Déjà 7 commentaires : Rejoignez la discussion

[Le Pour et le Contre] Clank! Les aventuriers du deck-building

Dans cette nouvelle émission de Le Pour et le Contre, ce sont Cyrus et Meyklar qui ont revêtu leurs costumes d’aventuriers afin de déterrer leurs plus beaux arguments pour s’étriper dans un débat ludique consacré à Clank! Les aventuriers du deck-building. Mais attention, ils devront veiller à leur niveau sonore, au risque de s’attirer les foudres de Polgara la dragonne.

Pour nous soutenir, nous remercier ou encore nous encourager, vous pouvez le faire via Tipeee (https://www.tipeee.com/proxi-jeux) ou PayPal (https://www.paypal.me/proxijeux)

01:26:50 - Télécharger le fichier mp3

Vous pouvez « streamer » notre podcast ou vous abonner à notre flux Apple Podcasts. Si vous nous appréciez, notez notre Podcast sur Apple Podcasts et laissez-y un commentaire ! Sur Android, nous vous recommandons d’utiliser l’application (gratuite) Podcast Addict.

0:05:13 Le retour sur les commentaires

Le traditionnel retour sur les commentaires de l’épisode précédent consacré à Scythe.

0:13:13 Présentation du jeu

Le terme « clank » vient du bruit que font les joueuses lorsque leurs personnages explorent les souterrains du donjon, bruit qui pourrait bien réveiller la dragonne qui couve son œuf.

Clank! Les aventuriers du deck-building est un jeu de, comme son nom l’indique, deck-building mais aussi de prise de risque conçu par Paul Dennen, l’auteur du récent Dune imperium. Illustré par Rayph Beisner, Raul Ramos, Nate Storm, il a été en 2016 par Dire Wolf et l’on doit sa version française à Renegade Game Studio et Origames.

Le jeu de base est proposé pour 2 à 4 joueuses, pour des parties entre 30 et 60 minutes ; il est recommandé à partir de 12 ans.

Il existe de nombreuses extensions, et notamment :

  • Trésors engloutis (sortie en 2017) qui propose un donjon englouti (comme son nom l’indique) ;

  • Expéditions ! L’or et la soie (sortie en 2018) qui propose un double plateau directement issu du Seigneur des anneaux : l’un pour explorer une mine naine abandonnée et l’autre un château infesté d’araignées ;

 

  • Clank! Legacy (sortie en 2021) qui sort prochainement et propose à la fois un mode campagne et un mode legacy.

0:25:16 Un deck-building parmi tant d'autres ?

Son titre l’indique, Clank! est un jeu de deck-building. Parvient-il à innover dans ce genre si codifié depuis Dominion ? Le deck-building est-il la mécanique principale du jeu ?

0:45:19 Un dungeon crawler par son thème

Clank! exploite un thème qui lorgne du côté des dungeons crawlers pour proposer un univers thématique et visuel marqué, qui colle aux mécaniques du jeu.

1:01:51 Un jeu qui met l'ambiance autour de la table

Avec sa mécanique de prise de risque, Clank! rompt avec la froideur habituelle des deck-buildings et permet de créer de l’effervescence à la table de jeu. Le jeu participe-t-il à une expérience de jeu forte ?

1:20:35 La conclusion

Cyrus et Meyklar se réconcilieront-ils sur Clank! ?

Musique utilisée :

Robert Tar – « Gang »

7 nombreux commentaires pour [Le Pour et le Contre] Clank! Les aventuriers du deck-building

  1. Salut l’équipe !

    Comme d’hab’ bonne émission. J’avais peur que Meyklar ne s’en sorte pas face à un vétéran du LPLC comme Cyrus mais finalement j’ai trouvé ses arguments compréhensibles et pertinents ! Je regrette juste l’impression que ça tournait un peu en rond à plusieurs moments.

    Comme Meyklar me l’a fait remarquer sur twitter, en ce qui concerne Clank! je suis de la team Cyrus. Ma relation avec le deckbuilding est plutôt particulière, quand Dominion est sorti je n’ai pas du tout aimé le jeu. Je le trouve trop froid, calculatoire et vraiment mécanique. Pour moi, y jouer revient à manger du poulet grillé sans sauce. C’est bon mais vraiment trop sec. Par contre, j’ai tout de suite ressenti le potentiel de la mécanique. Comme Cyrus, j’adore ces jeux qui ont su apporter ce « plus » qui manquait au précurseur. Je joue encore à Star Realms, à Clank! ou à A Few Acres Of Snow avec beaucoup de plaisir.

    Je comprend tout à fait la remarque de Meyklar sur l’adéquation thème/mécanique. Le jeu ne propose pas de réel univers mais plutôt un gloubi-boulga en mode pastiche d’un monde médiéval fantastique. Il n’a aucune réelle ambition de ce point de vue et ça peut décevoir ceux qui attendait une certaine cohérence (comme dans Gloomhaven par exemple, ou toute mécanique s’explique thématique et où, à défaut d’une histoire passionnante, on sent que le décor n’est pas en carton pâte). Mais si on fait abstraction de ça, le jeu est une perle et mécaniquement tout se tient. Je pense notamment aux trois ressources : combat, compétence (pour acheter des cartes) et mouvement. Les trois sont indispensables mais sont aussi associés à des stratégies différentes : l’or, les livres/gemmes, le rush. Comme pour Dune Imperium, Paul Dennen a fait des choix mécaniques forts qui donne un jeu avec (pour reprendre l’expression du Pionf’) de la personnalité. On peut ne pas y être sensible mais chercher à garder ce qui nous plait et changer le reste en disant « il aurait pu faire ça ou ça » est voué à l’échec.

    P.S. Je suis désolé de contredire le grand patron mais non, Clank! n’est pas le premier deckbuilding avec un plateau. En 2012 (soit 4 ans avant Clank!) est sorti l’excellent Trains d’Hisashi Hayashi qui n’a malheureusement pas rencontré le succès qu’il méritait.

    1. Merci Teaman, je t’adore et pas que pour ta dernière phrase ;D

      Je te rejoins, on a un peu tourné en rond quand j’ai parlé de l’univers mais faut dire que Cyrus refusait d’entendre raison 😀

    2. Merci de ce retour Teaman.
      Tu ne me contredis pas complètement car je m’autocorrige quelques minutes plus tard en citant Trains que j’avais effectivement oublié sur l’instant Merci de la confirmation

  2. Très content de voir Meyklar dans ce format.
    J’ai trouvé le débat très tranché avec des punch lines de Cyrus cinglante.
    Il a réussi à tenir tête au dragon.

    Mon impression après l’écoute c’est que deep sea est un meilleur jeu de prise de risques avec une cohérence thème mécanique.

    Podcastez bien.

    1. Merci 😉
      Ce que j’ai aimé (à la ré-écoute), c’est qu’après l’écoute de cette émission, je pense que l’auditeur peut se faire une bonne idée si le jeu lui plaira ou pas.

      Et je te rejoins sur Deep Sea Adventure

  3. Bonjour la team Proxi-jeux,
    Fiouf les arguments de Meyklar sont souvent un peu de mauvaise foi, surtout sur la partie du débat autour du thème et de l’humour et de la re thématisation, mais je ne peux que constater qu’un certains nombres de ses remarques tiennent la route sur les erreurs du jeu en matière de tension sur les joueurs et du manque d’interaction (la pression de la dragonne, la pression des monstres éventuellement, le manque de mauvais coups entre les joueurs). Après sur le thème ça tient bien la route, moi j’ai l’impression de vivre une aventure tout de même.

    Je pense que la terrible erreur de ce jeu, je l’adore pourtant, c’est bien son titre. Ce n’est absolument pas un jeu deck building. Pour moi un deck building c’est la construction d’un paquet de cartes afin qu’il soit optimisé et qu’il y ai une stratégie globale du paquet à la recherche du plus de combos possible pour en tirer le maximum d’efficacité.
    Dans Clank tout cela n’existe pas. Pas de combo, pas d’optimisation vraiment… Et comme le dit Meyklar, on se retrouve parfois vite avec un gros paquet de cartes où au final cette carte géniale qu’on espérait ressortir pour l’anniversaire de tata Giselle à la taverne reviendra pas tant que ça.
    Ce n’est pas grave, puisque je considère pas Clank comme un jeu de deck building. C’est juste un jeu avec une main de cartes et une pioche perso finalement.

    1. Q U O I ?
      Moi, de mauvaise foi ? Mais où va-t’il chercher tout ça ? 😀

      Mais tu as raison, c’est le titre un des principal problème.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *