Déjà 11 commentaires : Rejoignez la discussion

[Hors-série] Team Est (2020)

Comme un retour aux temps passés, la team Est s’est réunie  pour le traditionnel épisode hors-série du Grand-Est !

Pour cette plongée au pays de la tarte flambée et de la bière, voici la liste des protagonistes :

  • Cyrus, cher et bien-aimé président 
  • Dany,  accumulatrice de jeux
  • DDSchutz, seigneur du manoir des campagnes
  • Flavien, spécialiste logistique radiophonique 
  • Et enfin Perekastor et ses belles histoires

Thème central de cet épisode : les bilans ludiques. Celui de l’année pour Proxi-jeux et celui des 10 dernières années grâce aux riches contributions des passionnés de jeux de société du grand Internet. Et en avant-première un petit aperçu de la saison 11 !

Pour nous soutenir, nous remercier ou encore nous encourager, vous pouvez le faire via Tipeee (https://www.tipeee.com/proxi-jeux) ou PayPal (https://www.paypal.me/proxijeux)

4:08:15 - Télécharger le fichier mp3 (227.3 Mo)

Vous pouvez « streamer » notre podcast ou vous abonner à notre flux iTunes. Si vous nous appréciez, notez notre podcast sur Apple Podcast et laissez-y un commentaire ! Sur Android, nous vous recommandons d’utiliser l’application (gratuite) Podcast Addict.

Bilan de la saison 10

0:08:02 On fait le bilan

Changement d’identité visuelle

  • Le logo
  • Le site

Créativité et adaptation de l’équipe

Nos sources de « revenus » :

  • 07/2019 – 70 tipeurs / 316 €
  • 07/2020 – 91 tipeurs / 381€
  • On réexplique les modalités de notre partenariat avec Philibert

Les évènements marquants de la saison :

  • FIJ Cannes 2020 : avec ses nombreuses interviews
  • Sollicitation du FLIP pour le “trophées FLIP éditeurs – Mention Spéciale 2020”
    • Jury de 10 personnes d’horizon différents toutes considérés comme des professionnels du milieu
      • Catégorie Enfant : Attrape Rêves
      • Catégorie “Réflexion” : Root
      • Catégorie “Divertissement” : Fiesta de los Muertos
    • Plus d’informations ici

Quelques regrets…

  • WE PJ 2020 annulé pour cause de CoVid-19
  • Un certain manque de diversité dans l’équipe, malgré que les membres soient d’horizons variés et aient des affinités ludiques variées également

Quelques Chiffres :

  • 92 émissions du 01/07/2019 au 30/06/2020 (91 pour la saison 9)
Audience moyenne par format
Audience moyenne par format
Audiences moyennes-min-max selon le format
Audiences moyennes-min-max selon le format

Perspectives pour la saison 11

1:01:27 Ce que vous réserve la saison 11

On passe en revue les différents formats en indiquant ce qu’on conserve et ce qu’on change

Interlude

1:29:49 En toute mauvaise foi

Bilan des années 2010

2:03:49 Le bilan des années 2010, une fausse vraie bonne idée
  • Ludovox nous a proposé un bilan en début d’année, la team s’essaie au sien avec l’aide des auditeurs.
2:07:31 La démocratisation des jeux de société

Les jeux de société moderne sont sortis des boutiques spécialisées

2:30:19 Le financement participatif

2010, la décénnie qui a vu l’avènement de Kickstarter

2:45:40 La place du matériel de jeu

Plus beau, plus coloré, plus cher… Le matériel devient un critère de choix

2:53:27 Les nouveaux styles de jeux

De nombreux styles de jeux ont connu leur essor ces 10 dernières années

3:22:43 Des jeux qui ont marqué

A l’honneur : Terraforming Mars, The Mind, Codenames

3:23:23 L'hégémonie d'Asmodée

L’ « ogre »Asmodée dévore tout

3:27:55 La surproduction

Les quantités de jeux produites sont sans précédent

3:36:08 Vers la reconnaissance du jeu comme objet culturel

Le jeu, un objet culturel ?

3:44:33 Le comportement des joueurs

Les vieux et les jeunes d’aujourd’hui

3:46:20 Quelques partages personnels de nos auditeurs

Tranches de vie au travers du jeu

3:48:19 Le parcours de la Proxi-team dans cette décennie

Et chose promise, chose due. Une photo du « studio d’enregistrement » de ce hors-série.

11 nombreux commentaires pour [Hors-série] Team Est (2020)

  1. Moins d’une minute (sur une émission de plus de 4 heures) sur le solo c’est quand même dommage. C’est un phénomène qui prend de plus en plus d’ampleur (quasi 7.700 membres sur le principal groupe FB français…bien loin du seul auditeur mentionné dans l’émission ^^) et sur lequel il y aurait beaucoup à dire : pourquoi joue-t-on à des jeux solo (loin du poncif sur les asociaux…le joueur solo joue aussi beaucoup en multi), les différents types de solo (IA, coop, à objectif etc).
    Perso j’avais beaucoup de mal au début à me lancer (un jeu de société c’est fait pour jouer en société !) mais je ne regrette vraiment pas. 185 parties entre janvier et juillet (au lieu de bouquiner ou mater une série)…c’est autant de créneaux en plus des parties en multi avec les potes!
    Peut-être pour une prochaine émission ?

    1. Ou peut-être pour une prochaine chronique dédiée !?
      On n’est pas contre d’avoir un chroniqueur dédié aux jeux solo 😉
      Oui, on est passé très vite sur ce phénomène parce que personne autour de la table ne pratique le jeu solo, on essaie plutôt de parler de choses qu’on connaît, l’air de rien ;-p
      Mais oui, oui, on note tout de même que c’est un sacré phénomène !

      Cyrus

    2. C’est vrai qu’il y a de plus en plus de variantes solo ou mode solo, mais souvent c’est comme son nom l’indique : une variante. Ce qui laisse à penser que le jeu imaginé par l’auteur n’est pas celui là.
      Je ne dit pas que les variantes solo ne fonctionnent pas ou ne sont pas intéressantes, mais je pense que ce n’est qu’un a coté. Les jeux solo comme vendredi ou onirim qui se jouent exclusivement en solo n’ont pas explosé sur le marché.

      Après le « pourquoi joue-t-on à des jeux solo ? » revient aussi à poser la fatidique question « pourquoi joue-t-on ? (aux jeux de société en général ) ».

      Après ce qui m’a surtout fait réagir dans ton commentaire c’est quand tu dis  » (au lieu de bouquiner ou mater une série)  » Comme si la lecture ou le visionnage de séries seraient des activités vaines par rapport à faire du jeu de société.
      Je ne pense pas qu’un art soit à privilégier (j’inclus le jeu et le podcast en tant qu’art).

      C’est comme quand j’entends des gens me dire : « je ne sais pas ou tu trouves le temps de jouer, moi j’ai pas le temps »
      Spoiler : on a tous des journées de 24h ! et le temps tout le monde l’a ! C’est juste que l’on a pas tous les mêmes priorités.

      ddschutz
      (mon avis est personnel et n’engage pas le podcast)

      1. « On n’est pas contre d’avoir un chroniqueur dédié aux jeux solo
        Oui, on est passé très vite sur ce phénomène parce que personne autour de la table ne pratique le jeu solo, on essaie plutôt de parler de choses qu’on connaît, l’air de rien ;-p
        Mais oui, oui, on note tout de même que c’est un sacré phénomène ! »

        Je comprends tout à fait !

        « Après ce qui m’a surtout fait réagir dans ton commentaire c’est quand tu dis » (au lieu de bouquiner ou mater une série) » Comme si la lecture ou le visionnage de séries seraient des activités vaines par rapport à faire du jeu de société. »
        Je ne considère pas que bouquiner ou mater une série sont des activités vaines et je ne les oppose pas au jeu solo qui serait plus noble ! C’est juste une alternative ! Jouer en solo peut-être vu comme bouquiner : un moment où tu te poses et tu t’évades.

        Les modes solo sont effectivement souvent des variantes (pas toujours très réussies d’ailleurs…c’est souvent un simple argument de vente : la mode du mode solo) mais il y a des jeux dont le mode solo est particulièrement bien réussi.
        D’ailleurs on voit poindre des auteurs réputés pour leurs solos (David Turczi notamment ou la Automa Factory).

        Parfois le mode solo est finalement le jeu créé à la base et le multi est la variante ajouté à postériori. C’est le cas de dawn of the zeds par exemple. Par ailleurs on remarque que certains jeux tournent finalement mieux en solo qu’en multi (Mage Knight).

        « C’est comme quand j’entends des gens me dire : « je ne sais pas ou tu trouves le temps de jouer, moi j’ai pas le temps »
        Spoiler : on a tous des journées de 24h ! et le temps tout le monde l’a ! C’est juste que l’on a pas tous les mêmes priorités.  »

        Totalement d’accord !!!

  2. Salut,
    Un point d’attention sur le sujet « démocratisation » et sur les quelques éléments concernant les prix… Attention à bien prendre en compte l’inflation, surtout sur les longues durées (on parle de Puerto Rico dans le segment). A titre d’illustration, l’inflation en France a été de plus de 30% entre 2000 et 2019, ce qui implique qu’un produit vendu 30€ en 2000 devrait être vendu 40€ si on appliquait uniquement l’inflation (en dehors de toute considération de stratégique d’entreprises, de volumes de vente ou de moyens de distribution). La situation serait même pire pour des produits qui serait déjà partiellement produit en Chine ou d’autres régions à forte inflation.
    On avait fait un article sur ce sujet dans Di6dent pour essayer d’apporter des points de comparaison chiffrés dans le domaine du JdR. La conclusion était que malgré l’amélioration qualitative des produits (illustrations, couleurs, couvertures rigides, etc.) le prix par page en monnaie constante était plus faible au milieu des années 2010 qu’il ne l’était dans les années 80 et 90 – alors que l’ensemble des consommateurs avaient une perception inverse du type « oué tout est cher maintenant, quand j’étais gamin c’était mieux et moins cher ».
    Celà étant dit, je rejoins Dany : 45€ pour un Monopoly au contenu matériel de faible qualité, la répartition de la valeur n’est clairement pas (encore ?) la même que pour les produits des éditeurs spécialisés…

  3. « Je ne veux pas de politique dans mon jeu ! »
    J’ai du mal à considérer que cette position n’est pas trollesque.
    Ne pas vouloir adresser la dimension politique d’une oeuvre culturelle, c’est un acte politique – très violent par ailleurs. Et promouvoir la démarche d’exclure l’axe politique de l’analyse d’un jeu, c’est préférer l’ignorance à la clairvoyance – même quand ça fait mal. Parfois c’est involontaire. Parfois c’est volontaire. Faire Puerto Rico, avec ses « colons » plutôt que des esclaves, c’est un acte politique. Ne pas l’analyser, c’est rester dans l’ignorance et refuser d’avoir une position sur ces éléments. Faire Monopoly, c’est une prise de position politique. Voler les droits intellectuels de Monopoly et en changer la destination politique, c’est un acte politique.
    Dans cet environnement-là, faire croire qu’un jeu, c’est juste un jeu et que refuser l’interrogation sur les motivations ou destinations d’un jeu, c’est *au mieux* trollesque.

  4. Ou est la photo promise de la ludothèque vers 2h10. Très bonne émission vous êtes fou 4h ÉNORME. Très intéressant.

    1. Hello, J’ai ajouté une photo panoramique 😉 Je décline la responsabilité des Lego pas rangés… Quoique, j’ai participé à élever ces gosses…

  5. Milka bière trop bizarre. Ça y est j’ai tout écouté en plusieurs fois.
    J’ai apprécié le débat sur la mise en perspective des débuts et des cycles, de la découverte, de la goulumie d’achats ou de la lassitude.
    Pour ma part je suis un ancien roliste. J’ai repris une fièvre ludique il y a 2 ans la découverte de jeux ou d’auteurs m’intéresse. Je suis en train de découvrir Pfister avec isle of Skye, mombasa, port royal, blackout Hong Kong, great western et maracaibo. Rien qu’avec ça je croit que j en ai pour un moment. J’ai découvert scythe aussi.
    J’adore tout vos formats j’en tire beaucoup de plaisir et d’informations.

    Au plaisir
    Zemanu

  6. Hello, la team Est …

    je n’en suis qu’au début de l’écoute du hors-série, et déjà quelques réactions et questions 🙂

    – liste des tipeurs … sympa le coup des anniversaires, ca serait un peu plus personnalisé que d’être cité tous les mois dans un des formats, et tant pis pour lui si un tipeur arrête son tip avant son mois d’anniversaire 🙂 🙂

    – partenariat Philibert : avez-vous une idée du volume de bons d’achat utilisés suite aux concours, et tips ? car indirectement, ce sont des cadeaux qu’ils offrent aux auditeurs/tipeurs dans le cadre de ce même partenariat ?

    1. Bonjour Philippe,

      On a laissé tomber l’idée du mois d’anniversaire, même si l’idée était sympa c’était encore du boulot en plus de récupérer les mois d’anniversaire et de demander les autorisations

      J’avoue qu’on n’a jamais demandé à Philibert si ils avaient un moyen de savoir combien de fois un code de reduc a été utilisé… On y a bien déjà pensé, mais on ne l’a jamais fait… un jour au détour de 5 min perdue, peut-être…^^’

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *