Déjà 3 commentaires : Rejoignez la discussion

[Jeux du mois] Crime Hotel et Solenia

Benofx et Cyrus vous souhaite une très belle et bonne année 2019 ! En ce mois de janvier, ils nous parlent d’un meurtre dans un Hotel et d’une très mystérieuse planète ! En effet, les jeux de ce début d’année sont : Crime Hotel et Solenia.

Pour nous soutenir, nous remercier ou encore nous encourager, vous pouvez le faire via Tipeee (https://www.tipeee.com/proxi-jeux) ou PayPal (https://www.paypal.me/proxijeux)

1:29:52 - Télécharger le fichier mp3 (82.3 Mo)

Vous pouvez « streamer » notre podcast ou vous abonner à notre flux iTunes. Si vous nous appréciez, notez notre Podcast dans iTunes et laissez-y un commentaire ! Sur Android, nous vous recommandons d’utiliser l’application (gratuite) Podcast Addict.

Crime Hotel

0:05:32 Accéder directement à la chronique

Crime Hotel est un jeu de Susumu Kawasaki édité chez Happy Baobab. C’est un jeu pour 3 à 4 joueurs à partir de 8 ans et pour une durée d’environ 30 à 45 min.

Dans Crime Hotel, un meurtrier s’est réfugié dans la chambre d’un hôtel et on vous envoie le dénicher.
Dans le jeu chaque chambre de l’hôtel est matérialisée par une carte. La chambre recherchée est donc écartée du jeu au début de l’enquête.
Pour parvenir à retrouver la chambre dans laquelle s’est reclus le meurtrier, chaque enquêteur possède des cartes dans sa main qui sont donc autant de chambres de l’hôtel dans lesquelles, fatalement, le meurtrier ne se trouve pas.
Au fil de la partie les joueurs vont jouer des cartes révélant ainsi des indices aux autres joueurs puis vont soit tenter de faire des déductions dans l’hôtel soit activer des effets dans le commissariat de police.

Jeu en situation
Allez John ! Dis-nous où tu te caches !

 

Crime Hotel est un jeu de déduction qui met en scène 2 mécaniques principales : le pli et la pose d’ouvriers. Dis comme ça, ça interpelle, ça surprend et pourtant… Ça fonctionne. Ça fonctionne même terriblement bien.
Si comme pour tout jeu de déduction, la logique est de mise dans Crime Hotel, c’est plutôt votre intuition, votre capacité d’intéprétation des actions des autres joueurs et votre estimation des probabilités, en un mot : votre feeling qui vous sera sans doute le plus utile car dans ce jeu toute action et toute non action est un indice ! Bon courage détective 🕵️‍♂️

Le jeu est disponible chez Philibert.

 

Solenia

0:43:02 Accéder directement à la chronique
♫ Ranma 1/2 ! ♪ Moitié soleil, et moitié nuit ! ♫

Solenia est un jeu de stratégie (avec pas mal d’opportunisme) de Sébastien Dujardin, édité par Pearl Games et très joliment illustré par le prolifique Vincent Dutrait. Un jeu un peu plus léger que la production habituelle de Pearl Games, mais loin d’être dénué d’atouts et d’intérêt. C’est pour 1 à 4 joueurs, à partir de 10 ans, pour des parties de 45 min à 1 h (un peu plus si vous réfléchissez beaucoup).

Solenia c’est d’abord une planète qui, défiant toutes les lois de la physique, a un jour arrêté de tourner sur elle-même ! Conséquence de cette singularité :  l’une de ses faces se trouve plongée dans une nuit sans fin, tandis que l’autre se retrouve persécutée par les rayons d’un soleil qui n’en fini plus de briller. Autre particularité de cette planète (et non des moindres), 1 seul moyen de transport… oui, pour toute la planète ! Et c’est vous, joueurs, qui partagez cet antique dirigeable et qui vous en servez pour déplacer des ressources entre les deux faces de Solenia. La survie de la planète est d’ailleurs entre vos mains, car là où il y a de l’eau, les plantes ne poussent pas par manque de lumière, et la où il y a de la lumière, les plantes ne poussent pas par manque d’eau.

Vous l’avez compris, vous allez devoir récupérer des ressources côté jour pour les livrer dans les cités côté nuit, et vice et versa (♫ et vice et versaaa ♫) Pour cela vous allez disposer de 16 très belles cartes trouées (pour voir les ressources sur lesquelles on les pose), correspondantes aux 16 tours de jeux, que vous allez placer sur le plateau autour du fameux dirigeable pour collecter les ressources ou pour honorer des contrats de livraison. Le plateau, parlons-en : en effet, comme la planète Solenia, celui-ci est singulier car il est modulable et « mouvant ». A chaque fois que certaines cartes seront posées, le dirigeable va avancer et la planète, se déplacer sous vos pieds ! Grâce à un astucieux système de tuiles recto/verso que l’on retourne et déplace d’un bout à l’autre du plateau (hérité de son « grand frère » ludique Black Angel, toujours en développement), l’alternance du jour et de la nuit et l’impression de réellement faire le tour de la planète est magnifiquement rendu.

Par contre, ce n’est jamais aussi bien organisé sur ma table de jeu ! 😀

 

Le jeu est assez dynamique, les tours s’enchaînent rapidement et, Pearl Games oblige, tout est réglé aux petits oignons. On retrouve un jeu relativement « classique » au niveau du fond (gestion de ressources, contrats…), mais bien relevé par de belles innovations (plateau « mouvant », ergonomie des cartes) et une très belle édition. Un jeu accessible, mais avec une belle profondeur, surtout en y ajoutant les deux modules « experts ». Une très belle découverte de cette fin d’année 2018 / début d’année 2019, même si la bonne dose d’opportunisme présent dans le jeu pourrait en frustrer certains. Comme d’habitude, on attend votre retour en commentaire ! 😉

Le jeu est disponible chez Philibert (Quand il ne sera plus en rupture  😕).

 

3 nombreux commentaires pour [Jeux du mois] Crime Hotel et Solenia

  1. Pour ce qui est de Crime Hotel, ma curiosité est pourtant bien piquée.
    Seul point pas clair avec l’histoire de la longe, je n’ai pas compris ce qui se passe quand on ne peut pas suivre la couleur demandée. On ne fait pas d’action du tout ?! ça serait rude.

    Solenia je ne refuserai pas d’y jouer si l’occasion vient à moi, mais il ne m’appâte pas assez pour que je courre après.

    Merci en tous cas pour ces passages en revue croisés, toujours particulièrement instructifs quand il s’agit de jeux non joués.

    1. Quand tu n’as pas la couleur demandée, tu en joues une autre, tout simplement. Et on classe les joueurs par ordre de valeur des cartes jouées.
      Si on demande du 2X et que tu n’en as pas, tu peux jouer du 1X pour espérer jouer ton meeple en dernier ou du 3X pour espérer jouer ton meeple 1er. Dans tous les cas tu placeras ton meeple, sachant que le 1er et le dernier jouent à l’hotel tandis que le 2ème et le 3ème jouent au commissariat.
      Ça te paraît plus clair ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *