Déjà 2 commentaires : Rejoignez la discussion

N°94 – Chroniques

Ce mois-ci, DDschutz, toujours accompagné de Polgara, nous présente de nouvelles chroniques pour les joueurs de 3 à 99 ans.

1:24:34 - Télécharger le fichier mp3 (77.4 Mo)

Vous pouvez « streamer » notre podcast ou vous abonner à notre flux iTunes. Si vous nous appréciez, notez notre Podcast dans iTunes et laissez-y un commentaire ! Sur Android, nous vous recommandons d’utiliser l’application (gratuite) Podcast Addict.

Commentaires précédents

Polgara et ddschutz, malgré la neige et le froid (Winter is here), reviennent sur les commentaires des épisodes précédents : montagnes russes et macédoine au menu !

Actualité

Une nouveauté dans nos podcasts : l’horodatage fait son entrée, histoire de pouvoir écouter et réécouter vos moments préférés.

Le Festival de Cannes, celui du jeu (le vrai !), c’est en ce moment. Alors quelles sont les tendances chez les bookmakers ludiques ?

Playlist

A quels jeux avons-nous joué ce mois-ci ?

DDschutz a joué à Watizit, un jeu d’ambiance dans lequel on dessine (même mal).

Polgara a joué à Majesty, histoire d’enrichir son royaume, et Grand Austria Hotel, où l’on sert des strudels, on prépare des chambres d’hôtel et on s’attire les faveurs de l’Empereur.

 

Si le jeu m’était conté

0:30:20 Si le jeu m'était conté

Approchez approchez et découvrez le Meeple Circus. Un cirque où les numéros sont réalisés non pas par nos soins mais bien par les vôtres.

Choisissez vous-mêmes parmi nos acrobates, nos dromadaires, nos éléphants ou pourquoi pas Mr Muscle ou moi-même Mr Loyal afin de proposer les plus belles et incroyables représentations.

Votre réussite ne tiendra qu’à votre rapidité, les applaudissements, votre dextérité et votre précision.

Alors n’hésitez plus et entrez dans l’antre merveilleuse et joyeuse du Meeple Circus.

 

Vieilleries

0:39:38 Veilleries

L’inspecteur Lamalice a mis en prison la bande de voleurs qui sévissait dans sa ville. Ils sortent aujourd’hui de prison à  la recherche de leur butin… Et l’inspecteur compte bien en profiter pour les attraper une nouvelle fois ! Rendez-vous sur le plateau de « Inspecteur Lamalice » sorti dans les années 80 par Ravensburger pour savoir s’il y arrivera 😉

 

Les Analyses du Pionfesseur

0:43:36 Les analyses du professeur

Qui aujourd’hui ne connait pas le grand classique Citadelles ? Une particuarité de ce jeu est l’utilisation de personnages pour caractériser des capacités spéciales dont dispose les joueurs. Aujourd’hui allons nous intéresser à cette personnification des effets.

Les jeux cités dans la chronique (outre Citadelles) :

 

Joueurs nés

0:53:16 Joueurs nés

Ce mois-ci, on enrôle vos enfants histoire d’assurer la relève des rôlistes.

Des monstres ont envahi votre maison ? Pas d’inquiétude, l’agence des Petits Détectives de Monstres intervient et vous débarrasse des créatures farceuses qui rendent votre vie quotidienne infernale.

Le manuel du parfait petit détective
Le terrible Monstre de derrière les portes enfin capturé !

Et surfons sur la vague Star Wars avec les kits d’initiation Aux confins de l’empire, Force et destinée et Le réveil de la force :

Ou encore pour démarrer le jeu de rôle, Chroniques oubliées boîte d’initiation, D-start ou Aventurii :

Ludo Incognito

1:08:08 Ludo Incognito

Pour reprendre nos escapades en territoire ludique, il va falloir prouver au conseil des sages que le jeu mérite toute leur attention !

Le jeu est aujourd’hui un sujet reconnu d’étude et de réflexion. Cela n’a pas toujours été le cas, loin de là. Dans son livre Le jeu, de Pascal à Schiller, Colas Duflo place au XVIIIe siècle le tournant qui fait enfin du jeu  un sujet digne d’intérêt.

2 nombreux commentaires pour N°94 – Chroniques

  1. Salut les loulous,

    Merci pour le retour, j’ai l’impression d’être important 🙂 Une humble requête toutefois : Tuin, ça se prononce comme « twin » en anglais, s’il vous plaît.

    Ludo > Très sympa, ce retour de lecture. Il est amusant de constater que certains esprits brillants aient eu du mal à concilier un mépris pour le jeu pour les enfants et l’évidence qu’ils devaient constater tous les jours en voyant des nobles et des lettrés consacrer des heures aux échecs…

    Joueurs nés > je suis très impressionné par cette initiative. J’ai toujours l’impression qu’il y a un « trop tôt » pour le jeu de rôles et les enfants. Mais apparemment, j’ai tort. C’est enthousiasmant.

    Si le jeu m’était conté / Le pionfesseur > toujours super cool 🙂

    As d’or > Et ce sont bien Terraforming Mars et Azul qui l’emportent !

    Qu’est-ce que c’est bien, Terraforming Mars ! J’ai l’impression que son succès tient à deux facteurs (entre autres). Tout d’abord, c’est un jeu qui atteint l’objectif que nos amis anglophones désigne sous l’expression « easy to learn, hard to master » (soit à peu près « 5 minutes pour l’apprendre, une vie pour le maîtriser »). Dès les deux premiers tours, on comprend (quasiment) tout ce qui est possible. Dès la première partie, on fait plein de trucs. Mais les dix premières parties se révèlent encore pleine d’opportunités de découvrir et d’essayer des nouvelles tactiques et stratégies – comme Puerto Rico en son temps par exemple. C’est une vraie réussite à ce sujet.
    L’autre point, c’est un jeu qui bénéficie de ces thèmes qui n’ont pas ou quasiment pas été visité et ce qui donne une perspective bienvenue au-delà des zombies, des elfes et du commerce méditerranéen à la Renaissance. Il s’inscrit dans une « mode » que je nomme pompeusement les jeux de simulation scientifique, où il s’agit de mettre en scène quelques principes vus, non pas d’un point de vue dramatique ou économique, mais d’un système scientifique. Il y a de nombreux jeux récents qui s’inscrivent dans cette mode et qui donnent de nombreux nouveaux terrains thématiques à explorer (Evolution, Photosynthesis, CO2, etc.). J’ai l’impression (mais je n’ai pas fait les investigations nécessaires pour l’affirmer) que ce type de jeu était sporadique (Pandemic en 2008, Dominant Species en 2010 par exemple), mais qu’il est de plus en plus représenté depuis 2-3 ans.
    Certains jeux « ovni » pourraient même être envisagés dans ce sens (par exemple, Fog of Love, souvent interprété comme très narratif peut être envisagé sous l’angle psychologique – une science molle mais une science quand même).
    Bon, en plus, l’exploration spatiale – en particulier à destination de Mars – a le vent en poupe en ce moment (lancement de SpaceX, Seul sur Mars, etc.), ce qui doit certainement aider.

    1. Hello Tuin

      Merci une nouvelle fois de ton retour sur le dernier épisode des chroniques.

      Sur Terraforming Mars, et sa thématique scientifique qui a le vent en poupe, voilà un excellent sujet sur lequel rebondir lors du prochain épisode ! On se le note avec DD.

      A bientot pour le 95 !

      Polgara

      PS : bien noté pour la prononciation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *