Déjà 7 commentaires : Rejoignez la discussion

[Jeux du mois] Les aventures de Robin des Bois et Anno 1800

Encore un nouveau duo inédit dans les Jeux du Mois ! Dans ce nouvel épisode, ce sont Drou et Hammer qui vous présentent deux jeux qui dérivent d’un autre médium, littérature ou jeu vidéo. Avec Drou, nous partons à l’assaut du château du Prince Jean défendu par les sbires du shérif de Nottingham dans Les Aventures de Robin des Bois. Quant à Hammer, il vous dit tout le bien qu’il pense de Anno 1800, l’adaptation sur table du jeu vidéo du même nom.

Pour nous soutenir, nous remercier ou encore nous encourager, vous pouvez le faire via uTip (https://utip.io/proxijeux) ou PayPal (https://www.paypal.me/proxijeux).

Crédits du générique
Titre : Skyhawk Beach
Artiste : Blue Wave Theory
Licence : CC BY-SA 4.0

01:37:11 - Télécharger le fichier mp3

Vous pouvez enfin « streamer » notre podcast ou vous abonner à notre flux Apple Podcasts. Finalement, si vous nous appréciez, notez notre Podcast sur Apple Podcasts et laissez-y un commentaire ! Sur Android, nous vous recommandons d’utiliser l’application (gratuite) Podcast Addict.

Commentaires

0:02:57 Retour sur les commentaires

Le mois dernier c’est Hibachi et Iki qui étaient présentés respectivement par Cargo et Polgara.

Les Aventures de Robin des Bois

0:04:38 Les Aventures de Robin des Bois

Fiche signalétique

  • Auteur : Michael Menzel
  • Illustrateur : Michael Menzel
  • Éditeur : Kosmos 
  • Localisateur : Iello
  • Distributeur : Iello
  • Nombre de joueur·se·s : 2 à 4
  • Âge minimum : 10 ans
  • Durée de partie : 60 min
  • Fabriqué en Chine

Le principe du jeu

Dans Les Aventures de Robin des Bois, nous incarnons Robin et ses compagnons et nous allons parcourir le comté de Nottingham afin de déjouer les sombres plans du Prince Jean et de ses acolytes. Pour cela, nous allons fouiller un plateau de jeux composé de fenêtres amovibles. Celles-ci vont pouvoir être retournées en fonction des missions qui nous serons données dans le livre d’aventures fourni dans le jeu. Nos choix influeront sur la composition du plateau et donc sur la suite de l’aventure.

Le livre d’aventure de plus de 200 pages

Les principales règles

Après la mise en place du plateau selon les instructions données au début de chaque aventure, les joueurs vont tirer au hasard l’ordre du tour en piochant des palets à leur couleur dans un sac opaque. Celui-ci contient aussi un palet de couleur rouge faisant progresser les adversaires de Robin ainsi que réduire le temps disponible pour ce scénario.

Les palets pour l’ordre du tour

Lorsque son palet sort, le joueur peut déplacer son personnage par la juxtaposition de pions de différentes longueurs représentant sa capacité de déplacement. S’il arrive sur une fenêtre numérotée marquée d’un ? , il peut décider d’explorer cette case et doit alors prendre connaissance des instructions situées à la page correspondant au numéro de la case dans le livre d’aventures.

La méthode de déplacement
Fenêtre

 

Si cette fenêtre représente un garde, il peut décider de le combattre. Le combat se déroule alors par pioche de cubes dans le même sac que les jetons joueur. Par défaut, un combat se déroule en trois tirages de cube. Dès qu’un cube blanc sort, le combat est gagné, si aucun cube blanc n’est pioché le combat prend fin sans vainqueur et le joueur pourra retenter au prochain tour.

Ces déplacements et ces explorations de tuiles ont pour but de nous faire progresser dans la quête principale de l’aventure. Il existe aussi des quêtes secondaires qui vont nous aider dans notre tâche en nous faisant gagner du temps ou de l’équipement.

En cas d’échec dans une mission, le jeu propose de la recommencer en la modulant. Ainsi, si l’objectif principal reste le même, les explorations de case n’auront pas les mêmes résultats.

 

En résumé

Les Aventures de Robin des Bois est un jeu familial qui épure le genre du jeu d’aventure à son plus simple élément. Sa mécanique de déplacement simple et visuelle, la surprise des fenêtres à explorer et l’immersion par la lecture du livre en font un jeu très frais et addictif, et on se surprend à vouloir enchaîner les aventures. Le jeu crée une vraie émulation de groupe autour de la table sur l’action de chacun en fonction du potentiel ordre du tour. On regrettera sa durée de vie limitée à 7 scénarios (9 en reprenant les branches complémentaires) et une rejouabilité proche de l’inexistant, une fois que l’on connaît l’histoire. Cependant, plusieurs missions sont disponibles en Print n’ Play en Allemagne et une extension y est même prévue pour le mois de mai, donc on peut espérer voir ces compléments arriver un jour dans notre langue.

En attendant, prenez votre arc et mettez votre capuche … et longue vie au Roi Richard !!!

 

Le jeu est disponible à la Caverne du Gobelin (ou pas)

Anno 1800

0:54:45 Anno 1800

Fiche signalétique

  • Auteur : Martin Wallace
  • Illustrateur·ice·s : Fiore GmbH
  • Éditeur : Kosmos
  • Localisation : Iello
  • Distributeur : Iello
  • Nombre de joueur·se·s : 2 à 4
  • Âge minimum : 12 ans
  • Durée de partie : 120 min
  • Fabriqué en Allemagne

Le principe du jeu

Comme dans le jeu vidéo du même nom, Anno 1800 nous propose de développer notre île en faisant grandir et évoluer notre population, en explorant de nouveaux territoires et en implantant sur notre île des industries de plus en plus complexes qui sont présentées dans un “arbre de technologie”. Comme dans la plupart des jeux de gestion, on gagne en marquant le plus grand nombre de points. Et pour les marquer, ces points, on va notamment devoir satisfaire les besoins de notre population qui sont représentés par les cartes que l’on a en main. Or, ces besoins sont justement symbolisés par des ressources produites par nos usines. La boucle est bouclée… 

Les principales règles

Autour d’une grande zone centrale comportant pas moins de 44 (!) types de tuiles différentes et représentant principalement les usines constructibles, les joueuses sont installées devant leur plateau personnel qui représente leur île et où viennent s’installer plusieurs catégories de travailleurs ; ils sont représentés par des cubes de différentes couleurs — pas assez différentes pour moi, les couleurs. Le reste de notre plateau comporte au départ des industries de base et une petite flotte de bateaux de commerce et d’exploration. Pour produire les ressources nécessaires à la construction d’une nouvelle usine, on envoie les travailleurs nécessaires dans les industries requises pour la dite construction, en plaçant les cubes correspondants sur ces industries. Les ressources (variées) sont donc produites et consommées immédiatement par l’action en cours, sans qu’on ait jamais à les stocker. Le même grand principe s’applique lorsqu’il s’agit de produire les ressources afin de jouer une carte Citoyen de sa main, qui rapporte des points et un bonus disponible immédiatement (par exemple des travailleurs supplémentaires).

L’autre grand principe du jeu, c’est que chaque cube de population correspond à une carte de notre main. Or, la fin de partie sera déclenchée quand l’une des joueuses posera sa dernière carte… S’il est tentant, voire indispensable, d’acquérir plus de travailleurs en début de partie, cela augmente la taille de notre main et fait donc reculer l’échéance de la fin de partie. Il y a donc un équilibre à trouver et un point de bascule à sentir.

Le tour de jeu est très simple et rapide, consistant à jouer une action parmi les neuf disponibles. On pourra ainsi notamment :

  • construire une nouvelle usine
  • jouer une carte Citoyen
  • augmenter ou améliorer sa population
  • envoyer ses bateaux explorer l’Ancien ou le Nouveau monde, pour augmenter la taille de notre île ou accéder à des ressources spéciales
  • « organiser une fête de la ville », action de réinitialisation qui permet de libérer les places dans les usines et de rendre les travailleurs de nouveau disponibles.

Ajoutons à cela la possibilité de commercer avec les autres joueuses en utilisant ses bateaux de commerce, afin d’acquérir des ressources manquantes.

En fin de partie, les cartes Citoyen jouées rapportent des points, ainsi que les cartes Mission communes à toutes les joueuses et qui constituent des objectifs communs, variables à chaque partie.

En résumé

Anno 1800 est une adaptation réussie du jeu vidéo du même nom, centrée sur les aspects de simulation économique et de construction de moteur. Pouvant dérouter de prime abord à cause de la multiplicité des ressources présentes dans le jeu, il mérite plusieurs parties pour se familiariser avec l’arbre des industries, les dépendances entre les différentes ressources et la manière d’optimiser l’ordre de ses actions. La durée de partie indiquée sur la boite n’est pas exagérée et il faudra que vous soyez prêts à vous asseoir à la table pour au moins 2h à 3 ou 4 joueurs. Pourtant, on ne voit pas le temps passer tant les tours de jeux sont extrêmement rapides et donnent l’impression de jouer « en continu », si tant est que tout le monde ait déjà une ou deux parties derrière soi. La montée en puissance se fait très bien ressentir au fur et à mesure que l’on fait évoluer sa population et ses usines, permettant de jouer les cartes de sa main les plus difficiles mais donnant aussi accès aux bonus les plus puissants, annonçant une fin de partie toute en accélération.

Addendum

Une mise en place hyper rapide, merci l’imprimante 3D !

Le jeu est disponible à La Caverne du Gobelin !

7 nombreux commentaires pour [Jeux du mois] Les aventures de Robin des Bois et Anno 1800

  1. Merci pour cet épisode 😉

    Je ne connaissais pas Robin des Bois, qui pourrait m’attirer pour un scenario et découvrir le jeu qui semble super bien construit. Après je ne suis pas forcément client de ce type d’aventure

    Pour Anno, je rejoins Hammer sur beaucoup de points:

    – La prise en main n’est pas forcément immédiate et le jeu peut faire peur mais une fois lancée la première partie, tout est hyper fluide (même si on a parfois + de 20 cartes en main ^^)
    – Les parties sont longues (voir très longues) mais pour ma part même sur une première partie de 3h15 à 3 je n’ai pas vu le temps passer, peut être grâce à ce modèle de « jeu constant »
    – Les ajustements (prévus pour l’extension) sont selon moi indispensable à mettre en place dès la 1° partie pour rééquilibrer un peu les choses

    Un très bon jeu pour moi, qui risque de ne pas sortir souvent de par sa longueur mais toujours un plaisir
    Attention à prévoir beaucouuuuuup de place sur la table ^^

    Je ne connaissais pas le jeu vidéo mais cela m’a donné envie de découvrir la série et j’ai profité d’un Giveaway Ubisoft pour me lancer sur Anno 1404, très sympa !!

  2. Entre les anno le point commun est le meme que pour les poules.
    Un neuf 🙂

    Bisous la team !!!!

  3. Merci pour les deux comptes rendus très fournis. J’ai un peu peur du côté puzzle à plusieurs de Robin, qui donnerait naissance assez rapidement à un joueur ou une joueuse alpha… Vu que Anno se fait défoncer par les critiques en ce moment, je crois que je vais attendre de le prendre d’occasion ou en promo. Mais la chronique m’a clairement montré un jeu que l’on appréciera avec ma femme. Donc j’ai hâte de le découvrir.

  4. Je partage l’initiative de cargo et hammer, donner le poids BGG permet de se faire une idée plus concrète du niveau de complexité des jeux (à intégrer systématiquement dans les fiches signalétiques ? Je laisse le soin au président de trancher ça !). Ca me permet de me projeter davantage que l’info de l’âge conseillée. Très bon émission sinon. L’explication de Robin des bois est limpide. J’ai l’impression de savoir jouer juste avec l’explication de Drou.
    Merci à vous

  5. Salut les archers,

    Super duo aux manettes de l’émission, pour des jeux qui ne me tentent pas du tout, mais ça a été plaisir de vous écouter en parler !

    A+

  6. La plateau de Robins des Bois est magnifique, même si le jeu a l’air assez guidé (dans les premiers scénarios du moins). Mais l’immersion est là !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.