Déjà 8 commentaires : Rejoignez la discussion

[Jeux du mois] Chakra et Res Arcana

Benofx et Cyrus vous accueille une nouvelle fois dans cette chronique pour vous parler des jeux qui ont su saisir leur cœur de joueur. Ce mois-ci, ce sont Chakra et Res Arcana qui ont leurs faveurs.

Pour nous soutenir, nous remercier ou encore nous encourager, vous pouvez le faire via Tipeee (https://www.tipeee.com/proxi-jeux) ou PayPal (https://www.paypal.me/proxijeux)

1:37:39 - Télécharger le fichier mp3 (89.4 Mo)

Vous pouvez « streamer » notre podcast ou vous abonner à notre flux iTunes. Si vous nous appréciez, notez notre Podcast dans iTunes et laissez-y un commentaire ! Sur Android, nous vous recommandons d’utiliser l’application (gratuite) Podcast Addict.

Commentaires

0:00:59 Retour sur les commentaires

Chakra

Boite du jeu Chakra

0:07:21 Accéder directement à la chronique

Chakra est un jeu zen d’optimisation de Luka Krleža, édité par Blam! et joliment illustré par Claire Conan. Un jeu pour 2 à 4 joueurs, à partir de 8 ans pour des parties de 45 minutes environ.

Comme son nom l’indique, dans Chakra vous allez essayer d’atteindre la plénitude absolue, le zen ultime, la sérénité totale ! Mais pour cela, il vous faudra réussir à faire circuler les énergies pour harmoniser vos … suspense … CHAKRAS ! (puisque c’est écrit sur la boite).

Chaque joueur dispose de 7 Chakras de couleurs différentes, mais attention : tous les chakras ne possèdent pas la même quantité de « plénitude », il faudra donc bien choisir les chakras que vous harmoniserez pour atteindre le niveau de plénitude le plus haut possible. 

Matériel du jeu Chakra

Pour cela, 3 actions sont possibles à chaque tour :

  • Recevoir des énergies : pour cela il vous faudra vous concentrer afin de récupérer des énergies dans les « courants Maya » (mais attention aux énergies négatives !) ;
  • Canaliser ses énergies : vous utiliserez ici vos jetons inspirations afin de déplacer les flux d’énergie dans vos Chakras (dans le but de les harmoniser) ;
  • Méditer : vous êtes à court de jetons inspirations ou vous voulez simplement consulter la valeur de « plénitude » d’un Chakra ? Dans ce cas la méditation est faite pour vous !

Avec des règles simples et une bonne profondeur de jeu amenant à se triturer les méninges, Luka Krleža et Blam! marque l’essai en se frottant aux Dalaï-Lama du genre que sont Splendor et Azul. Même si le jeu peut paraître légèrement moins rejouable que ses pairs, il n’en demeure pas moins très agréable et paré d’une thématique originale et rafraîchissante ! L’interaction entre joueurs est très légère : ce qui peut-être un défaut pour certain rend tout de même toutes les configuration (2 à 4 joueurs) intéressantes. Après Celestia, Blam! aurait-il trouvé son nouveau « best-seller » ? 

Le jeu sera disponible chez Philibert 

Res Arcana

 

0:49:16 Accéder directement à la chronique

Res Arcana est un jeu de l’illustre Tom Lehmann, connu en particulier pour Race For The Galaxy. Res Arcana se joue de 2 à 4 joueurs et s’adresse à des joueurs de 12ans minimum qui se lanceront dans des parties de 30 à 60 minutes. Le jeu est édité par Sand Castle Games qui frappe fort pour son 1er jeu et bénéficie d’une distribution par Asmodee.

Vue d'ensemble des éléments de jeu
Dague sacrificielle, Catacombes, Nécromancienne : J’aime la mort !

Dans Res Arcana, vous incarnez un des 10 mages qui concourent au titre de mage-alchimiste le plus puissant de… de… OK, on ne sait même pas où ça se passe… Bon ben, on va dire un royaume d’une époque lointaine où la magie était maîtresse. Donc, vous incarnez un mage, vous avez envie d’avoir la plus grosse… renommée… et pour ça il vous faudra utiliser au mieux les 8 artefacts qui sont mis à votre disposition, huit, pas un de plus. Des trucs bien badasses à base de dragons, de main de gloire, d’arbre de vie, d’arc elfique, de rossignol… On n’avait pas dit « badasse » ? OK, bon, on est sur un thème héroïque fantaisie des plus banals… Passons à la suite !

Le distributeur d'essences (ressources du jeu)
Ceci est une pompe à essences

Le jeu consiste pour beaucoup à construire un chemin optimal de conversion de ressources et d’activation d’effets pour collecter des points de victoire. Eh bien, voilà, au moins, ça c’est clair (mais si, faites un effort) ! Combo, choix et optimisation vont paver vos parties de Res Arcana. Le jeu est très appréciable par son côté « découverte » de combo avec son principe des 8 artefacts fournis avec lesquels il faudra composer pour gagner. Mais Tom (oui, je l’appelle Tom, ça fait tellement longtemps qu’on se connaît…) a prévu ce qu’il fallait pour les amateurs de contrôle : un mode draft. Et pour ceux qui aiment les défis, la gagne et se confronter à des gens comme eux, il y a même un mode tournoi à 2 joueurs.

Les 6 cartes artefacts "Dragon" du jeu
Et sinon, les dragons, ça gagne ?

 

Res Arcana est un jeu riche qui promet de nombreuses parties avant d’en déceler toutes les arcanes (pfiou, j’ai réussi à la caser !). Un jeu à réserver aux joueurs aguerris qui aiment faire un peu leur tambouille dans leur coin pour ne lever le nez qu’aux moments les plus cruciaux d’une partie.

Le jeu… pas disponible… chez Philibert 

Quelques compléments et sources :

 

8 nombreux commentaires pour [Jeux du mois] Chakra et Res Arcana

  1. C’est trop cool, Res Arcana.
    On retrouve bien les sensations de Race for the galaxy, notamment la pression de finir au bon tour et pas un tour trop tard. C’est toutefois un jeu à part entière, avec cette idée qu’on connaisse parfaitement sa pioche, son personnage, et la compétition pour les ressources communes (lieux de pouvoir, monument). Il y a plein de bonnes sensations dans ce jeu – qui deviendra pour pas mal de monde probablement plus apprécié que son illustre ancètre.
    Pour moi, son intérêt principal réside dans le choix du tempo de chacun des joueurs (comme dans Terraforming Mars) : quand faire telle action, qui pourra donner des indications ou des opportunités en plus aux autres joueuses. C’est notamment le cas avec les monuments ou quand on engage certaines de ses cartes (comme l’arc par exemple). L’interaction est, je trouve, plus subtile que dans de nombreux jeux, tout en étant toujours présente.
    En tous cas, c’est devenu un jeu qui donne envie d’expérimenter (et non tester) des stratégies (comme pondre un dragon tour 1 et voir ce que ça donne, comme vous le mentionnez).

  2. Utiliser les dragons uniquement pour attaquer les adversaires ne sera pas profitable.
    Mais si le lieu de puissance qui fait 2 points par dragons (chaque dragon à déjà 1 point par lui-même) et 1 point par créature peut être une stratégie valable. De plus ce lieu permet de jouer les dragons qui sont dans la défausse adverse (ce qui va mettre la pression sur les adversaires qui ont un dragon dans leur main).

    Si on fait un moteur à or, on peut aussi se passer des lieux de puissance et n’acheter que des monuments.

  3. Hello la proxi-team

    Pas de souci pour employer le terme « tester », on teste des hypothèses, des configurations, mais on joue à un jeu et on lit un livre 🙂

    Sur ce, je m’en vais tester votre prochain podcast … euh … écouter …

  4. Je sens que l’on va relancer une grande discussion 🙂 🙂

    Le jeu est un objet culturel, et si on veut que ce soit le cas, il faut accepter de dire que l’on joue à un jeu, rien d’infantilisant à cela … Tester, c’est vérifier quelque chose, et cela s’adapte effectivement aux chroniqueurs qui veulent vérifier quelque chose, ou aux éditeurs qui veulent vérifier que telle ou telle config passe, etc … Mais la plupart des joueurs (si si, pas des testeurs 🙂 :-)) doivent avouer qu’ils jouent à leurs jeux.

    Tester un jeu c’est aussi (à mon avis) se mettre « au dessus » de la partie pour pouvoir vérifier ce que l’on a à tester, et ne pas s’immerger dans la partie, perdre son rôle de joueur pour en prendre un autre…

    A écouter nos chroniqueurs favoris, j’ai l’impression que très régulièrement ils « jouent » vraiment aux jeux dont ils parlent 🙂 et que de temps en temps, faute de temps, ou autres raisons, ils vont tester une dimension spécifique pour nous la retranscrire.
    Tester c’est un peu comme gouter un vin en le recrachant après 🙂

    Bon j’arrête là 🙂

  5. Salut à vous, merci encore pour cette chronique. J’aime beaucoup Res Arcana, et je me suis pas mal intéressé à la naissance du projet.
    Pour la petite histoire, vous dites dans votre chronique que l’éditeur étant tout neuf, c’est sûrement sur le nom de l’auteur qu’Asmodée a accepté de distribuer le jeu, mais en fait l’éditeur est quelqu’un qui a travaillé plus de 15 ans chez Days of Wonders avant de se lancer en solo. Je pense qu’il dispose lui aussi d’un bon réseau dans le milieu ludique, ce qui explique le partenariat avec Asmodée (plus la qualité intrinsèque du jeu)

    1. Je ne m’étais pas renseigné sur les fondateurs de Sand Castle Games. Du coup, ça explique des choses. Merci pour l’info 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *