103-chroniques/#les-analyses-du-pionfesseur

  2. Très cool épisode de chronique, comme d’hab 🙂 !

    Petite remarque sur la chronique d’Acariatre : un bon moyen de voir ces conventions sociales autour de la table c’est de jouer avec des groupes différents de joueurs ou joueuses. On constatera alors d’autant plus que ce qui nous paraissait évident ne l’est pas pour tout le monde.

    Typiquement moi j’autorise toujours les personnes à revenir en arrière et je déteste les personnes qui considèrent que « joué c’est joué ».
    Je suis persuadé que ces comportements traduisent beaucoup de la personnalités des gens autour de la table.

  3. Toujours très cool, l’épisode des chroniques !
    SAV et Ceci est un jeux, toujours mes chouchous que j’aime d’amour. 🙂
    Lepionfesseur et acariatre qui démontrent l’utilité de l’utilisation d’un cerveau (si c’était encore sujet à débat).
    Et Hammer qui pète le game. Ce mec est un aigle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *