Déjà 16 commentaires : Rejoignez la discussion

[Le Pour et le Contre] 7 Wonders Duel

Dans cette nouvelle émission de Le Pour et le Contre, la Proxi-Team s’affronte sur un must have des jeux à deux : 7 Wonders Duel, l’un des descendants de 7 Wonders. Alors qui de Astien ou Le Pionfesseur remportera ce duel ludique, arbitré par la huitième merveille du monde, Polgara ?

Pour nous soutenir, nous remercier ou encore nous encourager, vous pouvez le faire via uTip (https://utip.io/proxijeux) ou PayPal (https://www.paypal.me/proxijeux).

1:46:27 - Télécharger le fichier mp3

Vous pouvez « streamer » notre podcast ou vous abonner à notre flux Apple Podcasts. Si vous nous appréciez, notez notre Podcast sur Apple Podcasts et laissez-y un commentaire ! Sur Android, nous vous recommandons d’utiliser l’application (gratuite) Podcast Addict.

0:03:12 Le retour sur les commentaires

Retour sur les commentaires de l’épisode précédent consacré à Citadelles.

0:09:51 Présentation du jeu

7 Wonders Duel est un jeu de Antoine Bauza et Bruno Cathala, illustré par Miguel Coimbra, édité en 2015 par Repos Production.

7 Wonders Duel est un jeu exclusivement prévu pour 2 joueuses, pour des parties d’environ 30 minutes ; il est recommandé à partir de 10 ans.

Deux extensions ont été éditées :

  • Agora qui ajoute le plateau Sénat qui fonctionne avec des majorités

0:25:02 Les mécaniques de 7 Wonders Duel

Avec son draft revisité, 7 Wonders Duel s’affirme comme le descendant de 7 Wonders.

0:42:29 Les dynamiques de 7 Wonders Duel

7 Wonders Duel offre 3 façons de gagner même si en réalité les victoires militaire et scientifique sont avant tout des menaces qui planent sur les joueuses.

Le jeu est également marqué par son système de commerce et de chaînage.

1:25:14 Les sensations de jeu procurées par 7 Wonders Duel

7 Wonders Duel se révèlerait-il trop calculatoire ?

1:42:15 La conclusion

Où la Proxi-Team tranche sur le point de savoir si 7 Wonders Duel appartient au club très fermé des must-have des jeux à 2.

Musique utilisée :

Robert Tar – « Gang »

16 nombreux commentaires pour [Le Pour et le Contre] 7 Wonders Duel

  1. Être 18e au classement BGG est juste une excellentissime place et encore plus pour un jeu à deux joueurs au regard des jeux dans le top 50 BGG. Etre à +8 en moyenne surtout pour un jeu qui a 7 ans c’est une sacrée performance.
    Mais pour autant je n’aime pas 7 Wonders Duel à cause de cette pyramide de cartes où quand tu es dans un mauvais timing tu en sors difficilement ce qui pour moi déséquilibre complètement le jeu. Et même si l’ajout d’extension permet de corriger ce point (pas testé la première extension) c’est juste pas possible pour moi.
    J’avais testé avec l’extension Agora et j’ai encore moins aimé pour cette impression d’être obligé d’aller au sénat sinon c’était perdu.
    Finalement 7 Wonders Duel c’est une salade de points (rien de révolutionnaire en 2015) avec trois conditions de fin de parties (idem déjà vu) pour un jeu de choix de cartes (banal me direz vous ). Oui ok ce jeu est surcôté Vivement 7 Wonders architect le duel
    Par contre en vous écoutant je me rends aussi compte que je passe probablement à côté d’un peu plus de profondeur et de tension que je l’imagine possible après mes 4 petites parties.

  2. Malheureusement trop d’arguments contradictoires dans le camp du contre (un coup trop de possibilité et un jeu abstrait et calculatoire, puis en fait la meilleure solution reste toujours de ne pas découvrir les cartes et donc un jeu très automatique)… dommage… même s’il est vrai qu’avec les extensions le jeu a peu de défaut (dont des merveilles déséquilibrées mêmes si elles ne font pas la victoire pour autant) et qu’il fallait beaucoup de mauvaise foi pour être contre ce jeu, en dehors du fait qu’on ne peut pas accrocher avec tous les jeux
    Pour ma part, vous l’aurez compris un excellent jeu à 2, où l’on navigue (en eaux plus ou moins troubles) entre l’objectif principal (cartes bleues) et l’opportunité d’objectifs secondaires (vert et rouge) ou utilitaires (ressource ou jaune) en arbitrant entre ce qui m’arrange et ce qui contre l’autre joueur

    1. Ya rien de contradictoire, un jeu peut totalement être calculatoire et automatique.

      C’est précisément le cas des jeux abstraits d’ailleurs, et il me semble bien que je le rapelle dans l’émission.

  3. Emission pas simple …
    7 wonders duel étant un monument du jeu, le contre a beaucoup de boulot pour effrité la majestueuse colonne de granite qui supporte la réputation de cette œuvre.
    Au final, très peu d’argument du contre n’arrive à faire mouche à mon sens car cela relève souvent plus du goût que de la qualité réel du jeu. Beaucoup de point du contre son des points que justement je trouve très intéressant dans le jeu.
    Je ne blâme pas Mr Pion car l’exercice est difficile mais je comprends juste que nous n’avons pas du tout la même sensibilité à propos de ce jeu.
    Cependant les quelques points négatif de jeu ont bien étaient soulevé et en effet je trouve qu’après 50/60 parties les extension redonnent une puissance au jeu et corrige presque tout les quelques défauts du jeu original.

  4. Joli match arbitré par une Polgara qui mériterait à elle seule d’être une merveille du monde !!

    Personnellement, je n’ai jamais vraiment aimé ce jeu, et c’est à chaque fois difficile de faire entendre son avis sans passer pour un extraterrestre, tant il est inscrit au Panthéon (!!) des jeux vénérés.
    Mais cet effet pyramidal hasardeux qui définit la stratégie à adopter dès le premier tour, cette trop difficile victoire scientifique, ce tir à la corde militaire qui n’est induit que par la chance du tirage des cartes et qui ne prend réellement sens qu’à la troisième manche, ce commerce peu intuitif… Bref, je suis resté de marbre !
    Malgré tout, je reconnais volontiers des qualités à ce jeu, mais j’ai du passer à côté de quelque chose de sensationnellement ludique…

    Petit aparté pour ce format de podcast : pourquoi ne pas le terminer par les commentaires (positifs et négatifs) des joueurs trouvés sur la toile, un peu comme c’est le cas dans « Nanar ludique ». Cela permettrait d’entendre d’autres arguments pour étayer vos débats et les enrichir.

  5. Très bonne émission car malgré le fait que je puisse aimer jouer à ce jeu je m’attendais pas à découvrir de défauts.
    Merci pionfesseur pour m’ouvrir les yeux sur le sujet même si ça m’a fait comprendre ce que j’aimais bien dans ce jeu.
    Je suis en train de m’imprimer Richelieu qui m’a intrigué.

  6. Salut mes petites merveilles,

    7 Wonders Duel est clairement un top des jeux à 2, pour pleins de raisons, évoqués par Astien (et Polgara).

    C’est vrai que la pyramide et le commerce ne sont pas très intuitifs mais c’est comme le vélo, ça revient vite !

    Pour le contre, j’ai eu un peu de mal à suivre Le Pionfesseur, il aime les gros jeux mais n’aime pas qd il faut calculer ses choix et ceux de son adversaire, je ne comprends pas comment c’est compatible ? Il ne joue qu’à l’instinct ? Ou ne joue jamais pour gagner ? ou que les jeux sans interactions ?

    De plus, s’il aime bcp la multitude de pouvoirs, il faut bien calculer pour appliquer le bon pouvoir au bon moment, non ?

    Et si je ne me trompe pas, c’est lui qui adore Agricola, et il faut bien calculer les actions rentables pour soi, sans laisser trop le champ libre à son adversaire donc étudier ce que chacun peut faire avec ses ressources, non ?

    C’est peut-être un effet déformant lié au format du « Pour ou contre ».

    A+ les duellistes !

  7. Pionfesseur je comprends mieux que tu n’aimes pas les jeux abstraits: tu ne peux pas t’empêcher de calculer tout ce qui est possible, alors que perso je peux très bien jouer à 50% à l’instinct en me disant « OK je tente cette strat et tant pis si j’ai pas tout pris en compte ». Tu en sembles incapable.. je trouve ça dommage pour toi… J’ignore lequel de nos 2 profils est le plus commun. Ya qu’aux échec ou je raisonne pas comme ça, pour moi c’est bcp plus abstrait…

  8. Team pour de mon côté.

    Mon seul argument sera que les jeux qui multiplient aussi bien les types de conditions de fin de partie (2 courses à l’objectif et 1 voie points de victoire) sont très rares. Je pense uniquement à Taluva et à Jurassic Snack ; Si vous avez d’autres exemples je prends !

  9. D’accord sur le sentiment d’être « sur des rails » (je dirais plutôt choisir une stratégie) à partir d’un moment (quand on n’arrive pas à choper les ressources il faut partir sur le commerce ; quand on est en retard sur les PV il faut axer sa stratégie sur du militaire ou sur du scientifique )

    Précisons au pionf que ne pas être un autre jeu qui a déjà employé telle mécanique n’est pas un argument 😉

    Pas plus que le fait d’avoir à calculer un peu ses coups. C’est loin d’être un jeu calculatoire à mon goût, tout simplement grâce aux cartes cachées.

  10. La vraie question après tout ces LPELC c’est « quels sont les jeux récents , disons de moins de 10 ans, que le pionf apprécie ? » ^^

    1. Comme toi je croyais que le Pionf était toujours dans le camp du Contre, mais c’est pas si systématique que ça (je crois que le point a été soulevé pendant l’émission sur Citadelles).
      Et en fait en écoutant ce dernier épisode, je me suis dit que j’appréciais plus le débat quand il était du côté du Pour, je trouve ses arguments plus percutants dans ce rôle.

  11. Hello,

    Clairement dans le camp du pour, et Astien m’a donné envie de me mettre à l’extension Panthéon, jouée il y a longtemps mais pas ressortie depuis.
    Par contre, embêté par les démonstrations du Pionfesseur et de certains échanges qui s’appuyaient trop sur d’autres jeux inconnus pour moi, et ne me permettaient pas de mesurer la pertinence du propos. OK pour les comparaisons avec l’univers 7Wonders, mais pour le reste j’ai décroché. L’échange aurait gagné à être « self-contained » …

  12. Je suis dans le camp du pour.
    Je comprends qu’il soit difficile de multiplier les parties d’un jeu qu’on n’aime pas. Malheureusement, au moins pour cette fois-ci, c’était frappant parce que je connais très bien le jeu, cette difficulté fait que le camp du contre (je ne dis pas « le pionfesseur » pour ne pas personnaliser l’argument 🙂 n’avait pas fait assez de parties pour détecter les subtilités du jeu : le chaînage qui fonctionne seulement sur les cartes de même couleurs, le calcul du commerce, etc.
    Je regrette que le camp du pour (pas de nom, pas de nom) se soit laisser entraîner à s’excuser de défauts dans le jeu, défauts qui seraient corrigés par les extensions. Astien (tant pis je craque, je lâche un nom), tu t’es fais rouler dans la farine (dans le sable ?). Les extensions ne corrigent pas, elles améliorent, elles bonifient, elles polissent.
    Panthéon amène des possibilités de temporiser, à utiliser lorsque votre adversaire vous pousse vers un coup qui l’arrange, Panthéon rend moins facile à contrer une victoire scientifique, Agora amène une nouvelle façon de mettre fin à la partie, des interactions plus rugueuses, des mini-pouvoirs qui fluctuent avec l’influence au sénat. Les deux extensions ensemble, c’est un feu d’artifice de possibilités stratégiques, de raccourcis, de chemins de traverses, de retournements de situations.
    Un mot sur les merveilles et leur déséquilibre supposé. Je ne crois pas qu’elles soient déséquilibrées. Certains pouvoirs sont plus puissants que d’autres et c’est compensé par les points de victoires qu’elles donnent, ou par leur coût de construction. Les 3 paramètres (pouvoir, pv, coût) sont bien équilibrés il me semble. Je crois que Astien a bien tenu les arguments sur ce sujet.
    Je m’arrête là, je ne vais pas refaire le débat à moi tout seul 🙂
    C’était un débat très intéressant quoiqu’il en soit.

  13. Super épisode ! comme d’hab !
    Je suis de la team Pour avec Astien dans ce débat. Je ne comprends pas la difficulté de comptabilité reprochée par Pionfesseur car les coûts de cartes ne sont pas si compliqués à maîtriser. Je pense qu’il lui manque juste un peu d’expérience 🙂
    D’ailleurs Pionfesseur éloge Living Forêt, qui est, pour moi, plus chiant pour compter et pour visualiser ses différents niveaux.
    Je comprends qu’il reproche que la visibilité/lecture du jeu est la même pour tous les joueurs, ce qui peut engendrer une analyse combinatoire longue …
    … mais …
    Je l’invite à tester Agora. Cette extension relance tout et permet notamment de jouer des coups fourrés non connus par l’adversaire, à déclencher au moment le plus opportun.
    Pour moi, ca reste un excellent jeu, avec un vrai dialogue efficace.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.