T'as joué à quoi
Déjà 5 commentaires : Rejoignez la discussion

[T’as joué à quoi ?] Fauna – Autoscooter – Freedom : Le chemin de fer clandestin

« T’as joué à quoi ? » c’est une émission courte au format discussion entre 3 chroniqueurs et chroniqueuses de l’équipe qui vous parlent d’un jeu qu’ils ou elles ont eu l’occasion de découvrir récemment. Il peut s’agir d’un jeu récent ou non, qui aura plu ou non, qui aura été joué 1 fois ou 10. Dans cet épisode, Flavien nous fait deviner la taille de certains animaux dans Fauna, Cyrus n’en perd pas une pour nous secouer dans Autoscooter et Julien vous partage sa découverte, assez troublante dans Freedom – Le chemin de fer clandestin.

Générique : Rough Draft – Musique libre de droits de https://audiohub.fr (https://audiohub.fr/chanson/rough-draft) :

Pour nous soutenir, nous remercier ou encore nous encourager, vous pouvez le faire via PayPal (https://www.paypal.me/proxijeux) ou nous contacter pour réaliser un virement bancaire.

0:36:48 - Télécharger le fichier mp3

Vous pouvez « streamer » notre podcast ou vous abonner à notre flux iTunes. Si vous nous appréciez, notez notre Podcast dans iTunes et laissez-y un commentaire ! Sur Android, nous vous recommandons d’utiliser l’application (gratuite) Podcast Addict.

Fauna

Fauna

0:00:46Fauna

 

Fiche signalétique

  • Auteurs : Friedemann Friese
  • Illustrateurs : Peter Nishitani, Volker Maas, Laurent Meinardi
  • Éditeur : Atalia Jeux
  • Nombre de joueur·se·s : 2 à 6
  • Âge minimum : 10 ans
  • Durée de partie : 30-60 min
  • Année de parution : 2008 (2023 pour la version Atalia)
  • Fabriqué en Chine

Autoscooter

Jeu de société Autoscooter - LudoVox

0:11:05AutoScooter

Fiche signalétique

  • Auteurs : Günter Cornett
  • Illustrateur : Christof Tisch
  • Éditeur : Bambus Spieleverlag
  • Nombre de joueur·se·s : 2 à 8
  • Âge minimum : 10 ans
  • Durée de partie : 60 min
  • Année de parution : 1999

Freedom – Le chemin de fer clandestin

Jeu de société Freedom: The Underground Railroad - LudoVox

0:21:06Freedom - Le chemin de fer clandestin

Fiche signalétique

  • Auteurs : Brian Mayer
  • Illustrateurs : Jarek Nocoń et Steve Paschal
  • Éditeur : Asyncron
  • Nombre de joueur·se·s : 1 à 4
  • Âge minimum : 10 ans
  • Durée de partie : 60-120 min
  • Année de parution : 2013

5 nombreux commentaires pour [T’as joué à quoi ?] Fauna – Autoscooter – Freedom : Le chemin de fer clandestin

  1. Bonjour
    Sur les trois, je ne connais que Freedom, Le chemin de fer clandestin.
    C’est un jeu que j’apprécie , facile à prendre en main, mais pas facile d’y gagner, surtout en solo.
    Si celui-ci se base sur un thème historique, je n’attends pas de celui-ci qu’il soit une référence de la thématique traitée.
    Déjà que les livres d’histoire, écrient pas des historiens peuvent porter à polémique, ne demandons pas un jeu d’être une référence pour l’Histoire. Déjà si les jeux pouvez être bien édités, sans erratas, sans FAQ et sans fautes; ça serait déjà pas mal.
    Dans le jeu nous devons emmener des esclaves au Canada, cela sous entend que le Canada est un Pays éthiquement bien à cette époque pour les esclaves, je n’ en sais strictement rien et je m’attends pas à connaitre la réponse en jouant au jeu. La seule chose que je sais, c’est que dans un temps limité ( non dit dans l’émission, si je ne me trompe pas) je dois amener des cubes au Canada pour gagner.
    Le titre du jeu est le chemin de fer clandestin, si j’ai bon souvenir aucun train dans le jeu ni même sur les cartes, mais je peu me tromper.
    Lorsqu’on parle d’esclaves issus d’Afrique, nous parlons très souvent d’Hommes de Couleurs et le jeu par sa DA sur les cartes y fait référence. Pourtant les petits cubes en bois représentant les esclaves sont de couleur naturelle, et les Meeples représentant les chasseurs sont en couleur. Peut être qu’afin de ne pas créer une polémique inutile l’éditeur n’a pas voulu utiliser la couleur noire ou marron pour représenter les esclaves. Tout ça pour dire que pour moi un jeu reste un jeu et que si je souhaite approfondir un thème historique, je me plonge dans les livres d’histoire.
    Allez à la prochaine et bonne continuation.

    1. Salut Frédéric !
      Merci pour ton retour.
      Je comprends tout à fait que le besoin historique n’est pas une obligation pour faire un jeu sur l’histoire. Mais c’était pour moi, sur ce thème et avec l’attente d’y jouer un point important. Je pense que l’on peut faire un jeu bien édité ET qui soit aussi bien sourcé, avec une mécanique qui se mêle d’avantage à l’histoire, tout en apportant des connaissances importantes. Je ne sais pas si il existe ce jeu, mais ça ne me semble pas impossible de le réaliser.

      Pour le point historique sur le Canada que tu soulève, sache que le sous titre du jeu est un élément historique important (Chemin de fer clandestin) qui représente le plus important mouvement anti-esclavagiste et qui a permis de sauver entre 30 000 et 40 000 personnes afin qu’ils trouvent un refuge au Canada. Et en effet il n’y a pas l’utilisation systématique du train pour le déplacement. Le Chemin de fer semble être plutôt la métaphore utilisé par les anti-esclavagistes pour se parler, il y avait des rôles de « conducteur », ou des référence à du frète avec les mots « colis » utilisés dans les documents officiels pour organiser l’évasion sans se faire choper par les pro-esclavagistes.

      Ce genre de petite information que l’on trouve rapidement en faisant une recherche (le temps d’écrire ce commentaire finalement) mériterai d’être dans le jeu. A mon sens cela donnerai beaucoup plus de force et de compréhension à la situation historique.

      A la prochaine !

  2. Merci pour ce partage et le travail que cela demande.
    Pour Fauna, la sensation de jeu est-elle à ce point différente d’un Cardline ou d’un Défi nature ?
    Pour Freedom, je comprend que les actions du jeu font réfléchir sur nos comportements réels ou du moins probables. Cela rejoint une question posée lors d’une interview Proxi jeu à Bruno Faidutti (il me semble) sur « le jeu peut-il faire réfléchir sur la vie réel ? ». Je me demande s’il existe d’autres jeux qui proposent des choix, comme ici, utilitaristes ou des réflections comme le dilemme du prisonnier.

    1. Bonjour Nathalie,

      Merci pour ton commentaire.
      Il me semble également que c’était une des thématiques abordé lors de l’itw de Bruno Faidutti. Je ne me souviens plus de sa réponse, mais personnellement je ne vois pas comment répondre par la négative.
      J’ai eu un peu se sentiment de choix moral à faire dans Détective, mais globalement cela me semble encore plus fort dans un jeu qui parle d’un fait historique. Cependant, la narration de Détective étant particulièrement bonne, on est vite pris de culpabilité ou de remord selon les choix que l’on décide de faire. J’aime particulièrement les jeux qui nous font entrer dans un univers et une dramaturgie forte afin de nous « piéger » en nous apportant un conflit moral. Certains films y arrivent, mais le jeu de société me semble un média encore plus propice à cet effet, pourtant je trouve beaucoup moins d’exemple que pour le cinéma.

    2. Hello Nathalie.

      Pour Fauna vraiment la situation est très différente des exemples que tu cites, au moins pour Cardline (je n’ai pas joué aux Défis nature). Il y a bien une base de connaissance mais l’ensemble ne se matérialise pas du tout de la même manière, et en tout cas je n’en retire pas du tout les mêmes sensations. Je n’aime pas des masses Cardline et Timeline, et j’adore Fauna, parce qu’il créée des moments de jeu que je ne retrouve pas dans les jeux de Frédéric Henry.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.