Déjà 13 commentaires : Rejoignez la discussion

[Actus] N°29 Enfoirés !

Cannibalisme

Au sommaire de ce 29ème épisode :

  • Après un retour sur le podcast précédent nous vous présentons A vos postes ! une extension pour Steam Torpedo, Netrunner prochainement réédité en JCE chez FFG et le store de Boardgamegeek. On vous parle également d’enchères avec Goa et Die Kauflaute von Amsterdam, de vieux jeux avec Crude le prochain Stronghold Games et de beaux jeux avec Takeido.
  • Nous mettons en avant les jeux d’enfoirés avec en vedette Les naufragés du Titanic 
  • Et une très grosse actu écrans : l’arrivée de Scotland Yard,  des mises à jour avec Forbidden Island, et Ascension. On vous parle également du nouveau studio GMT, des Heroclix TabApp et de Smallworldpédia. Jérémie nous a même préparé un dossier sur les stratégies de portage des éditeurs grâce à l’éclairage de Days of Wonder et de Big Daddy’s Creations

2:07:25 - Télécharger le fichier mp3 (120.1 Mo)

Vous pouvez « streamer » notre podcast ou vous abonner à notre flux iTunes. Retrouvez nous sur Freepod et si vous nous appréciez, notez notre Podcast dans iTunes, et laissez-y un commentaire !

Retour sur les émissions précédentes

En ce début d’épisode, nous revenons sur plusieurs points abordés dans les précédents podcasts :

A Few Acres of Snow

  • Un retour sur le commentaire de Renaud Lecoutre : « A Few Acres of Snow un gros fail ? »

La Voix des Bulles

  • Un retour sur le podcast One Eye Pied : c’est  bien entendu le One Eye Club.
  • Un retour sur Town Center de Alban Viard
  • Et également un retour sur le terme line-Up (plutôt un Round Up en anglais, et plutôt un terme employé dans le Jeux vidéo)

En bref

A vos postes !

A vos postes ! est la deuxième extension pour Steam Torpedo. 7 nouveaux compartiments (4 standards, 1 motorisé, 1 expérimental et 1 blindé)  3 membres d’équipage spéciaux : Le second, le cuisinier et le scaphandrier de combat.

Netrunner

Netrunner revient, contre tout attente et malgré ce qu’on a pu vous dire dans le dernier numéro, chez Fantasy Flight Games et sous la forme d’un Jeu de Cartes Evolutif dans l’univers d’Android. On attend ça avec impatience.

BGG StoreSi vous cherchez des goodies exclusivement trouvables dans certains conventions, le BGG Store (BoardGameGeek Store) est fait pour vous  (cliquez sur l’image). Vous y trouverez entre autre :

  • Des stickers pour Carcassone
  • Des cartes bonus pour Cyclades Hécate, la Manticore inclue dans le magazine  Plato #40 (Octobre 2011)
  • Plein de cartes promotionnelles pour Dominion (en anglais)
  • Des cartes de monstre pour Quarriors !!
  • Des Shogun : Tenos Court signés par l’auteur
  • Z-man Games Promo Essen

Goa chez Filosofia

Goa revient chez Filosofia. Un excellent de jeu d’enchère de Rüdiger Dorn. L’occasion de vous parler d’un « grand ancien » qui utilise les enchères inversées : Die Kaufleute Von Amsterdam de Reiner Knizia.

1984 La ferme des animaux

Après « Alcatraz: the Scapegoat » l’éditeur Polonais Kuznia Gier revient pour Essen avec un autre jeu qui pourrait être assez atypique « 1984 – La ferme des animaux »

Crude the Oil GameStronghold Games annonce pour le salon d’Essen 2012 la réédition de McMulti, un jeu de 1974 sous son nom d’origine : « Crude : The Oil Game« . Il est temps de revendre votre McMulti tant qu’il est encore bien côté 😉

Takeido

On a beaucoup parlé des jeux Libellud et du niveau auquel l’éditeur place ses illustrations. Funforge et Naïade mettent la barre aussi haute avec le prochain jeu de Antoine Bauza : Tokaido.

Enfin nous vous présentons une mini-campagne (1h30) pour Neuroshima Hex pour 2 joueurs. Elle est téléchargeable gratuitement ici.

Les jeux auxquels on a joué

Les Naufragés du Titanic

Ce soir on vous parle des jeux « d’enfoirés » en vous présentant d’abord Les naufragés du Titanic le jeu de Le Joueur. On aborde également :

L’intervention de Gus

Gus and Co .net

Cette semaine, Gus nous demande si tous les thèmes peuvent être utilisés dans le jeu de société.

Les écrans

L’actualité des écrans est particulièrement riche cette semaine. En plus des différentes annonces (plutôt orientées iOS) Jérémie nous a concocté un mini-dossier sur les portages sur iOS et Android grâce à l’éclairage de Days of Wonder et de Big Daddy’s Creations

Ticket To Ride IOSScotland Yard est maintenant disponible sur l’App Store pour 3,99€

Forbidden Island – L’ile Interdite a été mis à jour avec une forme d’ile supplémentaire. Une dizaine d’autres sont disponibles en « in app purchase » pour 0,79€

Heroclix TabAppOn vous a déjà parlé d’ePawn, on vous parle aujourd’hui Heroclix Tabapp.

SmallWorld Pedia vous permettra de vous y retrouver dans les diverses extensions du jeu de Days of Wonder.  Gratuitement disponible sur Google Play (il faut également installer AIR si vous ne l’avez pas encore fait).

GMT a une actualité ludo-numérique intense : Twilight Struggle sur PC, Dominant Species sur iOS (en retard), et qui ressort dans une version relooké, en attendant la version française de Filosofia.

Ascension : Storm of SoulUne nouvelle extension pour Ascension,  Storm of Souls est disponible en in-app pour 2,99€. Elle introduit tout un tas de nouvelles cartes, d’effets et de façon de jouer, ce qui a a priori quelques conséquences sur la durée des parties, notamment en ligne.

 

Enfin, Jérémie vous conseille le site PocketTactics.com.

N’hésitez pas à réagir à notre émission sur ce billet. 

Ludiquement,
Olivier
Ce podcast vous est proposé avec la participation de Ludikbazar
 LudikBazar - Le spécialiste du jeux d occasion
Le spécialiste du jeu Discount, neuf et occasion

 

 

13 nombreux commentaires pour [Actus] N°29 Enfoirés !

  1. Un autre jeu avec enchères inversées: Le Marché de Samarkand

    Le jeu d’enchèrse par excellence: Art Moderne

  2. Bonjour à vous deux,

    Tout d’abord félicitation pour vos postcasts car il faut tout de même se prendre le temps de les faire et avoir des femmes complaisantes.

    Ensuite je voulais vous faire part mon expérience. J’ai passé une commande de 40$ (32€) sans frais de port en sus sur « http://store.boardgamegeek.com » il y a 3 semaines et j’ai reçu ma commande 10 jours après dans une belle enveloppe avec tous mes goodies 🙂

    1. J’ai moi-même passé une commande (notamment des cartes promos pour Dominion que je n’avais pas encore). Sans frais de port non plus. Elle a déjà été expédiée 🙂

  3. Bonjour,

    Merci pour l’intervention de Gus, que j’ai trouvée particulièrement intéressante.
    Je trouve par contre que se limiter à l’exemple de la Shoah est un peu court. Même si c’est un thème horrible, il y a d’autres thèmes qui sont beaucoup plus d’actualité, et qui sont, à mon avis, bien plus choquants.

    Par exemple, dans la grande majorité des jeux, il peut être plus intéressant de pourrir le jeu de ses adversaires plutôt que de construire le sien. C’est particulièrement flagrant dans Caylus où, en bougeant le prévôt, on empêche un adversaire de faire ce qu’on est tous censés faire dans ce jeu: aider le roi à construire son château. Celui qui bouge le prévôt dans la mauvaise direction veut en fait simplement empêcher un adversaire de contribuer plus que lui-même.

    Pourrir la vie des autres plutôt que de construire la sienne est une plaie que l’on retrouve dans la vie de tous les jours: entre deux entreprises qui se disputent un marché, entre deux employés qui veulent se faire bien voir de leur patron, entre deux adversaires politiques, et même entre deux camarades de classe. Certes, c’est un comportement humain, mais il est terriblement négatif. Je me demande même si on ne peut pas considérer que cette attitude, sur l’ensemble de l’histoire de l’humanité, n’a pas fait plus de mal que l’ensemble des guerres. Il en a peut-être déclenché?

    En intégrant ce mécanisme dans les jeux, on le banalise. C’est d’ailleurs intéressant de voir que les auteurs ou les éditeurs se vantent de la présence de tels mécanismes (voir les Tric Trac TV de Caylus ou de Noé).

    Personnellement, je ne suis choqué ni par ces thèmes, ni par ces mécanismes. Mais si on veut faire du politiquement correct dans le jeu, alors je pense qu’il y a bien pire que d’aborder certains épisodes historiques. Le problème est que si on veut éliminer tout ce qui pourrait choquer dans un jeu, on ne ferait probablement plus de jeu.

    Finalement, le mieux est peut-être que ceux qui sont choqués par un jeu ou par un aspect d’un jeu n’y jouent pas. Ce qui signifie que, exactement comme pour le rire, on peut jouer à tout, mais pas avec tout-le-monde. Et en ce sens, ma conclusion n’est pas tout-à-fait la même que la votre 🙂

    Benjamin

    1. Ton point de vue est intéressant.
      Les mécanismes dont tu parles se retrouvent aussi dans la nature (la compétition permanent et la survie du plus apte), et cela ne me dérange pas.
      En fait, je pense que sans ça, il n’y aurait plus de vie sur Terre, et qu’au niveau de l’homme, on serait bien loin de notre monde actuel (attention, je ne dis pas que c’est bien ou pas, parce que sinon on va être hors-sujet).

      Bref, si tu cherches des jeux sans affrontements, ou même sans interaction (pour éviter l’effet du prévôt dans Caylus), il faut se tourner vers les jeux allemands qui sont toujours dans le traumatisme de la seconde guerre mondiale. Mais dans ce cas, le jeu perd beaucoup de son sel je trouve.

    2. En fait, on ne limite pas la question à la Shoah. C’est juste que c’est un sujet très sensible et particulièrement parlant et représentatif de thème compliqué, voir impossible à aborder dans le jeu de société.
      Par contre je ne suis pas d’accord sur le fait que dans une grande majorité de jeux il est plus intéressant de pourrir les autres. Si tu t’amuses à ça il y a de très grandes chances qu’un troisième larron tirera profit de la situation. En reprenant l’exemple de Caylus, le prévôt est là autant pour mettre la pression que pour contraindre. Il coûte cher à utiliser. A toi de ne pas être trop gourmand, d’être fortuné ou bien placé dans le tour pour ne pas le craindre 😉
      Le jeu de société est bâti sur la notion de compétition. Dans tout jeu de société il faut un gagnant, parce que pour qu’il y ait un sens au jeu il faut jouer pour gagner *même si ça ne doit pas être le but premier du jeu mais bel et bien prendre du plaisir à jouer*. Je pense au contraire que le jeu de société permet au contraire une saine compétition. Parce qu’à la fin, on n’en sort pas plus riche, sinon, de bon souvenirs.
      La mise en avant des jeux d’enfoirés a un sens parce que justement la tendance est plutôt aux jeux politiquement correctes, sans affrontent directe, voire coopératifs. Et c’est sans doute pour cela que les auteurs se vantent d’avoir se piments dans leurs jeux.
      Je suis d’accord avec ta conclusion : j’ai connu deux groupes de joueurs de Caylus très différents : les méchants qui ne te pardonnent rien et les gentils qui n’utilisent que très peu le prévôt. Au final, ce n’est pas le jeu qui est méchant mais bien les joueurs….

  4. Bonjour,

    dans les jeux d’enfoirés je pense que vous avez oublié le père de tout les jeux d’enfoirés, le jeux le plus long du monde, celui où tu sais dés le début que ton voisin va te trahir : Diplomacy

    En plus on peut le trouver en grande surface, entre les couches et le jambon 😉

    Antoine

    1. Je suis d’accord, même si on est à la limite du genre : on peut aussi être un véritable enfoiré en jouantau Trone de fer (et pas qu’en jouant Lanister). On est plutôt là dans le jeu de négociation, mais si contrairement aux « jeux de négo » classiques, Diplomacy est très asymétrique et permet toutes les « manoeuvres » possibles.

  5. Salut olivier et Jeremie

    Concernant la prononciation hasardeuse du jeu Alcatraz, il me semble aussi avoir entendu « the space goat » et je m’insurge qu’Olivier qui utilise des anglicismes à longueur de podcast ne sache pas articuler « the escape goat » 😀
    En même temps ma prononciation de l’anglais étant ce qu’elle est je ne me permettrai pas trop de critiquer 😉

    Pour les jeux d’enchère, et pour votre futur dossier enchère il y a Industry (la réédition de Industria) qui a un système assez particulier où l’enchère se fait sur un tour seulement. Le joueur actif est le « commissaire priseur » il reçoit l’argent de l’acheteur ayant fait la plus haute offre. Mais il peut aussi user de son droit de « préemption » pour acheter au prix le plus fort une fois les enchères finies. Il distribue alors la somme d’argent aux autres joueurs.

    L’intervention de Gus était intéressante, et personnellement je pense qu’on peut faire un jeu sur tous les thèmes, mais c’est vrai pas avec n’importe qui.
    Ce qui retient les éditeurs et les auteurs c’est qu’il faut VENDRE le jeu et que certains acheteur se contentent de la couverture de la boite et du thème résumé en 2 lignes au dos de la boite.
    Les joueurs plus casual (oups j’utilise un terme anglo-saxon) s’attachent a la beauté d’un jeu plutôt qu’au mécanisme pur (a mon avis) et c’est pourquoi les éditeurs font des effort sur la présentation des jeux d’ou les jolis dessin de season.

    Et pour finir avec les écrans je pense que la différence entre un utilisateur apple et un utilisateur android (Oui tu sais olivier l’autre système d’exploitation pour smartphone 😉 ).
    La différence disais je, c’est la philosophie de l’utilisateur. Philosophie induite par l’OS lui même. Alors que l’apple store demande très rapidement un numéro de carte de crédit comme par exemple pour noter un podcast. Et d’ailleurs WTF pourquoi j’aurai besoin de donner mon numéro de carte de crédit pour voter pour un podcast c’est quoi ce délire !!! mais je m’égare.
    Sur android après 1 an je n’ai encore pas acheté d’appli payante ! et après un rapide sondage auprès de mes collègues (donc pas très représentatif) ceux ayant un Iphone on déjà acheté une appli payante, alors que ceux ayant un android non.

    Le débat est lancé, même si je ne sais pas si c’est le meilleur endroit pour ça.

    1. J’ai déjà dit que j’allais nier en bloc pour la chèvre ui s’enfuit 😉
      Pour les enchères : Il faut vraiment qu’on fasse un dossier et on te mettra à contribution ;-p
      L’illustration d’un jeu c’est comme la bande son d’un film … c’est pas ce qu’on prend en compte en premier, mais c’est indispensable.
      Et diantre, point de N° de carte crédit nécessaire pour noter un podcast : http://support.apple.com/kb/HT2534?viewlocale=fr_FR&locale=fr_FR mais forcément, après c’est mieux pour te piquer tes ronds !
      P.S. pour moi pas de débat : j’aime les femmes brunes, les bières ambrées, les OS simples et fermés. Tous les gouts sont dans la nature 😉

  6. Un petit retour sur A Few Acres of Snow me semble obligatoire 🙂
    Tout d’abord, je pense que je ne me suis pas tout à fait bien exprimé la dernière fois.
    Alors je recommence 😉

    A Few Acres of Snow est pour moi un très jeu bon que j’ai adoré lors de mes premières parties. Mais le français avait tendance à gagner très souvent, notamment en utilisant une tactique de développement vers Détroit alors que l’anglais semblait plus s’enliser en essayant de s’étendre……
    Du coup on change de tactique et on essaye le militaire. Comme le militaire coute de l’argent et bien on cherche à en générer et l’action marchand est énorme pour l’anglais dans ce contexte!
    Ce qui permets de lever très vite une forte armée et de rouler sur le français jusqu’à la prise de Québec.
    La modification des règles a demandé quelques ajustements (jouer le gouverneur au lieu de simplement mettre les cartes de location non utiles dans la réserve) mais le résultat était le même : victoire anglaise si celui-ci part à fond en militaire et sinon et bien victoire française.

    Ceci dit j’ai retrouvé du plaisir à jouer à A Few Acres of Snow dernièrement grâce au générateur de règles aléatoires (voir ici http://www.boardgamegeek.com/article/8833659#8833659) qui oblige de s’adapter aux nouvelles conditions.
    A mon niveau cela suffit à reprendre du plaisr à sortir le jeu, ce qui est l’essentiel!
    D’ailleurs le site yucata.de a mis en place la possibilité d’utiliser ce générateur aléatoire!

    Sinon pour Jérémie, je n’ai aucune honte à admettre que je suis un gros lecteur de Boardgamegeek mais même si ma technique n’était peut-être pas parfaite, j’avais trouvé avant d’aller sur les forums le problème (en jouant je dois l’admettre de nombreuses parties tout seul pour essayer les diverses mécaniques des cartes, ok là je suis bon pour le psy….).
    D’ailleurs en général j’évite les forums de stratégie avant d’avoir assez joué à un jeu pour avoir mes propres idées 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *