Déjà 14 commentaires : Rejoignez la discussion

N°126 – Chroniques

Vous en rêviez, Proxi-Jeux l’a fait ! Eh oui dans la plus pure tradition des shows américains, Proxi-Jeux vous livre son épisode musical. Et c’est Polgara qui ouvre le bal avec cette reprise inspirée de Axel Bauer en hommage à celui qui l’accompagne pour la présentation des chroniques du mois d’avril 2021, Cargo. On s’arrêtera là pour les chansons, en revanche pour les chroniques ça démarre !

Polgara en pleine répétition

Pour nous soutenir, nous remercier ou encore nous encourager, vous pouvez le faire via Tipeee (https://www.tipeee.com/proxi-jeux) ou PayPal (https://www.paypal.me/proxijeux)

2:33:42 - Télécharger le fichier mp3 (140.7 Mo)

Vous pouvez « streamer » notre podcast ou vous abonner à notre flux Apple Podcast. Si vous nous appréciez, notez notre Podcast dans Apple Podcast et laissez-y un commentaire ! Sur Android, nous vous recommandons d’utiliser l’application (gratuite) Podcast Addict.

0:04:10 Le retour sur les commentaires

Quelques retours rapides sur les commentaires laissés suite aux chroniques de février 2021.

0:19:22 À proximité

L’annulation de Paris Est Ludique a été annoncée ce mois-ci.

0:20:39Le Teignard et Meyklar Meyklar

Moins de temps de transport… moins de temps pour écouter les chroniques ? Le Teignard a la solution !

0:27:52Plateaux Numériques Fendoel Cyrus

La fin du monde est survenu et Cyrus est allé voir à quoi ça ressemblait. Il vous parle du portage de Aeon’s End réalisé par Handelabra Games.

0:44:22Les analyses du Pionfesseur lepionfesseur

Ce mois-ci Le Pionfesseur nous parle d’une mécanique bien connue mais qui pourtant n’a pas vraiment de nom, ce qu’il appelle « l’épicage d’action ».

0:56:30Ludo Parano DDSchutz

Ce mois ci Ddschutz dévoile encore un dossier sur Le Pionfesseur et s’entretient avec celui qui tire les ficelles chez Asmodée

1:04:40Ludo Incognito acariatre

Chaque mois, l’Acariâtre tente d’examiner sous toutes les coutures une émotion provoquée par le jeu. Ce mois-ci, on révèle au grand jour un sentiment dont on a pourtant un peu honte, dont on ne se vante pas : on va parler de la vexation.

Pourquoi le jeu, si innocent, parvient à nous vexer ? Quelles stratégies adopter pour y échapper ? Peut-on, vraiment, y échapper ? Autant de questions auxquelles je vais tenter de répondre dans cet épisode.

1:20:42Autour du jeu Flavien

Après les airs de Wingspan le mois dernier, Flavien vous emmène en mer avec Deep Sea Adventure (Goro & Jun Sasaki | Oink Games), avec aussi des relents de Dive (Romain Caterdjian & Anthony Perone | Alexandre Bonvalot | Sit Down!). L’occasion de parler trésors, bathyscaphes, scaphandres et manque d’oxygène.

Morceaux utilisés en fond : Alan Silvestri – « Lindsey Drowns » ; Seu Jorge – « Starman » ; Simon Chylinski – « Salutations » ; Mahuia Bridgman-Cooper – « Beyond Blue Original Theme » ; Austin Wintory – « Seriola Lalandi » ; Simon Chylinski – « Into the Unknown »

Jingles : The Beach Boys – « I Get Around »

1:43:23Les petites boites dans les grandes Astien

Fafnir gronde au loin, mais vous ne vous sentez pas encore prêt, un campement de mercenaire s’installe juste à côté. Peut être ont-ils la solution à votre problème. Astien vous propose ce mois ci de regarder de plus prêt Thingvellir, l’extension de Nidavellir.

Petite boite, petit prix mais gros ajouts ? C’est ce que nous allons voir !

Une interrogation sur la notion de scénariste dans le milieu du jeu de société est présente dans cette chronique, si ce concept vous parle ou si vous avez des informations pour pousser un peu plus la réflexion n’hésitez pas à le dire en commentaire.

1:57:10Kaigai Games Izobretenik

Cette fois-ci, après un petit hiatus, Izobretenik nous parle d’un jeu espagnol imaginé par une autrice et un auteur : Isra C. et Shei S. ! Le jeu n’a pas pour thème l’Espagne, loin de là même, puisque nous allons voyager vers la Russie du XIXème siècle.

Pour les amoureuses de Mac Gerdts et de… sa rondelle (oui…), Red Cathedral vous propose de jongler entre optimisation de mouvements grâce à un système de dés malin qui vous permettra de récupérer les ressources dont vous aurez besoin pour participer à la construction de la Red Cathedral !

2:11:49Ceci est un jeu CargoToaster

CargoToaster vous invite à découvrir la nouvelle énigme de « Ceci Est Un Jeu ». Une énigme sonore à base d’extraits musicaux, de répliques de films, de génériques TV etc.. où le but du jeu est de trouver le jeu de société auquel les extraits font référence !

Saurez-vous trouver le jeu en question ?

Pour envoyer votre réponse, c’est ici (date limite : 16 mai 2021)

 

Sources des extraits sonores :
1. Génériques et jingles

 

2. Ceci est la réponse

La réponse du mois dernier était « Keyflower« , de Sebastian Bleasdale et Richard Breese.

 

Vous pouvez ici consulter la liste des extraits de cette précédente énigme.

2:26:03 Réécouter l'énigme

3. L’Énigme du mois

Pour envoyer votre réponse, c’est ici (date limite : 16 mai 2021)

  • Hugues Aufray – « Elle descend de la montagne à cheval »
  • Top Gun, réalisé par Tony Scott, sorti en 1986
  • Mystérieuse video amateur
  • Kammelott,  Livre 1, Episode 94 – L’Eclaireur
  • La bande à Dudule – « Tu avances et tu recules »
  • Un Indien dans la ville, réalisé par Hervé Palud en 1994
  • Pocahontas, une légende indienne;réalisé par Mike Gabriel et Eric Goldberg en 1995

14 nombreux commentaires pour N°126 – Chroniques

  1. Salut salut,

    Le pionfesseur est immortel, il a l’âge des étoiles et des meeples.

    Qq retours, chroniques après chroniques :

    – Le teignard, moi je le vois comme le diablotin « qui se glisse sous nos ongles » (cf. la pub).
    – Pour la chronique de Pionfesseur, j’ai pensé à Sobek, où il faut se corrompre pour aller chercher une carte lointaine dans la file, ce qui peut faire perdre gros, si on en a trop. Ou Imaginarium avec les coûts dégressifs de la piste d’achats.
    – DDschtuz, juste le boss avec sa chronique et les répliques de M. Phal ! J’adore ! ♥
    – La vexation peut CLAIREMENT mener à la revente de sa boite de Root apparemment, on a bien senti l’agacement … XD
    – Le prochain Disney/Pixar a l’air de parler des fonds marins aussi.
    – Tellement envie de tester Nidavellir, mais j’ai peur que ce soit moins sympa à 2 joueurs, si vous avec des retours pour moi, je suis preneur !
    – Jolie prestation en live pour l’énigme du mois, même si Polgara te distrayait un peu, et j’ai trouvé direct la réponse !!!

    A bientôt ♣

    1. J’ai découvert Nidavellir à deux joueurs et j’ai trouvé la configuration très bonne, même si le concept d’enchères peu sembler perdre de sa saveur j’ai trouvé que les petits ajustements (de mémoire, uniquement dans la répartition des cartes et la manière dont elles arrivent à l’auberge, pas de règles à apprendre en plus) permettent de garder le sel de la mécanique et on s’est clairement tiré la bourre toute la partie.
      Je sais que les éditeurs ont énormément joué à deux parce qu’ils ont complètement accroché au jeu et je trouve que ça se ressent bien dans le résultat final, on n’a pas du tout l’impression de jouer à une ‘sous-version’ ou que ça manque de tension.

      Comme le dit Cargo, il est dispo sur Board game arena, comme les règles sont simples ça se prête bien à un premier essai pour savoir si tu accroches ou pas.

  2. Je voulais réagir sur la chronique de l’Acariatre ,
    j’ai un ami qui a chaque partie utilise une technique qui je dois l’avouer m’agace au plus haut point ,il se plaint qu’il joue mal , qu’il ne réalise pas les meilleurs coups , qu’il est mal partie …bref ça chouine a fond et finalement je vous le donne en mille ça fini premier ou pas loin derrière.
    Du coup c’est moi qui me sent vexé parce que si j’en crois son analyse (qu’il n’a pas était bon) cela voudrait dire que j’ai joué encore plus mal voir que j’ai joué comme un pied et ça me rend fou (de plus il met des plombes à faire une action ce qui accentue mon mécontentement).
    Du coup je ne cherche même plus a gagner ou a faire le meilleur coup mais a jouer le plus rapidement pour que s’achève ce moment

    1. « j’ai un ami qui a chaque partie utilise une technique qui je dois l’avouer m’agace au plus haut point ,il se plaint qu’il joue mal , qu’il ne réalise pas les meilleurs coups , qu’il est mal partie …bref ça chouine a fond et finalement je vous le donne en mille ça fini premier ou pas loin derrière. »

      On doit avoir le même ^^ Heureusement ça n’est pas une frustration pour nous, c’est même devenu un gimmick qu’on attend au tournant à chaque fois, même si je dois bien avouer qu’on l’a complètement pourri après qu’il ait remporté la campagne du réveil de Fenris (Scythe) au bout de huit parties passées à râler de la sorte !

      1. Non mais le pire c’est qu’on le sait qu’il va chouiner , qu’il va essayer de nous faire croire qu’il est loin ,que les coups qu’il fait sont pas optimiser ,tenter de détourner l’intention sur les autres (et souvent sur les mêmes)…on le sait mais va savoir pourquoi ça fonctionne tjs (pourtant je préviens tjs qu’il utilise cette technique mais j’ai l’impression de parler dans le vide)
        Mais est ce que finalement ce n’est pas ça que recherche les joueurs ? Ce petit théâtre de la plainte et de la mauvaise foi ?

  3. Salut Cargo, sur l’énigme du mois dernier, tu avais donc donné la réponse sur la face B des 10 ans !!! Je me disais bien… Et alors comme l’a bien dit Polgara : j’ai joué et j’ai « presque » gagné :-). Sinon pour les soucis de papeterie, depuis la fin de la face B vous avez une cheffe de rayon Proxi pour vous conseiller, la classe 😉 [je crois que c’est Lana mais pas 100% sûr]. Pour l’aimant du goodie, je sais pas vous mais moi il n’a pas le temps de servir… A bientôt.

  4. Bonjour superbe émission comme d’hab…pour la chronique autour du jeu c’est toujours plein de bonnes références. Je regrette la non mention à oxygène de Jean Michel jarre…un classique ou en film sphère un bon pt’tit nanar.
    Jouez bien

  5. Episode qui démarre très fort avec la jolie reprise de Polgara et dont le rythme est excellent, quand j’ai entendu « on arrive à la fin de cette émission » j’ai cru en avoir sauté une partie tant je n’ai pas vu le temps défiler !

    Astuce pour le Teignard s’il ne veut pas ressembler à Schwarzy, Proxi-jeux passe également très bien quand on fait la cuisine.
    L’habillage de l’appli Aeon’s end est en effet assez dépouillé (restons polis) mais je trouve que ça colle assez bien au jeu dont la direction artistique est assez médiocre : ça n’est pas moche mais j’ai vraiment la sensation d’être face à un style « à l’américaine » sans âme.

    J’aime beaucoup l’épiçage d’action dont parle le Pionfesseur parce que ça induit des arbitrages supplémentaires dans les jeux qui l’utilisent : est-ce que je prend la carte maintenant ou est-ce que j’attends qu’elle récolte quelques ressources de plus ? Est-ce que je prends cette carte même si elle n’est pas optimale dans mon plan de jeu parce qu’il y a des ressources dessus ? C’est un dilemme d’autant plus important que les ressources en question (comme les pièces dans la série des Pax, contrairement à ce qui est dit) permettent de faire autre chose dans le jeu et qu’on en a donc bien besoin…
    Au passage un énorme merci au Pionfesseur pour avoir mentionné Alex Roberts dans l’émission des 10 ans, je suis en train d’écouter son podcast ‘Backstory’ dans lequel elle interview des auteurs de Jeu de rôle indépendant et c’est passionnant.

    Chapeau bas à DDDschutz qui fait coup double en arrachant le masque du Pionfesseur (lien très bien trouvé avec les IA qui apprennent grâce à nos actions, je pense aux horripilants « captcha ») avant son interview qui lui vaudra surement une excommunication du monde ludique 🙂

    Pas tout à fait d’accord avec l’Acariâtre sur la vexation : faire le malin (sans être lourd) quand on gagne c’est d’autant plus important qu’on sait que c’est éphémère et que la partie suivante ne se finira peut-être pas de la même façon. Il y avait un strip de Martin Vidberg que je ne retrouve plus qui illustrait très bien ce qu’on ressent (le vainqueur se prend se prend pour Jésus façon La Cène et ses potes se demandent s’il n’en fait pas un peut trop).

    J’ai regardé Abyss il y a quelques mois (versions longues) et c’est effectivement un très bon film. Cameron oblige, les effets spéciaux tiennent encore très bien la route alors qu’il a plus de trente ans !

    Merci Izo pour le coup de projecteur sur The red cathedral, en revanche si le joli plateau central reflète l’inspiration d’Ivan Bilibine, je trouve que la boîte est assez ratée dans le style.

  6. @Pionfesseur
    Chronique très pertinente comme d’hab. Sur BGG, ce mécanisme est quand même référencé en tant que « Increase value of unchosen resources », ce qui je l’accorde n’est pas vraiment un nom très efficace. Va pour épiçage en VF, du coup.
    Ta chronique résonne avec une voire plusieurs des petites listes parmi les dizaines/centaines que j’ai en gestation pour le #IntruderJ2S. Du coup je ne vais pas citer de jeu supplémentaire ici, car ça pourrait bien tomber un jour (spoiler : pas à court terme, du coup :P).
    J’aime bien les jeux qui choisissent d’épicer, en particulier dans les jeux à rivière, car comme tu le dis, cela atténue l’effet opportuniste des tirages.
    L’épiçage à la Agricola est bien différent, cela rehausse – je trouve – l’interaction avec via la spéculation sur les besoins adverses. J’aime cette tentation d’attendre le surplus du tour d’après, avec parfois des déconvenues.

  7. Félicitations pour ces chroniques encore une fois.

    @Cyrus, pas cool, j’ai craqué du coup. Je travaille encore moins qu’avant.
    @DD, BRAVO, j’ai beaucoup ri.
    @Pionfesseur, il faut mentionner Grand Austria Hotel, sinon Polgara sera triste.
    @Cargo, merci pour le clin d’œil.

    @Tous, vous êtes excellent, continuez !

  8. La chronique de Pionfesseur ma fait penser au petit twist qu’il y a dans l’épiçage de MERV : les cartes épices forment une caravane (rivière) et on ne peut prendre que les cartes qui ont un chameau dessus (ou la première dans la ligne sans chameau). Si on veut en prendre d’autres, on doit compléter la caravane et mettre des chameaux sur toutes les cartes entre la carte qu’on désire et les cartes qui ont déjà un chameau. La gestion des chameaux qui permettent aussi de changer l’ordre du tour et d’effectuer du commerce avec les cités voisins est un des points fort de merv à mon sens.
    Pour la chronique de l’Acariatre : tout ça est très vrai ! Et sinon moi je me vexe (aussi) quand j’adore un jeu et que je veux le faire découvrir à d’autres, et qu’ils font rien que le critiquer ! « Il y a tellement de hasard dans TON jeu, il est complètement déséquilibré !!! » grrr.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *