Déjà 15 commentaires : Rejoignez la discussion

N°104 – Chroniques

En ce début d’année, les Tintin et Milou du j2s, aka ddschutz et Polgara, vous proposent de les accompagner et vous présentent les chroniques pour les joueurs de 3 à 99 ans.

Pour nous soutenir, nous remercier ou encore nous encourager, vous pouvez le faire via Tipeee (https://www.tipeee.com/proxi-jeux) ou PayPal (https://www.paypal.me/proxijeux)

2:11:08 - Télécharger le fichier mp3 (120.1 Mo)

Vous pouvez « streamer » notre podcast ou vous abonner à notre flux iTunes. Si vous nous appréciez, notez notre Podcast dans iTunes et laissez-y un commentaire ! Sur Android, nous vous recommandons d’utiliser l’application (gratuite) Podcast Addict.

Le courrier des lecteurs du Petit XXème

Que vous soyez Haddock ou Tournesol, nous vous prêterons une oreille attentive.

Le lien pour la vidéo de Ramondjb : Bref, je découvre le jeu de rôle.

Quoi de neuf à Moulinsart ?

Ludinord le week-end du 30/31 mars !

Les Tricheurs, nouveau bar à jeux à Strasbourg.

Plateaux numériques

0:11:10 Plateaux numériques

Cyrus joue les romantiques quelques semaines après la Saint-Valentin et nous présente Love Letter

Impression d'écran de la page d'accueil du jeu
Y’a pas à dire, on reconnaît le jeu

 

Impression d'écran du jeu en cours de partie
Pas touche ! J’ai la servante !

Le jeu est disponible sur :

Si le jeu m’était conté

0:22:11 Si le jeu m'était conté

Bienvenue à la course mythique des Mille. Je vous rappelle que comme son nom l’indique, le 1er qui arrivera à réaliser 1000 bornes remportera la course. Évidemment, tous les coups sont permis dans cette course. Que tous les participants s’alignent au départ. Vous êtes prêts. 3, 2, 1 écoutez…
Mille Bornes

♫ Méludique ♪

0:37:15 Méludique

Cap sur le Far Ouest en ce mois de mars ! Retrouvons la joyeuse bande de Billy the Kid autour du jeu Western Legend. Des heures de musique pour les heures de jeu qui vous attendent. Toujours aux commandes, Lynriia vous propose de découvrir ou redécouvrir les classiques de la musique Western. Ouvrez grands vos oreilles, c’est parti ! *cataclop* *cataclop*

Le jeu est actuellement en rupture chez Philibert mais vous pouvez dès à présent le précommander ici pour son réassort prévu en mai.
Les playlists des épisodes de Méludique sont toujours disponibles et écoutables à volonté sur notre chaîne Youtube.

Les petites boites dans les grandes

0:52:00 Les petites boites dans les grandes

Cette fois-ci vous allez vous aventurer dans de dangereux donjons remplis de gobelins, en compagnie d’Astien, et cherche à maîtriser les 4 éléments : le feu, l’eau, le vent et la terre. Vous devrez venir à bout des nouveaux boss qui se présentent à vous! Mais avant cela découvrons ce que nous offrent ces boites d’extensions de Dungeon Fighter :

 

Joueur d’ailleurs

1:06:22 Joueur d'ailleurs

Après les auteurs, les éditeurs : Hammer nous propose un panorama (non exhaustif) des éditeurs de jeux de société en Allemagne, à commencer par les plus anciens d’entre eux : Ravensburger, Kosmos, Schmidt et Haba. Mais aussi les éditeurs apparus depuis les années 80…

rayon dans un magasin de jeux
Dans les magasins en Allemagne, le « Memory » de Ravensburger a parfois son propre rayon…
rayon dans un magasin de jeux
… comme les jeux « de voyage », de chez Schmidt, Kosmos ou encore Ravensburger…
rayon dans un magasin de jeux
…et bien sûr, les boîtes jaunes de chez Haba !

Si la curiosité vous prend de savoir où sont installés les éditeurs allemands, cliquez sur la carte ci-dessous (liste non exhaustive)…

carte des éditeurs de jeu en Allemagne
Des maisons d’édition un peu partout…

Le mot allemand du jour : der Verlagl’éditeur ou la maison d’édition

Vieilleries

1:24:23 Vieilleries

Dany revient à l’éditeur Ravensburger pour cette nouvelle chronique dédiée au format « voyage » édité depuis de nombreuses années outre-Rhin.

Les Analyses du Pionfesseur

1:31:13 Les Analyses du Pionfesseur

Ce mois-ci, le Pionfesseur nous parle d’une nouvelle mouvance dans le jeu de société en Europe qui ne porte pas vraiment de nom mais qu’il a décidé de baptiser : le minimalisme à l’européenne, une mouvance qui mélange à la fois le minimalisme que l’on retrouve dans les jeux japonais et le style de game design des jeux à l’allemande (ou euro-games).

 

 

Joueurs nés

1:39:30 Joueurs nés

Ce mois-ci, Polgara revient sur deux des quatre nommés pour l’As d’Or Enfants de Cannes :

  • Kikafé un jeu où qu’on cherche qui c’est qui a fait caca dans le salon

Ludo Incognito – Le placement d’ouvriers

1:52:37 Ludo Incognito - Le placement d'ouvriers

Le précédent épisode dressait un triste constat de la condition de pion-ouvrier. Ce mois-ci l’Acariâtre revient sur les thèmes et sujets abordés par les jeux de gestion : développement économique, vision productiviste et utilitariste de l’individu, noblesse du leader.

La mécanique elle-même est un élément à part entière du discours mis en scène par le jeu. Il s’agit certes de jeu mais il symbolise et transmets une vision du monde, consciemment ou inconsciemment orientée. Sachons-nous en souvenir et bousculer les clichés établis !

Cité dans l’épisode :

Kaigai Games

2:01:33 Kaigai Games

Ce mois-ci, Izobretenik va parler d’un autre jeu de placement d’ouvriers, Automania. Construit autour de la production automobile, un thème sous-exploité d’ailleurs alors qu’il se prête particulièrement bien à cette mécanique, Automania a su se faire une place d’honneur auprès des amateur(e)s de ce type de jeux. Loin du buzz, et passé semble-t-il sous les radars des moins curieux d’entre nous, ce jeu imaginé par Kristian Amundsen Otsby, et édité par Aporta Games, mérite qu’on s’y essaie.

 

 

 

15 nombreux commentaires pour N°104 – Chroniques

  1. C’est pratique votre review des commentaires, ça ne permet de savoir que j’ai reçu une réponse (un mois après)

    –> Ma réponse à la réponse du pionfesseur dans la page des chroniques no 103…

  2. Au niveau de la voiture on a quand même Formula D, rallyman et Downforce ! Donc y’a de quoi faire au niveau automobile non ?

  3. Confessions je n’écoute pas souvent vos chroniques. Quelques retours rapides sur ce qui m’a le plus marqué et intéressé :
    * j’ai trouvé remarquable la chronique sur les éditeurs allemands. J’ai appris plein de trucs, c’était documenté, c’était vraiment top, bravo
    * belle réflexion sur le capitalisme dans les jeux d’ouvriers. En fait mon souhait serait d’écouter toutes les chroniques sur le sujet les unes à la suite des autres quand le cycle sera fini
    * pas trop convaincu sur le minimalisme à l’européenne. Je ne pense pas que le concept tient dans la définition proposée. On me dit minimalisme, je pense The Mind, The Game, Coup, Loup Garou. Pas Azul et Kingdomino, mais ça n’empêche pas de tenter le coup (ah ah)
    * 15 mn sur le mille bornes, même très bien montées (vraiment) j’ai vraiment cru mourir … et j’ai zappé la fin
    * La rubrique Méludique est superbe, belle diction, beau sujet, bravo
    * Le reste m’a moins intéressé dans l’ensemble parce que j’avais déjà les infos (As d’Or) ou que le sujet m’intéresse moins (Vieilleries, Love Letter sur iOS, Automania)

    1. Comme dit, c’est un terme que j’ai sorti de mon chapeau faute de mieux mais on peut tout à fait l’appeler autrement. Genre euro-familial ou familial à l’allemande.

      J’ai préféré « minimalisme » parce que ça reste des jeux très épurés et élégants en terme de game design (1 système d’action + 1 système de score) mais c’est vrai que le matériel est rarement aussi épuré derrière donc c’est clairement une notion à débattre.

      Sinon sâche qu’Acariatre et moi on remets justement en ligne nos chroniques une fois la saison terminée si tu veux justement pour les écouter de manière isolées.

      Acariatre fait ça sur son site : http://acariatre.net/categorie/podcast/
      Moi sur ma chaine Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=W6XHUJxlxT0&list=PLPiUb-lAXtsScfqtvkLShjy2VcMx7bAgv

      C’est un objectif qu’on aurait à terme chez Proxi-Jeux de pouvoir isoler chaque chronique de cette manière.

    2. Merci ReiXou pour ton retour sur Méludique ! Toujours aussi contente que cette chronique musicale ait réussi à trouver sa place et vous plaise. 🙂

    3. Merci @ReiXou

      Je compte bien publier une « intégrale » de la saison avec quelques commentaires/débrief ajoutés pour l’occasion cet été. J’avais prévu d’étoffer chaque épisode d’un article en ligne plus argumenté et sourcé mais je peine un peu 🙂

  4. Salut les loulous,

    J’aime beaucoup le sujet de Hammer. J’avais des doutes sur la présence des jeux de plateaux dans des magasins généralistes en Allemagne. Lors de mon premier trip à Munich il y a quelques mois, je suis allé me perdre dans un Müller. Et effectivement, entre les parfums et les serviettes éponge, on peut trouver Kingdomino, tous les Exit, bien d’autres et bien sûr une bonne sélection des Spiel. Super segment.

    Bon sang, excellente chronique sur le Mille-Bornes. On sent bien l’aspect répétitif et pénible du jeu. Bravo !

    C’est une bonne idée d’essayer de mettre un peu d’actualité en parlant de certains événements à venir – même si le panorama de tous les événements ludiques en francophonie doit être complètement démentiel.

    Bon début de réflexion du Pionfesseur sur une approche hybride euro/minimalisme, avec effectivement ce qui paraît vraiment important : on peut faire du minimalisme (une mécanique + un système de scoring) avec du matériel qui ne l’est pas nécessairement (Kingdomino, Mr Jack pocket). De la même manière que lorsque les auteurs et éditeurs français ont commencé à s’approprier les jeux de l’école allemande, ils l’ont fait en rajoutant une production et une qualité graphique qui n’existait pas dans le modèle d’origine (et qui en était même un des marqueurs principaux).

  5. Petit commentaire pour Dany : je possède la « vraie » version de Make’n’Break et il y a bien un gros chronomètre mécanique (le genre de truc qui fait un bruit bien énervant). Le dé y est aussi présent et sert à déterminer aléatoirement et de façon totalement injuste de combien de temps on disposera pour un tour de jeu.

  6. Je ne prends en général pas le temps de venir faire un commentaire ici (pas trop pratique sur le téléphone), mais je tenais à le faire une fois au moins pour dire que j’appréciais globalement les chroniques pour leur qualité tant sur le fond que la forme, avec une mention spéciale pour les nouvelles chroniques et voix que je découvre cette saison.

    Méludiques, c’est chouette (même si je me réveille depuis plusieurs matins avec Bang Bang Lucky Luke en tête…grmph), ça change, et c’est un vrai plaisir d’écouter Lynriia dont la diction claire et rythmée est extrêmement pro !

    Je suis devenu fan de la chronique de Hammer : documentée, intéressante, mise en scène juste ce qu’il faut. Il faut dire en tant qu’adepte de Karambolage et plutôt germanophile, je suis dans le public cible.

    Kaiga Games a toujours mon attention, j’aime bien plus particulièrement quand Izobretenik nous fait découvrir des jeux japonais. Ceci dit j’ai été content de découvrir un autre jeu que Kanban (que j’adore) sur le thème des chaînes d’assemblage de voitures (thème pas hyper sexy pour moi de prime abord…)

    J’avoue que je mets à écouter Joueurs nés (que je zappais souvent avant, désolé Polgara), me disant que ça pouvait finalement aussi intéresser un tonton joueur 🙂

    Les vieilleries de Dany me donnent souvent un peu de nostalgie (moins cette fois-ci).

    Ludo Incognito et les analyses du pionfesseur continuent à alimenter ma réflexion sur le jeu et je les en remercie pour ça.
    Cependant, comme d’autres ci-dessus, je ne suis pas convaincu par le minimaliste à l’européenne, en particulier les exemples cités Azul ou kingdomino ne sont pas minimalistes, ou alors des jeux comme Bärenpark, Indigo, le Petit Prince, voire Metropolys… le sont. Pour moi, ils sont justes simples (ce qui n’est pas un défaut). Skull, The Game, The Mind… sont minimalistes.
    Au mieux, on peut distinguer minimalisme matériel et minimalisme de règles. Le premier d’ailleurs n’impliquant pas nécessairement le second (un bon exemple est Sail to India).

    Je découvre avec stupeurs (et tremblements) qu’il existe non pas une mais QUATRE extensions pour Dungeon Fighter. Il y a vraiment des gens qui réussissent de lancer des dés sur la cible?? Ravi pour eux 😀

    J’ai du mal à comprendre l’intérêt d’une version mobile de Love Letter… J’aime bien ce jeu, mais son intérêt est d’être très compact, rapide et de favoriser l’interaction sociale.

    Enfin, je n’étais pas hyper fan de Si le Jeu m’était conté au début, mais c’est osé car vite casse-gueule et je reconnais le travail. Au final, c’est en général plutôt sympa (même si ça pourrait être un peu plus court parfois – comme cette fois sur le 1000 bornes, amusant au début mais un peu indigeste…).

    Bonne continuation à toute l’équipe et merci !

    1. Merci beaucoup Neofitz d’avoir pris le temps d’écrire un commentaire pour nous donner ton ressenti.
      Et merci pour toutes ces qualités que tu me donnes, je suis touchée et ravie que mon travail te plaise (et je suis aussi contente de vous mettre des chansons en tête hihihi).

  7. Hello la proxi-team …

    Encore bravo pour ces chroniques … et pour les cameos 🙂 🙂 Si vous souhaitez tenir sur la longueur comme Stan Lee dans les Marvel, il faut commencer par numériser Cyrus pour pouvoir le faire apparaitre en guest dans toutes les chroniques …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *