Déjà 8 commentaires : Rejoignez la discussion

[Nanar ludique] dysFUNction

Kaboum ! C’est le turbo-retour de Nanar ludique, l’émission où Le Pionfesseur fait découvrir à Polgara et Cyrus un jeu étrange et si mauvais que ça en devient drôle et fascinant.

Pour nous soutenir, nous remercier ou encore nous encourager, vous pouvez le faire via Tipeee (https://www.tipeee.com/proxi-jeux) ou PayPal (https://www.paypal.me/proxijeux)

1:48:24 - Télécharger le fichier mp3 (108.5 Mo)

Vous pouvez « streamer » notre podcast ou vous abonner à notre flux iTunes. Si vous nous appréciez, notez notre podcast sur Apple Podcast et laissez-y un commentaire ! Sur Android, nous vous recommandons d’utiliser l’application (gratuite) Podcast Addict.

Introduction et commentaires précédents

0:00:00 Introduction

Rappel du principe de l’émission.

0:03:08 Remerciements

Où l’on remercie nos tipppers ainsi que la Caverne du Gobelin qui sponsorise cette émission !

0:04:11 Retour sur les commentaires

Retour sur les commentaires à propos du jeu digne d’Agricola qu’était Stratagri.

dysFUNction

0:08:21 Présentation du jeu

dysFUNction nous rappelle beaucoup Kill Shot car il mélange habilement party game et grosse thématique malsaine. Cyrus et Polgara téléphonent à leurs familles pour leur dire qu’ils les aiment avant de partir pour cette heure et demi d’émission.

0:15:19 Fiche signalétique

 

 

0:18:28 Comment ça se joue ?

Youpi ! Encore un roll’n’move ! Oui mais pas que ! Le jeu contient également de fines tranches de malaise.

 

 

0:37:31 Le matériel et quelques exemples de cartes

On lit quelques cartes dès fois que vous pensiez que le jeu puisse être quand même FUN.

1:02:15 L'auteur et l'éditeur

Le Pionfesseur revient sur la démarche des auteurs/trices et leur vision du monde (et des bières).

 

 

1:15:24 Notre avis et celui des internautes

Cyrus et Polgara doivent se rendre à l’évidence : tous les commentaires sont positifs ! Les petites valises et la bière semblent être des facteurs indubitablement en faveur du jeu ! En particulier, ils n’avaient pas vu les aspects tactiques du jeu non mais quelle bande de débutants !

 

 

1:45:32 Outro

Où l’on conclut et où l’on outrotte.

Musiques utilisées :

Astat – Daily Dozen

Orelsan – Défaite de famille

8 nombreux commentaires pour [Nanar ludique] dysFUNction

  1. Salut,

    On est bien loin des robots, des usines et des bêtises !
    Et surtout du FUN …

    Je suis clairement « Team Compta » pour ce jeu.

    Go nanar ludique saison 12, avec des jeux encore plus « dysfonctionnels » …

    Musique de fin bien trouvée aussi 😉

    A+

  2. Salut,
    Quelle courage que de s’attaquer à pareille purge ! Quand je disais dans l’épisode JDR que la sécurité émotionnelle était encore largement un non-sujet dans le monde du j2s, c’était un euphémisme.
    Autant « Action ou Vérité » est un prétexte de jeu pour tester, en tant que jeune adulte, les limites des conventions sociales dans un environnement non sécurisé, autant là, ça paraît être juste la porte ouverte à l’exploration du mal-être qui prend prétexte de l’alcool pour faire croire que les conséquences n’existent pas…
    quelle atrocité.

  3. D’accord avec Tuin, et tous en fait.
    dysFUNction brise la règle fondamentale du jeu « tout est pour de faux ».
    Dans un jeu, on peut voler, mentir, trahir, être les pires crapules…ça fait partie du plaisir. Mais c’est évidemment faux; ce que d’ailleurs certaines joueuses ont du mal à comprendre (certaines interprètent un comportement en jeu comme si c’était la vie réelle).
    Et quand le jeu de société s’arrête, on reprend notre « jeu social » avec ses règles propres.

    Dans dysFUNction, le réel le plus intime et douloureux fait irruption dans le jeu.
    Si on y joue avec des joueuses qui ont histoires familiales similaires à Alexandre Jardin (cf son livre Des gens très bien) ou Barbara (cf. Il était un piano noir) , le jeu peut difficilement rester fun et sans conséquences.
    Accessoirement, à l’heure où de nombreux éléments privés se retrouvent sur internet (notamment chez les ados, dont il est question), le risque de déstabilisation personnelle est colossal.

  4. Hallucinant, je crois que tout le monde est choqué et personne ne comprend comment une idée pareille a pu être éditée.

    Maintenez les nanars ludique, c’est une des meilleure émissions, j’adore les réactions à chaud 😉

  5. En entendant que les auteurs citaient Star Wars dans leurs inspirations, je me suis laissé aller à imaginer des cartes thématiques :
    – la fois où une personne de ta famille t’a tranché un membre
    – comment tu as failli finir au pieu avec quelqu’un sans savoir qu’il ou elle était de ta famille
    etc.

    Sur une franchise comme Game of Thrones il y aurait aussi certainement beaucoup à faire…

    1. Ce jeu me fait étrangement penser à des extraits de films (dont mes souvenirs sont trop flous pour me rappeler leur nom), dans lesquels à un moment le groupe d’amis fait une table ronde, où chacun raconte une partie triste (voire pathétique) de sa vie. Le vainqueur (qui remporte le gâteau fait pour l’occasion) étant celui qui a la vie la plus pourrie…

      Peut-être s’agit-il d’une sombre tradition américaine ?

  6. Rien à ajouter comme avis, tout a était dit.

    Maintenez les nanars ludiques.

    Impatient de découvrir le prochain nanar.

  7. Comment ça pas de nanar ludique saison 12 ? C’est une de mes émissions préférées. L’impression de retrouver en podcast les émissions comme Chroma pour le cinéma.

    Pour le nom de l’entreprise dys(fun)ctional je pense que c’était juste un moyen de ressortir le mot fun sans avoir accès au majuscule.

    Continuez comme ça.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *