Eclipse
Déjà 12 commentaires : Rejoignez la discussion

[Actus] N°25 bis plus c’est long, plus c’est bon …

Eclipse

  • Cette deuxième partie du N°25 du podcast Proxi-Jeux commence par un retour sur Tournay 
  • Une nouvelle intervention de Gus, cette semaine au sujet de l’innovation dans le jeu de société 
  • Une grosse partie écran (forcément), avec des prévision de sortie iOS à en faire baver un possesseur d’Android.
  • Et pour finir, le test de Wars of the Roses et de Army of Frogs

1:05:37 - Télécharger le fichier mp3 (60.1 Mo)

Vous pouvez « streamer » notre podcast ou vous abonner à notre flux iTunes. Si vous nous appréciez, notez notre Podcast dans iTunes, et laissez-y un commentaire

Dans cette deuxième Partie

Une mise en ligne tardive pour la fin de l’épisode 25 dû en partie à la panne de serveur que nous avons connue lors du week-end de Pâques. Un numéro particulier, puisque coupé en deux du fait de sa longueur démesurée. La première partie se lit et s’écoute ici.

Les jeux de la quinzaine

Tournay

On revient rapidement sur l’excellent Tournay, en regrettant néanmoins l’iconographie pas toujours très compréhensible, et c’est dommage.

L’intervention de Gus

Gus and Co

Cette semaine, Gus nous parle de l’innovation dans le jeu de société (rien à voir avec le jeu éponyme). Une bonne occasion de se demander comment naissent les idées qui font les jeux…

Les écrans

Eclipse sur IOS
En prévision sur iOS  :
  • DiceTown
  • Peloponnes
  • Eclipse

 Playdeck confirme également la sortie de 3 jeux sur iPad pour le printemps :

  • Agricola,
  • Summoner Wars
  • Et Nightfall (cf les visuels ci-dessous)

  • iPadBoardGames site anglais qui présente (et critique) de nombreux jeux sur iPad. On y apprend notamment  l’annonce d’Hacienda et de Le Havre
  • Après une adaptation sur BGA, Troyes sera adapté prochainement sur iPad, c’est (encore) Stéphane Legrand qui s’y colle.
  • Operation:Eradicate est un Pandémie-like sur iPad (1,59€) sur un thème de zombies. La  réalisation est moyenne, on attend une mise à jour pour en reparler.
  • Saboteur de Fréderic Moyersoen est disponible sur Board Game Arena. Ca nous pose un problème, comme pour les jeux de négociation (comme par exemple Bonhanza), pour un  jeu qui repose tellement sur la façon de se comporter des autres joueurs …
  • On peut essayer Mondo et Coloretto Amazonas de Michael Schacht sur son site 

Les écrans de la quinzaine

Wars of the Roses

Le premier des deux jeux de cette semaine, c’est Wars of the Roses – 2,99€ sur iPhone/iPad (appli universelle). Très bon portage. On aime beaucoup : c’est joli et l’interface est bien faite.

Army of Frogs

 Et on a profité de sa gratuité pour tester  Army of Frogs – 2,39€ sur iPhone HD/iPad. A noter l’existence d’une version exclusivement iPhone à 0,79€. Beaucoup plus joli que le jeu original, sympathique et parfaitement adapté à la plateforme.

N’hésitez pas à nous dire ce que vous pensez de cette version double (pour les plus vieux d’entre vous, face A / Face B). Vous pouvez suivre sur notre page Facebook (Proxi-jeux) et sur Twitter (@proxijeux), et à nous laisser un petit mot sur ce site.
Ludiquement,
Olivier
Ce podcast vous est proposé avec la participation de Ludikbazar
 LudikBazar - Le spécialiste du jeux d occasion
Le spécialiste du jeu Discount, neuf et occasion

 

 

12 nombreux commentaires pour [Actus] N°25 bis plus c’est long, plus c’est bon …

  1. Je voudrait réagir sur l’intervention de Gus et sur le débat qui a suivi. Le fait que plusieurs mécanismes se retrouvent dans différents jeux n’est pas à mon avis une mauvaise chose, car dans un jeu il y a la mécanique ET le thème, il ne faut pas l’oublier.

    Si par exemple, apparait maintenant sur le marché un nouveau mécanisme dans un jeu ayant pour thème les zombies, les personnes n’aimant pas les zombies (y en a t il ?) n’achèteront pas le jeu. Alors que si un auteur reprend la mécanique en l’adaptant à un nouveau thème du genre la cueillette de fleurs (Dans les 2 cas c’est la tête le plus important) ce jeu pourra séduire de nouveaux joueurs.

    Mais il est sur qu’avoir les deux jeux dans sa ludothèque n’est pas très utile.

    Pour le jeu sans dé dont vous avez parlé (je ne me rappelle plus le nom) j’avais remarqué la même chose en jouant avec de collègues. Les gens sont formatés, et au début du tour commencent par lancer le Dé. Je me rappelle d’une partie de « novembre rouge » (jeu dans lequel le dé sert à réussir une action : cf dossier coopératif) où les gens au début de leur tour lancent le dé puis se mettent a réfléchir.

  2. Pareil je vais réagir sur l’innovation et je vais peut être dire quelques conneries donc à corriger si j’ai tord.

    Je trouve que la théorie de l’évolution ne s’adapte pas trop aux loisirs ainsi qu’à la technologie.

    En effet, l’évolution permet à certaines espèce qui ont des caractéristiques précisent de survivre. Si l’on fait cette analogie au jeu alors en ce moment le deck building est l’une des espèces dominantes.
    Cela veut dire que par la suite il y aura d’autres évolutions mais qu’elles se feront sur la base du deckbuilding donc le dicebuilding en est une (coller ses propres faces sur ces dés par exemple ou bien ledice bag building 😉 )

    Le problème arrive maintenant dans l’innovation technique et des loisirs il arrive très souvent de reprendre un système qui était passé de mode pour le remettre au gout du jour et c’est quelque chose qui est très rare dans l’évolution. Par exemple l’effet vintage ou le rétro gaming, le retour des dés (ou l’utilisation d’une technologie qui était délaissé car il n’y en avait pas encore d’utilisation).

    1ère partie terminée… ouf! C’est partie pour la seconde.

    Il y a des méthodes qui sont utilisés pour faire travailler son imagination et donc arriver à l’innovation. Celle-ci sont utilisées généralement en partant d’un problème vague pour répondre à un besoin, ex : Comment se déplacer rapidement d’un endroit à un autre.
    Dans le cas des loisirs, il y a une différence car le besoin est celui de s’ « amuser »/ s’occuper (les guillemets c’est pour le hard fun etc) mais cependant certains principes restent applicable :

    – Lister tous les mécanismes ludique et essayer de les associer entre eux. l’exemple du moment, le dicebuilding.
    – S’inspirer de mécanisme de la nature. On regroupe sur des carttes des mécanismes naturels (ex : l’araignée qui tisse sa toile, le filtrage de l’eau par les baleines etc il existe des decks de ces cartes qui existent déjà). Puis les personnes du groupes les lisent une à une et réfléchisse à leur application (il y en a plein qui ne serviront pas mais bon)
    – Des principes d’association d’idée que chaque personne a écrit sur des bouts de papier pour l’anonymat.

    Il y en a encore plein d’autres mais il faudrait que je retrouve des livres qui en parlent.

    plus personnelement, Pour moi l’innovation vient de l’extérieur du jeu, on récupère un élément/une idée que l’on essaye d’inclure/d’adapter.
    Par exemple la toupis, cela pourrait servir de sablier avec une durée variable selon la manière de le lancer ou l’endroit qui pourra être modifié par des objets où elle sera lancée. Une autre idée serait de s’en servir comme simulateur de tornade dans un jeu avec des pose de batîment etc.

    En tout cas très bonne intervention de gus puis de vous deux.

    1. Je reconnais que ma théorie a des failles ;-).
      J’aime beaucoup les interventions de Gus parce que justement elles permettent de se voir notre hobby sous un autre angle !

  3. Bonjour,

    Pour information le développeur de Dice Town et Péloponnes est Stéphane MAUREL déjà à l origine de nombreuses adaptations de JdS sur IOS…

    1. Oui, il se fait même appelé Stéphane Legrand. C’est lui qui porte l’essentiel des jeux des éditeurs français (avec plus ou moins de brio).

  4. Wouha! Ma grand-mère a laissé sa marque audio dans l’histoire des podcasts, que dis-je? D’internet! Merci pour elle 🙂 Je lui ferai écouter votre podcast dès la prochaine fois que je la verrai.

    Bon, effectivement, couper ce podcast n’était pas inutile. Par contre, je ne suis pas sûr que la coupe franche soit la meilleure solution à long terme si vous devez continuer ainsi. Peut-être plutôt un podcast news (plateau, écran, évènements,…) et un autre consacré aux articles (critiques de jeux plateau ou écran, Le Jeu de société expliqué à ma grand-mère, Rubrique de Gus,…).

    Mais en tous cas, vous nous avez gratifié d’un bon numéro très riche. Merci.

  5. Ah oui j’avais oublié de parler de la coupe.

    Personnelement, je trouve aussi la coupe franche pas idéale 2h30 à 3h de podcast ne me gène pas, je met pause et reprends plus tard entre 2 sujets.

    Mais si la majorité préfèrent ce format (qui permet aussi d’avoir un podcast toutes les semaines et ça c’est cool) voici ce que je préférerai :

    Il y a certaines parties du podcast qui m’intéresse moins (Souvent les écrans car je suis sous android :-/ ) Le fait de coupe comme ça fait que j’ai l’impression d’avoir écouté un podcast avec 1/3 d’écran.

    Pour moi il serait plus intéressant que vous coupiez en 2 chaque rubriques pour en faire deux podcasts qui aient toutes les rubriques. (Sauf pour les événements ou certaines actualités qu’il faut avoir en une fois le plus tôt possible bien sur)

    Par contre ça va demander beaucoup plus de boulot au montage…

  6. Ca y est j’ai pu jouer à Tournay pour la deuxième fois. Et autant la première partie fut laborieuse du fait de l’iconographie autant cette deuxième partie fut un vrai régal! J’ai hate d’y rejouer! Merci beaucoup pour avoir mis ce jeu régulièrement en avant, cela a permis de lui éviter de prendre la poussière sur les étagères de notre club.
    Ayant déja joué quelques parties de Troyes j’ai trouvé aussi très sympa de jouer à un jeu qui reprenait la même charte graphique, les mêmes idées (batiments et personnages jaune, blanc et rouge), quelques synergies communes mais qui était au final totalement différent!
    Au final j’ apprécie beaucoup les deux jeux donc vivement leur prochain jeu (à Essen 2012?).

    Pour la coupure je suis d’accord avec Pienpien, pour moi avec les chapitres 2-3 heures de podcast ne sont pas un problème. Il est très facile de faire des pauses dans votre Podcast.

      1. Comme quoi ils ne sont pas si mauvais ces iPhones 🙂
        Mais effectivement sans chapitres et sans possibilité de pause, trois heures c’est peut-être un peu long…..
        Enfin comme je l’ai déjà dis, je n’aurais aucun problème à vous écouter encore plus longtemps!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *