Déjà 12 commentaires : Rejoignez la discussion

N°125 – Chroniques

Les chroniques de mars 2021 s’apprêtent à entrer dans le Guinness World Records 2021 comme l’émission des Chroniques la plus loooongue de l’histoire de Proxi-Jeux. Et tout ça parce que Polgara a demandé à Flavien de l’accompagner pour cette présentation. Alors préparez-vous pour plusieurs heures de chroniques et bien sûr de digressions avec les deux membres les plus bavards de la Proxi-Team.

 

Pour nous soutenir, nous remercier ou encore nous encourager, vous pouvez le faire via Tipeee (https://www.tipeee.com/proxi-jeux) ou PayPal (https://www.paypal.me/proxijeux)

2:38:40 - Télécharger le fichier mp3 (145.4 Mo)

Vous pouvez « streamer » notre podcast ou vous abonner à notre flux Apple Podcast. Si vous nous appréciez, notez notre Podcast dans Apple Podcast et laissez-y un commentaire ! Sur Android, nous vous recommandons d’utiliser l’application (gratuite) Podcast Addict.

0:05:30 Le retour sur les commentaires

Quelques retours rapides sur les commentaires laissés suite aux chroniques de février 2021.

0:09:39 À proximité

Pas de festival à annoncer ce mois-ci.

0:10:28Le Teignard et Meyklar Meyklar

Le Teignard a décidé d’aborder un sujet trop longtemps resté tabou au sein de Proxi-Jeux : les femmes ! Et plus particulièrement celles de Proxi-Jeux !

Autour du jeu : le podcast Le bestiaire des besties (qui a notamment un épisode consacré au ténia) ; un sketch issu de la série Speed Dating de François Damiens

0:22:50Plateaux Numériques Fendoel Cyrus

Comme Fendoel et Cyrus ont de l’humour, c’est encore Fendoel qui ce mois-ci vous présente une adaptation numérique d’un jeu de société. Cette fois c’est Négociateur: Prise d’otage (Hostage Negociator en VO). Un jeu bien cool mais avec une adaptation d’un autre âge. C’est triste.

 

Vous aussi vous aimez le turquoise et le vert fluo ?
Vous aussi vous aimez le turquoise et le vert fluo ?

 

Oh ! Les beaux boutons d'un autre âge !
Oh ! Les beaux boutons d’un autre âge !

Les liens qui vont bien:

Sur Android: https://play.google.com/store/apps/details?id=com.PeterKossits.HostageNegotiator

Sur iOS: https://apps.apple.com/us/app/hostage-negotiator/id1319971932

Autour du jeu : Piège de cristal (John McTiernan ; 1988) ; Un après-midi de chien (Sydney Lumet ; 1976)

0:39:03Les analyses du Pionfesseur lepionfesseur

Ce mois-ci, Le Pionfesseur aborde la question de la règle de jeu et plus particulièrement des différentes manières de commettre une erreur de règle.

 

Autour du jeu : la scène speedrun, notamment les replays de l’événement Speedons ou de la Games Done Quick ; le podcast La Menstruelle, consacré aux règles

1:05:50C'est l'Histoire d'un jeu Polgara Hammer

Direction l’Italie au Quattrocento : Polgara et Hammer vous emmènent chez les Médicis au temps de Laurent le Magnifique, ou « Lorenzo il Magnifico » en version originale. Un jeu de Virginio Gigli et Flaminia Brasini avec Simone Luciani, sorti en 2016 chez Cranio Créations et localisé et distribué en français par Atalia.

couverture de la boite de Lorenzo et buste en terre cuite de Laurent de Médicis
Klemens Franz s’est clairement inspiré de ce buste en terre cuite représentant Laurent de Médicis pour la couverture de la boîte du jeu (National Gallery of Art, Washington, d’après une oeuvre en cire de Andrea del Verrocchio).

Dans « Lorenzo« , vous incarnez une famille florentine en lutte pour le prestige et le pouvoir. Ce sont bel et bien les luttes d’influence entre familles avides de pouvoir qui constituent le coeur de cette période de l’histoire de la République de Florence. Dans cette chronique, c’est l’ascension (et la chute) de la famille Médicis au XVè siècle à laquelle s’intéressent nos deux chroniqueurs, et des liens que tisse le jeu avec les éléments marquants de l’époque, notamment les relations avec le Vatican…

tours de San Gimignano
Les tours de San Gimignano en Toscane. Ça ne vous rappelle pas celles du plateau de jeu central ?

Autour du jeu : Assassin’s Creed II (Ubisoft ; 2009), la discographie de Lorenzo Senni

1:26:56Ludo Incognito acariatre

Chaque mois, l’Acariâtre tente d’examiner sous toutes les coutures une émotion provoquée par le jeu. Ce mois-ci, un peu de sérieux, on parle… du détachement. Ou pour le dire autrement de l’absence d’émotion.

Peut-on jouer sans s’engager ni rien ressentir ? Le jeu de société est-il un bon passe-temps ? Est-ce pardonnable ? Accrochez-vous, c’est parti.

Autour du jeu : Detachment (Tony Kaye ; 2012) ; The Game (David Fincher, 1997)

1:46:18Tomber dans le pledge Lana Drou

Lana et Drou explorent désormais le financement participatif du point de vue du porteur du projet. Dans cette chronique, c’est la préparation d’une campagne KS qui est détaillée… et il y a du boulot !

 

Interview citée : Benoit Bannier, La boite de jeu.  https://podcast.proxi-jeux.fr/2017/12/n92-la-boite-de-jeu/

Autour du jeu : Le petit précis de Champidragonologie de Xavier Collette, que vous pouvez soutenir sur Ulule ; Génération Jeu Vidéo, chez JV le Mag, plusieurs tomes disponibles à l’achat et un Ulule jusqu’au 26 mars pour la première moitié des années 2000.

2:09:30Utopia Tuin

Chaque mois, Tuin explore un thème de jeu de société et s’interroge sur ce qui le rend intéressant et particulièrement fréquent dans notre hobby. Pour la sixième chronique d’Utopia, Tuin atterrit sur la planète Mars, comme le rover Perseverance.

Pourquoi la planète Mars est le centre d’intérêt d’autant de jeux ? Comment se situe la planète Mars dans les représentations ludiques du système solaire ? Quels sont les œuvres culturelles qui parlent de Mars et sont adaptées en jeu ?

“J’aimerais bien mourir sur Mars, mais pas pendant l’impact” – Elon Musk

Ludographie : Terraforming Mars, Jacob Fryxelius, Fryxgames, 2016; Mission planète rouge, Cathala & Faidutti, Asmodee, 2005; First Martians, Ignacy Trzewiczek, Portal Games, 2017; Ganymede, Hope Hwang, Sorry we are French, 2018; The Expanse, Geoff Engelstein, Wizkids, 2017; Mars Attacks, Jake Thornton, Edge & Mantil, 2014; Keyforge, Richard Garfield, Fantasy Flight Games, 2018

Extrait sonore : Life on Mars, David Bowie, interprétée par Rie; OST Seul sur Mars, Harry Gregson-Williams

Autour du jeu : Surviving Mars (Haemimont Games ; 2019) ; le live d’arrivée de Perseverance sur Mars ; Ghost of Mars (John Carpenter ; 2001)

2:24:19Ceci est un jeu CargoToaster

CargoToaster vous invite à découvrir la nouvelle énigme de « Ceci Est Un Jeu ». Une énigme sonore à base d’extraits musicaux, de répliques de films, de génériques TV etc.. où le but du jeu est de trouver le jeu de société auquel les extraits font référence !

Saurez-vous trouver le jeu en question ?

Pour envoyer votre réponse, c’est ici (date limite : 19 avril 2021)

 

Sources des extraits sonores :
1. Génériques et jingles

 

2. Ceci est la réponse

La réponse du mois dernier était « Ca$h ‘n Guns« , de Ludovic Maublanc .

La boîte de la seconde édition

 

Et son matériel

 

Vous pouvez ici consulter la liste des extraits de cette précédente énigme.

2:32:55 Réécouter l'énigme

3. L’Énigme du mois

Pour envoyer votre réponse, c’est ici (date limite : 19 avril 2021)

  • Les Rita Mitsouko – « Andy »
  • Kaamelott Livre VI, épisode 02, par Alexandre Astier
  • Jurassic WorldFallen Kingdom, réalisé par Juan Antonio Bayona en 2018
  • Therapie TAXI – « Eté 90 »
  • La Zizanie, réalisé par Claude Zidi, sorti en 1978
  • Rain Man, réalisé par Barry Levinson, sorti en 1988
  • Antonio Vivaldi, Les Quatre Saisons

12 nombreux commentaires pour N°125 – Chroniques

  1. Merci Cargo. Je valide la punition Roll & Write ! Même si, j’avoue, je ne refuse pas souvent un Kingdomino Duel vite fait… Pas encore trouvé la nouvelle énigme mais très bon de conclure avec Vivaldi. Pour les amateurs d’ailleurs, les 4 Saisons ont été « rebootées » en 2014 (ou « recomposed ») par Max Richter (comme un jeu ou un film), très sympa et intéressant. Bonne continuation.

      1. Non je ne connaissais pas David mais la 5SdB mériterait aussi son reboot c’est clair, trop entendue désormais. Même en instrumentation métal symphonique je n’y arrive plus. Tiens au passage une recommandation locale de par chez moi cette fois : « Du Métal en Harmonie » (YT, FB…) par un orchestre amateur.
        Du coup j’ai une question importante : il y a un jds avec un orchestre comme thème ?? Polgara nous a présenté le cirque avec The Magnificient (on s’y croyait!) alors pourquoi pas ? Il y a matière si ça n’existe pas déjà. Je viens de commencer un puzzle d’une partition de musique (de B aussi d’ailleurs), j’adore mais bon, il y a sûrement un peu plus immersif…

  2. Encore une fois, des Chroniques d’une très grande qualité !

    Je reviens sur celle du Pionfesseur, qui m’a particulièrement parlé, étant moi-même en train de me casser le crâne pour rédiger les règles de mon proto de la manière la plus simple et claire possible.

    Mes références en la matière, sont This War Of Mine, pour qui le livre de tutoriel se transforme en livre de règle à la 2eme lecture ; et Root, qui mélange habilement l’immersion et le fonctionnel, et qui n’hésite pas à faire 2 livrets (1 de règles pur et dur, et 1 plus facile d’accès). Mention spéciale à V-Commando également, qui propose un livret de mises en situations de plus en plus complexes.

    Avec l’arrivée des jeux modernes, peut-être que le jds est arrivé à un tournant qui nécessitera de revoir notre manière d’appréhender les explications de règles ? À la manière des jeux vidéos qui ont progressivement fait disparaître le manuel de jeu (parfois énôôôrme) au profit des tutoriels ingame…

  3. Mars est pratique comme thème.
    Pour 2 raisons (pas complètement indépendantes)
    – grande liberté par rapport à un territoire terrestre (habitants et constructions existantes ou non…)
    – éviter les polémiques (+/- justifiées et argumentées, chacun son avis) sur la colonisation (représentation et rôle des autochtones…) , l’appropriation culturelle et l’exploitation des ressources terrestres

  4. Avec les confinements/couvre-feux, je joue + sur BGA.
    Et je vois de nombreuses joueuses qui jouent très très mal, voire ne connaissent même pas les règles. Je ne parle pas de petites erreurs, mais vraiment de coups absurdes répétés.
    Parfois je demande l’abandon collectif, même si je gagne, parce que ça ne présente aucun intérêt. Et généralement c’est refusé, même par le(s) joueuse(s) nulle(s).

    Un sentiment d’ennui profond et d’incompréhension à explorer par l’acariâtre ?

  5. Oui, j’ai gagné un goodies !
    Bon, je ne suis pas superstitieux (car on sait tous que ça porte malheur) mais je gagne à la 13e place tout de même.

    Très bon épisode, que des belles choses. Très gros coup de coeur pour C’est l’histoire d’un jeu. Non seulement c’est passionnant, bien écrit et rythmé, mais c’est surtout un excellent choix de thème et de jeu pour ce mois.

    Enjoy !

  6. Hey hey hey c’était très cool toutes ces petites chroniques !

    Je reviens sur ce que je pense de la règle de la Marche du Crabe : outre le fait qu’elle me tutoie, ce qui me gène aussi et surtout c’est qu’elle est présentée comme si c’était une personne qui te parle avec des blagues et du langage familier. Je trouve ça ultra-relou à lire et à relire quand on cherche un point de règle.

    J’ai aussi une petite remarque à propos des financements participatifs : Lana et Drou résument bien le paradigme capitaliste de la plateforme à la toute fin de leur chronique en précisant qu’au final, pour qu’une campagne marche, il faut avoir des sous. On retrouve notre bon vieux principe capitaliste d’utiliser un capital de départ pour s’acheter du travail humain (essentiellement les gens qui font de la com’ dans le cas des KS) et obtenir à la fin une plus-value.

    Je tiens d’ailleurs à préciser qu’il existe plein d’outils aujourd’hui, à l’heure du big data, pour prédire très précisément (la marge d’erreur est genre de 10%) le nombre de personnes que vous allez pouvoir atteindre puis convertir (= qui vont pledge votre projet). Ca fait parti du budget com’ ce genre d’outil.

  7. Salut,

    Je me disais que les formats de règles allaient s’uniformiser avec le temps, mais il y a presque autant de types de règles que de jeux, rien qu’en terme de format (livret, dépliant, etc.) que d’organisation du contenu (appendice des cas particuliers à la fin, exemples, images, iconographies, fiches supplémentaires par joueur, etc.) qui sont aussi lié au type de jeu et format de boites, ça doit être un casse-tête pour les auteurs/éditeurs.

    A terme, BGA, youtube ou autre, deviendront peut-être des plateformes d’apprentissage / tutoriel de règles ?

    ++

  8. Que de belles chroniques dans lesquelles je me suis beaucoup retrouvé.
    Les erreurs de règles : je viens de recevoir Everdell, dans lequel la vf fait référence à la même zone du plateau par 3 paraphrases différentes.
    J’écoutais la chronique de l’Acariatre en jouant mon mage suite de déraison en mode autopilote sur hearthstone. J’ai d’ailleurs augmenté mon rendement de procrastination en cliquant quelques cookies entre mes tours grâce aux bons conseils de Flavien.
    Bien envie de me laisser tenter par Lorenzo vu les auteurs, puis en plus j’ai pu grave faire le malin en faisant découvrir London à un ami, tout en lui expliquant l’histoire de la reconstruction de Londres donc j’ai bien envie de revivre ça avec Lorenzo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *