Déjà 10 commentaires : Rejoignez la discussion

[Le Pour et le Contre] KeyForge

Les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent… Et pourtant, ils ont tenu parole et vous livrent enfin le droit de réponse sur KeyForge

Pour nous soutenir, nous remercier ou encore nous encourager, vous pouvez le faire via Tipeee (https://www.tipeee.com/proxi-jeux) ou PayPal (https://www.paypal.me/proxijeux)

0:52:35 - Télécharger le fichier mp3 (48.1 Mo)

Vous pouvez « streamer » notre podcast ou vous abonner à notre flux iTunes. Si vous nous appréciez, notez notre Podcast dans iTunes et laissez-y un commentaire ! Sur Android, nous vous recommandons d’utiliser l’application (gratuite) Podcast Addict.

Polgara, entourée de ODPJ et du Pionfesseur s’étripent, en toute amitié, sur KeyForge, le jeu à decks uniques de Richard Garfield.

 

Keyforge, on en parlait dans les Jeux du mois

Cet épisode est issu d’une petite joute improvisée lors de la 100ème

Musique utilisée :

Robert Tar – Gang

10 nombreux commentaires pour [Le Pour et le Contre] KeyForge

  1. Un très bon épisode, J’aimerais avoir plus de débat dans ce style qui pourrait devenir un format (encore faut-il trouver des gens pour débattre du pour et de contre).
    Par contre, ce que je trouve un peu dommage que Polgara prenne un peu position pour le pour ce qui fait que l’on se retrouve à 2 contre 1 même si cela n’a pas gêné tant que ça (et je comprends qu’il est dur de pas donner son avis 🙂 )

    1. Hello Monsieur Patate,
      Je pense que face à ODPJ, les forces en présence n’étaient pas de 2 contre 1 mais qu’au contraire ça rééquilibrait un peu. Je n’ai jamais caché mon opinion sur le jeu et puis de toute façon ils m’ont clairement demandé mon avis à la fin. Je ne suis pas sûre que l’impartialité soit possible voire souhaitable, tant que l’on ne se montre pas excessivement partisan.
      A bientôt

    2. Je suis d’accord avec Monsieur Patate, le format est vraiment sympa. Surtout sur des jeux qui buzz ente comme Keyforge.
      Si vous pouvez le reproduire (même plus court si besoin) pour d’autres jeux, ça serait super! Exemple : Azul, Wingspan,… 😉
      Bonne continuation !

  2. Hello la team,

    Comme Polgara doit le savoir (via twitter, je suis plutôt un gros joueur de Keyforge (tournoi toutes les semaines, + de 500 parties etc)

    Quelques petites remarques et pour compléter ce que vous dîtes dans le podcast :

    – Les cartes rares sont vraiment anecdotiques (Le Pionfesseur l’a fait remarqué), elles sont rarement gamebreaker. Pour exemple, la carte qui a fait grincé des dents la communauté (Publicité Mensongère) qui a été nerfé est commune. Concernant les 4 cavaliers, dans les tournois ce n’est pas joué car finalement, ce n’est pas fort. Les remove all sont en général communes aussi et sont gamebreaker (Portail vers Dis, Le Destin des Lâches)

    – Concernant les tournois, le format « deck pourri que je file à l’adversaire » est un format officiel de KF. Il s’appelle le « Reversal ». C’est intéressant et permet de jouer des decks faibles, mais on s’en lasse vite car les parties sont super longues, étant donné que les decks sont faibles.

    – Toujours concernant les tournois, vous avez oublié de parler du système de chaînes. Sur des tournois « Chainbound », les decks qui gagnent qu’ils n’ont perdus dans le tournoi, recevront des chaînes pour les prochains tournois (des cartes en moins pour les débuts de partie). Cela permet d’éviter qu’un joueur emmène un deck super fort à chaque tournoi et écrase tout le monde. A contrario, il gagnera de la « Puissance » qui lui permettra d’accéder à des tournois plus prestigieux.

    Le principal problème du jeu, je pense, est que les gens vont aller chercher un type de deck, or c’est contraire à la volonté de Garfield qui voulait que son jeu soit « Plug & Play ».

    La dernière phrase du Pionfesseur résume très bien je trouve la conclusion : Keyforge c’est Magic en plus casual. Du fait de l’absence de deckbuilding, forcemment la profondeur du jeu est moins forte que dans Magic ou Android:Netrunner. Mais on gagne en temps de jeu tout en conservant tout de même une certaine dose de réflexion et stratégie pendant la partie.

    Compliqué de tout écrire en commentaire, si jamais vous comptez faire un autre épisode sur KF, je participerai volontiers 😉

    A bientôt !

    1. Bonjour Vinzard,
      Merci beaucoup pour ton commentaire et toutes ces précisions notamment sur les tournois, un monde qui m’est totalement inconnu. C’est un aspect à part entière du j2s et pourtant on en parle finalement peu.
      A bientôt, et qui sait pour s’affronter avec nos decks de KF !

  3. Salut, salut,

    Je corrobore les avis ci-dessus, et ai personnellement beaucoup apprécié l’échange de point de vue sur ce jeu. Il serait effectivement très intéressant de pérenniser le format si c’est possible, mais j’imagine cela pas facile. Très chouette épisode, qui m’a levé mes dernières réticences à l’acquisition de ce jeu. Je sais désormais comment l’appréhender et surtout à qui le présenter pour y jouer.

  4. Sympa, cet échange de points de vue, un peu comme dans le jeu du mois. L’intérêt, c’est qu’il n’y ait pas non plus un intervenant qui ne fasse que dire du mal et un autre qui ne dise que du bien.
    Ce serait un poil décevant de singer les « débats » qui existent dans d’autres média, qui ne sont que des échanges sourds d’arguments caricaturaux. Avoir deux personnes matures qui peuvent avoir un point de vue significativement différents mais qui sont suffisamment stables pour pouvoir reconnaître des défauts à un jeu qu’ils apprécient ou des qualités à un jeu qu’ils n’aimes pas particulièrement, voilà qui est un format original, intéressant et pérenne dans le temps.

  5. Hello, format intéressant !

    Quelques commentaires, même si je n’ai pas encore eu le temps de finir toute l’écoute :

    – dans le début, j’ai l’impression qu’il y a une confusion en termes d’arguments entre deck préconstruit et deck unique … Oui dans Magic on peut acheter un préconstruit et jouer directement avec, sans deckbuilder, mais le préconstruit n’est pas unique.
    Donc ok pour le « c’est préconstruit dont directement jouable », mais ce n’est pas forcément novateur …
    Sur l’aspect unique, ok pour dire que ca flatte le joueur d’avoir un deck que personne d’autre n’a … mais le complétiste peut se tirer une balle dans la tête 😉 😉
    Mais comme tous les decks uniques n’ont pas la même force/jouabilité par rapport à un metagame qui peut être variable, on (=le joueur voulant optimiser ses parties) retombe dans le travers de magic, mais au lieu de courir avec des cartes fortes à réunir pour construire un deck fort (toujours par rapport à un metagame), on se retrouve à courir auprès de decks dont la liste de cartes aura été jugée plus intéressante, et dont le prix va monter … ou à acheter plein de decks (là où on achetait plein de boosters) dans l’espoir de trouver le deck++ (là où on cherchait les cartes ++).
    Le tout en tuant le marché de la carte d’occasion pour ce type de jeux… Super combo marketing pour les vendeurs de decks 🙂

    Pour avoir été un gros (trop gros) joueur et collectionneur de magic, j’ai été nu peu refroidi… Par contre si un joueur déçu veut m’offrir 2 decks pour jouer contre mes enfants, ou si j’en trouve un en vide-grenier à l’occasion dans qqes années, pourquoi pas 🙂 🙂

    A suivre 🙂

  6. Bonjour à tous, merci pour avoir fait ce podcast car ca m’a permis de repensé à keyforge.. jeu auquel je n’ai pas touché depuis plus d’1 an en dépits du fait que le principe est excellent !
    j’ai joué à keyforge quand il est sorti: mon partenaire de jeu d’affrontement étant tres « hypé », je l’ai suivi. Avec 14 decks à 2 joueurs et une bonne dizaines de parties, je pense avec une vision assez large pour donner un avis constructif :
    – la mécanique du choix de la faction est intéressante car elle permet de poser des cartes puissantes gratuitement (pas de coût de pose des cartes.. il suffit de la jouer de sa main : pas de courbe de mana).
    De plus, comme il y a 12 cartes de chaque faction, si on en met 6 en jeu d’une faction, il y a peu de probabilité d’avoir à nouveau 6 cartes de la meme faction lorsque l’on va piocher, or il faut activer une maison afin d’en jouer de la main et les utiliser. La question se pose donc entre jouer des cartes (et piocher) et ne pas pouvoir jouer les cartes des autres factions jouées précédement OU BIEN choisir de jouer avec ce qui sur la table et moins piocher (car on va peut etre poser 1 carte de sa main de la même faction et donc piocher une carte)
    – au niveau de la puissance des cartes: les rares (de ce qu’on a constaté) ont un effet qui est unique pour la faction: ce n’est pas forcément fort car c’est souvent situationnel mais ca peut renversé une partie.
    Les communes sont régulierement dans les decks mais peuvent être en 1 seul exemplaire et être TRES fort : elles sont considérées comme le corps d’une faction (on sait que dans telle faction on va trouver telle cartes avec telle mécanique)
    – au niveau de la puissance des decks et c’est là où j’ai été déçu sur « l’ia » de garfield pour la conception des paquets : il était tout à fait envisageable d’avoir pleins de deck forts avec l’effet pierre ciseaux papier (tel deck plus fort contre tel autre mais faible contre tel autre) car il y a plusieurs points clés (key ^^) dans la mécanique:
    * générer de l’ambre (il en faut 6 pour forger) avec des cartes qui en donnent beaucoup d’un coup
    * voler de l’ambre / capturer de l’ambre (moins fort car on ne s’en sert pas pour forger ses clés, mais ca ralenti)
    * forger une clé dans son tour :la règle est de forger au début de tour si on a 6 ambre, mais des cartes permettent de le faire pendant la partie ce qui permet de générer/voler de l’ambre et s’en servir sans laisser le temps de s’en faire voler.
    « SI » les decks avaient été bien construits au départ avec une IA robuste: on aurait tous pu avoir des decks avec AU MOINS 2 des 3 points forts et en fonction des factions, on aurait eu du controle de créature ou de la main de l’adversaire etc… donc des decks performants/ différents/ jouables.
    MAIS dans la réalité il y a des decks qui n’ont qu’un seul de ces 3 points ce qui explique qu’ils sont considérés comme « faible » et c’est ce qui m’amene au point noir: le systeme a été clairement fait pour te forcer la main à acheter des paquets car tu va rarement trouver un deck compétitif et si tu en trouve un, tu voudras en avoir un autre avec d’autres factions/mécaniques: à partir du moment que j’ai constaté qu’il y avait beaucoup de decks avec 1 seul point fort… j’ai abandonné l’idée d’acheter d’autres paquets.

    L’autre point faible du jeu (pour mon ami et moi), c’est que l’online à ce jour (à notre connaissance…) est géré par des bénévoles (merci pour leur implication), mais qui est loin d’un systeme fait par des pro/ maintenu / officiel avec une grande ergonomie avec systeme de tournois/ des classements, une interface agréable, le fameux systeme des chaines (lié aux tournois officiels) bref tout ce qui permet à des joueurs de … jouer. Donc on se retrouve avec nos decks à jouer à 2.. super !

    Voilà mon ressenti sur une superbe idée au départ mais dont la réalisation peche par un manque de deck « jouables » et un manque de suivi online.
    Je rappel que j’ai joué à la v1 et si la v2 me contredis alors je lui redonnerais sa chance

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *