Déjà 11 commentaires : Rejoignez la discussion

[Jeux du mois] Wingspan et Farben

Après une pause dans cette chronique pour laisser place à la chaude actualité du FIJ 2019, Benofx et Cyrus remettent à l’honneur deux jeux. Et ce mois-ci, hasard ou pas, allez savoir, ce sont deux jeux réalisés par des autrices qui sont mis sur le devant de la scène : Wingspan et Farben.

Pour nous soutenir, nous remercier ou encore nous encourager, vous pouvez le faire via Tipeee (https://www.tipeee.com/proxi-jeux) ou PayPal (https://www.paypal.me/proxijeux)

1:28:41 - Télécharger le fichier mp3 (81.2 Mo)

Vous pouvez « streamer » notre podcast ou vous abonner à notre flux iTunes. Si vous nous appréciez, notez notre Podcast dans iTunes et laissez-y un commentaire ! Sur Android, nous vous recommandons d’utiliser l’application (gratuite) Podcast Addict.

Commentaires

0:01:16 Retour sur les commentaires

Wingspan

0:04:12 Accéder directement à la chronique

Wingspan est un jeu pour 1 à 5 joueurs créé par Elisabeth Hargrave et illustré par Beth Sobel, Ana Maria Martinez Jaramillo et Natalia Rojas. Le jeu a été édité par Stonemaier Games et a été localisé en français par Matagot. Le jeu est donné à partir de 10 ans, ce qui semble correct et annonce des parties de 60 min, alors là, soyons honnêtes : à 2 ça passe, à 3 si on traîne pas trop et que toutes les bières pour la partie étaient prêtes, c’est OK, au-delà, à moins de jouer en mode autiste, ça va être très très très compliqué. Comptez plutôt 20 à 25 min par joueur.

Tour à dés-mangeoire devant la couverture de la boîte
Envolons-nous là où le matériel est beau

Dans Wingspan, nous allons collectionner des oiseaux, a priori, on ne les empaille pas… On va plutôt tenter de les attirer dans nos volières et ainsi remplir notre petit tableau personnel. Qui a dit « Tableau-building » !? Bravo ! Tu marques un point ! Pour cela, nous allons réaliser des actions permettant de récupérer de la nourriture, faire pondre des œufs à nos oiseaux, récupérer des cartes oiseaux et évidemment poser des oiseaux… Des cartes oiseaux, oui, car le jeu est composé de nombreuses cartes, 170 pour être précis et ce ne sont que des cartes différentes au moins par un des 7 éléments (!?) qui les composent !!! Qui a dit « Combo » !? Huuum, oui, en effet, il y en a, pas du gros combo violent qui tache mais oui, il y en a. En posant nos oiseaux, nous allons également améliorer nos actions (nourriture, œufs, cartes oiseaux) et ainsi développer notre jeu selon certains axes. Oui, toi à gauche ? Tu as dit « développement » ? Oui, ben je l’ai écrit quand même, ça va, tu veux un bon point ? Quoi !? « Jeu à moteur »… hum alors oui, un peu, mais on n’est pas sur un Splendor-like. Il y a trop de composantes pour retrouver l’épure qui caractérise souvent les « jeux à moteur ». Mais ce qui caractérise le plus Wingspan, c’est l’optimisation. Pour gagner, il faut être à la recherche de l’optimisation en permanence, une action ne doit pas vous rapporter sur un plan, non, elle doit vous rapporter sur 2, 3 voire 4 plans si possible !!! Et c’est possible !

Plateau de jeu individuel
Ça c’est du tableau bien « buildé » !

Si on peut contester ce qu’on veut à ce jeu, il y a une chose qu’il faut reconnaître, c’est que ce jeu fera date dans l’histoire du jeu de société pour sa revendication féministe, certes pas directement explicité dans les règles ou sur la boîte, mais on est face à un jeu au casting 100% féminin (c’est déjà assez rare pour être noté), sorti le jour de la journée internationale des droits de la femme et conçu par une féministe affichée.

Photo d'Elisabeth Hargrave
Elisabeth Hargrave – Autrice

 

 

Pour le reste, je vais vous laisser écouter l’épisode tout de même, mais sachez que si le jeu rappelle Race For The Galaxy dont l’autrice s’est ouvertement inspirée, pour moi, il ne dépassera pas son aîné, mais avouons que son thème charmeur et le travail d’édition lui ouvre un public assez large. On regrettera aussi la longueur des parties pour un jeu de ce calibre qui contient une dose de hasard non négligeable (mais malgré tout maîtrisable), sur cet aspect le jeu, a contrario, se ferme des portes. Et on se retrouve avec un jeu moins « gamer » que « Race For The Galaxy », moins technique et pourtant plus long.

Le jeu sera disponible chez Philibert 

Quelques compléments et sources :

Farben

 

0:50:53 Accéder directement à la chronique
Photo d'Apolline Jove
Apolline Jove – autrice

Farben est un jeu pour 3 à 5 joueurs édité initialement chez Spielwiese et localisé par Act In Games et c’est aussi une autrice qui se trouve à l’origine de ce jeu : Apolline Jove.

Dans Farben, il va être question de raconter de petites histoires ou anecdotes autour d’un mot auquel les joueurs associeront chacun une couleur ! Pour quoi faire !? Pour marquer les esprits, car à la fin de la 1ère phase qui consiste à associer des couleurs évocatrices en regard de mots pas toujours évocateurs, il vous faudra vous rappeler les couleurs que chaque joueur a associé à tel ou tel mot ! Impossible ? Non, la mémoire peut faire des miracles lorsqu’on la place dans de bonnes conditions.

Carte dont le thème est "confusion" et les propositions colorées de 4 joueurs
C’est confus toutes ces couleurs !?

Phrases chocs, verbe haut, histoires drôles, anecdotes tendres et blagues scabreuses sont les ingrédients éclectiques d’une partie de Farben.

Le jeu est disponible chez Philibert 

 

11 nombreux commentaires pour [Jeux du mois] Wingspan et Farben

  1. Aussitôt sorti, aussitôt écouté avant le week-end.
    Concernant Farben, il me semble très proche du jeu « Dream On » (2017), non? La différence est qu’il s’agit ici d’un compétitif. Mais dans les deux cas il s’agit de se rappeler a posteriori qui a joué quelle carte (en inventant une « histoire »).

    Merci bien en tous cas pour ces éclairages, le double-avis croisé est toujours aussi convaincant.

    1. Bonjour Grovast,

      Oui, effectivement, on a évoqué Dream On quelques jours APRES l’émission…
      Cela dit aucun de nous deux (je ne me trompe pas Benofx ?) n’a eu l’occasion d’y jouer mais je pense que, mécaniquement, c’est sans doute ce qui se rapproche le plus de Farben

  2. Salut à vous !
    Merci pour ce podcast, j’ai testé Wingspan il y a peu et le système de « cascade d’actions » que l’on construit m’a rappelé Deus que j’ai beaucoup pratiqué en son temps.

    1. Bonjour Zapp,

      Oui, tout à fait, je crois que Benofx en touche un mot dans l’émission d’ailleurs 🙂

    1. Joli boulot ! Enfin des oiseaux que je connais ! Mais j’ai oui dire que la première extension sera bien consacrée aux oiseaux d’Europe, donc patience…

    2. Merci Benji ! Ça m’a rappelé que j’avais oublié de mettre les liens dans le billet. C’est chose faite

  3. Format sympa, que je n’avais pas encore eu l’occasion d’écouter 😉
    Cela donne effectivement envie d’acheter ces 2 jeux ,même si le manque de disponibilité et le prix de Wingspan refroidissent un peu … bonne idée aussi de présenter à la fois un « gros jeu » et un jeu « léger » 🙂

  4. Et un autre point positif, merci pour votre utilisation du mot « jouer » lorsque vous évoquez ces jeux .. je n’ai rien contre le terme « tester »(*), mais à faible dose 🙂

    (*) Je pourrais faire le commentaire inverse à notre duo Mario Bros / Starsky et Hutch / … qui usent un peu trop à mon goût du verbe « tester »

    Et désolé de revenir sur cette polémique ludique 🙂

  5. – pour nuancer mon commentaire, le terme « tester » est quand même beaucoup moins revenu dans le 106 chroniques, bravo pour l’effort même si involontaire 🙂

  6. C’est mon épisode préféré de la saison 9.
    C’est documenté, on parle du jeu, des joueuses, de la pratique, des autrices…
    Je suis passé à côté de ces deux jeux, et j’ai bien envie de les découvrir désormais.
    Merci 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *