Les petites sorcières
Déjà 11 commentaires : Rejoignez la discussion

[Dossier Proxi-jeux] Il faut faire jouer les enfants !

Si vous êtes parent (papa ou maman, oncle ou tante, cousin ou cousine, frêre ou soeur …), que vous soyez joueur ou non, il faut faire jouer les enfants. D’abord parce que le jeu rapproche les enfants et les adultes, leur permettant de partager une activité commune.  Ensuite, parce que le jeu fait grandir. C’est un moyen d’apprendre énormément de choses, en premier lieu le respect des règles et le respect de l’autre. En choisissant bien le jeu que l’on propose à l’enfant, on va également accompagner son développement en l’entrainant à reconnaître les couleurs, puis les nombres, affuter son sens de l’observation, et un peu plus tard son sens de l’analyse.
On pense souvent que le jeu n’est réservé qu’aux enfants. Tout le monde peut jouer, et on ne doit pas oublier qu’on peut faire partager très tôt notre passion à nos enfants et prendre beaucoup de plaisir à jouer avec eux.
L’apprentissage du jeu commence très tôt : Avant 2 ans, on apprendra les bases du jeu de société.
Le loto des animeaux
Grâce notamment à des jeux comme le Loto on apprendra les règles de base : les tours de jeu, le fait qu’on ne quitte pas une partie en cours de route … Rapidement on jouera avec les couleur  :
nino conillo selectaC’est tout mignon hein 😉
Pour les plus petits on ira surtout chercher des jeux chez  Selecta et Haba.

Vers 3 ans on commencera les jeux de mémoire. On pourra aménager les jeux les plus compliqués pour les adapter aux plus jeunes.
Pique-Prune
A 4 ans les enfants savent lancer un dé, compter les cases et avancer un pion. On pourra les faire jouer à des jeux mêlant jeu de « course » et de mémoire, ou coopératifs.
L'escalier Hanté
J’aime beaucoup les jeux de Drei magier Spiele. Je trouve l’ensemble de leur collection intéressante et somme toute avec assez peu de « déchets ».
A partir de 5 ans les types de jeu évolues, on pourra proposer des jeux tournés vers la prise de risque, et commencer les jeux de rapidité
Daddy Cool
  • Daddy cool pour la prise de risque (en rupture malheureusement)
  • Speed ! jeu de rapidité pour 2 joueurs uniquement
  • Dobble jeu d’observation pour 2 à 8 joueurs chez Asmodee
  • Reines rainettes jeu tactile pour 2 à 4 joueur chez Zoch (en rupture)
  • Qui est-ce ? : Cherchez le en vide-grenier, vous le trouverez facilement
  • Le lynx, un jeu d’observation et de rapidité pour plein de joueurs
Et pour faire vous-même votre A tatons, vous pouvez vous rendre sur le site de SpielMaterial.

7 ans : c’est l’âge de raison. Beaucoup de choses se mettent en place dans la tête du jeune enfant. Il peut alors jouer à des jeux où il devra non seulement essayer de gagner, mais aussi faire attention à ce que l’adversaire ne puisse pas gagner.
On peut passer à la vitesse supérieure avec des jeux tactiques ou des jeux de parcours :
Igel Argern
  • Igel Argern, un jeu de parcours et de hérissons pour 2 à 6 joueurs (plein de variantes disponibles)
  • Croa, jeu tactique pour 2 à 4 joueurs chez Play Factory
  • Puissance 4, cherchez le en vide-grenier, vous le trouverez facilement
  • Ninja vs Ninja, jeu tactique pour 2 joueurs chez Out of the Box

Ninja Vs Ninja

Et si l’enfant est déjà habitué à jouer, il pourra dès 7 ans commencer à jouer à des jeux plus compliqués comme Carcassonne, ou les aventuriers du rail.
Memoir44
Avec Mémoire 44 et Heroscape on arrive dans une dimension tactique (avec même un début de stratégie)  et les jets de dés pour la résolution des combats.
La dernière barrière est celle de la lecture, mais on peut parfois encourager l’amour du jeu et celui de la lecture : c’est le cas avec le Manga Ikaru No Go
Ikaru No Go
A partir de 8 ou 9 ans l’enfant n’a plus de limite. On peut aborder avec lui le jeu de carte à collectionner (comme par exemple le JCC Wakfu), et tous les jeux de société modernes. Plus votre enfant aura commencé à jouer tôt et plus vous pourrez le faire évoluer rapidement. La seule barrière reste alors celle de la lecture.
On peut également commencer à initier les enfants à des jeux de rôles adaptés :
  • Les Parsely Games sont courts, et idéaux pour initier les enfants aux bases du jeu de rôle.
  • Il existe même de « vrais » jeux de rôles pour enfants : rendez vous sur la page d’Antoine Bauza par exemple. où vous pourrez  télécharger gratuitement son premier jeu « Les petites sorcières« .
Pour aller plus loin sur le sujet, je vous conseil de visiter ces deux sites :
Mon Petit Ludigaume
Mon Petit Ludigaume le site parent de Ludigaume, le site d’information ludique de Belge mais pas seulement.
Kidissimo
Et Kidissimo, site sur lequel vous trouverez une foultitude d’idées de jeux pour faire jouer nos chères têtes blondes.

En conclusion : faites jouer vos enfants ! Ce n’est pas parce qu’ils sont moins rapides, moins intelligents, qu’ils ne savent pas lire, ou compter qu’il n’y a pas un jeu grâce auquel vous pourrez partager un bon moment avec eux.

Ludiquement
Olivier

11 nombreux commentaires pour [Dossier Proxi-jeux] Il faut faire jouer les enfants !

  1. Bonjour,

    j’ai essayé dixit avec mon fiston de 5 ans et çà marche super pour lui apprendre des mots de vocabulaire selon le thème choisit. L’imaginaire devient vocabulaire….. 🙂

  2. Très belle émission avec une bonne liste de jeux pour les petits.

    N’oublions pas Catane Junior dès 8 ans car il est très apprécié par chez-nous.

    Bonne continuation

  3. Merci de cet excellent podcast!

    Je suis assez étonné par le classement que vous faites de certains jeux. Notamment, Monza qui est présenté comme un jeu 5+ par l’éditeur et vous le conseillez dès 3-4 ans. Avez-vous du adapté le jeu ou bien fonctionne-t-il correctement dès cet âge là?
    D’ailleurs, d’une manière générale, avez-vous constaté que les ages annoncés par les éditeurs sont plutôt justes, sur-estimés ou sous-estimés?

    Comment gérez-vous les différences d’ages entre vos enfants? Lorsque je joue avec mon fils ainé (pas tout fait 4 ans) au verger, son frère (18 mois) veut, évidemment, se joindre à nous. Généralement, il lance le dé pour moi mais il ne peut pas encore participer réellement au jeu. Mais quand on lui propose de jouer à des jeusx de son age, comme le loto, il manipule un peu le matériel puis va faire autre chose. Bien sûr, il est un peu tôt pour savoir si c’est du à son âge ou à ses goûts ou à autre chose, mais il semble bien difficile de le faire passer par les différentes étapes intermédiaires.
    Comment cela s’est-il passé avec vos enfants? Les plus jeunes ont-ils eu tendance à « griller les étapes » pour plutôt jouer directement avec le reste de la famille? Avez-vous adapté les jeux pour eux? Ou bien se sont-ils plutôt intéressés aux jeux de leur age?

    Pour l’anecdote, j’ai redécouvert récemment un jeu que j’adorais enfant. Il s’agit de Au voleur! retrouvé par hasard chez mes parents.
    http://www.trictrac.net/index.php3?id=jeux&rub=detail&inf=detail&jeu=5965
    Mon fils ainé a voulu essayé. Evidemment, nous avons adapté les règles puisqu’il s’agit d’un jeu 6+ mais finalement assez peu compte-tenu de son age. Depuis, il nous réclame ce jeu à chaque visite chez ses grand-parents 🙂

  4. Dernièrement mes enfants m’ont réclamé « Wazabi » de Gigamic. Mon deuxième de 6 ans y joue sans problème et plutôt pas mal. Il est donné pour 8 ans et plus. On pourrait dire que l’âge est surestimé, mais il faut savoir lire (ou se souvenir des illustrations), et mon gamin a l’habitude des jeux de société …
    Je pense que l’âge inscrit sur les boites de jeu correspond à un âge où la plupart des enfants pourront jouer. On peut donc proposer des jeux un peu plus ardus à des enfants joueurs et effectivement, on peut adapter, comme par exemple faire jouer à memoir’44 uniquement avec les cartes sans texte. Quoi qu’il en soit, faire jouer les enfants va de fait leur donner une longueur d’avance par rapport à la moyenne du public.
    Mes enfants ont 2 ans, 6 ans et 8 ans 1/2. J’ai pris l’habitude de faire participer les plus petits à la manipulation des pièces lorsque je joue avec les plus grands (c’est ça ou on ne peut pas jouer !). Je leur fais lancer les dés, distribuer les cartes, avancer les pièces. Le fait de voir les grand jouer donne envi aux petits de les accompagner. Mais mes deux grands commencent tout juste à jouer vraiment ensemble.
    Ensuite, j’ai vu pas mal de commentaires sur Trictrac avec des enfants en avances ou pas sur leur âge par rapport aux jeux de société. Je pense qu’il faut accompagner les enfants dans leur développement et ne pas se prendre la tête par rapport à leurs « performances » : L’essentiel c’est de passer un moment avec eux autour d’un jeu et de leur faire prendre du plaisir. Il y a en effet des moments frustrants, mais ce sont effectivement des phases, l’enfant se développe et l’essentiel c’est de lui donner goût au jeu.

    En résumé … il faut faire jouer les enfants 😉

  5. @Jocelyn :
    C’est vrai qu’il n’est pas toujours possible de faire jouer tous ses enfants au même jeu, à cause des différences d’âge.
    Mes enfants ont 5 et 7 ans. Quand je joue à Mémoire 44 avec l’aîné, ma fille m’aide juste à lancer les dés (au début au moins, ensuite, elle se lasse et quitte la table).
    En fait, je cherche toujours des jeux familiaux où il est possible de jouer tous ensemble. Certes, les premières parties sont plus complexe le temps que ma fille assimile les règles, mais cela se fait. Mais il est évident que cela tire vers le haut les plus jeunes.
    Récemment, en jeu familial sympa j’ai trouvé Loch Ness et Qui l’a vu ?
    Mais j’attends encore que ma fille grandisse pour sortir Alhambra ou Entdecker par exemple.

    D’une manière générale, les éditeurs ne se trompent guère sur l’âge indiqué sur la boîte. Attention tout de même, souvent l’âge indiqué reflète l’âge où l’enfant pourra comprendre les règles, et non celui où il aura suffisamment de recul pour bien jouer. Il faut attendre 7-8 ans pour qu’un véritable raisonnement tactique se mette en place (et 10-12 ans pour un raisonnement stratégique).

    Enfin, 18 mois c’est encore jeune pour jouer, je te rassure. En fait, c’est plutôt vers deux ans qu’on peut vraiment commencer à jouer au Loto, mais c’est toujours bien d’essayer un peu avant ;o)

    1. Pas de soucis sur les « performances » de mes enfants 😉 . Je me posais juste des questions sur l’évolution à laquelle je devais m’attendre de leur part. Histoire de savoir comment m’y prendre pour que le plus jeune ne soit pas exclu mais je soit pas non plus noyé systématiquement dans des jeux qu’il n’a pas l’age de comprendre.
      D’ailleurs, au moins autant que la différence d’age, je pense que la différence de tempérament joue beaucoup entre mes deux fils. Le plus jeune préfère généralement les activités où il peut bouger beaucoup et commence tout juste à réclamer de regarder des livres avec nous alors qu’à son age, son frère nous réclamait des livres en boucles depuis un moment.

      En attendant qu’il ait envie (ou pas? On verra bien comment évoluent ses goûts 😉 ), je lui propose de temps en temps un jeu de son age et il se joint surtout à nous pour jeter les dés. Un peu comme les vôtres, si j’ai bien compris.

      Et merci beaucoup pour vos précisions sur les estimations d’ages.

  6. Ah! et pour l’enfant qui voulait essayer le Go. Les jeunes enfants peuvent s’y initier par une variante sur un goban de 6×6 qui se concentre sur les règles de prise (le premier qui prend une pierre l’emporte). Il me semble que c’est d’ailleurs expliqué dans le manga d’Hikaru No Go.

  7. Excellent podcast !
    Je trouve votre approche du jeu parfaite, elle correspond tout à fait à la mienne. J’ai bossé en ludothèque aussi, ce qui a renforcé la présence du jeu dans mon cercle familial. Pour avoir mis en place des ateliers jeux (coopératifs, du monde, et autres) auprès de divers publics d’enfants, les qualités du jeu ne sont évidemment plus à prouver. Concernant les âges, quand on met une dynamique ludique dans une famille, on s’en affranchit presque. Comme Olivier et Jérémie, j’adapte les jeux, je modifie le matériel, et ça passe 🙂
    Mes enfants ont 4 et 8 ans, et je joue en ce moment avec eux sans problème à :
    Smallworld : le « petit » est un peu assisté dans tout, mais il se marre bien
    Takenoko : le « petit » joue avec ses objectifs ouverts, et chacun l’aide un peu à les réaliser
    Les aventuriers du rail: on met des pions sur ses destinations, et il essaye de les relier
    The Island : il fait tout tout seul
    7 wonders : il joue sur mes genoux, il manipule les cartes et me dit celles qu’on peut se payer 🙂
    Catane : il se débrouille presque tout seul, un peu d’assistance pour le « cadrer »

    A 8 ans, ma fille habituée dès le berceau aux jeux me poutre à Dominion ^^’

    Bref, tout ça pour montrer qu’on peut toujours trouver des combines pour impliquer des petits dans les jeux core/familiaux, sans négliger de leur faire faire des trucs de leur âge !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *