Déjà 12 commentaires : Rejoignez la discussion

N°89 – Chroniques

Ce mois-ci ddschutz, en solo, nous présente pas moins de neuf chroniques !

Avec cinq nouveaux intervenants, donc cinq chroniques totalement originales et deux chroniques modifiées (passant du solo au duo) on renouvelle un peu la formule. Mais rassurez-vous on parle toujours de jeux !

 

1:45:32 - Télécharger le fichier mp3 (96.6 Mo)

Vous pouvez « streamer » notre podcast ou vous abonner à notre flux iTunes. Si vous nous appréciez, notez notre Podcast dans iTunes et laissez-y un commentaire ! Sur Android, nous vous recommandons d’utiliser l’application (gratuite) Podcast Addict.

Actu

 Deux manifestations à venir :

  • Le Festival du jeu de Colomiers (région toulousaine) les 21 et 22 octobre 2017, plus d’infos sur http://citeenjeux.fr/ ou ré-écoutez l’interview des organisateurs dans le numéro 79 de ProxiJeux.
  • JETTE’S GAMING TOUR :
    • 07 octobre de 13 à 23h dans 14 lieux de la commune de Jette
    • gratuit
    • à Jette en Belgique, dans la banlieue  de Bruxelles

Tellement je thème

Pour cette nouvelle chronique, Flavien et Maxime ont choisi d’aborder un jeu sous l’angle de la thématique. Pas d’explication précise de règles ni d’avis définitif ici, on discute juste de comment le thème est intégré (ou non) dans les mécaniques et à quel point on peut le ressentir dans une partie. On commence avec Terraforming Mars.

Plateaux numériques

Nostalgique, Cyrus nous présente l’application Race For The Galaxy en long, en large et en travers.

L’application est disponible à 7,99 € sur :

La version PC et mac est encore disponible : http://keldon.net/rftg/

Girls want to have fun

Virginie nous parle des femmes dans le monde du jeu, dans ce premier épisode elle nous parle de la représentation des femmes sur les boites et les illustrations.

 

Si le jeu m’était conté

Quand il joue à un jeu, SuisJeux aime être transporté dans un univers comme s’il était  dans la peau d’un de ses personnages, comme s’il en faisait partie.

Il souhaite que chaque partie soit vivante et expressive. On se souvient souvent de l’histoire quand elle est bien racontée.

Ainsi, son but sera de vous présenter des jeux de manière un peu théâtrale comme si on vous racontait une histoire ou comme si vous étiez vous aussi à l’intérieur.

C’est pourquoi tout naturellement sa chronique s’intitulera « Si le jeu m’était conté ».

Et quoi de plus naturel que de vous faire vivre de l’intérieur ce mois-ci le jeu »Le Petit Chaperon Rouge, un jeu de Raf Peters chez Smart Games (et pas de Purple Brain comme le dit ddschutz dans le podcast !).

Les Analyses du Pionfesseur

On a tellement parlé de Love Letter en Europe que beaucoup de gens ont zappé que Seiji Kanai avait sorti un jeu assez proche quasiment un an après : Lost Legacy.

C’est un jeu qui a été très travaillé par son auteur puisque pas moins 8 extensions différentes ont vu le jour !

Face à un jeu aussi minimaliste mais ayant une flopée d’extensions, posons la question : qu’est-ce qu’une bonne ou une mauvaise extension ?

Vous pouvez aussi retrouver le pionfesseur sur youtube

Joueurs nés

Pour cette première chronique, Polgara vous présente un classique parmi les classiques des jeux pour enfants : Mon Premier Verger

Jouer à des jeux costauds de grands c’est bien ; mais jouer à des jeux pour enfants avec ses enfants c’est bien aussi ! Oui, vos enfants sont un vivier de futurs adversaires redoutables pour vos jeux préférés alors autant commencer dès maintenant l’entraînement : un dé en main, un petit panier, des fruits à cueillir, à consommer dès 2 ans !

Ludo Incognito

Ne reculant devant aucun sacrifice, Proxi-jeux envoie son nouveau chroniqueur L’Acariâtre braver les dangers en territoire ludique pour étudier de plus près les mœurs et coutumes des joueuses et joueurs. Ce mois-ci : L’étrange allergie au hasard des joueurs de jeux de gestion.

Les Jeux et les Hommes est un essai du sociologue Roger Caillois

Le livre cité dans la chronique est Les jeux et les hommes : le masque et le vertige de Roger Caillois, publié en 1958 et complété en 1967. Dans la première partie de cet ouvrage phare de l’étude des jeux, le sociologue Roger Caillois identifie quatre composantes du jeu dont les deux premières sont l’« agon » (la compétition) et l’« alea» (le hasard).

Vieilleries

On continue les vieilleries cette saison avec un jeu qui a marqué les joueurs des années 1980 : L’Île Infernale ! Un volcan, des boules de feu, des aventuriers et c’est parti ! Un jeu épuisé depuis belle lurette mais qui va ressortir sous Kickstarter chez Restoration Games, à lire ici.

 

Déconnez bien !

Qu’est ce qu’un bon jeu d’ambiance ?! Pourquoi diable est il nécessaire d’être 3 au minimum pour cette catégorie ?! Quelle sont les qualités indispensables pour créer une bonne ambiance…

Tout un tas de questions que vos serviteurs ludologues Court-Jus et Hellrick vont tenter d’élucider dans cette nouvelle chronique !! Ceci grâce à l’exploration, avec plusieurs équipes, de vierges et profondes contrées ludiques…

Pour cette première chronique, avec le jeu The Big Idea, nous avons exploré la contrée “mise en scène”. Quel fut le degré d’ambiance; qu’avons nous découvert des secrets de cet animal ?

Arriverez vous à nous suivre au travers de ces chemins chauds et humides de larmes générées par les zygomatiques ? Suivez nous et ouvrez la boîte de The Big Idea ! Un jeu de James Erneest, pour 3 à 6 joueurs à partir de 8 ans et pour une durée de partie d’environ 20-25 minutes.

The Big Idea
The Big Idea
Saurez vous la vendre !!
Une idée originale

12 nombreux commentaires pour N°89 – Chroniques

  1. Beaucoup de choses à dire sur ce lancement de saison, mais j’en ai oublié la moitié au fur et à mesure de l’écoute.
    Une chose est sûre, ça fait du bien de retrouver de la nouveauté, de la variété, et des sujets de fond.

    Concernant la place des femmes dans le JDS, je me permets de linker deux éditos Ludovox forts pertinents :
    http://ludovox.fr/les-femmes-dans-les-jeux-de-societe/ (qui se source aussi chez Bruno Faidutti d’ailleurs)
    http://ludovox.fr/%E2%96%BA-e-d-i-t-o-ou-sont-les-femmes/
    Les jeux qui proposent un choix entre avatar féminin ou masculin avec des pouvoirs strictement identiques ne sont pas si rarissimes que ça : Andor, Robinson Crusoë notamment me viennent à l’esprit.

    Belle recherche d’angle d’attaque pour nous conter Le Petit Chaperon Rouge, j’attends la suite!

    Gloablement d’accord avec l’analyse du Pionfesseur, même si c’est un peu compliqué de parler de « bonne » et « mauvaise » extension de manière aussi catégorique.
    Toujours est-il que cette chronique a résonné avec ma récente lecture des règles de l’extension d’Isle of Skye : typiquement le genre d’ajouts pas inintéressant (voire très bien trouvé) sur le papier, mais qui accumule au moins deux ou trois couches supplémentaires de mécanismes au point de le transformer en un tout autre jeu. A chacun de juger de la pertinence de l’ensemble, mais pour moi c’est tout vu : la force d’IoS était d’être sortable en 60min avec des néophytes. Des eurogames poids moyen en 90min j’en ai déjà plein ma ludo (et probablement des meilleurs).

    « Joueurs nés » a également frappé ma corde de Papa joueur passé par la case « Mon premier verger ». La meilleure version en effet avec es gros fruits! J’ai moi aussi attendu longtemps que l’intérêt « tactique » du panier soit assimilé, en vain : il a été temps de passer à un autre jeu avant que ça soit spontanément maîtrisé. Je ne peux cela dit que confirmer la recommandation en tant que premier des premiers jeux. Jouer à son tour, faire rouler un dé, en appliquer l’effet, accepter de perdre, participer à la mise en place et au rangement, que de choses à apprendre. Je suis bien preneur des chroniques sur les jeux pour un peu plus grands aussi (6/7+ étant la cible dans mon cas).

    Ludo Incognito : je m’attendais à un truc pas piqué des hannetons de la part de l’ami Acariâtre, et en effet, la barre est placée assez haut. Subscribed.

    Continuez, on est tout ouïe.

  2. Très chouette toutes ces nouvelles rubriques !

    Par contre la rubrique « jeux du mois » est terminé ? J’espère que non 🙂

  3. Salut !
    Bon, ce nouvel épisode avec la nouvelle équipe mérite un petit commentaire !
    J’ai bcp apprécié cet épisode, il y a un vrai effort pour améliorer la qualité et surtout la diversité.
    Mention spéciale à « Si le jeu m’était conté », belle prestation.
    Bel effort aussi pour « Ludo Incognito », j’ai bien aimé le ton.
    La rubrique « Déconnez bien ! » m’a fait pensé parfois à un épisode de Mathieu Madénian & Thomas VDB, très bon !

    Ma seule déception: « Girls want to have fun », désolé, j’étais emballé par l’annonce du thème mais j’ai vite été déçu. On tombe vite sur le déjà lu et les clichés. Je m’attendais à plus d’engagement perso et moins de « oh la la c’est pas bien ». J’aurais préféré un « comment j’ai vécu une partie de Conan en jouant un gros barbare macho », « qu’est-ce qui me gène quand je joue un perso hyper-sexualisé » ou « j’ai expérimenté l’échangisme dans Time stories, il a joué la nynpho, j’ai joué le psycho ». Dire que c’est naze le sexisme, pourquoi pas, même si ça a déjà été fait et que ça fait un peu donneur de leçons, aller plus loin dans l’analyse ou le témoignage, ça aurait plus d’intérêt pour moi. Tiens, ou lancer des défis rigolos pour sensibiliser, genre « prochaine partie les mecs jouent les lapin roses à Bunny Kingdom! ». D’ailleurs pour ma dernière partie de BK, j’ai pris les roses, et la fille à côté de moi, m’a dit « tu pourrais me laisser les roses quand même ! « , comme quoi les stéréotypes ne vont pas que dans un sens. Mais bon c’est que mon avis et ce n’était que le premier épisode, j’encourage en tout cas l’initiative de se lancer dans des sujets un peu moi lisse.

    Sinon concernant les ***** sur iTunes, on peut mettre plusieurs avis ? j’ai l’impression que c’est un par compte itunes, non ?

    à +
    Sherakan

  4. Wohaaa, plein de nouvelles rubriques ! Cette année commence très fort !

    Tellement Faudel > Très sympa, cette approche thématique d’un jeu – en plus pour celui-là.

    Cyrus numérique > R4ftG est un jeu avec un côté « ésotérique » ? Gné ? Il résout le Da Vinci Code avec les Rose-Croix de l’Atlantide ? 🙂 La version PC est particulièrement compétitive à plus de trois joueurs. A deux joueurs, l’humain pouvait finalement bien contrer son adversaire digital. Avec au moins deux joueurs numériques, c’était beaucoup moins facile et le jeu reprenait sa dimension ultra-compétitive. C’est dommage, dans cette chronique, on ne parle pas beaucoup de cet aspect – on dirait d’ailleurs qu’il ne s’agit que de parties à deux joueurs…
    Sinon, il faudra un moment se rendre compte de ce que coûte le développement d’un jeu numérique. Entendre dire qu’un jeu à 8€ « n’est pas donné », c’est quand même très très pénible. Je sais qu’il faut en vouloir aux marketeux de 2010 qui ont inondé le marché d’applications à prix cassés pour obtenir des parts de marché et que la perception de la valeur des applications en est par conséquent très biaisée, mais bon, depuis, on devrait s’en être rendu compte non ?

    Virginie > Sympa pour une première. Avec un joli tackle sur Faidutti. 36% est environ égal à 50%. Que du bonheur.

    SuisJeux > Quelle belle pépite ! C’est la super nouvelle rubrique, la perle de 2017 !

    Polgara > Bonne idée de rubrique, ça complète le panorama ludique de Proxi-Jeux.

    L’Acariâtre > Allez, encore un qui est tombé dans la fascination de Caillois. 🙂

    Court-Jus et Hellrick > Bon boulot. Ça ne doit pas être super facile de faire une chronique d’un jeu d’ambiance, mais vous en faites bien le tour. Animerez-vous des tables spécifiques « jeux d’ambiance » au festival de Colomiers pour alimenter cette rubrique ?

    1. Bonjour Tuin,

      Merci de ton commentaire. On est ravis de voir que les nouvelles chroniques te plaisent 🙂
      Pour répondre à ma partie.
      Oui, je persiste et signe, RFTG est un jeu difficile d’approche à cause de son « langage » qui lui est propre. Mais, je te le concède, il est inutile s’agissant de résoudre le Da Vinci Code :p
      Merci de ton ajout concernant le jeu PC, j’ai dû en faire 1 ou 2 parties. Je ne m’étends pas sur ce que je ne connais pas
      Idem pour le jeu à 3 ou 4 contre l’IA, je préfère le mode à deux quand je joue contre l’IA et comme je joue plus souvent (tous les jours) en ligne contre des vraies joueurs, là aussi, ce n’est pas ce que j’ai le plus testé. Mais de façon générale, c’est ce que j’ai déjà expliqué dans une chronique Plateaux Numériques (je ne sais plus laquelle, ne me demande pas :p), plus on met d’IA contre soi, mieux elles se débrouillent. C’est simple en fait et logique, parce que ce n’est pas l’IA qui se débrouille mieux mais l’humain qui a plus de mal à contrer toutes les stratégies. Tout comme tu auras moins de chance de gagner contre 3 joueurs humains que contre un seul
      Sinon, je n’ai pas eu l’impression de traiter uniquement le mode à deux. Je dirais plutôt avoir expliqué les spécificités du mode à deux. Mais je réécouterai
      Enfin, concernant le prix des jeux, je suis d’accord avec toi, mais il faut aussi se rendre compte que les prix changent depuis seulement 2 ans environ. Mes premières chroniques Plateaux Numériques qui datent de 2013 en témoignent. Il faut laisser le temps aux gens de s’habituer. Mais les jeux sont achetés, j’ai moi-même acheté le jeu et le recommande, je ne l’aurais peut-être pas fait ou aurais recommandé d’attendre une baisse de tarif il y a 2 ans. On évolue doucement dans sa tête mais on évolue
      Et sinon, c’est quoi ton code ami sur RFTG ? (Le mien 6BVV48YY)

      En tout cas, merci de ta fidélité au podcast, parle de ces nouvelles chroniques autour de toi (partage FB et RT Twitter) et continue à nous laisser tes commentaires !

      Cyrus

  5. Cette nouvelle saison commence fort… très fort.
    Bravo à toute l’équipe de Proxi-Jeux et bienvenue aux nouveaux.

    Hâte de découvrir les prochaines chroniques…

  6. L’étude de Grégory De Backer citée dans la chronique « Girls want to have fun » est disponible sur Internet ? J’aimerais bien y jeter un œil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *