Déjà 13 commentaires : Rejoignez la discussion

N°124 – Chroniques

Une fois n’est pas coutume, ce n’est pas dans les allées du Festival International des Jeux de Cannes que vous pourrez découvrir cette nouvelle salve de chroniques ludiques. Et pour se remonter le moral, Polgara a demandé à Astien, le spécialiste des extensions et petites boîtes, de lui servir des bières virtuelles vu que cette année il est en off du off de Cannes.

Des petites boîtes et des grandes boîtes

Pour nous soutenir, nous remercier ou encore nous encourager, vous pouvez le faire via Tipeee (https://www.tipeee.com/proxi-jeux) ou PayPal (https://www.paypal.me/proxijeux)

2:21:37 - Télécharger le fichier mp3

Vous pouvez « streamer » notre podcast ou vous abonner à notre flux Apple Podcast. Si vous nous appréciez, notez notre Podcast dans Apple Podcast et laissez-y un commentaire ! Sur Android, nous vous recommandons d’utiliser l’application (gratuite) Podcast Addict.

0:03:15 Le retour sur les commentaires

Astien et Polgara reviennent sur les commentaires de l’épisode 123, diffusé en janvier 2021.

0:18:50 À proximité

En attendant l’été.

0:19:01Le Teignard et Meyklar Meyklar

Meyklar a une course à faire. Le Teignard se retrouve seul dans son bureau…

0:25:00Plateaux Numériques Fendoel Cyrus

Un jeu « legacy » en version numérique ? C’est l’étrange paris fait par la maison d’édition Stonemaier Games et les studios de développement Acram. Charterstone, c’est un jeu compétitif de placement d’ouvrier en mode legacy et c’est l’adaptation au format numérique que Fendoel a choisi de vous chroniquer.

Et l’interface du jeu

 

Un écran de présentation bien blanc !

Le jeu n’est plus disponible sur la Caverne du Gobelin mais vous trouverez les liens ici:

Apple Store : 10.99€
https://apps.apple.com/fr/app/charterstone-digital-edition/id1457338857

Google Play : 10.99€
https://play.google.com/store/apps/details?id=com.acram.Charterstone

Aussi sur steam 15,99€ et sur Nintendo switch

 

0:38:40Les analyses du Pionfesseur lepionfesseur

Une fois n’est pas coutume,  Le Pionfesseur nous parle ce mois-ci à nouveau d’une mécanique de jeu de société : les indices nuancés. Qu’est-ce que c’est ? Quelles sont les différentes manières de les mettre en œuvre ? La réponse dans cette chronique

Le « Sortons le Grand Jeu » sur Dixit :

Les jeux cités dans la chronique :

  • Dixit
  • Barbarossa
  • Ici Londres
  • Decrypto
  • Linq
  • Entre les Lignes
  • A Fake Artist Goes to New York
  • Agent Trouble
  • Mystères
  • Isle of Skye

 

0:47:14Ludo Parano DDSchutz

Ddschutz nous expose le traitre au sein de Proxi-jeux ! Et il revient sur les nanards ludiques, sont ils liés ? vous le saurez dans cet épisode.

0:53:33Ludo Incognito acariatre

Chaque mois, l’Acariâtre tente d’examiner sous toutes les coutures une émotion provoquée par le jeu. Ce mois-ci, un peu de sérieux, on parle… du rire !

Le jeu et l’humour ont beaucoup en commun et le rire est un climax évident des jeux d’amusement. Pourquoi et comment ? Accrochez-vous, c’est parti !

1:07:35Autour du jeu Flavien

Cette fois, piou-piou et cui-cui, Flavien vous parle de Wingspan, d’Elizabeth Hargrave, illustré par Ana Maria Martinez Jaramillo, Natalia Rojas, Beth Sobel et édité en français par Matagot. Autour de ce jeu, il parle d’œuvres autour de volatiles et d’ornithologie.

Wingspan, jeu de l’autrice Elizabeth Hargrave

Morceaux utilisés en fond : Bonobo – « Forest 404’s Theme » ; Jean C. Roché – « Ocumare » ; Steven Price – « Into the Woodlands » ; Mark Sparkling – « Somewhere in the Woods » ; Akari Mizusaki – « パステル花火 (pastelfirework) » ; Alba – musique du trailer

Jingles : The Beach Boys – « I Get Around »

1:23:47Les petites boites dans les grandes Astien

Retrouvez Astien, tout les 2 mois, pour découvrir ce que cache les extensions de vos jeux de sociétés. Ce mois ci on retourne dans la forêt, avec l’extension « Monde Souterrain » de ROOT.

Root - Underworld
Root – Monde Souterrain

C’est bien 2 nouvelles factions qui sont misent à l’honneur dans cette boite : Le Duché & La Conspiration des Corbeaux.

Mais pas que, d’autres nouveautés seront présentes dans « Monde Souterrain ». Si vous voulez en savoir plus allez donc écouter cette chronique.

1:40:55Utopia Tuin

Chaque mois, Tuin explore un thème de jeu de société et s’interroge sur ce qui le rend intéressant et particulièrement fréquent dans notre hobby. Pour la cinquième chronique d’Utopia, Tuin s’attaque au mythe arthurien.

Qu’est-ce qui rend cette période propice à l’adaptation vers le jeu de société ? Qu’est-ce qui rend difficile cette adaptation ? Et surtout, où est le Graal ?

Prêtez-moi le coeur et l’oreille car la parole se perd si le coeur n’entend pas.” Chrétien de Troyes

Ludographie : Britannia, Lewis Pulsipher, Avalon Hill, 1986; Pendragon, Morgane Gouyon-Rety, GMT, 2017; Pendragon, Greg Stafford, Chaosium, 1985; Quête du Graal, J.H. Brennan, Armada, 1984; Camelot, Reiner Knizia, GMT-Asmodee, 2000; Les chevaliers de la Table Ronde, Bruno Cathala, Serge Laget, Days of Wonder, 2005; Avalon, Don Eskridge, Indie Boards & Cards, 2012

Extrait sonore : Générique, Kaamelott livre 5, Alexandre Astier, Chevaliers de Sangreal, Hans Zimmer

1:51:30Ludi L'Uchronie Teaman

Dans cette nouvelle chronique, Teaman nous propose d’écouter un message qui nous vient du futur.

1:59:10Kaigai Games Izobretenik

Cette fois-ci, Izobretenik va nous parler d’un jeu américain ! Et oui, une fois n’est pas coutume, le voilà parti de l’autre côté du monde… The Grand Carnival est un jeu de Rob Cramer  illustré par Ryan Goldsberry  et édité par Uproarious Games. Oui, c’est bien un éditeur au nom imprononçable pour le commun des francophones.

Il va vous falloir exploiter au mieux les 5 actions que vous aurez chaque jour pour établir les fondations, installer les attractions et conduire vos visiteurs et visiteuses le plus efficacement possible dans votre nouvelle fête foraine. Un jeu au thème original doté d’illustrations particulièrement réussies.

La boîte du jeu

 

2:08:22Ceci est un jeu CargoToaster

CargoToaster vous invite à découvrir la nouvelle énigme de « Ceci Est Un Jeu ». Une énigme sonore à base d’extraits musicaux, de répliques de films, de génériques TV etc.. où le but du jeu est de trouver le jeu de société auquel les extraits font référence !

Saurez-vous trouver le jeu en question ?

Pour envoyer votre réponse, c’est ici (date limite : 14 mars 2021)

 

Sources des extraits sonores :
1. Génériques et jingles

 

2. Ceci est la réponse

La réponse du mois dernier était « Notre Dame« , de Stefan Feld.

Vous pouvez ici consulter la liste des extraits de cette précédente énigme.

2:16:46 Réécouter l'énigme

3. L’Énigme du mois

Pour envoyer votre réponse, c’est ici (date limite : 14 mars 2021)

  • Et pour quelques dollars de plus, par Sergio Leone en 1965
  • Les Trois Frères, par Didier Bourdon et Bernard Campan, sorti en 1995
  • « Ca mousse » – Superbus
  • Reservoir Dogs, réalisé par Quentin Tarantino, sorti en 1992
  • Kaamelott S04 E85 – La Blessure d’Yvain, par Alexandre Astier
  • Le Bon, la Brute et le Truand, par Sergio Leone et sorti en 1966
  • Le Parrain, de Francis Ford Coppola, sorti en 1972
  • Extrait du Groland

13 nombreux commentaires pour N°124 – Chroniques

  1. Intéressante chronique du Pionfesseur sur les « indices nuancés ».

    Sous-catégorie « Objectif: le moins possible de joueurs devinent »: Hein?
    Une joueuse peut dire qu’elle a trouvé (bluff possible). La donneuse d’indices peut arrêter de donner des indices quand elle veut.

    Sous-catégorie « Rôles secrets »: Scape Goat
    Les joueuses ont l’identité du bouc-émissaire, qu’il faut partager.
    Sauf le bouc-émissaire, qui a une information fausse. S’il trouve que c’est lui, il gagne.

    Sous-catégorie  » Intercepteur », dans le jeu TV « Mot de passe ».
    1 indice / 1 réponse , successivement pour chaque équipe, pour le même mot. https://youtu.be/7kFTFMZGRIM?t=100m30s
    On peut donner des indices bien + nuancés que dans l’émission.

  2. Petite précision : A Scape Goat , on ne donne pas explicitement des indices, c’est plutôt des indices indirects par les cartes qu’on choisit.
    Mais la mécanique est très proche de Agents troubles , par le N vs 1, qu’on doit partager , sans qu’il le sache. D’où, à mon sens (mais c’est très discutable) sa qualification +/- parmi les jeux à indices nuancés.

  3. J’ai réécouté le podcast sur Dixit.
    Pour moi, dans la catégorie « communication par l’image » , le jeu paradigmatique est : imagine.
    Pas de limitation par la main de cartes, accès à tout le set.
    Juxtaposition + superposition + animation des cartes.
    En fonction des réponses, on peut s’adapter.
    Ça donne un aspect créatif vraiment riche.

  4. Salut la team,

    Les (fous) rires lors de parties de jeux de société peuvent avoir lieu sur tous les types de jeux (apéro comme gestion), il suffit parfois d’un jeu de mots foireux, d’un coup particulièrement vicieux ou tout pourri …

    Y a des enfants fans des dinosaures, des pirates ou des fées … et d’autres fans de TAUPES !! (j’ai bien rigolé)

    J’ai une théorie pour DDschutz, il a tout inventé pour ne jamais traiter les propositions de jeux faites par les auditeurs, et ça c’est moche … 😉

    A la prochaine !

  5. Je voulais revenir sur l’intervention de Polgara au début du podcast sur l’emploi du féminin dans le podcast, pour la remercier. J’ai longtemps été dans le camp des ‘ça n’est pas le problème/c’est exclusif pour le masculin/…’. Plusieurs choses m’ont fait changer de ce point de vue, et l’écoute de proxijeux avec l’emploi très régulier du féminin y a participé grandement. C’est en effet tout sauf anodin, je suis complètement d’accord avec Polgara. Car une fois passé la barrière qui heurte nos habitudes grammaticales, on se rend compte que cela forge notre capacité à se projeter. Étant un homme, je me projette moins lorsque tout est au feminin. Et je ne peux donc que m’imaginer le désastre que ça cause pour les petites filles que se forgent une image du monde pendant l’enfance, lorsque tout est systématiquement masculin. Donc merci d’avoir participé à m’ouvrir les yeux et les oreilles à ce sujet, et continuez comme ça!

    1. Oui merci pour vos réponses, même si j’ai un peu l’impression de m’être fait gronder par la maîtresse ^^
      Je suis conscient que le sujet tient à cœur , mais je trouve ça bien aussi d’arriver à l’évoquer rationnellement.
      Je reste persuadé qu’il y a du progrès à faire sur le sujet mais je préfère l’emploi du mixte (« on va », « les joueuses et les joueurs », « les personnes autour de la table », « les joueurses », etc. ) plutôt que le féminin exclusif.

    2. Proxi-Jeux est le premier média (tous confondus) que je suis et qui emploie l’inclusivité. Et je remercie la team pour cela !
      En ce qui me concerne personnellement, j’ai tendance, plutôt que d’utiliser uniquement le féminin, à utiliser indifféremment l’un ou l’autre genre. Car dans mon opinion propre, la Femme et l’Homme sont 2 êtres distincts, avec leurs différences biologiques, l’un n’étant pas plus ou moins bon/bien/intelligent que l’autre.
      C’est sans doute moins militant que de procéder à l’utilisation exclusive du féminin (certains de mon entourage disent que c’est passif-agressif). Mais c’est ma manière de faire passer le message que dans un monde juste, les différences des uns et des autres peuvent être montrées et acceptées, sans arrières pensées, sans égo mal placé, et sans avoir peur que l’Autre ne prenne l’ascendant sur ma petite personne.

  6. Le Teignard : Ben, la date pour Utopia sur les zombies, tout le monde le sait, c’est « le mois prochain » !

    Lepionfesseur : j’aime moyen les jeux avec des indices nuancés quand il s’agit de jeux qui explicitent ce contenu et en font leur coeur de fonctionnement. La compétence de communication avec des indices nuancés pendant un jeu est géniale (Secret Hitler, Diplomacy en open/gunboat, Dilemme du roi, etc.).

    DD : Oui, les nanards sont liés… dans les ténèbres ! Le Nanard unique les lie tous ! Mais quel est-il ? Seuls les plus initiés le savent…

    Teaman : excellent clin d’oeil qui sent la violette aux amis Didier et Simon 😉

  7. Toujours très très quali ces ptites chroniques (mention spéciale à Teaman qui part dans des ambiances sonores de plus en plus immersives) !

    J’ai deux petites contributions à faire :

    – Pour Acariatre : N’oublions pas une des formes du rire provoqué par un jeu, le nanar ! Même si là, la particularité c’est que ça n’est pas l’objectif initial du jeu.

    – Pour Tuin : On peut citer Tainted Grail qui offre une revisite avec une ambiance dark fantasy du mythe arthurien

  8. Alors je proteste, j’ai eu énormément de fous rires en jouant à la belote !! En réalité, je crois qu’il suffit de jouer bien pour rire beaucoup ;-). Merci pour toutes ces chroniques et bonne continuation.

  9. A la bourre dans les podcasts, je découvre ce matin ce numéro 124 des chroniques … commentaires plus précis lorsque j’aurais tout écouté, mais …

    Message personnel: les saffréens vaincront à coup de batte de base-ball … je répète, les saffréens vaincront à coup de batte de base-ball …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *