Déjà 1 commentaire : Rejoignez la discussion

N°103 – Ludendi

Pour commencer l’année, on retrouve un invité de 2017, qui nous avait accompagné en tant que fil rouge sur l’épisode 88 chez Iello, Kévin Jost. Ayant quitté la Lorraine depuis plusieurs mois, il a monté Ludendi, agence de communication spécialisée dans le jeu de société. L’occasion de revenir sur cette pratique dans ce milieu, les choses à faire, celles à éviter, avant de terminer sur les autres activités ludiques de Kévin. Et pour ce faire, on reprend les mêmes qui étaient chez l’éditeur lorrain en 2017, à savoir Cyrus, DDSchutz et Flavien.

Pour nous soutenir, nous remercier ou encore nous encourager, vous pouvez le faire via Tipeee (https://www.tipeee.com/proxi-jeux) ou PayPal (https://www.paypal.me/proxijeux)

3:36:05 - Télécharger le fichier mp3 (197.8 Mo)

Vous pouvez « streamer » notre podcast ou vous abonner à notre flux iTunes. Si vous nous appréciez, notez notre Podcast dans iTunes et laissez-y un commentaire ! Sur Android, nous vous recommandons d’utiliser l’application (gratuite) Podcast Addict.

Retour sur les commentaires

0:00:00 Introduction

L’actualité

0:07:07 Actualité

L’invité

La genèse de Ludendi

0:44:35 Genèse

Kévin nous présente comment l’idée de Ludendi a germé et les étapes de sa création, que ce soit dans ses principes ou d’un point de vue matériel et juridique, mais aussi dans son quotidien et ses relations aux professionnels ludiques (il nous cite notamment les clients dont il peut parler). Il nous parle aussi du circuit économique de l’entreprise, entre éditeurs, distributeurs, freelances, animateurs et autres postes gravitant autour de Ludendi.

La communication dans le jeu de société

1:40:29 La communication dans le jeu de société

On discute des différents éléments qui peuvent relever de la communication, de ce qu’ils impliquent d’un point de vue économique et temporel. On parle aussi des différents canaux, des publics visés par la communication et de comment celle-ci doit s’adapter. On s’interroge aussi sur les spécificités de cette pratique dans le média jeu de société et de son évolution depuis quelques années.

La communication vers le grand public

2:26:00 La communication vers le grand public

On enchaîne en précisant la partie précédente et en faisant un petit focus sur la communication qui vise le grand public.

Le grand public, allégorie.

La communication vers les professionnels

3:02:33 La communication business to business

On passe rapidement sur le B2B, beaucoup d’éléments ayant été déblayés dans les parties précédentes, notamment entre éditeurs, distributeurs et boutiques.

L’externalisation

3:08:55 L'externalisation

On bascule vers une pratique qu’on rencontre de plus en plus souvent dans le jeu de société, l’externalisation. Un professionnel fait le choix de sous-traiter une activité à une personne, une structure, une entreprise… On essaie d’identifier les secteurs concernés et quelques raisons qui peuvent expliquer cette démarche.

Kévin Jost, le reste

3:23:13 Les autres activités de Kévin

Kévin nous parle de ses autres casquettes, que ce soit ses tournois de Star Wars Destiny ou son activité d’auteur, entre autres d’un roll & write (où il est co-auteur avec Johan Benvenuto) chez Mushroom Games et qu’il tente de vendre à Cyrus.

Le futur jeu de Kévin.

Merci à lui pour sa participation, et merci à vous pour votre fidélité !

Et n’oubliez pas la question Philibert vous permettant de bénéficier d’un code promo de 5€ à partir d’une commande de 40€.

Un seul (triste) commentaire pour N°103 – Ludendi

  1. Salut la team,

    Excellent podcast, et merci à Kevin pour nous ouvrir les yeux sur ce pan de l’activité économique du hobby qui est particulièrement important et dont on peut parler à tors et à travers. Cet interview est notamment savoureuse grâce aux pépites qui y sont partagées. J’ai beaucoup aimé l’approche « un mois avant, un mois après », qui a l’avantage de la concision et qui peut expliquer bien des choses pour nous, les clients.
    Les informations sur les prestations sont intéressantes, j’aurais peut-être aimé en savoir un peu plus sur la volonté de Lundendi de fournir des prestations de conseils en stratégie de communication (si c’est le cas, quels pourraient être les clients cible).
    J’ai été un peu surpris par la mention de l’absence de pôle communication – et notamment de graphistes internes – dans certaines structures éditoriales installées (pas les nouveaux entrants, bien entendu). Si je me souviens un peu de l’interview des Space cowboys sur TT lors de la création de cette entreprise, il y avait bien eu deux postes de graphistes plein temps prévu dès la création de l’entreprise – et les intervenants considéraient que cela relevait de l’impératif, que cela soit pour le support au développement des gammes, mais surtout pour la quantité significative de besoins en support de communication, en particulier sur les internets.

    Bon sinon, de manière anecdotique, la semaine suivant l’enregistrement de cette émission, une nouvelle communication malencontreuse concernant Sans-Détour défrayait de nouveau la chronique…

    Bisous les loulous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *