Déjà 8 commentaires : Rejoignez la discussion

[Jeux du mois] Shamans et The Magnificent

Comme chaque 1er vendredi du mois, vous retrouvez votre émission « Jeux du mois ». Aux micros pour ce moi de mars, vous retrouvez Polgara et Cyrus.

Cyrus confirme sa passion pour les jeux de plis avec l’intrigant Shamans.

Polgara nous gratifie d’un grand numéro avec The Magnificent.

Pour nous soutenir, nous remercier ou encore nous encourager, vous pouvez le faire via Tipeee (https://www.tipeee.com/proxi-jeux) ou PayPal (https://www.paypal.me/proxijeux).

Crédits du générique
Titre : Skyhawk Beach
Artiste : Blue Wave Theory
Licence : CC BY-SA 4.0

1:32:43 - Télécharger le fichier mp3 (84.9 Mo)

Vous pouvez enfin « streamer » notre podcast ou vous abonner à notre flux Apple Podcasts. Finalement, si vous nous appréciez, notez notre Podcast sur Apple Podcasts et laissez-y un commentaire ! Sur Android, nous vous recommandons d’utiliser l’application (gratuite) Podcast Addict.

Commentaires

0:02:45 Retour sur les commentaires

On revient sur les commentaires de l’épisode consacré à Ricochet et MicroMacro: Crime City fraichement auréolé de l’As d’Or.

Shamans

Boite du jeu Shamans

0:07:01 Shamans

Fiche signalétique

  • Auteur : Cédrick Chaboussit
  • Illustratrice : Maud Chalmel
  • Éditeur : Studio H
  • Distributeur : Gigamic
  • Nombre de joueurs : 3 à 5
  • Âge minimum : 10 ans
  • Durée de partie : 40 minutes
  • Fabriqué en Pologne

Le principe du jeu

Shamans est un jeu de plis à rôles cachés. Le jeu va se jouer en plusieurs manches. A chaque manche, les joueurs et les joueuses seront soit Shaman soit Ombre, sans connaître le rôle de leurs partenaires de jeu.

Le but des Shamans : défendre les différents mondes contre la menace du Chaos ; celui des Ombres : faire en sorte que le Chaos s’abatte dans l’univers.

A la fin de la manche, certain·e·s joueur·se·s empocheront des points. Le ou la première à totaliser 8 points ou plus remporte la partie.

Les principales règles

Le ou la première joueuse va jouer une de ses cartes dont la couleur indiquera la monde que les Shamans partent protéger ce tour, puis les autres joueur·se·s vont faire de même. Si un·e joueur·se joue la couleur « demandée », tout va bien, mais si la couleur jouée n’est pas la bonne, le chaos progresse faisant le jeu des Ombres. Dans Shamans, le but n’est pas de remporter des plis, mais plutôt de survivre, de bluffer, en particulier pour la ou les Ombres qui devront se faire passer pour des shamans. Le jeu ne se limite pas à cela, certaines mécaniques sont là pour permettre aux ombres de mieux brouiller les pistes ou encore inciter les joueur·se·s Shamans à jouer solo, car rappelez, il n’y aura qu’un·e vainqueur·e.

En résumé

Shamans n’est pas un modèle d’épure, il nécessite de respecter une séquence de jeu qui doit être bien maitrisée. Pour autant, l’ergonomie a été pensée pour rendre cela logique.

Shamans est un jeu qui vient à son tour chambouler le milieu des jeux de plis, après The Crew, Carro Combo ou encore Crime Hotel. Cela dit, c’est l’aspect rôle caché qui prédomine, tant le jeu nous pousse à tenter de passer inaperçu, à profiter d’un moment de calme pour saisir quelques points par opportunisme ou encore à lancer des accusations mensongères. En cela, le pari est réussi. Shamans apporte ainsi son lot de fraîcheur dans le monde ludique, et je le recommanderais vivement à tous les amateurs de jeux de plis, de bluff et de fourberie

Le jeu est disponible à La Caverne du Gobelin.

The Magnificent

 

0:46:33 The Magnificent

 

Fiche signalétique

  • Auteurs : Eilif Svenson et Kristian Amundsen Ostby
  • Illustrateur : Martin Mottet
  • Éditeur : Aporta Games
  • Localisateur : Matagot
  • Distributeur : Surfin Meeple
  • Nombre de joueurs : 1 à 4 
  • Âge minimum : 14+
  • Durée : 60-90 minutes
  • Fabriqué en Chine

Le principe du jeu

The Magnificent vous plonge dans la vie d’un cirque un peu spécial : pour récupérer le plus de tickets d’entrée, il vous faudra proposer les meilleurs spectacles. A vous de recruter des artistes, d’installer votre chapiteau et d’accrocher un peu partout vos plus belles affiches !

Les principales règles

The Magnificent est un jeu de draft de dés. Chaque dé choisi vous permettra de réaliser une action possible parmi développer votre campement, voyager en roulotte ou vous produire en spectacle. Mais vos actions seront bien sûr modulées en fonction de la couleur de vos dés et de leur valeur.

Mais au-delà de cette apparente simplicité, The Magnificent fourmille de petites imbrications qui vous permettront d’optimiser chacune de vos actions.

En résumé

Avec son visuel époustouflant, The Magnificent est un jeu casse-tête qui reste toutefois accessible pour un jeu expert. Un jeu plaisant, gratifiant mais parfois propice à l’analysis paralysis.

Le jeu est disponible à La Caverne du Gobelin.

8 nombreux commentaires pour [Jeux du mois] Shamans et The Magnificent

  1. Shamans, pour le moment je n’y ai joué qu’à 5, et j’ai été un peu déçu. Je trouve que les Ombres sont vraiment trop fortes dans cette configuration, et la seule manche que les Shamans ont gagné, c’est parce qu’une ombre a tué l’autre ombre pour gagner seul (ce qui n’a pas fonctionné). Dans toutes les autres manches, les ombres ont roulé sur le jeu, parce qu’ils n’étaient pas les seuls à faire avancer le pion ombre : la probabilité qu’un shaman n’ait pas la couleur demandé est très rapidement très forte.
    J’ai quand même beaucoup d’espoirs dans le mode 4 joueurs, que j’imagine effectivement optimal.
    Je croise les doigts 🙂

    1. Bonjour Fred,
      Comme tu l’as compris, je ne peux pas me prononcer sur la configuration à 5, malheureusment. Néanmoins, si tu ne l’as pas déjà fait, je te recommande vivement de relire la règle au complet, point par point, il y a tellement de détails et de subtilité (genre la défausse des cartes quand il y a un mort, le nombre de cartes distribuées, la séquence des actions, l’obligation de tuer – sauf dague cachée, etc.) que je suis passé à côté de plusieurs au début et pareil dans mon entourage.
      Après il y a aussi la répartition des cartes qui joue comme dans beaucoup de jeux de plis, pour le coup, c’est une caractéristique des jeux de plis qu’on conserve bien. Donc quelques manches c’est un peu court pour se faire un vrai avis statistiquement valable. Je fais confiance à l’auteur et à l’éditeur là-dessus, surtout qu’à équilibrer, c’est pas compliqué, il « suffit » de jouer sur la longueur de la piste 😉
      Bons jeux ! 🙂
      Cyrus

  2. Merci, je pense avoir joué à la bonne règle (relue plusieurs fois, et j’ai écouté le podcast avant de commenter 🙂 )
    Je ne me base pas sur une unique partie même si j’en ai assurément joué moins que l’auteur et l’editeur (enfin j’espère)
    J’ai envie de faire confiance à l’éditeur aussi, malgré quelques désillusions (pas forcément avec Bombyx)

  3. Coucou les loulous,
    Une petite correction concernant Ricochet : il y a 30 grilles dans la boîte de base, pas 19 comme annoncée dans la partie sur les commentaires.

    Concernant Shamans :
    * Il me semble qu’il a été rendu public au festival de Vichy en 2020 (pas à celui d’Orléans comme le dit l’ami Cyrus).
    * On peut voir un clin d’oeil à la première thématisation de Shamans dans les règles : les prénoms des joueurs dans les exemples des règles sont ceux des personnages principaux de Blade Runner (le film de Ridley Scott de 1982).
    * Il me semble aussi que la dynamique plus riche à 5. Notamment, avec le pouvoir de la Lune, qui donne l’opportunité à une joueuse (shaman ou ombre) de faire des choix persos sans prendre en compte la victoire de son camp (et prendre le risque de se faire éliminer par les autres joueurs de son camp).
    * Il y a un point assez original pour un jeu de pli, c’est l’opportunité qui est donnée de gagner un artefact en jouant la carte la plus faible d’un pli. Ca rajoute, au choix, soit une consolation pour une distribution malheureuse de cartes, soit un choix tactique à un moment donné (en particulier pour mettre la main sur les dagues). M’est avis qu’on retrouvera aussi cette aspect dans certains jeux de plis à venir (une gratification pour la carte la plus faible d’un pli).

    The Magnificent :
    * Martin Mottet est aussi l’illustrateur de Vampire the Masquerade – Vendetta, dont la direction artistique est aussi très affirmée, originale et, disons-le, classe.

  4. Salut la team,
    Étant fan également de jeux de plis (pour moi celui qui reste en tête est 7 sceaux et Niet !) j’ai étais de suite emballé par Shamans ,même si je dois reconnaître que la version 5 joueurs donne un net avantage aux Ombres mais cela ne m’empêche pas d’apprécier celui-ci même si il ne détrône pas ceux que j’ai cité plus haut.
    Par contre quel grosse déception pour Magnificent ,un jeu où j’ai eu le même sentiment que le fils de Polgara (c’est pas passionnant) , une partie (oui une seule dsl mais ça m’a pas donné envie d’y revenir) ou j’ai piqué du nez tellement c’était redondant et sans interaction, ça n’aide pas à rendre le jeu vivant. J’avais fait la même réflexion que l’action de roue de sert a rien mais on m’avait rie au nez quand je l’ai annoncé alors que on va pas se mentir ça sert a quasi que dalle . Par contre graphiquement c’est une tuerie ,je recommande aussi Deathwager du même illustrateur qui est visuellement une claque également.

  5. Salut la team,
    Étant fan également de jeux de plis (pour moi celui ceux qui reste en tête sont 7 sceaux et Niet !) j’ai étais de suite emballé par Shamans ,même si je dois reconnaître que la version 5 joueurs donne un net avantage aux Ombres mais cela ne m’empêche pas d’apprécier celui-ci même si il ne détrône pas ceux que j’ai cité plus haut.
    Par contre quel grosse déception pour Magnificent ,un jeu où j’ai eu le même sentiment que le fils de Polgara (c’est pas passionnant) , une partie (oui une seule dsl mais ça m’a pas donné envie d’y revenir) ou j’ai piqué du nez tellement c’était redondant et sans interaction, ça n’aide pas à rendre le jeu plus passionnant. J’avais fait la même réflexion pour l’action de roue qui ne sert a rien mais on m’avait rie au nez quand je l’avais annoncé alors que on va pas se mentir ça sert a quasi que dalle . Par contre graphiquement c’est une tuerie ,je recommande aussi Deathwager du même illustrateur qui est visuellement une claque également.

  6. Re,
    Autre remarque sur Shamans : ça aurait été sympa d’avoir un récap de plus des pouvoirs des artefacts. Ce n’est que dans les règles, une carte ou deux en plus avec ces informations, ça aurait été sympa pour les parties de découverte et éviter le syndrome « je pioche un artefact au hasard, vous pouvez me passer la règle sans déduire que je viens de piocher un truc moins évident que la dague sacrificielle svp ? »

  7. Hello,

    Pas trop intéressé par « The Magnificent », même si la proxi-team est absolument MAGNIFIQUE !

    Hyper curieux sur Shamans, j’ai bcp de mal à me faire une idée du ressenti possible sans avoir fait une partie.

    A+

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *