Essen 11
Déjà 22 commentaires : Rejoignez la discussion

[Dossier] Essen 2011 : Komm Spiel Mit !

Essen 11

A l’heure de la publication de ce billet nous serons à un peu plus d’un mois de l’ouverture du salon international du jeu d’Essen en Allemagne. Ce billet est destiné à vous faire découvrir ce salon, et si vous prévoyez de vous y rendre, de vous donner quelques conseils pour que vous puissiez profiter pleinement de votre séjour.

1:12:03 - Télécharger le fichier mp3 (99 Mo)

Après avoir écouté ce dossier vous nous verrez certainement sous un autre œil ;o)

De son vrai nom  « Internationale Spieltage SPIEL », de son petit nom « Essen », LE salon pour les passionnés de jeux de société tire son nom de la ville accueillant l’événement (et située dans la Ruhr). C’est un lieu de pélerinage de tout joueur invétéré comme nous, à l’image de ce que peut-être le salon de l’automobile de Genève pour les passionnés de belles mécaniques. Avec ses 44 000m² de halls, ses centaines d’exposants, et plus de 600 nouveautés c’est le plus grand salon du monde dédié aux jeux et ouvert au public (contrairement à Nüremberg). Il attire chaque année plus de 150 000 visiteurs sur 4 jours .

Plan Messe Essen

Infos pratiques

Le salon débute en général avant le premier week-end des congés de la Toussaint. Cette année il se déroulera du jeudi 20 au dimanche 23 octobre de 10h à 19h (18h le dimanche). Les tarifs d’entrée sont les suivants : Ticket 1 jour : 11,50€ – Grp : 10€ – Ticket 4 jours : 27€ – Grp : 24€

Mais que trouve-t-on sur ce salon ? : 
– Des jeux de société (éditeurs, boutiques, déstockeurs)
– Des comics (un peu) avec le Comic Action
– Du JCC
– Du JDR, notamment du GN
– Des occasions
– Des jeux de plein air (château gonflable, trampolines…) pour les enfants
– Des Bi-fi… ah non pas sur le salon

Trois prix ludiques sont remis lors du salon :
– Le Deutscher Spiele Preis : Le deuxième prix après Le Spiel Des Jahres, décerné pour partie par le publique. 
– L’International Gamers Awards : est un prix récompense le meilleur des meilleurs des jeux de société. Il est décerné par un collège d’éminence grises, dont M. Phal, webmaster du site de référence TricTrac
– Enfin, le  Essen Feather récompense les jeux ayant les règles les mieux écrites (ce qui est effectivement une qualité importante pour un jeu de société).

Deux tournois officiels y sont également organisés, l’un pour Dominion et pour Carcassonne.

Comment y aller ?

Essen 2003

Lors de mon premier voyage à Essen en 2003

Tous les moyens sont bons : Avion, Voiture ou Train  (à la rame sur la Ruhr ? ;o).
En vous y prenant à l’avance, vous pourrez pour une centaine d’euros vous payer un billet aller/ retour en avion. C’est le moyen le plus rapide d’aller à Düsseldorf, mais pas très pratique pour ramener des jeux.
L’auto, ou mieux, le minibus est notre moyen de transport préféré. Le voyage est long mais l’ambiance est au rendez-vous. Le salon est bordé de deux immenses  parkings, dont l’un est couvert et qui vous permettra d’avoir l’esprit libre pour 6€ la journée. Des navettes gratuites vous amènerons jusqu’à l’entrée principale du salon. Il est également possible de se rendre à Essen en train. Ca revient plus cher qu’en voiture, mais c’est plus reposant et il est possible d’emprunter un excellent réseau de transports en commun sur place.

Où dormir ?

Les hôtels. La solution pratique, et sans doute la seule qu’il vous restera si vous réservez tardivement. Assez onéreux s’ils sont placés prés du salon, vous trouverez certainement des chambres de chaines en périphérie de la ville. Attention de ne pas réserver trop loin, on n’a pas forcément envie de faire 50km tous les soirs après une journée de salon.

Les auberges de jeunesse, moins onéreuses, elles ont l’avantage de proposer en plus des chambres des salles de réunion qui pourront servir de salles de jeu et des cuisines.

Les appartements, le meilleur compromis pour nous qui partons en groupe : des appartements de 5 places, une cuisine, un salon où jouer. Si le groupe est assez large, les portes sont ouvertes, et l’ambiance est au rendez-vous.

Quoi emporter ?

Le salon est vaste, équipez vous pour faire de la marche à pied et attention aux changements de température : des chaussures de marche confortables, des vêtements chauds mais faciles à ranger dans un sac (ou vous les laisserez au vestiaire). Pensez aussi à amener une bouteille d’eau (C’est bête mais on l’oublie facilement).

Si c’est votre première visite, imprimez-vous le plan du salon (attention, le plan à jour pour 2011 ne sera en ligne qu’une semaine avant le début du salon) et consultez les listes de jeux (comme ici sur le site de Jeudisjeux) qui seront édités cette année. Faites un repérage préalable des stands que vous souhaitez visiter.

Pensez à positionner l’option « monde » sur votre mobile et privilégiez les SMS aux communications téléphoniques. Le salon est vaste, certains s’équipent de talkies walkies ! (même si ça ne passe pas toujours bien). Ils permettent à la fois de communiquer sur les bonnes affaires, mais aussi de retrouver ses amis (ce qui n’est pas toujours une mince affaire).

Qu’est ce qu’on mange sur le salon ? 

Manger à Essen

On mange avant tout ce qu’on y amène. Mais j’ai personnellement un attrait particulier pour la cuisine exotique, et pour un français, la CurryWurst est un plat exotique. On peut donc grignoter pour pas trop cher (des Frikadellen, des Bretzels …), et on peut aussi s’assoir à la cafétéria pour prendre un vrai déjeuner pour un prix très correct.

Qu’est ce qu’on va bien pouvoir y faire ?

ON Y VA POUR JOUER – Pas toujours facile mais possible, soit de façon opportuniste, soit en s’inscrivant à des réservations de parties (assez rare, beaucoup d’éditeurs ne s’embêtent pas avec ça), soit en s’installant dès que possible chez de gros éditeurs proposant de tester plusieurs jeux (comme Rio Grande Games par exemple). On joue aussi beaucoup en off.

ON Y VA POUR ACHETER DES JEUX –  De vieux jeux introuvables autrement, des jeux d’occasion « neufs », des jeux au tirage extrêmement limité ou pour récupérer des « goodies ». On pourra faire des affaires avec les déstockages, mais aujourd’hui  le travail des éditeurs est assez efficace pour qu’on retrouve les sorties de Essen dans nos boutiques, francisées et souvent moins chères grâce aux possibilités de rabais offertes par les différentes boutiques.

ON Y VA AUSSI ET SURTOUT POUR RENCONTRER DES GENS  : des amis qu’on ne voit pas souvent (certains une seule fois par an, sur ce salon justement), des auteurs la plupart du temps très disponibles, des éditeurs fort sympathiques, des illustrateurs fourbus d’avoir dédicacé (n’hésitez pas à leur demander une ch’tite gribouille).
Essen, c’est un moment unique de proximité avec les acteurs majeurs du monde ludique. On y va aussi pour rencontrer les joueurs francophones : rendez-vous jeudi midi sur les marches de la cafétéria. N’oubliez pas de vous identifier grâce à un T-Shirt, un badge, une casquette à vos couleurs ou à celles de votre associations.

Nos conseils pour ne pas rater son salon

Précommander ses billets ? Vu les problèmes des billetterie connus l’année dernière, ça semble préférable. Pour autant, les frais de port étant très élevés (>30€) il vaut mieux grouper les commandes si vous souhaitez anticiper cet achat. Sinon arrivez tôt le jeudi matin (9h) pour éviter les queues (qui peuvent dure plus de 30 minutes !) et pour payer moins cher, formez des groupes de 10 personnes au moins. On trouve facilement des gens pour compléter un groupe, n’hésitez pas à le proposer autour de vous.

Le salon est non-fumeur (ouf !), mais il est tout de même possible de s’intoxiquer en sortant dans la cour intérieure.

Attention,  les commerçants ne prennent pas la CB sur le salon, donc pensez à retirer du liquide en avance. Vous trouverez un guichet juste devant l’entrée principale (entrée Est), et un autre en allant vers le parking couvert après l’entrée Sud (Une entrée plus petite et moins prise d’assaut). Vous trouverez sans doute également d’autre GAB entre le salon et votre hébergement.

Le salon a son rythme propre : Le jeudi matin peut être consacré à la chasse aux goodies, aux jeux en nombre limité et aux occasions. On essaiera de jouer le vendredi car il y a moins de monde, ou le samedi car on commence à être un peu fatigué et que le salon est beaucoup moins praticable (surtout samedi après-midi). Le dimanche les prix baissent (encore plus à la fin du salon). C’est le moment de faire de belles affaires. Les soirs, le salon se vide après 17h30 (les Allemands mangent tôt) et c’est le moment de profiter pleinement du salon.

Comparez les prix avant d’acheter.  Mieux : groupez-vous pour négocier les prix avec les éditeurs. Aux occases, possibilité de négocier si vous prenez plusieurs jeux sur le même stand.

Passez voir le Classement Fairplay (Hall 9) : Ce sondage n’est pas sans défaut mais permet de « créer le buzz » et mettre des jeux en avant. Les premiers de ce classement l’année dernière étaient 7Wonders, Troyes et Navegador donc pas forcément tout à fait n’importe quoi ;-). Si vous êtes intéressé, inscrivez vous le jeudi car le nombre de places est limité.

Le hall 6 est entièrement consacré au jeu de rôle, grandeur nature ou pas. On y croise parfois des Elfe (ou des Orques) et c’est le lieu idéal pour vous offrir la côte de maille et l’épée dont vous avez toujours rêvé ! Personnellement, j’aime beaucoup aller m’y changer les idées.

Certains goodies sont offerts contre quelques pièces qui iront  à une œuvre caritative (chez 2F Spiele par exemple). Alors n’hésitez pas et donnez : à vot’bon coeur !

Avec des enfants ?

Le salon est immense, bruyant, on marche pendant des heures, reste debout la plupart du temps et parfois on s’assoie pour jouer. Tout dépend donc du temps que vous allez y passer, mais il est préférable d’emmener des ados y passer un jour ou deux avant de faire « la totale ».

Les nouveautés du salon que nous attendons

Une sélection des jeux qui nous ont fait de l’œil et que nous surveillerons avec attention :

Eclipse Ystari

Chez Ystari : Eclipse (1000 exemplaires à précommander).  Un Twilight Imperium en 3 heures ? 
Chez Asyncron : Fief (Précommande à 44€ au lieu de 50€ jusqu’au 15 octobre). Un grand ancien réédité.
Chez Matagot : Hadés, l’extension pour pour Cyclades,et  Takenoko le « prochain » Bauza.
Chez Days of Wonder : Les extensions Asie / Inde pour Les Aventuriers Du Rail.
Chez Rallyman Editions : l’extension Gravier 
Chez Repos Prod : Black Secret pour Ghost Stories  (seulement 666 exemplaires, à précommander aussi). La deuxième extension pour le célèbre jeu coopératif. 
Chez Pearl Games : Tournay, la suite (on l’espère aussi bonne) de Troyes, paru l’année dernière.

Dungeon Fighter

 

Chez PD Verlag : Casus Belli de Mac Gerdts. Une variante d’Antike pour deux joueurs.
Chez Cranio Creation : Dungeon Fighter. Un jeu déjanté par les créateurs de Horse Fever
Chez Lookout : Ora e Labora, la rencontre improbable d’Agricola et de Le Havre (note : il arrivera en français chez Filosofia peu après le salon). Et du côté des jeux de trains, après Poséidon l’année dernière, en 2011, ce sera 1830.
Chez Queen Games : German Railways (sera-t-il là ?) et Kingdom Builder par Donald X. Vacarino (l’auteur de Dominion)
Chez Rio Grande Game la 6ème extension pour Dominion
Chez Stronghold : Confusion (espionnage pour 2 joueurs de Robert Abbott), et une réédition d’Outpost.
Quelque chose chez Splotter  ?
Chez Vally Games : D-Day Dice dont nous vous avons déjà parlé.

Et pour bien compléter ce billet je vous renvoie : 

 

Voilà. Nous espérons que notre expérience pourra vous aider à passer un excellent salon.

Avec Jérémie, on a hâte d’y être ! Et vous, y serez-vous ?


22 nombreux commentaires pour [Dossier] Essen 2011 : Komm Spiel Mit !

  1. J’ai écouté (une grande partie) j’aurai aimé y aller, mon banquier s’y oppose 🙁

    Vé’ changé de boulot (travailler pas plus pour gagner plus) et économiser pour 2012

    Bravo, excellent dossier

    Antoine

    1. Comme on l’a dit : c’est un investissement en temps et en argent. La tentation est grande de ne pas dépenser au moins un peu d’argent et il est inutile de se leurrer en pensant qu’on va faire des économies en allant là-bas. Mais ous on le voit aussi comme des vacances. Je m’étend sur les coûts en répondant à WW76 !

  2. Quelle frénésie quand vous parlez d’Essen !
    On n’est pas loin de la fièvre acheteuse.
    Ah la société de (sur?)consommation…
    Je suis d’accord, pour un joueur, aller à Essen c’est probablement un pélerinage à faire au moins une fois le côté démesuré et en prendre plein les mirettes.
    Mais si je vous ai bien écouté:
    – c’est loin
    – c’est cher (voyage,séjour,…)
    – y a plein de monde
    – c’est pas facile de jouer
    – faut tout le temps courir (pour des goodies, pour des pré-commandes, pr les occases, …)
    – faut acheter pleins de jeux et trouver le moyen de les ramener donc faut plein de sous et plein de place
    Donc il faut y aller absolument 🙂

    1. Pour répondre aussi en partie à AntoineG :
      C’est loin : Lyon / Essen c’est 800 km. A peu près aussi loin que d’aller à Rennes … donc tout est relatif.
      C’est cher : Pour nous ce sont 5 jours de vacances : 100€ de transport, 120€ d’hébergement, 100€ pour la bière et la Bifi. C’est une centaine d’euros moins cher qu’une semaine au Maroc (le soleil en moins).
      Y a plein de monde : c’est aussi ça qui est chouette !! Le salon est parfois bondé, c’est pour ça qu’il vaut mieux faire les choses « au bon moment »
      Il faut tout le temps courir : Oui et non. Si tu recherche une rareté au occaz, alors, oui il faut prioriser ton passage dans ce stand. Après, ça dépend de combien de temps tu restes sur place mais en général, il y a plein de moments où on flâne de stand en stand .
      Après, forcément on ramène des jeux et il faut de la place, mais j’ai des exemples de gens raisonnables qui arrivent à ne ramener que quelques jeux qu’ils ont testé sur place.
      On est des doux dingues et le jeu de société est notre passion mais on peut aussi vivre ce salon de façon beaucoup plus « normal ».

  3. J’y serai. Ca sera une première pour moi.
    J’espère que le bizutage pour les nouveaux n’est pas trop dur.

    Et oui je rappelle aussi à Olivier qu’il doit amener un jeux 😉 Il a eu l’air de redécouvrir ça dans le podcast.

    D’ailleurs concernant le podcast (en particulier pour la forme) je trouve que les jingles étaient un peu fort par rapport aux voix cette fois ci.

    Et puis dans le dernier épisode vous aviez sur une phrase de fin (il me semble que c’était « jouez bien ») qui n’y était plus. C’était une bonne idée je plébiscite le retour de la phrase finale.

    1. Nan, c’est pas ça : comme à chaque foi qu’on planifie un voyage on a toujours peur d’oublier quelque chose. Dans mon cas c’est encore plus flagrant parce que j’oublie TOUJOURS quelque chose !
      Pour le jingles, on est passé à côté, malheureusement je n’ai pas encore pu régler ça ( 2 jours en déplacement + on ne peut pas jouer avec le portable sur les genoux sinon on est mal vu …)
      On note pour le Gimmick.

  4. Je suis complètement d’accord avec l’analyse de WW76… sauf pour sa conclusion 🙂

    Disons que quitte à ne pas pouvoir y aller, je préfère me répéter les défauts du salon en boucle…

    Mais sacré dossier! Ca c’est de la présentation complète!

  5. Moi j’irai en tant qu’auteur édité ou je n’irai pas ! (qui a dit : tant pis pour toi…)
    Si vous ratez JC Bouvier (Rallyman), il sera à Ludix les 19 et 20 novembre, en tant que membre du jury.

    1. On parlera de Ludix bientôt (j’ai « interviewé » Julian lundi). Et normalement je serais à Clermont le 20 novembre. Ca devrait être bien sympa !

    1. Pour les Jingles de la saison 1 c’est Garageband tout simplement.
      Pour les jingles de la saison 2 c’est tiré de Balrog Boogie, de Diablo Swing Orchestra. Ca se trouve sur Jamendo si tu veux le morceau en entier.

  6. Moi je veux juste vous dire merci, tout simplement.
    C’est toujours un plaisir de vous écouter.
    J’espère vous croiser à Essen pour vous dire en direct tout le bien que je pesne de votre podcast 😉
    Marie

    1. Merci 🙂
      Pour se croiser à Essen, ça ne devrait pas être trop compliqué : on aura des t-shirts noirs avec notre logo dans le dos, et on traîne peu dans le hall 12 aux grands éditeurs (trop de monde, des jeux qu’on connaît déjà). On est plus souvent dans les halls 4, 5, 6 et 8 (et un peu le 9 pour Queen, Rio Grande et Fairplay).
      Dans le prochain numéro (le 13), avec Olivier on verra pour proposer un RDV le jeudi ou le vendredi. Ca pourra aussi être l’occasion de remettre à ddschutz son lot :o)

    1. Tu aurais posté il y a une semaine, on aurait eu un plan pour toi (il y avait 2 place dans les appartements que nous occupons, mais on a trouvé une personne). A moins d’une semaine du salon, il va falloir prospecter les hôtels. Il y a surement de la place, maintenant à voir le prix qui sera certainement fonction de la proximité du salon / centre ville.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *